Je suis fiché D comme déviant


“Le socialisme est comme la morphine : on en prend d’abord par curiosité, pour adoucir une légère douleur, et fatalement, on augmente la dose jusqu’à en périr.”


Je suis fiché D comme déviant

Par Le Citoyen Lambda

“Le socialisme est comme la morphine : on en prend d’abord par curiosité, pour adoucir une légère douleur, et fatalement, on augmente la dose jusqu’à en périr.”
Ainsi en France en 2018, une organisation privée mais soutenue financièrement entre autres par l’Europe peut en toute tranquillité ficher puis publier une liste de personnes qui, sur une affaire précise, n’auraient pas la position adéquate !
C’est pourtant bien ce qu’a fait l’association belge EU Disinfo Lab en publiant une liste de personnes, avec leur compte TWITTER, ayant pris position contre le gouvernement français dans le cadre de l’affaire Benalla.
De nombreuses plaintes ont été déposées à la CNIL…
Outre le fait qu’il g’agit là d’une véritable délation, il faut noter que cette façon de procéder ouvre la porte à toutes les déviances possibles et imaginables.
D’autant qu’à aucun moment, les fichés n’ont donné leur accord pour être vus par n’importe qui.
Donc nous pouvons affirmer que le mal a été fait, vite fait, bien fait.
L’indignation qui a suivi cette publication est légitime et normale. Par contre ceux qui trouvent que la liste n’est qu’une broutille seraient-ils les mêmes qui en 1939 disaient « Bienvenue à nos camarades allemands qui viennent pacifiquement lutter contre l’impérialisme français » ?
Cette pratique d’établir un fichage à l’insu des personnes fichées est illégale.
Il est curieux de constater que dans ce sens, les réactions politico-médiatiques sont très mesurées et presque absentes, ce qui soulèvent des interrogations légitimes. Il y aurait bien en France une démocratie permise à ce pouvoir et interdite à ceux qui le combattent pourtant légalement.
Alors que si ce fichage avait été l’oeuvre par exemple d’un groupe inféodé au rassemblement National, on aurait eu droit à une indignation générale et très forte.
Décidément notre démocratie, qui n’en est plus une, est bien malade.

Soutenir, aider Observatoire du MENSONGE

par un simple don

€5,00


Si nous comprenons bien l’établissement de fichier est lié à l’affaire Benalla et que ceux qui ont osé critiquer ledit Benalla seraient assimilés à des déviants !
Le plus drôle c’est aussi quand Eu Disinfo Lab explique que la Russie serait à l’origine d’un complot, entendez l’affaire Benalla, pour déstabiliser la France.
Là nous nous restons ébahis et sans voix.
Citons le média 20 Minutes : « Contacté par 20 Minutes, Arthur Messaud, juriste à la Quadrature du Net juge cette divulgation de données personnelles illégales, car dans ce cas précis, « la publication de données personnelles n’est nécessaire à aucun objectif ». « Lorsque l’on réalise une étude sociologique, en pratique, on publie la méthode utilisée pour faire cette étude. Ainsi, elle peut être refaite et donc vérifiée. C’est la seule chose qui permet de prouver la véracité d’une étude. Publier les données brutes, ici les deux tableaux Excel contenant les noms des comptes Twitter, n’est donc pas utile. Cela ne nous apprend rien et cela peut nuire aux personnes concernées, explique l’expert. En plus, c’est terrible, on a juste des noms de comptes, on ne comprend rien et donc il y a suspicion. »
Il semblerait que de nombreux internautes ont compris qu’il s’agissait bien d’accusations ciblées politiquement et n’apprécient pas cela.
Evidemment sitôt le tollé connu, ledit fichier a été supprimé.
Cela en dit long sur la méthode employée.
Dans cette république bien souillée, on se moque ouvertement du Citoyen, juste bon à financer la gabegie de l’État et à être pris pour un imbécile.
C’est même de pire en pire.
Le silence politique vaut donc approbation.
La défense de Eu Disinfo Lab est classique et habituelle :
« Je ne suis ni facho, ni barbouze. […] Toutes mes excuses à ceux et celles que j’ai pu heurter ». Dans un texte publié sur le site de tribunes Medium, le chercheur belge Nicolas Vanderbiest est revenu sur la polémique née de l’étude des comptes Twitter particulièrement actifs au plus fort de l’affaire Benalla, du nom de cet ex-collaborateur d’Emmanuel Macron filmé en train de violenter deux manifestants, le 1er mai 2018.
« Le sens de notre travail a été détourné et récupéré politiquement »
Bah voyons !
La réponse de Jean-Luc Mélenchon n’a pas tardé :

