Jupiter-Janus


Dérive et démagogie ont pris le pouvoir dans une France dévastée…

TRIBUNE

QUESTIONS D’ACTUALITÉ

Par JM Pieri

photographe-actualites
Chapitre 29

Jupiter-Janus

Janus bi-frons brille au zénith du pouvoir, deux faces (farces) médiatiques identiques, EM et JLM les mêmes germes de l’intolérance et du fanatisme vibrent aux tambours de la même propagande. Jeu de rôles savamment partagé: le bon et le mauvais flic d’un scénario hollywoodien! Une question se pose qui est le bon et qui est le mauvais! Le maître et le serviteur d’une même cause, un cerveau à deux têtes!
Tempête dans le verre d’eau polluée de la médiocratie politique, après l’ouragan dévastateur Irma autrement plus préjudiciable, le prophète énamouré de la gauche nous a abreuvé de sa dernière diatribe et veut nous faire croire à la résurrection de Lénine! Eclats de rire devant l’incongru attirail de l’argumentaire! Faute de marcher, nous galopons « au pas camarade, au pas ».
En politique plus que les postures le verbe à ses raisons que la raison n’a pas, les faits sont là et les mots tuent! L’Eddy Merkx de la révolution vient de faire une sortie de route: un mort! Marquée au fer rouge de l’infâme, l’idole du peuple vacille et retourne à la poussière, le costume ne fait pas l’homme au-delà des apparences du dieu de paille, du tigre en papier, le pantin doit revenir à plus d’humilité, plus de lucidité quand l’ego le tenaille!
Allons-nous bientôt célébrer le centenaire de la Révolution Bolchévique 1917-2017 à l’ombre de la gueuse ou dans les officines crasseuses des massacreurs de la guépéou ou des assassins du NKVD Stalinien?
Un vent mauvais souffle sur le pays, l’intolérance des bourrins pue, sue la haine et tue la démocratie au profit de la rue, dit-on, cette bonne fille de joie se laisse conter fleurette par une brochette d’arrivistes, fellateurs zélés de l’affreux dictateur Castro et de son épigone Maduro, au nom de quoi et de qui, pour résister (l’affaire est entendue) à ceux qui se soucient du bien-être du peuple comme de leur dernière chemise et imposent des lois masquées, donc scélérates dont le pays ne veut pas!
Allons nous tomber de Charybde dans Scylla, tragique situation qui favorise le populisme le plus épais d’une caste peu recommandable, le rétablissement de la confiance entre le politique et le citoyen n’est pas pour demain, cette parole « mon père gardez-vous à droite, mon père gardez-vous à gauche » résonne dans nos têtes, peut-on sans danger confier nos intérêts à ces pitres, ces pantins gonflés d’orgueil qui s’agitent sur le pavé, en effet manipuler les masses comporte des dangers, des risques qu’il faut bien mesurer, le serpent du national-socialisme brun-rouge a commencé à dérouler ses anneaux dans les rues de Berlin dans les années 30 en utilisant des méthodes aussi peu reluisantes, l’autrichien moustachu et son sanglant cousin, le grêlé du caucase, se nourrissaient de brimades, de violences et d’intimidations des faibles, excitant haine et révolte antisémitisme et racisme conjugués, sous prétexte d’ordre, de progressisme, de révolution et de justice sociale, ces criminels ont bien dénaturé l’idée d’un bonheur et d’une justice sociale pour tous!
Le prolétariat a toujours bon dos pour cautionner les dérives de la démagogie et favorise arrivistes comme opportunistes c’est la rançon de sa faiblesse, prétexte commode pour les tyrans de cet acabit avec leur horde de malfaisants utiles, le socialisme et le national-socialisme ont fait la preuve de leur incapacité à résoudre les problèmes économiques et ces effets destructeurs survivent dans les cervelles faibles des apparatchiks enkystés au PS, la propagande s’active à polluer les esprits!
Bernique (pas ta mère) le général Alcazar et sa troupe au défilé des ânes manie l’invective avec fougue certes et l’amalgame sera vite fait: pointons du doigt ce vilain petit canard embourbé dans sa mare, mais le terme de « nazis » ressemble à une outrance de mauvais goût qui fait tâche, quelle absurde envolée lyrique peu appropriée venant d’un responsable politique responsable et le tribun tonitruant(d) empétré dans les limbes de sa diarrhée verbale a sévèrement dérapé sur le tapis roulant de la démagogie et se trouve convoqué au tribunal des idées, preuve que tout n’est pas bon dans le cochon, le figurant d’opérette dérouille et prend les accents d’un agent provocateur tsariste, ces manières d’un extrémisme douteux sont choquantes, inquiétantes pour le bon peuple qui n’est pas dupe de l’embrouille, à trop vouloir manier le paradoxe on se retrouve le cul par terre!
Les adversaires politiques du héros (héraut) des masses laborieuses ne peuvent que se réjouir d’une telle erreur de langage, faute politique impardonnable à faire rire les vaches, que de gorges chaudes pour dégommer l’apparatchik socialiste blanchi sous le harnais de l’institution, effet comique du guignol de l’arroseur arrosé, ces paroles malheureuses trahissent une grande fragilité d’esprit et n’est pas Lénine qui veut, le tollé médiatique le prouve!
N’y aurait-il pas autre chose de plus pervers et de plus funeste qui se cache sous le coude, sinon une triste combine et une drôle de manipulation! A toi le pouvoir, à moi la rue, répartition du réel et du virtuel! Est-ce une manoeuvre concertée, faut-il y voir une diversion idéologique d’une seule et même origine, division du travail et partage des tâches ou trahison des idées d’un rantier de la politique!
En dépit de la versatilité des foules, le maître et son serviteur persistent à nous faire avaler des balivernes, mais à laisser mijoter trop longtemps les vieilles lunes on rate le train de l’histoire, zéro pointé sur toute la ligne à l’un comme à l’autre, le paravent usé de l’Europe n’y changera rien et voici venir la chute des symboles d’une idéologie d’un passé sans avenir pour l’un comme pour l’autre!
A suivre

