«Face à l’islam conquérant, la France recule»


Les droits de l’homme sont mis au service de la pensée totalitaire.

«Face à l’islam conquérant, la France recule»

Par Ivan Rioufol

CHRONIQUE – Si rien ne vient briser l’hégémonie prise dans les cités par les Frères musulmans et le salafisme, la France deviendra vite méconnaissable et invivable.
La France recule sous les assauts de l’islam conquérant. Il crée le désordre dans la laïcité, la mixité, l’indivisibilité nationale. Il sème la discorde jusque dans l’école. Il fracture la nation. Partout, cette idéologie minoritaire exige sa visibilité, pose ses exigences, bouscule la République bonne fille. Emmanuel Macron promet d’aborder la question de l’islam avant la fin du premier semestre. Dimanche, il a dit vouloir «poser les jalons de toute l’organisation de l’islam de France». Bien. Mais sa prudence est un renoncement à affronter l’esprit totalitaire. Or il est à la source de l’épreuve de force. Un conseiller sur ce dossier, Hakim el-Karoui, constate (L’Opinion, lundi) que «les islamistes ont gagné la bataille de la norme, qu’il s’agisse du port du voile ou de la consommation de la viande hallal». Faudrait-il s’en satisfaire? Quand el-Karoui affirme dans la foulée qu’il faut «lutter contre l’islamophobie», en avalisant ce mot brandi par les islamistes et leurs caniches, il rend les armes.
Les alertes des musulmans qui se sont libérés des interdits coraniques ne sont pas entendues du pouvoir
La démocratie française est en train de perdre la guerre que l’islam radical lui a déclarée. Les alertes des musulmans qui se sont libérés des interdits coraniques ne sont pas entendues du pouvoir. Les musulmanes qui dénoncent l’oppression sexiste symbolisée par le voile protestent dans le vide. L’État «humaniste» ne s’émeut que de ceux qui surjouent les plaintes, dans un permanent chantage. L’apaisement promu par les autorités banalise l’infiltration islamiste. La candidate enturbannée de The Voice, la jolie et talentueuse Mennel Ibitssem, a eu ses défenseurs subjugués, en dépit des révélations sur sa proximité avec les Frères musulmans. Elle a eu ses avocats pour plaider son jeune âge (22 ans) et son droit à l’erreur. Mais bien peu se sont interrogés sur l’instrumentalisation prosélyte de sa présence sur TF1. L’indignation des réseaux sociaux a contraint la chanteuse à se retirer du télé-crochet. Cependant, nombreux sont ceux qui s’inquiètent de la réaction colérique de la jeunesse musulmane.
Faudrait-il se résoudre à vivre dans la crainte des humeurs d’une contre-société gangrenée par la dictature islamique et sa haine de l’Occident? Près de la moitié des jeunes musulmans sont attirés par les valeurs de la charia. Si rien ne vient briser l’hégémonie prise dans les cités par les Frères musulmans et le salafisme, la France deviendra vite méconnaissable et invivable. Réformer l’organisation de cette religion ne sera jamais suffisant. Réciter, avec Macron, des mantras sur «l’islam compatible avec la démocratie» demeurera mensonger tant que ne sera pas nommé et combattu le totalitarisme qui enfièvre l’islam. Cet islam-là ne réclame pas de croire en son Dieu, ce qui serait respectable. Il prétend imposer à tous ses lois et sa Constitution. Comme l’explique Mohamed Louizi *, «l’islamisme (ou islam politique) est l’instrumentalisation de la foi musulmane, depuis la nuit de la mort du Prophète, à des fins de conquête du pouvoir politique». Louizi réclame un islam «dépolitisé, désarmé et non violent». Bel objectif.
Les droits de l’homme sont mis au service de la pensée totalitaire
