50 nuances de Macron III


Instauration d’un système fondé sur la tyrannie, le mensonge, la haine et l’immobilisme

Nous aimons la liberté de publier.
Attention ce texte est une Tribune Libre qui n’engage que son auteur et en aucun cas
 
Observatoire du MENSONGE 

50 nuances de Macron

Par Jean-Marie Pieri

Chapitre III

« Vampires et Démons. »

Vérité cruelle, l’électeur a signifié son congé au Parti Socialiste aux dernières élections présidentielles et législatives, cette faillite morale et idéologique couvait depuis longtemps!
L’incurie et l’arrogance d’une équipe d’apparatchiks incapables de s’adapter à la modernité et de prendre ses responsabilités à fini par lasser le citoyen gavé de démagogie, de cynisme et de propagande!
L’agonie du PS, après celle du PC devenait inévitable : 5 longues années perdues à pérorer, à disséquer le vide, disserter sur le sexe des anges, couper les cheveux en quatre, esquiver les prises de décision, voilà tout le programme des héritiers de la gauche, escroquerie du siècle, dite tranquille « il est interdit d’interdire » qui trompe les Français depuis des décennies.
Instauration d’un système fondé sur la tyrannie, le mensonge et la haine, l’immobilisme interprété par l’orchestre d’une armée mexicaine ne pouvait plus durer! Faillite de la religion des buveurs de sang, des frelons et autres parasites de la gauche d’influence!
Le peuple ému par cette marche Jupitérienne inédite (bien que luciférienne et franc-maçonne) « dansa tout l’été, mais quand la bise fut venue »… aussi vite déchanta, l’espoir s’était évanoui, le masque tombe et la triste réalité retrouve ses marques, découvre ses masques et la fête ne fait que commencer au bal de Satan.
Nouvelles taxes, nouveaux impôts en rafales, promesses non tenues et artifices grossiers, vilaines manoeuvres… « what else »… le sourire juvénile de l’ange noir nous extorque Dieu sans confession et s’accompagne de cruauté cynique, la laideur assumée de Dorian Gray devant son miroir nous glacent d’effroi, l’âme et son reflet ne trompent plus personne!
« Je fais ce que je dis, je dis ce que je fais » cette incantation rappelle l’abusif slogan commercial « je suis ce que je fais » d’un monde virtuel ancré dans le délire paranoïaque du paradis capitaliste pour tous! La rupture de la confiance consacre désarroi et déception, sentiment de trahison de l’idéal républicain, image fissurée!
La petite cantate de la trahison progressiste, à l’insu de notre plein gré, s’adresse à l’électeur hypnotisé par la morgue et la suffisance de celui qui détient les clefs de notre bonheur pourtant le miracle de l’enjoleur public ne fonctionne plus.
La réforme de celui qui détient la vérité « incarnée » qui tel un prophète jette les faibles par dessus bord, les retraités dans la misère, les jeunes lycéens-étudiants dans la rue et le souffle d’une pseudo-rénovation bouscule les hiérarques sans rien changer, ce coup de balai en trompe l’oeil ne dégage rien, les faits ne sont-ils pas têtus, la société civile n’est qu’un effet de manche, de la poudre aux yeux, les paroles ne suffisent plus à masquer le vide! La cruauté des actes qui démentent les paroles, le miel des discours crée un puissant malaise! Volonté castratrice de faire le bonheur forcé des individus n’est-ce pas l’apanage de toute tyrannie?
Hélas l’idéologie de la caste ne recule devant aucun subterfuge pour se maintenir au pouvoir quand elle est faible son sectarisme s’accroit en pire, le mal triomphe du bien et s’oriente vers l’intolérance, la révolution copernicienne volontariste a accouché d’un macro- Mickey qui a siphonné le socialisme en ne gardant que le pire, 9 mois d’une atroce sarabande, accouche d’une légion d’arrivistes(activistes véreux), menu fretin de droite et gauche « tous derrière et lui devant », la nuée de carriéristes sans vergogne a capté le pays!
La f(r)acture sociale avec le développement des inégalités s’aggrave créatrice de conflits entre les catégories d’âge, cynisme et brutalité des mesures économiques injustes dans l’entreprise qui ne laissent aucune latitude aux salariés d’échapper à la crise, au chômage! Citoyens mis en fiche par la pseudo-révolution numérique, qui n’est que l’oeil d’un « big brother » actualisé, progrès vers le pire!
Une remise en cause permanente des acquis sociaux réduits et rabotés génère le désarroi des classes moyennes, inégalité devant l’impôt, économie en faillite, mise à profit des pouvoirs par une élite égoïste et corrompue qui se vautre dans le pillage méthodique des ressources de l’état!
Ce qui ressort de cette hypocrisie dominante c’est la férocité des pratiques d’un pouvoir sans âme : science sans conscience… évolution terne et vision tragique d’un avenir apocalyptique qui sème la ruine et la destruction, parfum de mort qui célèbre l’échec de toute civilisation humaniste, dévoiement de l’idéologie des lumières et régression désespérée de la fuite en avant vers les ténèbres! Vae victis ou plutôt malheur aux faibles dans un pays qui s’africanise!
à suivre

