La conquête de l’Occident #8


Qu’on le veuille ou non, notre société occidentale se trouve confrontée à une croisade contre ses valeurs et son mode de vie : le nier ne sert à rien, l’accepter c’est se soumettre. #8

La conquête de l’Occident

Par Daniel Desurvire

Extraits du nouveau livre de Daniel Desurvire ***

#8

Nous ne devons rien changer de nos habitudes, de nos traditions, des férias, de notre mode de vie, qui opposent par bravade les citoyens excédés qui défient les outrages de l’Islam, et pourtant !
Outre les désagréments des fouilles, des barrières, de l’encadrement militaire, des portiques, des caméras et des scanner corporels déshabillant des aéroport, l’épiphénomène que génère la sécurisation des fêtes foraines, des marchés de Noël, des spectacles artistiques et de défilés en tous genres, prend des proportions hallucinantes et pèse lourdement sur le pouvoir d’achat des consommateurs, des contribuables, des commerçants et des collectivités à qui les préfectures forcent le recrutement des agents de sécurité, à se munir de bornes en béton anti camion-bélier, à disposer des multiplexes, tomographes etc. Les zones sécurisées ressemblent étrangement à des fortifications de guerre avec snipeurs cagoulés et embusqués sur les toits ou miradors, comme jadis avec les mâchicoulis percés dans les murailles des châteaux-forts. Ironie d’une situation qui aurait été ubuesque en d’autres temps, les forces de l’ordre réclament à présent la vigilance de ceux qu’elles sont censées protéger !
L’étranglement des voies filtrées par des portiques, des agents cynophiles et de détecteurs d’explosifs, n’empêcheront pas le survol de drones chargés de déflagrateurs, sachant que le législateur – conscient de ce nouveau danger – en a légiféré l’exercice (Loi du 24 oct. 2016), le volume et les espaces de vol, comme si les terroristes allaient leur obéir ! Comment ne pas évoquer une psychose entre ceux qui bravent ce décor de fête en toile de fond sécuritaire, et les élus qui tentent d’apaiser les craintes de leurs administrés en armant de pied en cape des légions de CRS comme des pavois autour d’eux ? Selon Aristote (Ethique à Nicomaque) : « La peur est le sentiment qui découle de l’anticipation du mal ». Ici le mal siège au tréfonds d’un culte qui instille la peur pour les uns, la répugnance pour d’autres.
Peut-être bien qu’en redéfinissant une terminologie édulcorée du terrorisme, serait-il confortable pour les politiciens timorés d’occulter l’Islam qui niche au cœur de cette barbarie, faire disparaître l’agrégat « musulman » de la mémoire collective – une apposition embarrassante qui colle au substantif terrorisme – en ne conservant l’idée qu’il ne s’agit que de bandes de voyous ou de névrosés relevant du droit commun ou de la psychiatrie qui usurperaient l’esprit louable d’une religion pour la salir et la déshonorer. Le négationnisme qui raya de l’histoire du plus grand génocide perpétré par l’homme depuis la nuit des temps (l’Hindi Kouch), atteste de l’efficacité de cette manipulation inconsciente des foules, cela en camouflant cet ethnocide de 80 millions d’Hindous par les Musulmans ghazis, une monstruosité occultée des livres scolaires. Pour donner une échelle à ce génocide entre l’an 1000 et l’an 1525, intervalle de cet holocauste, l’Europe ne comprenait que 42 à 65 millions d’habitants. Même constat s’agissant de la participation active des Musulmans de Palestine et de Turquie durant les deux dernières guerres mondiales (7*).
Après la confiscation des libertés intellectuelles, littéraires et artistiques, voire du droit à la vie privée pour des besoins prétendument sécuritaires, se profile une autre mainmise sur la pensée par le grand ordonnateur social-démocrate : une refonte lexicologique ou sémantique de l’écrit publié et de la parole insidieusement mystifiée, puis d’un remodelage de la mémoire collective. Alors que nous n’en finissons pas de nous taire, l’académie du langage aseptisé nous imprime l’art de conjuguer l’esprit laïc avec le Coran, laissant braver le monde libre par son succédané fourchu paré d’arabesques dorées.
Dans un message audio de la BBC, un professeur agrégé d’études islamiques de l’UR de Baghdâd, Abu Bakr al-Baghdadi affidé à ISIS (Daesh), déclara que : « l’Islam n’a jamais été une religion de paix mais la religion du combat ». La question qui s’impose alors pour tous, qui croire : un spécialiste des affaires musulmanes ou quelques naïfs leaders politiques occidentaux qui affirment le contraire par crainte de reconnaître qu’il n’y a qu’un seul Islam, le même Coran pour tous les Musulmans ; donc pour tous des islamistes en puissance dès lors qu’ils sont musulmans ? Frank Gardner de la BBC, lequel a réceptionné le message de 33 minutes de ce fondamentaliste, livra le 14 mai 2015 au journal susvisé un point de vue réaliste et inquiétant au vu de l’actualité bouillonnante autour de l’Islam à l’issue de son entretien :