En attendant, les droits de l’homme sont mis au service de la pensée totalitaire. C’est en leur nom, en effet, que les islamistes combattent la démocratie. Leur statut de minorité, reconnu par l’idéologie «antiraciste», leur offre la posture victimaire qui permet les abus de droit et les outrances. Dernièrement, la sénatrice PS des Bouches-du-Rhône Samia Ghali a insinué que Tariq Ramadan pourrait être suspecté non pour ses viols mais parce qu’il est musulman. Dans cette pensée complotiste, tout est fait pour persuader de la violence de la France, au point d’avoir convaincu le pouvoir de sa propre culpabilité. Plus l’islam radical humilie l’État, plus celui-ci se couche. Le préalable à toute réaction de la République est donc de s’extraire de ce piège dialectique qui empêche de mettre un coup d’arrêt à cette subversion sectaire. C’est elle que le gouvernement doit combattre, plutôt que d’envisager des accommodements avec la loi de 1905.
Les délateurs et leurs soutiens
Pour Macron, qui menace d’aller faire la guerre en Syrie, la tentation est grande d’acheter la paix intérieure en cédant à l’ennemi. Or rien ne peut justifier de transiger avec ceux qui veulent détruire la nation. Il a déjà été rappelé ici les similitudes qui unissent l’islamisme au communiste et au nazisme: le même culte de la force, la même détestation du monde libre, le même goût pour la table rase au profit d’un peuple supérieur. L’antisémitisme, le sexisme, la violence terroriste, commencent certes à ébranler l’opinion. Mais si le chef de l’État a pu se désoler dernièrement: «On est en train de perdre la bataille», il ne parlait que du climat. Or c’est un affrontement permanent qui se consolide, attisé par la passivité de nombreux organismes publics. L’Observatoire de la laïcité, par exemple, ne voit toujours rien de l’entrisme des Frères musulmans. Quant au Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA), il est ouvertement utilisé par ceux qui voudraient imposer le délit de blasphème. Se réveillera-t-il?
La guerre civile est dans les têtes de ces fanatiques
L’expérience vécue par votre serviteur ces jours-ci illustre la prétention hégémonique du courant islamiste. Pour avoir qualifié, vendredi dernier sur CNews, le voile de la chanteuse Mennel de «signe politique» et avoir redit que l’islam n’était pas seulement «une religion» mais un «corpus politique, une idéologie totalitaire», j’ai observé l’islamosphère se déchaîner sur Twitter pour obtenir du CSA qu’il sanctionne mes propos. La délation, lancée par une «journaliste», Feïza Ben Mohamed, a été relayée par le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF), Dômes et Minarets et autres censeurs du même creuset. Le journaliste Jean-Michel Aphatie a soutenu la dénonciation, tandis que le réalisateur Dominique Farrugia m’insultait sur C8. Pour sa part, la militante anti-islamiste Henda Ayari, épuisée par la violence ordurière des attaques, s’est retirée un temps du combat. La guerre civile est dans les têtes de ces fanatiques et de leurs «collabos» à front de taureau.
La fronde des musulmanes
L’islamisme, vaincu par les femmes? Cette fois, c’est de La Mecque (Arabie saoudite) que vient la fronde, qui a déjà atteint l’Iran. Sous le hashtag MosqueMeToo (mosquée moi aussi), des musulmanes dénoncent la violence et les viols qu’elles ont subis lors de leur pèlerinage, alors qu’elles étaient voilées. Voilà ce que dit la sourate 5, verset 6, dans un douteux amalgame: «Si l’un de vous revient du lieu où il a fait ses besoins, ou si vous avez touché aux femmes et que vous ne trouvez pas d’eau, alors recourez à la terre pure, passez-en sur vos visages et sur vos mains»…

