Qui manipule l’information 10 ?


Pour la transparence, il faudrait qu’un gouvernement plus courageux ose ouvrir un ministère de l’immigration, à l’instar de l’écologie, afin de budgéter chaque segment de ces dépenses ad hoc, donc de pouvoir cerner la réalité de ce gigantesque fardeau… Chapitre 10 et fin


Nouveau : offrez vous le livre exclusif de Daniel Desurvire en téléchargement sur Amazon pour seulement 1,50 en cliquant sur l’image et soutenez ainsi Observatoire du MENSONGE

Qui manipule l’information ?

Par Daniel Desurvire

Qui, de l’État ou le peuple, manipule le plus l’information ?

Cette étude se décline ainsi :
1°) Une loi inique contre les fake news qui cuirasse les élus, mais un outil inquisitorial contre la Nation
2°) L’art de prohiber les fausses informations s’insinue par le maniement des consciences
3°) Quand des enfants réfugiés participent aux vraies fausses nouvelles pour entortiller les quotas d’immigrés
4°) Le mensonge d’État, c’est autant occulter l’information que de refuser les réalités

Chapitre 10

4°) Le mensonge d’État, c’est autant occulter l’information que de refuser les réalités
Pour la transparence, il faudrait qu’un gouvernement plus courageux ose ouvrir un ministère de l’immigration, à l’instar de l’écologie, afin de budgéter chaque segment de ces dépenses ad hoc, donc de pouvoir cerner la réalité de ce gigantesque fardeau, dont l’opacité relève de la nébuleuse entretenue sur la politique migratoire de l’espace Schengen*. À lui seul, sur la base des 70 milliards d’€ entendus plus bas, le coût de cette immigration indigente et valétudinaire (islamo-Africaine et islamo-Moyen-Orientale) pourrait s’évaluer autour de ± 118 % du déficit public de la France pour 2017 (59,3 Mrd d’€), d’où 3 % de la dette administrative publique globale du pays (2 218,4 Mrd d’€, montant arrêté fin 2017). Autant dire que sans le coût démesuré de cette immigration complètement démunie et cacochyme, outre le devoir immédiat avant toute prise en charge socio-judiciaire, de soigner et de sustenter gratuitement des malheureux échoués sur le territoire, le pays retrouverait un budget équilibré voire excédentaire, puisque le déficit sur cette année de référence ne fut que de 2,6 % de son PIB.
Pourtant, contre toute logique, la Convention relative à la suppression des contrôles aux frontières communes du 14 juin 1985* qui a déjà fait le plein de réfugiés illégaux, se trouve relayé par l’appel d’air provoqué par les dirigeants français et allemands, comme si cette invasion de clandestins, qui assèche les caisses de la Solidarité, de Bercy, de l’Hôtel Bourvallais et de l’Hôtel de Beauvau depuis un demi-siècle, n’y suffisait pas. À ce propos, le coût phénoménal de l’accueil des réfugiés venant du tiers-monde, très majoritairement musulmans, demeure, selon différents indicateurs, l’enjeu de toutes les spéculations, à défaut de statistiques ou de données officielles jamais fournies par le pouvoir politique qui se fait ainsi l’antagoniste du peuple. De fait, cette coterie d’élus a la phobie du peuple d’en bas, tout autant qu’elle méprise, par la menterie et la dissimulation, les citoyens qui les ont portés à la gestion du pays.
Selon Philippe Eliakim dans la revue Capital du 15 avril 2015, cette charge oscillerait entre 70 à 80 milliards d’€ par an (tiré de Désintox Libération en 2013). Le rapport Posokhow du 25 juillet 2014 estime que ce montant s’élève à 84 Mrd d’€. 70 Mrd d’€ semble le coût estimatif le plus croisé, notamment par Stéphane Ravier du FN le 2 avril 2017 et Morphéus du 6 novembre 2017, quoique 100 Mrd d’€ n’ont jamais été démentis. L’immigration coûterait ± 4 093 € l’an par ménage payant l’impôt sur le revenu en France (17,1 sur 37,4 millions de foyers fiscaux). Dans l’absolu, il en coûte déjà à tous les citoyens, modestes ou nantis, par la redistribution de cette surcharge digérée par la TVA et la CSG, d’où la santé (Sécurité sociale et complémentaires), le social, la justice, l’éducation nationale, les assurances (taxe attentat obligatoire), les produits et les matériels de tous ordres qui concernent les consommateurs etc.
La France a sans doute le droit, sinon le devoir moral, de se montrer généreuse et sensible à la misère du tiers-monde, mais pas jusqu’à épuiser ses propres ressources, au risque précisément – à l’instar des Pays-Bas en 2015 – de se trouver financièrement et socialement exsangue, donc dans l’incapacité de secourir à l’extérieur les populations exogènes dans l’indigence et les malheurs qui chez elles les écrasent. Alors que cesse cette irresponsable campagne de dénigrement contre des soi-disant protectionnistes et patriotes attachés à la vieille Gaule, car ce type de repeuplement invasif ne se fera pas dans le respect des droits de l’Homme ni dans l’axe d’une culture pacifique et tolérante, mais sous le rideau impénétrable de l’obscurantisme islamique, un régime khalifien déjà annoncé depuis l’hégire, une libanisation réductrice des valeurs de progrès et de concorde.
Nonobstant l’hospitalité du pays qui a conduit les réfugiés à mieux vivre, sinon à survivre depuis les affres de la misère et des violence sharîaques de leur pays d’origine, il restera toujours à appréhender le mobile de l’incompréhensible. Ainsi, comment expliquer le fond de cruauté morbide qui peut amener un individu issu de l’immigration à tuer au hasard n’importe quel inconnu au nom de sa religion, en obéissance à son dieu et dans l’esprit de leur livre de culte (le Coran) ? Ainsi en fut-il avec Mohammed Merah à Toulouse et à Montauban les 11, 15 et 19 mars 2012, dont trois enfants tués à bout portant dont le forcené filma ses propres meurtres, ou de Mohamed Lahouaiej-Bouhlel à Nice le 14 juillet 2016 au volant d’un camion-bélier qui écrasa autant de monde qu’il put le faire.
Au-delà de ces tueurs solitaires habités de frustration et drogués au Coran, il en est beaucoup d’autres qui se comportent ainsi partout en Europe notamment, sachant que d’innombrables autres assassinats de grande ampleur furent aussi l’œuvre de bandes d’islamistes fanatiques agissant sous l’enseigne d’al-Qaïda, de Daesh. De fait, ces signatures d’électrons libres sont l’émanation d’une vingtaine d’autres groupements terroristes de guerriers d’Allah, psychopathes, incultes et asociaux, lesquelles ensanglantent le tiers-monde le Coran sous le bras.
Le terroriste musulman Cherif Chekatt qui assassinat et blessa cruellement de nombreuses victimes le 11 décembre 2018 sur le marché de Noël à Strasbourg, quelques jours avant la célébration de la Nativité qui est devenue essentiellement une fête destinée aux enfants, n’a certes pas été éduqué dans l’esprit de l’amour, de la compassion, de l’espoir et de l’émerveillement. Une lie de haine fut sans doute vomie au commencement de son éducation. La mort distribuée depuis le canon froid de son arme résume ainsi la nature de sa foi. Quant aux lumières de Noël et à la joie festive d’une manifestation de réjouissance et d’enchantement, ce forcené y répondit par le feu de son arme et au cri fanatique d’Allahu Akbar.
Tant que ce dogme mahométan recevra les fruits de l’indulgence naïve du monde libre, autrement dit tant que nos élus, sages et intellectuels n’auront pas le courage de lire et de traduire en public ce manuel de guerre qui sert de livre de prière à l’Islam tout entier, qu’il soit pacifiste ou activiste, le monde civilisé n’en finira jamais de s’enfoncer dans le mensonge. Cette attitude figée ne peut qu’inciter les fondamentalistes musulmans à semer la confusion et entretenir les conflagrations au nom d’un dieu qui n’existe pas ; parce qu’aucun dieu, digne de notre civilisation actuelle, n’appellerait à occire sa création.
FIN

