Comment apprivoiser un technocrate?


Apprivoiser un animal sauvage n’est pas toujours de tout repos.

Inscrivez-vous pour nous SUIVRE – c’est gratuit en plus !  

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 12 025 autres abonnés


Attention ce texte est un pamphlet n’engageant que son auteur. Observatoire du MENSONGE défend la liberté d’expression!        Faîtes de même en partageant et/ou en nous suivant. MERCI!

Comment apprivoiser un technocrate?

Par Leresidue

Apprivoiser un animal sauvage n’est pas toujours de tout repos. Parfois, ce n’est même pas possible d’apprivoiser un animal sauvage. Heureusement, dans le cas du technocrate, il est relativement aisé de l’apprivoiser. Ce texte a pour objectif de vous faire connaître l’animal, et comment vous en approcher. Mais n’espérez pas pouvoir domestiquer cette bête, car le technocrate a besoin de son environnement sauvage pour s’épanouir…
Tout d’abord, le technocrate aime se cacher. Pourtant, n’ayant aucuns prédateurs, il peut être difficile de comprendre son comportement. Ce n’est pas non plus parce que le technocrate est sensible à la lumière qu’il se cache. Des photos récentes de chercheurs (que nous n’avons pas pu inclure dans ce texte) démontrent que le technocrate préfère s’entourer de babioles en tout genres, pourvu que ces babioles brillent au soleil ou à la lumière ambiante. Certains scientifiques avancent même l’hypothèse que l’attirance du technocrate pour la pyrite est due à un problème d’ordre psychologique : le technocrate aurait des lacunes au niveau de la force physique. Cette hypothèse est toutefois rejetée par le reste de la communauté, y voyant un contresens avec le consensus scientifique. Effectivement, parce que le technocrate est au sommet de la chaîne alimentaire, il n’a aucun prédateur.
Les instincts sauvages du technocrate le prédispose à tout contrôler. D’ailleurs, le fait qu’il n’a pas de prédateurs est un témoignage de Dame Nature quant à l’efficacité de sa prédisposition. Ayant toute la biodiversité à sa portée, le technocrate n’est pas difficile à satisfaire. Son alimentation est très variée, à condition qu’on le convainc de la rareté de l’aliment proposé.
Au niveau de la reproduction sexuée, des recherches sont encore à faire. Nous savons que l’accouplement n’a pas pour but la diversification de la génétique de l’espèce, mais la manière dont le technocrate choisit sa femelle reste un mystère.
Le technocrate a besoin de se sentir le « meilleur », il doit « briller ». Ses repères dépendent de l’illusion de force qu’il croit dégager lorsqu’il se fait respecter. Si le technocrate perd ses repères, alors une petite colère peut se manifester. N’ayez crainte, car il ne mord pas. Le flatter dans le sens du poil aura tôt fait de le réconforter. Mais si parfois le technocrate peut se montrer blessé, en vérité la situation est tout autre : il gère alors une « situation ». Ce concept de « situation » peut sembler superflu, mais pour le technocrate, c’est aussi indispensable que le jeu l’est pour le jeune enfant. D’ailleurs, « situations » et « intrigues » sont les principales activités du technocrate en vie sauvage.
Maintenant que vous connaissez un peu mieux le technocrate, voici quelques conseils pour l’apprivoiser :
1. Pour le faire sortir de sa cachette, approchez des babioles, de la faïence, des choses qui brillent. Si ça ne fonctionne pas, tentez de l’appâter avec des gloussements, comme ceci : « N.O.M… N.O.M…Nom nom nom nom nom hi han! ».
2. Une fois le technocrate sorti, flattez-le. Dites-lui qu’il est très spécial, qu’il est très important, que seuls les technocrates sont capables réussir les « SciPoTesPrepaNomNom ». Beurrez épais, mettez-en, le technocrate en raffole.
3. C’est alors le moment de lui dire « adieu ». Le technocrate ne sait pas apprendre des « trucs ». Il faut le laisser libre dans la nature. Si vous êtes gentil, il reviendra vous voir. Le technocrate a un instinct naturel pour savoir qui les apprécient.
C’est le temps de terminer ce texte. N’oubliez pas qu’avec le technocrate, vous avez affaire à un animal sauvage. Et s’il se montre exagérément agressif, c’est peut-être qu’il a la rage. Dans ce cas, sauvez-vous, car c’est contagieux!
Bonne chance. 🙂

Leresidue

Je ne suis pas Français, mais Canadien/Québécois. Je suis tout de même solidaire de la cause des technocrates. 😉

 Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier:
Leresidue pour La santé sous toutes ses formes

Inscrivez-vous pour nous SUIVRE – c’est gratuit en plus !  

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 12 025 autres abonnés

Un grand merci à vous tous qui faites le succès de l’Observatoire du MENSONGE présent dans 178pays, suivi par + 200.000 LECTEURS+ 50 auteurs pour des tribunes libres vraiment libres et aussi 1er site de l’opposition en France!

Recevez gratuitement chaque samedi matin par mail les articles publiés dans la semaine

NB : vérifier que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables…

COMMENTAIRES:

Avertissement: Tous les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de L’Observatoire du MENSONGE qui se réserve le droit de ne pas publier un ou des commentaires sans avoir à justifier sa décision.
Ne pas mettre de liens vers d’autres sites car votre commentaire sera supprimé par le système.
Votre adresse mail ne sera pas publiée et vous pouvez signer de votre nom ou d’un pseudo.

Soutenez Observatoire du MENSONGE c’est notre seul moyen de nous développer et nous comptons vraiment sur votre aide


Via  Plateforme totalement sécurisée PAYPAL.

Vous avez envie de vous exprimer ? Faîtes-le !
Comment ?
C’est simple : vous rédigez un article* d’au moins 40 lignes, maximum 150 lignes et vous l’envoyez avec la référence EUA par mail en cliquant ICI

*Si le comité de lecture l’approuve, l’article sera vite publié.

Publicités

3 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.