Ivan Rioufol

* «Libérer l’islam de l’islamisme», Fondapol, janvier 2018.

 

 

Observatoire du MENSONGE est un site gratuit : vous pourriez au moins nous SUIVRE pour nous soutenir!  

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 11 982 autres abonnés

 
Un grand merci à vous tous qui faites le succès de l’Observatoire du MENSONGE présent dans 178 pays, suivi par + 200.000 LECTEURS + 50 auteurs pour des tribunes libres vraiment libres et aussi 1er site de l’opposition en France!

 Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier:
Ivan Rioufol pour Le Figaro

Avec La Semaine du MENSONGE: recevez gratuitement chaque samedi matin par mail les articles publiés dans la semaine


NB: vérifier que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables…

COMMENTAIRES:

Avertissement: Tous les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de L’Observatoire du MENSONGE qui se réserve le droit de ne pas publier un ou des commentaires sans avoir à justifier sa décision.
Ne pas mettre de liens vers d’autres sites car votre commentaire sera supprimé par le système.
Votre adresse mail ne sera pas publiée et vous pouvez signer de votre nom ou d’un pseudo.

Pour aider l’Observatoire

Publicités

33 commentaires

  1. Vouloir eextirper l’islamisme de l’islam n’a aucun sens car tout est lié Espérons que cette monstruosité qu’est l’islam s’auto-détruira. Mais avant que cela n’arrive,c’est certain on va morfler !!

    J'aime

  2. « Près de la moitié des jeunes musulmans sont attirés par les valeurs de la charia. »
    Posons-nous a question : qu’est-ce qui faisait que, voilà quelques décennies, les musulmans de France rentraient dans le moule de la République et se laissaient séduire par ses valeurs : liberté de conscience et d’expression, droits de l’homme, égalité des sexes, etc. ? Qu’est-ce qui a fait basculer de plus en plus de jeunes musulmans et de leurs familles du côté de l’islam politique qui bafoue ces valeurs ?
    Pour moi, deux coupables majeures : 1/ l’école, et ses nouveaux enseignements, infiltrés de « théorie du genre », d’éducation à la sexualité et, même, de « droit à la différence » quand celui-ci devient, dans la société, une condamnation à la différence ;
    2/ Les lois sociétales qui, ces dernières années, ont violé nombre de consciences – et ce n’est pas fini : le « débat public » sur la PMA ouverte à toutes les femmes, la GPA déjà dans les tuyaux, après le fameux « mariage pour tous », soit le mariage ouvert aux homosexuels, au prix d’un détournement du sens du mot « mariage », qui était déjà « pour tous » tant que son sens était celui du dictionnaire : « union d’un homme et d’une femme »…
    TOUT CELA, mis bout à bout, a exaspéré les consciences de familles aux valeurs traditionnelles respectant les nôtres, tant que les leurs restaient autorisées et respectées dans la sphère privée, et tant que l’école ne s’était pas arrogé la « mission d’arracher l’élève à l’emprise de sa famille » – c’est-à-dire de l’arracher à l’éducation que souhaitait lui donner ses parents, dans le respect de nos lois et de nos valeurs républicaines – qui s’imposent à tout citoyen dans notre vie en société et que des générations de musulmans, jadis, non seulement respectaient, mais apprenaient à aimer et à trouver plus désirables, non pas par la force de l’idéologie au pouvoir, mais par la force d’une culture française à laquelle l’école leur donnait accès, et qu’ils finissaient par endosser et par défendre eux-mêmes, comme bon nombre de musulmans aujourd’hui quinquagénaires et citoyens français à part entière nous le prouvent chaque jour, en défendant NOS valeurs françaises devenues les leurs, CONTRE l’islamisme aujourd’hui « conquérant » qu’ils sont les premiers à craindre !

    L’Etat ne peut ignorer plus longtemps ce fait évident : la France ne peut continuer de prétendre vouloir accueillir et abriter en son sein des communautés religieuses diverses « dans le respect de leurs convictions » tout en bafouant continuellement les consciences de ceux qui sont porteurs de ces convictions par des pratiques pédagogiques, des enseignements et le vote de lois toujours plus transgressives qui poussent ces derniers dans des retranchements identitaires contraires à l’identité française ou… dans les bras de prêcheurs sachant ô combien exploiter à leur profit le désarroi de ces consciences attaquées dans leurs fondements intimes.