F.G. : Le professeur, qui utilise constamment des citations religieuses, exhorte-t-il les Musulmans du monde entier à rejoindre l’État islamique ?
A. B : Un Musulman n’a aucune excuse s’il n’émigre pas dans l’État islamique… et il doit se joindre au combat, c’est le devoir de tout Musulman. Nous appelons [les Musulmans] soit à rallier [Daesh], soit prendre les armes où que les fidèles se trouvent. Et le docte d’ajouter : « l’Islam n’a jamais été une religion de paix. L’Islam est la religion du combat. Personne ne devrait penser que la guerre que nous menons est la guerre de l’État islamique. C’est la guerre de tous les Musulmans. Si l’État islamique la diffuse, cela reste une guerre totale des Musulmans contre les infidèles […]. Vous n’avez aucune puissance, aucun honneur, aucune sécurité, aucun droit, sauf à l’ombre du khalifat.
°°°
Face aux propos sans équivoque de cet universitaire islamique d’Irak, Jack Lang, alors ministre de la Culture sous le mandat de François Mitterrand, avait déclaré que : « L’Islam est une religion de paix et de lumière ». Ces propos dithyrambiques furent repris par Dominique de Villepin devant la tribune de l’ONU. François Hollande, d’une vacuité affligeante, ânonna, « L’immigration islamique est une chance pour la France » ! L’islamo-gauchiste Jean-Luc Mélenchon pérora que : « Il n’y a pas d’avenir pour la France sans les Arabes… » Quant à Alain Juppé, grand ordonnateur d’un prétendu « Islam compatible avec la démocratie », celui-ci avoua en coulisse n’avoir aucune idée de ce qu’il attesta lors de ses déclamations quant à la réalité du Coran, sinon pour flatter de vertueux nonces en djellaba ; de potentiels électeurs qu’il ne faut surtout pas négliger.
Eu égard aux évènements, comment ne pas discerner l’imposture de cette bigoterie bienséante envers l’Islam, même sous son angle prédateur jamais présenté comme la face toujours cachée de la Lune ? Cette subornation de la réalité qui tente de dissocier le terrorisme du culte musulman, dont les leaders réputés les plus clean, adoptent une indifférence complaisante jouant de l’omertà, une complicité tout aussi coupable. Mais avec les attentats de masse et moult assassinats les plus odieux, comme au couteau dans la rue sur des passants inconnus de leur assassin, les thuriféraires de l’Islam se sont empêtrés dans une sérendipité ; autrement dit, bluffés par des mystifications au sujet d’une prétendue religion de bien, de modération, de paix et de modernité, ils y ont trouvé autre chose qu’ils n’attendaient certes pas. C’est alors qu’ils scindèrent l’Islam deux ; entre Musulmans et islamistes. Quid du Coran insécable ?
°°°
Une information dénommée « Europe’s Growing Muslim Population » éditée le 29 novembre 2017 par Pew Research Center (PRC), dévoila l’un des sujets les plus tabous en France : La croissance de la population musulmane en Europe d’ici à 2050. Cet institut qui fait autorité outre-Atlantique, rappelle dans une note de lecture que la France interdit sur son territoire toute production de données statistiques faisant apparaître les quotas d’une appartenance ethnique ou religieuse. Cependant, ainsi que le souligne Mediapart dans son blog de sycophante du 3 janvier 2018, l’INED et l’Insee avaient conjointement publié en 2016 une étude titrée, « Trajectoire et Origines » sur une estimation sur la présence des Musulmans vivant en France. Puis ce fut le tour de l’Institut Montaigne qui édita un article sur ce même sujet en 2017. Cependant, la grande presse fut implicitement découragée à faire connaître les résultats de ces enquêtes pouvant susciter des polémiques populaires et rompre ainsi avec le calmer-le-jeu et le vivre ensemble que le politiquement correct de la bien-pensance sociale-démocrate ne cesse d’imprimer dans le mental du public.
Dans son annexe méthodologique, PRC, dont la réputation ne souffre pas d’a priori politique et dispose d’une bonne presse outre-Atlantique, fit savoir que furent considérés musulmans dans son étude, celles ou ceux qui répondirent positivement à la question : « What is your religion if any ? ». L’analyse rend compte qu’en 2016 la population musulmane en Europe comptait 25,8 millions d’âmes, d’où 4,9 % de la population globale du vieux monde. Sur cette échelle de temps, la France retenait alors le nombre le plus important de ressortissants islamiques sur son territoire pour 5,72 millions de têtes. Ce fut au départ de cette projection qu’il fut imaginé ce qu’il se passerait en 2050, selon plusieurs scénarios, avec ou sans immigration, forte ou ralentie. Nous retiendrons ici la plus plausible de ces ébauches, celle qui serait la continuation de la politique migratoire actuelle dans l’Union européenne emmenée par l’Allemagne et la France.
A suivre…

