Je ne suis pas une pathologie…


Clem : c’est une autre écriture de la vie, c’est un moment de bonheur et de plaisir.

Inscrivez-vous gratuitement pour nous SUIVRE

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 11 955 autres abonnés

Nous aimons la liberté de publier : Vous de partager !
Attention ce texte est une Tribune Libre qui n’engage que son auteur et en aucun cas
 
Observatoire du MENSONGE 

Je ne suis pas une pathologie…

Par Clem

La silhouette chétive, le visage tendu et creusé mais souriant, Mme M.* se présente à moi suite aux conseils de son médecin traitant pour espérer un peu de mieux-être au quotidien…
Mme M. me présente donc « brièvement » son parcours… pourquoi « brièvement »? Car son parcours est déjà bien chargé du haut de ses 40 ans!
Sa greffe du coeur, il y a quelques années… sa maladie d’Elhers Danlos qui l’handicape depuis son enfance… son arthrose qui se développe un peu partout… sa prothèse de hanche posée l’an dernier… ses troubles alimentaires liés certainement au stress mais elle n’est pas sûre…
Bref… une fois tout ceci énoncé… je prends un instant de pause et lui demande ce que ça provoque chez elle de devoir simplement avoir à énumérer tout ceci…
Ce à quoi, avec émotion, elle me répond: je suis fatigué, ça me saoule, j’ai le sentiment qu’on ne voit que ça de moi.. je ne suis que ça: une liste de pathologies… et plus le temps passe, plus la liste s’allonge.
Après quelques instants d’échanges, nous demarrons donc la séance pour, dans un premier temps, lui permettre d’essayer de se détendre un peu…
Et à mesure des mots, ses yeux clos, je pouvais observer son visage s’adoucir… quelle beauté et quelle force émergeaient de ce petit bout de femme, c’était magique…
Lorsque nous avons clos la séance, elle me confie d’une voix calme et sereine qu’il lui était devenu difficile d’imaginer pouvoir se sentir aussi bien dans ce corps malgré tout…
Son travail ne fait que commencer, mais je pense que plusieurs choses sont ici très importantes.
La beauté de son sourire qui, malgré tout, arrive encore à trouver sa place.
Et la finalité de la séance:  » je ne suis pas une pathologie, je suis une personne avec ses forces et ses faiblesses et je choisi de réintègrer mon corps pour l’aider de mon mieux et permettre à mon âme d’y être plus à l’aise »
Amen et merci
Bises à tous
Belle journée
Clémentine 🐺

#kifftonjob.com
*: initiale délibérément modifiée

  Observatoire du MENSONGE a besoin de votre aide pour continuer : cliquer ICI,


Pensée du jour :
“Quel besoin y a-t-il que le pont soit plus large que la rivière ? Le nécessaire est toujours la plus juste des concessions.”
W. Shakespeare

🍊Clem 🍊

* * * * * * * * * *

Si je pouvais revivre ma Vie…

Si je pouvais revivre ma Vie
J’aurais moins parlé, mais écouté davantage.
J’aurais invité des amis à venir souper
même si le tapis était taché et le divan défraîchi.
J’aurais grignoté du maïs soufflé au salon et ne me serais pas souciée de la saleté quand quelqu’un voulait faire un feu dans le foyer.
J’aurais pris le temps d’écouter
mon grand-père évoquer sa jeunesse.
Je n’aurais jamais insisté pour que les fenêtres
de la voiture soient fermées par un beau jour d’été
tout simplement parce que mes cheveux venaient tout juste d’être coiffés.
J’aurais fait brûler ma chandelle sculptée
en forme de rose au lieu de la laisser fondre d’elle-même
parce qu’entreposée pendant trop longtemps dans l’armoire.
Je me serais assise dans l’herbe avec mes enfants
sans me soucier des taches de gazon.
J’aurais moins ri et pleuré en regardant la télé,
mais davantage ri et pleuré en regardant la VIE.
Je serais restée au lit lorsque j’étais malade
plutôt que de prétendre que la terre cesserait de tourner
si je ne travaillais pas cette journée-là.
Je n’aurais jamais rien acheté
pour la simple raison que c’était pratique
ou encore à l’épreuve des taches
ou parce que garanti pour durer toute la vie.
Au lieu de souhaiter la fin de mes neuf mois de grossesse,
j’en aurais savouré chacun des instantsen réalisant que la merveille grandissanten dedans de moi était la seule chance de ma vie d’aider Dieu à faire un miracle.
Lorsque mes enfants m’embrassaient avec fougue, je n’aurais jamais dit : « Plus tard. Maintenant va te laver les mains avant de souper  » .
Il y aurait eu plus de  » Je t’aime…  »
que de  » Je suis désolée…  » ,
mais surtout,
si on me donnait une autre chance de revivre ma vie,
j’en saisirais chaque minute…
la regarderais et la verrais vraiment…,
la vivrais…et ne la redonnerais jamais.

                                                  🍊Clem 🍊

À la mémoire de Erma Bombeck

 Vous aimez? Alors partagez!!! Suivez!!! Faîtes un don…

 Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier:
Clem pour MA VIE AU PRÉSENT SIMPLE

Allez on partage la parole !!!

Inscrivez-vous gratuitement pour nous SUIVRE 

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 11 955 autres abonnés

Un grand merci à vous tous qui faites le succès de l’Observatoire du MENSONGE présent dans 178pays, suivi par + 200.000 LECTEURS+ 50 auteurs pour des tribunes libres vraiment libres et aussi 1er site de l’opposition en France!

Avec La Semaine du MENSONGE: recevez gratuitement chaque samedi matin par mail les articles publiés dans la semaine

NB : vérifier que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables…

COMMENTAIRES:

Avertissement: Tous les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de L’Observatoire du MENSONGE qui se réserve le droit de ne pas publier un ou des commentaires sans avoir à justifier sa décision.
Ne pas mettre de liens vers d’autres sites car votre commentaire sera supprimé par le système.
Votre adresse mail ne sera pas publiée et vous pouvez signer de votre nom ou d’un pseudo.

Vous avez envie de vous exprimer ? Ecrivez un article que vous nous soumettrez pour publication uniquement par mail en cliquant ICI

Publicités

3 commentaires

  1. Merci Clem pour ces pensées profondément humaines qui me touchent au plus profond. Ma journée qui commence, débute avec de la joie dans mon coeur.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.