    J'aime

      1. Merci 🙂

        Pour argumenter toujours dans le sens qui est le mien : l’islamisme radical a commencé à s’implanter en France à peu près à la même époque où l’on a vu s’installer dans notre « école » les nouveaux programmes et les nouvelles pédagogies, et, surtout, leurs nouveaux résultats : des gosses « arrachés » à l’éducation familiale, mais désorientés, laissés dans le vide culturel et spirituel par de nouvelles « visions pédagogistes » qui ont cessé de leur donner accès à notre culture française pour en faire, sans détour par les grands textes ni par la construction pas à pas de l’esprit critique, de bons « citoyens de demain ». On voit ce que ça donne : des générations de gamins décervelés (comme le constate un rapport de l’Association des professeurs de français de 2005), dont beaucoup sortent de l’école pas même lecteurs, sans avoir jamais lu une ligne de quelques grands auteurs les amenant à se sentir fiers d’appartenir à cette nouvelle culture, à réfléchir et à se construire leurs propres valeurs, et, pour tout dire, des gosses bernés par notre système scolaire ou notre « école des illusionnistes », pour reprendre le titre d’un de tout premiers livres écrits sur le désastre scolaire.
        Des générations de gosses bernés, dont on a vu la violence augmenter et s’exprimer de plus en plus jeunes, selon tous nos médias qui n’ont pu que le constater, et des générations de futurs adultes amers et aigris, qui, après nous avoir chanté leur « haine » et leur mépris de notre société, sont pain béni pour tous les prêcheurs qui leur proposent un retour au fondamentalisme du Moyen Age – ce qui, au moins, leur redonne une « identité » à laquelle s’accrocher.

        Je m’étonne toujours que, jusqu’à aujourd’hui, très peu d’écho soit donné dans la grande presse aux quelques auteurs qui font, comme moi, ce rapprochement : pédagogisme et islamisme radical ont, chez nous, à peu près le même âge – 30-40 ans, le temps que sortent de notre école « de la République » les premières victimes. Ce n’est pas un hasard, pour moi. Le premier a poussé des générations dans les bras du second.

        J'aime

        1. Vous avez raison. Et je ne vois pas comment nous pourrions redresser la barre. Je dirais presque que c’est une génération perdue. C’est bien l’éducation qui est en cause. Au lieu de pousser ces gamins vers le haut en leur donnant les clés pour réussir, on a nivelé par le bas dans un souci égalitaire. Quelle erreur ! J’espère que notre nouveau ministre de l’éducation, Blanquer sera à la hauteur. Il a de bonnes idées.

          J'aime

    1. excellente analyse. merci ILOLA
      pour ma part je fais le parallèle entre l’irruption massive du voile et le mariage homosexuel.
      dans le temps il y a corrélation parfaite. est-ce-que ça ce confirme dans d’autres pays ?
      qu’en sera-t-il avec la GPA/PMA ? sans doute une intensification des réactions.
      nos apprentis sorciers seraient bien inspirés d’en prendre conscience.

      J'aime

  3. Ivan Rioufol, vous êtes l’un des seuls journalistes avec Armel Joubert des Ouches, journaliste et caméraman indépendant, a rejoindre l’entendement avec le Président des Volontaires Pour la France le Général (2s) Antoine Martinez qui dans ses nombreux billets écrits à l’Observatoire du Mensonge alerte sans arrêt du danger que représente pour le pays l’islam, j’hadère à ses écrits qui sont pour moi l’ultime vérité… (Je vous invite à lire ses billets parut dans l’Observatoire du Mensonge), qui mets en garde le pouvoir en place sur les ultimatums de l’immigration mais aussi la guerre qui s’annonce dans notre pays si rien n’est fait rapidement pour arrêter cela….
    « « Une tâche immense attend le prochain président de la République. Mais il ne pourra pas échapper au débat capital qui porte sur l’exercice du pouvoir et donc sur les exigences qu’il requiert. Le peuple, qui lui aura confié la destinée du pays, doit exiger de lui, notamment à un moment difficile marqué par une guerre à l’extérieur mais également et surtout à l’intérieur, d’exercer sa fonction de façon responsable, avec fermeté et rigueur, en ayant une vision à long terme, en sachant identifier les menaces qui guettent la collectivité dont il doit assurer la protection. Et la première menace à contrer, c’est l’islamisation criminelle de notre société qui conduit la nation à sa perte.
    Il devient donc urgent de stopper l’immigration extra-européenne et même d’inverser ce processus. »
    « Un chef d’Etat responsable doit savoir que l’histoire est tragique mais que gouverner c’est prévoir, anticiper et non pas être soumis à l’événement. »
    « En réalité, il faut être lucide, ils veulent notre perte et instaurer la Charia… »
    « Pour comprendre cette guerre qui est menée, non seulement contre la France, mais contre tout l’Occident, il faut tout de même aller à la racine du mal. C’est bien les versets du Coran – qui régit l’islam – qui appellent au meurtre des infidèles… »

