Ces gens en marche


On marche mais on ramasse aussi…

pamphlet

Ces gens en marche

Par Pierre Galliez

d’après « Ces gens-là » de Jacques Brel
D’abord il y a Colombo
A Lyon qui faisait le beau
De la police à l’intérieur
Guettant aussi les extérieurs
Monsieur tellement il a brossé
Une  manche pour avancer
La manche d’un jeune candidat
Voulant être à la tête de l’ Etat
Lui qui est un privilégié
Pensant avoir des qualités
En traquant les délinquants
Mais aussi les pauvres gens
En traquant les malfaiteurs*
Mais aussi les  sans papiers
En traquant aussi des voleurs
Mais pas actionnaires  ni banquiers
Et puis qui se justifie
Les rois des industries qu’il dit
Tous ces gens là qu’il dit
Mettent en marche le pays
Car chez ces gens qui marchent,
Monsieur, y a jamais  de casse
On marche , mais on ramasse
On ramasse sur chaque marche !

Et puis il y a M’sieur Bayrou
Sorti de son trou de Pau
Lui surveille les gens au trou
Ceux qui en veulent à notre peau
Il en rêvait d’un ministère
Impossible de le faire taire
Bouffant à tous les râteliers
Pour gravir les escaliers
En a déjà eu des maroquins
Mais du pouvoir il a faim
Il aime bien avoir un air
Mais de rien du tout n’a l’air
Il a voulu être en marche
Pour encore gravir les marches
Le pouvoir ça enrichit bien
Même quand on a l’air de rien
Car chez ces gens qui marchent
Monsieur on compte les ronds
On marche tous en rond
Pour compter le pognon !

Et puis y a le nouveau
Celui qui amène le pognon
Un véritable mec à ronds
Qui marche avec ses euros
Lui qui promet un renouveau
Appauvrir ceux sans le sou
La populace sans  goût
Et enrichir tous  les bobos
C.S.G. des retraités
Parasites pouvant payer
Elus aux belles indemnités
Toujours d’impôts exonérés
Des parlementaires en pagailles
Certains des vraies racailles
Mais  avec leur immunité
Qui sont toujours protégés
Car chez ces gens qui marchent
Monsieur on gère les fonds
On marche avec le pognon
C’est la course aux picaillons !

Et puis il y a le Ferrand
Qui croise le fer ferrant
Dans le gouvernement errant
Affaires et fer croisant
Le vrai maréchal ferrant
De la campagne un artisan
Campagne fait en marchant
Et même aussi en courant
Ferrand, tel un courant d’air
Oubliant anciennes affaires
Pas de fer mais un bon marché
Qu’il avait trop vite oublié
Un bel immeuble pour madame
Des bureaux pour madame
Ah sûr Ferrand n’a rien volé
Mais la politique ça l’a aidé !
Car chez ces gens qui marchent
Monsieur, on est privilégiés
Avoir un  beau titre de député
Cela aide quand on achète…


Et puis il y a nous
Il y a nous les pauvres cons
Nous qu’on est comme des moutons
Nous qu’on traite comme des fous
Nous dont on impose le code
Car le boulot c’est un code
Le code pour les caca quarante
Pour ceux ayant des rentes
Pour ceux ayant le magot
Dorant au Luxembourg leur lingot
Ces gens qui  magouillent
Ne nous laissant que ratatouille

Nous qu’avec leurs belles messes
ils ne font que des promesses
Qu’ils ne tiennent pas du tout
Parce que les promesses cela a un coût
Et qu’ils veulent donner rien du tout
Pour  eux c’est  conserver tous les sous
Car chez ces gens qui marchent
Monsieur, oui, il n’y a que des lâches !

Pierre Galliez

* Attention ce texte est un pamphlet qui n’engage que son auteur *

Ici à l’Observatoire du MENSONGE, nous aimons la liberté de publier. Ce qui ne veut pas dire que nous approuvons.

  SUIVEZ ! PARTAGEZ !  

LOGO OBS

Image

Un grand merci à vous tous qui faites le succès de l’Observatoire du MENSONGE présent dans 178 pays et suivi par + 200.000 LECTEURS ! + 50 auteurs pour des tribunes libres vraiment libres

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier: Pierre Galliez  pour Observatoiredumensonge ou http://observatoiredumensonge.com
Pour tous les mots ou phrases qui sont suivis de ce signe © vous devez également citer le copyright ci-dessus défini.

NOUVELLE VERSION

Recevez gratuitement par mail les articles publiés chaque semaine avec

La Semaine du MENSONGE


NB : vérifier que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables…

COMMENTAIRES

Avertissement: Tous les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de L’Observatoire du MENSONGE et le site se réserve le droit de ne pas publier un ou des commentaires sans avoir à justifier sa décision.
Evitez de mettre des liens car votre commentaire sera supprimé par le système.

Chères lectrices, chers lecteurs,
Pour nous soutenir:  cliquez juste sur le coeur 

Pour contacter l’Observatoire du MENSONGE: Cliquez ICI

Publicités

One comment

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s