Une inquiétante révélation


« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »
Bertolt Brecht

Une inquiétante révélation

Par Max Tango

Nous avons appris presque par hasard Une inquiétante révélation .
Quand les langues se délient, on ne peut qu’être inquiet quant à notre soi disant sécurité.
Il s’agit de terrorisme et plus particulièrement de l’attentat qui a eu lieu au Bataclan, Paris 11ème, le 13 novembre 2015.
Un vendredi 13 qui sera à jamais gravé dans la mémoire collective.
Ce soir-là trois Français islamistes (Foued Mohamed-Aggad, Ismaël Omar Mostefaï et Samy Amimour) ouvrent le feu dans la salle de concert et tuent au moins 90 personnes et font plusieurs dizaines de blessés, dont certains sont dans un état désespéré.
Pendant une vingtaine de minutes, les trois hommes assassinent froidement les spectateurs, un par un, cherchant également à abattre les membres du groupe Eagles of Death Metal, vedettes du concert.
Or on apprend aujourd’hui par un témoin sur place que la police française a mis une heure trente pour intervenir !
C’est bien beau ensuite de faire des commémorations pour se couvrir comme savent si bien le faire les politiques…
Édith Seurat, 41 ans, rescapée du Bataclan, témoigne dans Le Figaro : « J’ai perdu la vie que j’avais. J’ai dû fuir Paris, je ne bosse plus… Tout a changé. Une part de moi me dit qu’ils ont gagné. » et de poursuivre : la BRI est intervenue une heure et demie après le début de l’attaque. «Ils sont arrivés masqués, en toute discrétion, nous ont dit de soulever nos t-shirts pour vérifier si on n’avait pas de bombe. Puis ils ont commencé notre évacuation.» À ce moment-là, Édith se rappelle des dires du médecin du RAID : «Les valides, levez-vous!» Mais personne ne s’est levé. Les gens étaient soit blessés, soit morts». Un constat qui s’est confirmé, quelques minutes plus tard, quand Édith et Bruno ont été escortés vers la sortie : «Il y avait des cadavres partout. On devait marcher sur eux. On ne pouvait pas avancer».
Ce dysfonctionnement inadmissible déshonore le gouvernement socialiste de l’époque.
La déclaration au micro de BFM-TV du Préfet de police, Michel Cadot qui dit « Dans le regard de ces assassins qui n’avait aucune humanité »… Pourquoi, il connait des assassins humanistes ?
Pour mémoire quasiment aucun média n’a qualifié clairement l’origine desdits terroristes comme si le mot « islamiste » leur avait été étranger ou interdit.
Rappelons les faits en ce triste vendredi 13 novembre 2015.
L’attaque commence vers 21H40 selon les témoignages.
Les terroristes islamistes utilisent des otages comme boucliers humains, en les plaçant devant les portes et les fenêtres de la salle du Bataclan.
La tuerie fait 90 morts et des dizaines de blessés graves avant que les forces de police n’interviennent.
Pourtant vers 21 h 30, une trentaine de gendarmes mobiles de l’escadron 31/7 de Reims, sécurisant les locaux d’une radio voisine, du journal Libération ainsi que le domicile privé du Premier ministre, Emmanuel Valls, se rend en progression tactique vers le café La Belle Équipe, où il prend en charge plusieurs blessés.
Dès 22 h, le capitaine constitue une colonne d’assaut pour progresser vers le Bataclan, mais il reçoit l’ordre de ne pas intervenir car ne se trouvant pas en zone d’intervention de la gendarmerie.
Cet ordre de ne laisser intervenir que les forces de police est renouvelé lorsque l’aide du GIGN, dépêché à la caserne des Célestins, n’est pas demandée.
Finalement c’est à 23h30 que le Président Hollande déclenche le « plan rouge » alpha (riposte multi-attentats).
Le dysfonctionnement des services de l’État aura été total face à l’attaque terroiste islamiste.
Cela est sans doute lié à la lourdeur des procédures mises en place et constitue un terrible aveu de faiblesse des institutions.
Il ne semble pas que l’administration a changé depuis lesdites procédures après les meurtres du Bataclan.
Le même soir six lieux ont été la cible des terroristes islamistes en France. Un septième à paris aussi, 18ème, a échoué car les terroristes islamistes ont du prendre la fuite.
Le bilan sera d’au moins 130 morts assassinés par des terroristes islamistes et 354 blessés dont 94 gravement atteints et parmi eux 26 en réanimation.
Il faut aussi connaître ce fait ignoré par les médias que des dizaines de personnes sont encore hospitalisées plusieurs mois après.
Les politiques et les médias ont toujours la même difficulté, ou peur, à clairement identifier les terroristes.
Pour l’Américain Marc Sageman, psychiatre et ex-agent de la CIA, cette controverse entre l’« islamisation de la radicalité » et la « radicalisation de l’islam » est « une dispute très française », consistant à « faire des jeux de mots abstraits mais qui ne veulent rien dire. C’est comme se demander si les camps de concentration nazis sont l’allemagnisation du diable ou la diabolisation de l’Allemagne ».
Depuis des lustres, nos gouvernants nous promettent deux choses : la première est qu’ils traqueront les assassins terroristes et la seconde qu’ils assureront la sécurité des gens.
Sauf que ces promesses ne sont jamais tenues parce que « les chiens aboient mais la caravane passe »… On remplace chiens par politique et caravane par terrorisme.
Tout cela est Une inquiétante révélation

Max Tango

« Il est libre Max »

Nous aimons la liberté de publier : à vous de partager !

 

Vidéo ci-dessous à la mémoire de ceux qui sont tombés sous les balles d’assassins islamistes :

 Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier:
Max Tango pour Observatoire du MENSONGE

♣   ♣   ♣   ♣   ♣

Entrez votre adresse mail pour nous suivre et être notifié des nouvelles publications.

Observatoire du MENSONGE est présent dans 178 pays, suivi par + 200.000 Lecteurs avec plus de 50 auteurs qui contribuent à son succès.  Merci à tous ceux qui nous suivent,  qui partagent et qui nous soutiennent. 

La vérité dérange souvent en politique mais nous devons la dire !

Pour cela votre contribution est essentielle. Sans votre aide financière, le site disparaitra. L’Observatoire du MENSONGE est le premier site de l’opposition en France : alors pensez-y et donnez…

€5,00

parution chaque samedi

Ne manquer aucun article d’Observatoire du MENSONGE inscrivez-vous GRATUITEMENT :

NB : vérifier que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables…

Ecrivez vos suggestions pour sauver la France dans la rubrique « LAISSER UN COMMENTAIRE » après cet article

Vous pouvez nous soutenir car nous le méritons en achetant ou en téléchargeant nos livres uniquement sur AMAZON en cliquant sur le titre choisi.

La censure est en marche.

Publicités

7 commentaires

  1. Tant que la langue de bois officielle refusera de nommer clairement qui sont et d’où viennent les terroristes, la France sera en ligne de mire. On le constate chaque fois hélas !

    J'aime

  2. Effectivement cela fait très peur. J’avais lu quelques articles sur ce dysfonctionnement dramatique de l’État français mais votre article est le plus complet et le plus intéressant sur le sujet.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.