    « L’islam! Cette religion monstrueuse a pour toute raison son ignorance, pour toute persuasion sa violence et sa tyrannie, pour tout miracle ses armes, qui font trembler le monde et rétablissent par force l’empire de Satan dans tout l’univers. »
    Citation de Bossuet /1627-1704

    J'aime

  4. Merci Mr Rioufol pour cet article ! Je vais rajouter un problème auquel je pense depuis quelques temps et qui m’inquiète. Comme par hasard, j’ai lu hier la même chose dans « Volontaires pour la France ».
    C’est le problème de l’Algérie à la mort de Bouteflika, ce qui ne saurait tarder. Quelle va être la réaction des banlieues à cette nouvelle ? Ne va-t-il pas y avoir un déferlement de violence contre les Français ?
    Je connais des Algériens qui, eux, sont sortis de l’emprise de l’islam. Ils ont quitté l’Algérie au début des années 90 à cause des violences et ont l’impression de revivre la même chose ici. Ils ont très peur, ce qui m’inquiète encore plus…. car eux connaissent bien le problème de l’islamisme.

    J'aime

  5. Vous tracassez pas , chaque chose arrive à point !N’Est-ce pas NOSTRADAMUS qui as dit dans son quatrain – 1654 : « Dans la cité de Dieu, il y aura un grand tonnerre .
    -Deux frères seront séparés par le chaos pendant que la forteresse endure ,le grand meneur succombera .
    -La troisième grande guerre commencera quand la grande cité brulera . ***

    J'aime

    1. si je comprends bien la 3eme grande guerre va débuter quand la cité brulera ! et bien dites moi , ne pourrions nous pas anticiper avant qu’elle ne brûle .. c’est juste une question, car je crois savoir en effet que cela arrivera ..mais bon , jamais jamais nous aurions dû en arriver là , je le dis depuis fort longtemps, si nos dirigeants avaient réagis dès le début ! des dirigeants naifs, incompétents, élus par des citoyens qui ne votent pas avec leur tête mais avec leurs sentiments manipulés.. comme on va se battre pour du nutella ..c’est au fond la même chose !
      Bravo à Mr Rioufol, il est important de se fédérer ..

      J'aime

      1. Je vois pas comment vous pourriez anticiper quoique ce soit avant qu’elle ne brule ? Nostradamus avait la prédiction que les choses du passé pouvaient revenir au présent (futur). Vous ne voudriez pas au fond de vous que ce jour funeste arrive car, nous perdrions tout nos acquis et des « certitudes inébranlables » …

        J'aime

    2. Russkoff, Nostradamus est mort en 1566… Il n’a donc pas pu écrire en 1654….!
      D’autre part, n’accordez pas trop de foi à ses prophéties qui sont écrites de façon très nébuleuse, en vieux français avec un mélange de latin et quelquefois de grec. Elles sont régulièrement interprétées de façon plutôt fantaisiste selon les évènements qu’on veut bien y voir et toujours de façon rétroactive……

      J'aime

      1. Exact ! 1503 -1566 mais, ce n’est qu’un détail !Moi , je n’accorde en rien ! Je constate c’est tout que le « gros » de Washington à déménager son Ambassade pour Jérusalem « lieu mythique » et saint pour les « trois religions monothéistes » après on peut interpréter différemment …

        2 eme constatation :Le « gros » avec une mèche blonde ne veut pas déclarer la guerre à la Corée du Nord malgré ces joutes verbales sinon les coréens du nord n’auraient pas pu assister aux jeux de « Pyongyang » . En réalité , il perdrait beaucoup dans l’affaire déjà que ces « sbires des renseignement » ne peuvent pas pénétrer le pays le plus fermé au monde , c’est pas comme les « autres passoires » Moyen Orientaux …

        J'aime

        1. Revoici donc Negelman affublé d’un nouveau pseudo mais toujours aussi stalinien, antisémite et anti américain, ce qui va souvent ensemble. A part nous débiter sa sempiternelle propagande bien rouge avec des phrases souvent à déchiffre, il hante de ses commentaire le pire des passés. Honteux et dégueulasse.