Jean-Marie Pieri

Attention ce texte est une Tribune Libre qui n’engage que son auteur
Ici à Observatoire du MENSONGE, nous aimons la liberté de publier.
Ce qui ne veut pas dire que nous approuvons.

  SUIVEZ ! PARTAGEZ !  

Image

Un grand merci à vous tous qui faites le succès de l’Observatoire du MENSONGE présent dans 178 pays et suivi par + 200.000 LECTEURS ! + 50 auteurs pour des tribunes libres vraiment libres

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article: JM Pieri pour Observatoiredumensonge ou http://observatoiredumensonge.com

Inscription gratuite

Recevez chaque dimanche matin par mail les articles publiés avec La Semaine du MENSONGE


NB : vérifier que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables…

COMMENTAIRES

Avertissement: Tous les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de L’Observatoire du MENSONGE qui se réserve le droit de ne pas publier un ou des commentaires sans avoir à justifier sa décision.
Evitez de mettre des liens car votre commentaire sera supprimé par le système.

Chères lectrices, chers lecteurs, aidez-nous à rester libres!
Pour nous soutenir:  cliquez juste sur le coeur 

 

Publicités

Un commentaire

  1. Oui Jean-Marie Pieri, pointons du doigt :
    Personne ne peut imaginer que les ordonnances mettent gravement en danger les victimes de harcèlement sexuel . « Une grande cause nationale sera mise au cœur de l’action du quinquennat : l’égalité entre les femmes et les hommes », promettait le candidat Emmanuel Macron. Devenu président de la République, il vient de signer des ordonnances réformant le code du travail qui risquent de minimiser les droits, déjà très fragiles, des femmes victimes de harcèlement sexuel. Mais où sont les féministes ???.
    Personne ne peut imaginer que la France s’apprête à devenir un Etat policier où chacun est transformé en potentiel suspect « Etat policier », « despotisme doux », « césarisme » : juristes, avocats et grandes organisations de défense des droits humains critiquent très sévèrement le projet de loi sur la sécurité intérieure et la lutte contre le terrorisme. Remplaçant l’état d’urgence qui arrive à expiration, cette loi en prolonge plusieurs dispositions très controversées, banalise l’arbitraire, et autorise même le recours à des polices privées sur la voie publique. A croire que, bien au-delà de la lutte anti-terroriste, c’est toute forme de contestation de l’ordre établi qui pourrait être visée. Tout se passe comme si notre clown national servait l’Europe avant de servir la France. S’il nourrit de grandes ambitions, c’est surtout pour lui-même et pour ce qu’il faut bien appeler la finance internationale. Au détriment de beaucoup de Français, qu’ils lui aient ou non fait confiance, et, surtout, de cette classe moyenne qu’il s’apprête à dépouiller.
    Les Français, qui se croient un peuple politique, n’auront été qu’un troupeau manipulé, nous ne cesserons de le dire et de le redire…
    Après l’état de grâce viendra le temps de la révolte, mais là c’est une autre affaire !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s