La France en 2019 #4


Saisir l’opportunité de cette crise pour changer l’ordre établi défaillant. Chapitre 4


La vérité dérange souvent en politique mais nous devons la dire !

Pour cela votre contribution est essentielle. Sans votre aide financière, le site disparaitra. L’Observatoire du MENSONGE est le premier site de l’opposition en France : alors pensez-y et donnez…

€5,00

La France en 2019

Par Robert Coignard

Chapitre 4

1.6- Protéger les personnes, les biens et la culture française contre toutes agressions en restaurant les fonctions régaliennes de l’Etat, dont la Justice, ainsi que la souveraineté de la France, la Subsidiarité et le Bien commun, grâce à son « éthique », à la dissuasion française et à la qualité reconnue de ses « Bras armés ».
Vue d’ensemble de notre monde du XXIème. siècle :
*Le visible spectaculaire : Les terrorismes (« les dollars de la terreur ». Autrement. 2005) Loretta Napoléoni
Les « bras armés », manipulés par les « Maîtres d’œuvre » pour créer la PEUR et rendre les peuples «asservissables»
Les guerres pour l’énergie, pour l’eau, pour le pouvoir, …
Les grands banditismes, …
Les émeutes, guerres des rues, extrémismes, …
Les totalitarismes, dogmes divers, corporatismes, …
Les corruptions multiformes (11ème colloque « d’éthique économique » 2004. Aix en Provence.)
*La Société civile, ses entrepreneurs, ses compétences (la création de richesse pour « tous »).
Ses désirs (avoir, pouvoir, paraître) Comportements (prédateur, parasite) Leviers d’action (la peur, l’intérêt, vivre en meute homogène).
*La société publique, ses élus, ses services publics, ses fonctionnaires
(Création de sécurité, santé, justice, éducation, recherche, etc.)
Les désinformations, langues de bois, publicités, …
Les économies nationales et régionales, …
Les règles de l’ONU, du G20, de l’OMC, …
Les groupes multinationaux, …
La finance mondiale apatride, …
Les « Maîtres d’ouvrage » décident des changements à faire au profit exclusif de leur minorité !
Le secret invisible : les mafias (« Géopolitique du crime organisé » – 2005. Odile Jacob)
Jean-François Gayraud
(R. Coignard – Conférence « Chine » – 2005) (Compilation complémentaire de février 2017)
II-2.1 Pour la Gestion des « risques majeurs »
→Les récentes découvertes scientifiques et techniques offrent de prodigieuses possibilités d’innovations multiples comportant des « risques nouveaux, encore peu connus:
→ ~ 50% des emplois peu qualifiés actuels pourraient disparaître dans un futur proche par la forte automatisation possible et probable de beaucoup de tâches actuelles…
→Les découvertes biologiques récentes font espérer le rajeunissement de nos cellules à court terme… augmentant encore plus le nombre d’humains cherchant vainement des emplois !
→Drones, Nanostructures, Imprimantes 3D, Big data, Intelligence Artificielle, etc.
→ « L’effet ciseau » ainsi déclenché, amplifié par l’immigration non maîtrisée,
demande, dès aujourd’hui pour le moins,
des décisions de réorganisation de nos sociétés (aux leaders et structures obsolètes !).
« Prévoir que l’on ne sait pas tout prévoir est une prévision déterministe !»
→Le séisme (et le tsunami) au Japon est un évènement ayant eu des conséquences d’ampleur imprévisible ; l’accident nucléaire, toujours à l’issue incertaine semble-t-il, ébranle nombre de pays d’Europe dans leurs choix stratégiques énergétiques.
→Les « printemps arabes » (Tunisie, puis Egypte), pays d’apparence à forte stabilité, a surpris les stratèges du monde entier et, bien malin qui pourrait prévoir quelle en sera l’issue à moyen terme.
→L’analyse des risques mène souvent les décideurs à ne prendre en compte que la notion de « probabilité d’occurrence » d’un évènement pour définir leur « politique de sécurité » et prévoir les « solutions correctives d’urgence » (SCU) adéquates afin de pouvoir rapidement réagir à un sinistre. (le danger des « financiers aux postes de décision » est ici critique : Pourquoi se préparer au scénario du pire puisque sa survenue potentielle est extrêmement faible ? … et la « mise en sécurité majeure » d’un coût très élevée !).
1- « Mais la précarité et les faiblesses de tout « système établi » montrent qu’il peut basculer du jour au lendemain (voir en « temps quasi réel ») d’un semblant d’équilibre au chaos le plus absolu !
→Le « scénario du pire », lorsqu’il est défini, doit donc être anticipé et intégré dans toutes les « politiques de gestion des risques », quelles que soient les activités… et prendre les mesures adéquates pour éviter la survenue du pire et surtout réduire au maximum ses impacts si celui-ci se produit.
2- La mondialisation des trafics illicites, et les violences en tous genres qui les accompagnent, deviennent des paramètres principaux de la géopolitique mondiale en ce début de XXIème siècle. (J. F. Gayraud, Commissaire Principal de la lutte anti fraudes).
3- « L’hyper complexité, la très haute vitesse, l’infiniment petit, l’inconcevable (qualifié d’imprévisible) font migrer brutalement de l’incertitude à l’ignorance » (Patrick Lagadec, Directeur de recherche à Polytechnique).
8
4- « L’âge de l’impensable : comment s’adapter au nouveau désordre mondial ? »
(Joshua Cooper Ramo ; Jean-Claude Lattès ; traduit par Elen Riot- Little Brown and Company, New York, 2009).
5- « Poser, en détermination et en acte, que nous avons les capacités personnelles et collectives, scientifiques et de pilotage, pour relever les défis de notre temps.
Relier les personnes engagées au niveau international dans la compréhension et le pilotage des méga crises en émergence ! » (Esprit de « l’Initiative Magellan » suggérée en 2009 par Patrick Lagadec, Mike Granatt, James Young).
6- « Créer une Force de Réflexion Rapide (F2R) pour aider au pilotage des crises, groupes hybrides réunissant des personnes venant d’horizons très différents, toutes stimulées par l’inconnu et l’exigence de trouver des voies de passage jusqu’alors non pratiquées, toutes préparées aux plus grandes surprises et à des attitudes d’ouverture envers les acteurs les plus divers et les plus éloignés.
*Plusieurs questions guides peuvent aider à structurer les démarches à engager :
– De quoi s’agit-il vraiment ?
– Quels sont les pièges (le premier étant de se tromper de sujet) ?
– Avec quels acteurs répondre (bien au-delà des cartes d’acteurs convenus) ?
– Quelles seraient les deux-trois initiatives qui pourraient faire sens dans le brouillard actuel ?
– Engager des retours d’expérience systématiques pour aller à la chasse aux idées et pratiques les plus inventives,
– Intégrer le sujet à l’agenda des plus hauts décideurs (nouveaux ?) à l’échelon international,
– Les citoyens doivent être des acteurs pleinement associés à la démarche pour enrichir la synergie d’action… Il y a urgence !
→Pour que les esprits les plus clairvoyants et les innovateurs les plus convaincants ne soient pas éjectés biologiquement des institutions…
→Ne pas se contenter, en retour d’expérience, de réunir les mêmes experts reprenant les microscopes, les statistiques, les modèles ayant conduit au décrochage… ».
(Patrick Lagadec- Revue « Préventique et sécurité » n° 112, juil/août 2010, p. 31 à 35)
→ IL Y A DEJA 10 ANS !!!
9
⇒ 7- Le choix des responsables à tous niveaux doit, d’urgence, intégrer :
– – Des capacités naturelles de respect d’autrui, d’intégrité, de créativité, d’écoute, pour être capable de sortir des sentiers battus après des décennies de régression,
– Une bonne « maîtrise de l’information » (géopolitique, stratégique),
– Une éducation au raisonnement systémique pour être capable de relever le défi de la complexité,
– Une expérience professionnelle de plus de dix ans réussie dans des fonctions intégrant les « qualités opérationnelles de production »,
« l’organisation par activité d’équipes actives autonomes et responsables », bien sûr dans la Société Civile soumise aux lois des marchés internationaux…
« Ils ne pouvaient pas penser cette guerre.
Ils ne pouvaient que la perdre ! »
(Marc Bloch, citation de « L’étrange défaite ».)
Il nous faut apprendre très vite à gérer l’incertain dans la complexité du nouveau monde qui émerge, se construit, avec ou sans nous !