          J'aime

        2. Vous mélangez tout !!
          Je ne parle que de l’interprétation qu’on peut faire des prophéties de Nostradamus. Chacun peut interpréter comme il le souhaite, c’est tellement flou !!

          J'aime

        3. Léon vous m’avez enlevé les mots… Oui c’est typique de l’autre stalinien et son nouveau pseudo ne trompe personne puisqu’il étale la même haine anti-sioniste et anti-américaine. les staliniens je crois n’existent plus qu’en France. Negelman alias Russkoff c’est toujours la même prose de camarade qui n’a jamais évolué, nostalgique d’une époque bien pourrie.

          J'aime

  6. Je viens de partager cet article qui est dans la vérité. La France a vendu son âme pour quelques cacahouètes et c’est misérable: nous sommes tous complices de cela!

    J'aime

    1. Je ne pense pas que nous soyons tous complices, ou alors malgré nous, parce nous avons élu des politiques incapables de résoudre ce problème.
      Marine le Pen dénonce cela depuis longtemps. D’ailleurs elle a fait un très bon score à la présidentielle. Mais qu’aurait-elle pu faire si elle avait été élue ?
      L’emprise de l’islam politique est aujourd’hui d’une telle ampleur qu’il semble impossible de faire quelque chose.

      J'aime

      1. C’est amusant mais dès lors que l’on dit quelque chose, c’est fou comme les gens se sentent visés personnellement. Ce que j’écris est le reflet de la réalité tout simplement car si nous n’étions pas complices, ceal n’aurait pas lieu d’être.

        J'aime

        1. Je ne me sens pas visée personnellement, ni ne me sens complice, puisque dans ma vie de tous les jours, je parle et tente de partager mes opinions sur cette question. Je n’ai pas « mal voté » non plus, et Macron n’est pas « mon président »….. Alors, de quoi serai-je complice ? Je ne fais que supporter une situation que je n’ai pas choisie…..

          J'aime

        2. ben parce que en vous répondant normalement, SBonnard, en vous disant que l’on ne se sens pas responsable , donc que l’on ne pense pas comme vous , on se « sentirait visé !!!! je ne me sens pas visé , mais je pense différemment et en plus je le dis !! moi qui ai voté pour un président de droite , je n’ai pas voté pour lui quand il s’est représenté car il a dit dans une vidéo que si nous ne voulions pas de multiculturalisme, il nous y forcerait !! il faut croire qu’il a eu une réponse, car en effet il n’a pas été réélu et j’espère qu’il a pris une bonne leçon..sinon je n’ai pas voté pour Macron, je me bats au quotidien , peut être pas vous , JE NE SUIS EN RIEN RESPONSABLE DE CE QUI ARRIVE ! il y a eu un vote par défaut certains sont tombés dans le panneau, et la moitié de la population n’a pas voté.

          J'aime

          1. Juste en passant que la moitié ou même les 3/4 de la population ne vote pas ne change rien à l’élection en bonne et due forme. D’ailleurs tant qu’il y aura autant d’abstentionnistes, ils avantageront la caste au pouvoir…. C’est simple parce que c’est mathématique. Et je partage l’avis de Sandrine Bonnard.

            J'aime

      2. Bonjour Alienor, Je ne m’en cache pas, j’ai voté Le Pen. Pourquoi? Parce que je pense (je peux me tromper), qu’elle aurait eu le courage d’agir. Quitte à ce que ses décisions face aux migrants islamistes et à toutes ces cliques de musulmans de tous acabits, qui bénéficient des largesses de nos gouvernements, afin de s’emparer du pouvoir et de faire de nous, Français de souche, leurs esclaves et leurs jouets pour leurs rites halal. Rappelons-nous le père Hamel, il y a quelques mois, qui a été égorgé dans son église, en pleine célébration de la messe! Ces gens n’ont aucun respect pour quoi que ce soit.
        Certes, le spectre d’une guerre civile pouvait être envisagé avec Le Pen. Cependant, et c’est mon avis, il vaudrait mieux maintenant que jamais!… Il est minuit moins une!!! RÉVEILLONS-NOUS! Rappelons-nous de ces mots sacrés de notre hymne national! Que tous et chacun réécoutent attentivement les paroles; entre autres: »Entendez-vous dans les campagnes Mugir ces féroces soldats ? Ils viennent jusque dans vos bras Égorger vos fils, vos compagnes… ».
        « Ces féroces soldats », sont aujourd’hui, les fanatiques musulmans!
        C’est ce que ces fous de leur « Dieu » font… et nous laissons faire… Français!… Sommes-nous rendus suicidaires?

