L’air du temps


L’inversion des valeurs se légalise dans tous les domaines et la France dérive vers une lente décadence.

Nous aimons la liberté de publier : Vous de partager !
Attention ce texte est une Tribune Libre qui n’engage que son auteur et en aucun cas 
Observatoire du MENSONGE 

Pour l’instant, nous ne voyons que le pire de l’ancien.

L’air du temps

Par Claude Picard

Depuis le début de l’été, malgré la chaleur torride, les nuages s’amoncellent au-dessus de la Macronie. L’orage gronde et la tempête n’est pas loin. Mais la vie continue au même rythme : les racailles islamisées perpétuent, en toute impunité, leur saccage de la République et les plus fanatisées, leurs crimes insensés, en souillant, du sang de leurs victimes, le sol de la France. Les bobos s’éternisent, encore et toujours, dans leur numéro de haute-voltige de la victimisation de tout et de n’importe quoi, surtout quand le « persécuté  » n’est ni blanc, ni hétéro, ni catho… Les retraités et les classes moyennes, sont invariablement les mal-aimés d’un système et d’un pouvoir au service des nantis de la mondialisation heureuse. Et dans le même temps, les passeurs s’enrichissent grâce à la complaisance et à l’hypocrisie de certaines ONG, qui poursuivent leurs sales besognes, sous couvert d’humanité, en déversant sur nos côtes une immigration brutale et pléthorique.
L’inversion des valeurs se légalise dans tous les domaines et la France dérive vers une lente décadence.

Observatoire du MENSONGE

Faîtes un don

€5,00


Pourtant, en dépit ou peut-être à cause de cela, on sent que le vent tourne et que l’opinion n’est plus dupe.
De plus en plus nombreux, les Français comprennent que depuis des décennies, on leur a vendu des histoires à dormir debout sur à peu près tous les sujets et qu’on leur a encombré l’esprit de réformettes, faites sur-mesure, pour une poignée de citoyens affiliés à des associations communautarisées ou racisées.
Car le bien-être de la majorité des Français ne passionne pas les élites au pouvoir.
Même la « Nation France » ne les intéresse plus : ne voit-on pas un ancien Premier ministre français, solliciter des suffrages pour se faire élire… en Espagne ? Le peuple en a assez de ces élus prêts à tout pour rester en haut du pavé et il ne se gêne plus pour exprimer clairement sa désapprobation.
Ce n’est plus un ressenti, maintenant les langues se délient et la plupart des médias, pourtant aux ordres, sont obligés de prendre en compte cette nouvelle donne.
Et l’on sent une évolution sensible dans la sémantique journalistique. Évidemment, dans le même temps, un certain nombre d’élites et la gouvernance, se cabrent. Normal !
Dans toute l’Europe, nous assistons au même réveil des peuples.
Indéniablement, les partis souverainistes ont le vent en poupe et les élections européennes s’annoncent sous les meilleurs auspices.
Macron, le président des riches (et de la racaille ? Si l’on en croit les dernières nouvelles venues de Saint-Martin…) devrait se rappeler que les Français, tout comme la majorité des peuples d’Europe, sont fiers de leurs racines et qu’ils ne supportent plus de subir, jusque dans leur quotidien, les diktats des bureaucrates bruxellois et le mépris des élites quand ils ne votent pas comme la pensée unique le voudrait.
Les peuples européens sont à la recherche d’une autre organisation : l’Union européenne soviétisée, elle leur fait du mal et ils voient bien qu’elle est en panne. En panne d’idées et de solutions (crise migratoire et insécurité), en panne de réformes, en panne économique : l’Union européenne ne représente plus que 22 % du PIB mondial contre 30 %, il y a dix ans (étude The EU in the world 2018)…
On discerne de mieux en mieux ceux qui sont dans l’air du temps : les populistes, comme ils disent ! Qui ont gagné la bataille des idées, et même le pouvoir, dans de nombreux pays en Europe, mais aussi aux USA et en Russie. Même au Québec, le vent tourne : des nationalistes, certes modérés, viennent de remporter la majorité absolue en ayant fait la promesse de réduire l’immigration.
Décidément, les vieilles lunes des enfants de 68, malgré quelques résistances, prennent un sacré coup dans l’aile.

Claude Picard

Auteur de Un colonialisme qui ne dit pas son nom
et Les tartuffes de la compassion

A lire aussi : 2034 l’année où…

 Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier:
Claude Picard pour Observatoire du MENSONGE

Inscrivez-vous gratuitement pour nous SUIVRE

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 11 674 autres abonnés

Observatoire du MENSONGE est présent dans 178 pays, suivi par + 200.000 LECTEURS et plus de 50 auteurs qui contribuent au succès du 1er site de l’opposition en France 

Avec La Semaine du MENSONGE: recevez gratuitement chaque samedi matin par mail les articles publiés dans la semaine

NB : vérifier que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables…

COMMENTAIRES:

Avertissement: Tous les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de L’Observatoire du MENSONGE qui se réserve le droit de ne pas publier un ou des commentaires sans avoir à justifier sa décision.
Ne pas mettre de liens vers d’autres sites car votre commentaire sera supprimé par le système.
Votre adresse mail ne sera pas publiée et vous pouvez signer de votre nom ou d’un pseudo.