Jean-Marie Pieri

Soutenez Observatoire du MENSONGE ! Comment ? En partageant nos articles, en les commentant, en devenant « suiveur » ou en contribuant par un don

 
Un grand merci à vous tous qui faites le succès de l’Observatoire du MENSONGE présent dans 178 pays, suivi par + 200.000 LECTEURS + 50 auteurs pour des tribunes libres vraiment libres et aussi 1er site de l’opposition en France!
 Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier: Jean-Marie Pieri pour Observatoire du MENSONGE

Avec La Semaine du MENSONGE: recevez gratuitement chaque samedi matin par mail les articles publiés dans la semaine


NB: vérifier que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables…

COMMENTAIRES:

Avertissement: Tous les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de L’Observatoire du MENSONGE qui se réserve le droit de ne pas publier un ou des commentaires sans avoir à justifier sa décision.
Ne pas mettre de liens vers d’autres sites car votre commentaire sera supprimé par le système.
Votre adresse mail ne sera pas publiée et vous pouvez signer de votre nom ou d’un pseudo.

Publicités

5 commentaires

  1. Les LREM. ne sont qu’un ramassis d’énarques qui de par leur cursus n’ont aucune expérience de la vie. Après leurs « pseudos hautes études » ils intègrent les plus hautes fonctions de l’état sans jamais avoir été confrontés aux dures réalités de la vie. Dans ces conditions , ils sont toujours à côté de la plaque et nous sommes les victimes de cette incohérence qui se révèle chaque jour plus désastreuse pour le pays et son peuple. Il n’y a pas d’autre choix que de les virer. Dans une entreprise, si un chantier merde , on vire le ou les responsables. Faisons de même avec ces incapables

    J'aime

  2. « Une remise en cause permanente des acquis sociaux réduits et rabotés génère le désarroi des classes moyennes, inégalité devant l’impôt, économie en faillite, mise à profit des pouvoirs par une élite égoïste et corrompue qui se vautre dans le pillage méthodique des ressources de l’état! »
    C’est tout à fait cela Jean-Marie Pieri ce sentiment de déchéance est largement partagé au sein de la population française mais celle-ci finit peu à peu par sombrer dans la fatalité. Comme le disait le Général de Gaulle : « Il n’y a qu’une fatalité, celle des peuples qui n’ont plus de force pour se tenir debout et qui se couchent pour mourir ». On en est là !
    A L’ETAT FRANÇAIS DE REDIRE, ET DE FAIRE CONCRETEMENT RESPECTER, L’EXIGENCE DU RESPECT DE LA DEMOCRATIE ET DES DROITS DE L’HOMME SUR SON TERRITOIRE.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.