        J'aime

        1. Bonjour Christian,
          Je ne sais pas si Marine le Pen aurait pu résoudre ce problème de l’islamisme. Peut-être aurait-elle eu le courage d’entreprendre quelque chose et on aurait sans doute eu une guerre civile. Mais son mauvais débat a eu raison d’elle. Beaucoup de sympathisants sont déçus.
          Je pense que nous sommes arrivés à un point de non-retour. Il y a trop de musulmans en France, trop de mosquées, ils occupent désormais des postes politiques, députés, maires, ministres, etc…. Pourquoi pas président ??
          Avez-vous lu « soumission » de Houellebecq ?? Nous y sommes presque….. Pourtant, dans les sondages, un pourcentage important de personnes se dit inquiet par rapport à la montée de l’islamisme.
          Faisons-nous comme l’autruche ? La tête dans le sable pour ne pas voir ce qui se passe ?
          Et toujours plus de migrants…… Il paraît qu’ils sont médecins, prof, ingénieurs, etc….. Quelle chance pour la France !!
          Amicalement
          Aliénor

          J'aime

        2. Non Christian Micel nous ne sommes pas suicidaire, le général Piquemal le dit mais autrement:« Oui, la France va mal à force de tout accepter, de tout tolérer, de tout admettre au nom des sacro-saints droits de l’homme, de la laïcité, de la repentance, du vivre ensemble. » Plus loin, il s’en prend à l’islam : « Aujourd’hui, on continue de tuer en France au nom d’Allah, pas au nom du Christ ou de Bouddha. La charia s’installe partout. Plus de trente ans d’une politique d’immigration suicidaire a mis la France en état de disparition. » Et de décrier les zones de non-droit acceptées par François Hollande. Mais c’est à Macron que le général en veut : « Le petit Néron sous tutelle joue au grand chef. » Il n’hésite pas à comparer Macron à un bonimenteur de foire. C’est pourquoi, selon lui, la résistance est légitime.
          Citant la devise du maréchal de Lattre, il exhorte avec force de « ne pas subir et résister, car on est en guerre », et solennellement, il nous demande d’être des soldats. « Aux armes citoyens, formez vos bataillons. »

          J'aime

          1. Monsieur Gérard COUTANT, il est difficile de ne pas penser au suicide de la France, quand, malgré toutes les évidences, personne ne bouge! Et j’ai déjà fait mienne, aussi, votre conclusion: « Aux armes citoyens, formez vos bataillons… ». Ce qui reste à faire, c’est de créer, armer et faire lever les bataillons. Je crois que les mieux placés pour cela, ce sont les armées. Mais il semble que la grande muette n’est pas encore prête à parler. Le temps presse! Car l’ennemi se structure de plus en plus, en utilisant avec efficacité, le laxisme de l’application de nos lois et de leurs failles.

            J'aime

    2. alors là pas d’accord ! je suis loin d’être complice , croyez moi , et tous les jours il y a à dénoncer si on veut bien se donner la peine , pour son pays et ses enfants !

      J'aime

      1. Je n’en doute pas. Le souci ce sont ces gens qui ne votent même plus, qui sont rivés comme fascinés par leur écran de TV et qui gobent tout. Parmi eux se retrouve une large majorité de gens qui sous prétexte de l’antiracisme présentent la réalité comme elle n’existe même pas. Qu’ils commencent par aller voter et qu’ils arrêtent de cautionner la propagande des médias en ne les regardant plus.

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.