Daniel Desurvire

Ancien directeur du Centre d’Étude juridique, économique et politique de Paris (CEJEP), correspondant de presse juridique et judiciaire.

Retrouver les chapitres précédents en cliquant sur le numéro :
1 23456789

 Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier:
Daniel Desurvire pour Observatoire du MENSONGE

Nouveau : offrez vous le livre exclusif de Daniel Desurvire en téléchargement sur Amazon pour seulement 1,50 en cliquant sur l’image et soutenez ainsi Observatoire du MENSONGE

Inscrivez-vous gratuitement pour nous SUIVRE

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié(e) par email des nouvelles publications.

Minute du MENSONGE 63
Macron a bien choisi ses ministres : je plaisante !

Le chant des sans-parti
On recherche activement l’opposition disparue partie sans laisser de traces…

COMMENTAIRES:

Avertissement: Tous les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de L’Observatoire du MENSONGE qui se réserve le droit de ne pas publier un ou des commentaires sans avoir à justifier sa décision.
Ne pas mettre de liens vers d’autres sites car votre commentaire sera supprimé par le système.
Votre adresse mail ne sera pas publiée et vous pouvez signer de votre nom ou d’un pseudo.

Ne manquer aucun article d’Observatoire du MENSONGE en vous inscrivant GRATUITEMENT à

parution chaque samedi

NB : vérifier que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables…

Observatoire du MENSONGE est présent dans 178 pays, suivi par + 200.000 Lecteurs avec plus de 50 auteurs qui contribuent à son succès.  Merci à tous ceux qui suivent,  qui partagent et qui nous soutiennent. 

Nous soutenir

€2,00

♥ Retrouvez-nous sur FACEBOOK en cliquant ICI

3 commentaires

  1. Tant que nous aurons aux commandes des lâches, des pleutres,des naïfs et surtout des salopards et des crapules, et ces derniers sont macron.merkel,junker etc…., l’europe est très mal barrée.

    J'aime

  2. La manipulation liée à l’intimidation par les médias est tellement forte que l’on ne peut même plus parler d’une France démocratique et la liberté de s’exprimer n’existe plus…

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.