Daniel Desurvire

Ancien directeur du Centre d’Étude juridique, économique et politique de Paris (CEJEP), correspondant de presse juridique et judiciaire.
Daniel Desurvire est l’auteur de : « Le chaos culturel des civilisations » pointant du doigt les risques de fanatisme de certains cultes et de xénophobie de certaines civilisations, auxquels s’ajoutent les dangers du mal-être social, de la régression des valeurs morales et affectives ou de la médiocrité des productions culturelles, dont la polytoxicomanie en constitue l’un des corollaires. L’auteur choisit d’opposer le doute et le questionnement aux dérives dogmatiques et aux croyances délétères » (in, Les cahiers de Junius, tome III, “La culture situationniste et le trombinoscope de quelques intellectuels français” : Édilivre, 2016).
Note 7 * : Le Grand mufti de Jérusalem, Amin al Husseini, relata dans ses « Mémoires », au chapitre de sa rencontre avec Hitler le 28 novembre 1941 à Berlin : « La condition précise de notre collaboration avec l’Allemagne était l’entière liberté pour éliminer les Juifs, jusqu’au dernier, de la Palestine et du monde arabe. J’ai demandé à Hitler son accord explicite pour nous autoriser à résoudre le problème juif d’une façon bénéfique à nos aspirations raciales et nationales et conforme aux méthodes scientifiques que l’Allemagne a inventées ».
Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier:
Daniel Desurvire pour Observatoire du MENSONGE
Retrouvez les extraits précédents en cliquant sur le numéro : 1234567

A lire deux articles importants :
La chute de l’Occident : une réalité hélas quotidienne et qui ne fait qu’empirer…
et
il n’y aura aucune guerre civile en France parce que c’est d’une conquête dont il s’agit… Je rappelle mon article republié et traduit dans le monde en 2016, article que les médias français ont peur de publier : 2034 l’année où…

*** Vous pouvez acquérir le livre de Daniel Desurvire (en EBOOK ou broché) uniquement sur AMAZON en cliquant ICI

♣   ♣   ♣   ♣   ♣

Entrez votre adresse mail pour nous suivre et être notifié des nouvelles publications.

Observatoire du MENSONGE est présent dans 178 pays, suivi par + 200.000 Lecteurs avec plus de 50 auteurs qui contribuent à son succès.  Merci à tous ceux qui nous suivent,  qui partagent et qui nous soutiennent. 

Nous soutenir

€5,00

parution chaque samedi

Ne manquer aucun article d’Observatoire du MENSONGE inscrivez-vous GRATUITEMENT :

NB : vérifier que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables…

Ecrivez vos suggestions pour sauver la France dans la rubrique « LAISSER UN COMMENTAIRE » après cet article

Vous pouvez nous soutenir car nous le méritons en achetant ou en téléchargeant nos livres uniquement sur AMAZON en cliquant sur le titre choisi.

Nous vous en remercions !

Publicités

Un commentaire

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.