Le principe de ce fichier est simple : créer le buzz et attaquer tout ce qui ne pense pas normalement, c’est-à-dire pour Macron.
Nous nous trouvons dans le système cher aux socialistes qui consiste à crier au loup pour ameuter médias et intellectuels face au danger fasciste.
Nous retrouvons aussi l’attaque usuelle contre les « fake news », la thèse du complot fomentée par les Russes et le politiquement correct.
L’idée de base est qu’il n’y ait qu’une voie officielle et agrée pour la vérité et que toutes personnes qui iraient à l’encontre de cette voie seraient dangereuses et comploteraient.
C’est assez simple mais finalement très efficace.
Le silence règne et l’ordre est donc rétabli : circulez car il n’y a plus rien à voir…
Juste une petite question pour finir : quelle est la légitimité de tous ces gens qui s’arrogent la propriété intellectuelle de la vérité ?
AUCUN !
a desinform copie

 Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier:
Le Citoyen Lambda pour Observatoire du MENSONGE

NB : Eu Disinfo Lab qui se prétend chasseur de désinformation – dans un seul sens quand même – avait déjà aidé Macron lors de son élection en 2017 : ce groupe, qui se prétend indépendant, avait déjà évoqué la piste russe pour l’affaire dite des Macronleaks… Et il récidive dans la piteuse affaire Benalla !

Les articles que vous devriez lire en cliquant sur le titre :
Les nouveaux barbelés de la pensée
L’expert, le spécialiste…
Les nouveaux envahisseurs

Matricule !

Inscrivez-vous gratuitement pour nous SUIVRE

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 12 025 autres abonnés

Observatoire du MENSONGE est présent dans 178 pays, suivi par + 200.000 LECTEURS et plus de 50 auteurs qui contribuent au succès du 1er site de l’opposition en France 

Avec La Semaine du MENSONGE: recevez gratuitement chaque samedi matin par mail les articles publiés dans la semaine

NB : vérifier que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables…

COMMENTAIRES:

Avertissement: Tous les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de L’Observatoire du MENSONGE qui se réserve le droit de ne pas publier un ou des commentaires sans avoir à justifier sa décision.
Ne pas mettre de liens vers d’autres sites car votre commentaire sera supprimé par le système.
Votre adresse mail ne sera pas publiée et vous pouvez signer de votre nom ou d’un pseudo.

Merci à tous ceux qui nous suivent, partagent et nous soutiennent !

Merci pour votre aide

sans laquelle nous ne pourrions pas continuer à publier !

€5,00

Publicités

16 commentaires

  1. La différence , c’est qu’avant on pensait qu’on était libre du moins tant qu’on était pas fiché au commissariat mais, maintenant on sait (du moins, pour certains…) qu’on est pas libres et que nos avis divers alimentent des « banques de données » (Des données qui servent à je ne sais quoi ? ) .
    ———————————————————————————————————————-

    J'aime

  2. On est tous fiché par le biais des outils technologiques en notre possession (Portable , ordinateurs …) . Dehors, on est suivi par des caméras , la « liberté » qui était déjà un « vieux concept » n’est plus qu’un souvenir …on avance dans une société « ultra sophistiquée » digne des classiques de la science-fiction . (Trépallium, rare série s-f Française diffusée sur ARTE ,le temps d’un battement …) .

    J'aime

  3. Superbe citation : “Le socialisme est comme la morphine : on en prend d’abord par curiosité, pour adoucir une légère douleur, et fatalement, on augmente la dose jusqu’à en périr.” C’est tellement vrai !

    J'aime

  4. C’est que le ciel se couvre pour le petit narcissique de Macreux. Avec l’accumulation des affaires: Benalla-mignon , affaire Nyssen, demission de Hulot c’est d’un avis de tempête que bientôt on parlera. Et malgré tout cela, il restera un paquet de cons qui voteront pour ce non-president. Pauvre France !!

    J'aime

  5. Le plus fort dans cette affaire est que, à ma connaissance, Eu Disinfo Lab n’a recensé que les comptes des commentateurs qui s’indignaient de l’affaire Benalla. Ce fichage, bien que illégal et tendancieux, s’il avait été accompli pour étudier le pourcentage des pro et anti-Benalla./Macron aurait donné plus de crédibilité aux excuses de cette agence instrumentalisée probablement par des pouvoirs occultes ou peut-être même par le gouvernement macron lui-même faisant appel à une agence étrangère pour que les soupçons ne soient pas trop orientés.

    Mais voilà, le doute s’installe, les Français ayant appris à réfléchir à leurs dépens, et ce n’est évidemment pas dommage pour eux ! Grâce à qui ? À l’U.E. elle-même et à ses pays satellites inféodés !

    J'aime

  6. Vous avez bien raison de dire « Le principe de ce fichier est simple : créer le buzz et attaquer tout ce qui ne pense pas normalement, c’est-à-dire pour Macron. » C’est bien d’une dictature qui s’avance qu’il faut parler.

    J'aime

  7. Imaginez la même chose sous la droite ! Impensable et là avec cette gauche , c’est quasi normal et acceptable… Voilà pourquoi la France est foutue et islamisée.

    J'aime

    1. Entièrement d’accord. La gauche s’est appropriée la « vérité » et plus personne ne peut quoi que ce soit sans être taxé de raciste, facho ou autres appellations à la con.

      J'aime

  8. Après l’affaire Benalla, une affaire d’État n’en déplaise, ce fichage corrobore l’idée que nous sommes avec Macron en présence d’un dictateur.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.