Merci à tous ceux qui nous suivent, partagent et nous soutiennent !

Publicités

8 commentaires

  1. La faillite des partis politiques,de droite comme de gauche est un fait évident, de même que leur incapacité à trouver un terrain d’entente pour s’unir. Dans ces conditions,la réélection de Macron est possible, les Français se feront encore avoir par des promesses qui ne seront pas tenues.Par contre, un parti qui ne cesse de croître, uni par la même raison et pour des motifs divers (baisse du pouvoir d’achat, insécurité, immigration, islamisme….) c’est celui du mécontentement.
    Créer le » parti des mécontents »assurerait une majorité écrasante aux prochaines élections et nous débarrasserait de Macron et de cette engeance d’incapables qui, depuis quarante ans mène la France à la décadence

    J'aime

  2. Les vraies valeurs n’intéressent pas ceux qui se proclament « progressistes » comme Macron et le Pape francs maçons puisqu’ils proclament clairement s’opposer aux nationalistes cad ceux qui veulent garder leur identité et continuer le grand remplacement!MACRON CONTINUE CE QUI A COMMENCE EN 1985 EXPLIQUE PAR ALAIN WAGNER

    J'aime

    1. Je connais Wagner et ce qu’il dit est faux ou mieux est tronqué car il place à 1975 l’arrivée de l’immigration or en France cette immigration principalement algérienne et africaine a commencé sous De Gaulle dans les années Soixante donc bien avant 1975. Mais ce qui est plus grave c’est que ce Monsieur Wagner lie l’OPEP à cette immigration ce qui ne repose absolument sur rien. Il faut savoir que l’OPEP réunit les pays producteurs de pétrole, donc entre autres l’Arabie Saoudite, le Qatar, le Venezuela, l’Algérie, etc… Wagner prend un vague document sans portée, que personne ne lira, pour étayer sa pseudo démonstration de complotiste.

      J'aime

  3. Je vous concède que l’opinion n’est plus dupe mais vous verrez que Macron nsera réélu encore et toujours par défaut car il n’a en face de lui que deux adversaires qui vont lui servir sa réélection sur un plateau : Le Pen et Mélenchon. Quant à Fillon qui a laissé son parti foutu aux mains du pâle Wauquiez, il restera comme le destructeur de la droite républicaine.

    J'aime

  4. L’air du temps ???
    Elle est polluée Claude Picard… Si, si elle est polluée, lorsque l’on voit l’attitude de certains français !
    A se demander s’ils sont conscients du danger que représente l’afflux de clandestins vers et sur le sol Français ?
    À Marseille, Lyon, Paris, Madrid, Bruxelles, Bordeaux, Lorient, Caen, La Roche-sur-Yon, Valencia… Et 57 autres villes en France et en Europe la vague Orange déferle dans les rues pour sauver l’Aquarius et le sauvetage en mer…
    Macron insulte la FRANCE en parlant de colonisation et d’esclavagisme, pourquoi n’interdit il pas l’esclavagisme moderne du 21° siècle pratiqué avec la complicité de SOS Méditerrané et de navires tel que l’Aquarius, donner un pavillon à ces navires n’est autre qu’être complice des esclavagistes modernes, être dans l’action humanitaire serait de lutter contre les guerres et contre le profit de la finance dans tous ces pays, afin de maintenir les populations déplacées chez elle et de leurs donner les moyens d’y vivre, un proverbe dit ne donne pas un poisson à celui qui a faim , mais apprend lui à le pêcher.
    Nous sommes réellement dans une situation de révolte… formulée par le fondateur de la Ve République : « la Défense est le premier devoir de l’État … ».

    J'aime

  5. En effet, la France dérive vers une lente décadence – et malheureusement pas seulement la France – sous les coups acharnés de ces jusqu’au-boutistes justifiant leurs sales besognes sous couvert d’humanité ; rêvant d’un monde sans blancs, sans hétéros, sans cathos ; mais avec un Goulag pour révisionnistes.
    Soit, on sent une évolution subtile dans la sémantique journalistique, en tout cas quand ils ne s’acharnent pas pathétiquement sur la tenue « coloniale » de Mme Trump, Première Dame d’un pays qui peut s’enorgueillir d’un taux de chômage de 3,7%.

    Que Manu Valsé aille donc se faire élire… en Espagne ! Là-bas, il aura plus d’échos quand il menacera, comme il a osé le faire ici, de « guerre civile » ceux qui ne veulent pas voter pour lui.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.