À suivre

Robert Coignard

 Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier:
Robert Coignard pour Observatoire du MENSONGE

**************

  Les experts de la Cour des Comptes, de l’Ifrap et de Contribuables Associés
analysent la « réalité » de la gestion de l’Etat français depuis des décennies de façon factuelle et fournissent des « audits » pertinents sans suite !
Car, ces structures ne pouvant ester en Justice, ces rapports restent « lettres mortes » ?

**************

Nous aimons la liberté de publier : à vous de partager !
Ce texte est une Tribune Libre qui n’engage que son auteur et en aucun cas 
Observatoire du MENSONGE 

♥ ♥ ♥Nouvelle♥ ♥ ♥

parution chaque samedi

Ne manquer aucun article d’Observatoire du MENSONGE inscrivez-vous GRATUITEMENT :

 

NB : vérifier que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables…

*  *  *  *  *

Ecrivez vos suggestions pour sauver la France dans la rubrique « LAISSER UN COMMENTAIRE » après cet article

*  *  *  *  *

Vous pouvez nous soutenir car nous le méritons en achetant ou en téléchargeant nos livres uniquement sur AMAZON en cliquant sur le titre choisi.

Nous vous en remercions !

*  *  *  *  *

Entrez votre adresse mail pour nous suivre et être notifié des nouvelles publications.

Observatoire du MENSONGE est présent dans 178 pays, suivi par + 200.000 Lecteurs avec plus de 50 auteurs qui contribuent à son succès.  Merci à tous ceux qui suivent,  qui partagent et qui nous soutiennent. 

♠ ♠ ♠ ♠ ♠

 

Nous soutenir

€5,00

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.