La France en 2019 #14 fin


Saisir l’opportunité de cette crise pour changer l’ordre établi défaillant. Chapitre 14 fin

La vérité dérange souvent en politique mais nous devons la dire !

Pour cela votre contribution est essentielle. Sans votre aide financière, le site disparaitra. L’Observatoire du MENSONGE est le premier site de l’opposition en France : alors pensez-y et donnez…

€5,00

La France en 2019

Par Robert Coignard

Chapitre 14 fin

VIII- EXEMPLE DE REVUE DE QUESTIONS:
Un certain nombre de questions sera toujours très utile à se poser, régulièrement, pour y apporter des réponses claires:
Au-delà de la question essentielle du « juste nécessaire »déjà évoquée,ainsi que l’éternelle question des “besoins,attentes,désirs” des clients actuels et futurs,dans « l’entreprise en réseau distribué »,où l’opérateur collectif remplace de plus en plus l’individu (indépendant d’autrui ,ou presque) les défis suivants sont à relever:
-L’intégration délicate,mais capitale,de la fiabilité humaine,
-La détermination des seuils de tolérance que l’on s’impose à partir de la connaissance des impacts (Et non à partir des limites de nos connaissances,ou bien des meilleures technologies disponibles facilement à la date…),
-L’adaptation des « procédures qualité »dans l’élaboration des études de « sûreté de fonctionnement et gestion prévisionnelle des risques »;afin de susciter et recevoir la confiance des différents acteurs concernés(internes et externes).
1-Les problèmes de sécurité sont-ils pris en compte?
2-Comment sont suivies les affaires(du prospect à la facturation,SAV inclus)?
3-Que perd-on actuellement en « non qualité »:communication,marketing,organisation,logistique, achats,prototypage,finances,administration,ressources humaines et formation,etc…?
4-Que peut-on escompter comme gains:augmentation de parts de marché,image de marque
,créativité,productivité,etc…?
5-Les mentalités sont-elles préparées à changer un certain nombre d’habitudes et de comportements?
6-Combien peut-on et veut-on consacrer en temps et argent à l’amélioration continue de toute l’organisation?
7-Comment est mesurée la « qualité attendue »par les divers types de clients?
8-Comment est mesurée la « qualité perçue »par les divers types de clients?
(Celle qui crée le « lien de confiance »,vital pour les fidéliser,pour survivre et pour progresser).
9-Comment est mesurée la « qualité produite »par l’ensemble de l’organisation?(Le QCD).
10-Evolution des postes majeurs de dépenses?
11-Marge nette/CA (Par type de produit,de service)?
12-%coûts fixes/CA?(———-d°———————-)?
13-Le niveau d’activité est-il suffisant par rapport aux coûts fixes?Si non à quel niveau le situer?
14-Faut-il diminuer une qualité trop sophistiquée,ou au contraire débanaliser pour se démarquer de la concurrence?
15-Quels sont les critères de choix des fournisseurs?Négociation des conditions et délais de règlement?
16-Quelles activités conserver,sous-traiter,voir délocaliser?(Il faut ici particulièrement bien faire vivre « l’avocat du diable »pour cerner le plus correctement possible les avantages,inconvénients et risques colatéraux potentiels.).
Etc,etc…
Il y a lieu dans toutes ces réflexions de se méfier comme de la « peste anti-créativité » de toutes nos arguties pour justifier de ne rien faire: ignorances, peur des changements, préjugés, conformisme,
panurgisme, dénis de réalité, moindre effort et attitude du parasite,…
La logique de la mondialisation semble reproduire le « bon-sens » individuel bien connu : ne pas faire soi-même ce que l’on ne sait pas faire ou que l’on ne peut pas faire moins cher!
Les salariés les plus qualifiés dans les filières porteuses d’avenir et maîtrisant plusieurs langues risquent moins dans la mondialisation que les salariés peu qualifiés travaillant dans des secteurs vieillissants, aurait pû dire La Palisse …
L’effet ciseau des énormes mains d’œuvre, asiatiques, africaines et maghrébines musulmanes surtout, n’ont pas fini d’influencer fortement l’avenir de l’Occident développé…
D’importantes mesures de « remise à niveau » (face au dynamisme des concurrences mondiales) s’imposent pour la recherche ,pour les formations, afin de pouvoir innover…
L’éducation à la « culture qualité d’amélioration continue» est ici une opportunité à saisir.
35
IX- LE SYSTEME DE PILOTAGE
(Quelle que soit l’entité à piloter)
1) Le « système de pilotage » : organise l’ensemble des activités de l’entité pour pouvoir « garantir le résultat attendu » (qualité, quantité, coûts, délais).
Ce résultat attendu représente la raison d’être de toute l’organisation.
Le système de pilotage gère le système d’information dans son contenu stratégique (sens et représentations encadrantes ; intentions, objectifs, ordres ; moyens et choix prioritaires pour les finalités de l’entité).
– a- Ses compétences :
• Sa culture, ses vues du monde, sa vision des finalités.
• Sa maîtrise de l’information, tant généralisée que spécialisée.
• Son intelligence des affaires pour établir sa stratégie.
• Son intelligence du choix de ses hommes clés.
• Son intelligence du métier pour la conduite optimale de la « raison d’être » de l’entité.
• Sa stratégie de maîtrise des risques pour assurer la pérennité de sa structure.
– b- Ses qualités :
• Son charisme pour inspirer confiance, écoute et respect.
• Son savoir expliquer, entraîner, susciter l’adhésion.
• Son écoute active : ni juger, ni blâmer, mais résoudre par négociation raisonnée.
• Sa capacité de chercher d’abord ses propres erreurs, d’être capable de les reconnaître, puis de les corriger.
• Sa réactivité pour le traitement des problèmes importants en temps quasi-réel ; son intuition, son imagination.
• La curiosité, l’anticipation, la proactivité.
– c- Ses activités :
•  La conduite optimale du processus d’actions collectives (nommé : Business Process) : contrôles de gestion, des flux d’affaires et de la trésorerie ; contrôles de maîtrise des risques et du respect de toutes règles, lois et règlements, etc. Et tout cela à partir des synthèses (SAD) des divers responsables, « hommes clés » de l’organisation.
•  La communication à travers le « systèmes d’information »
o Objectifs et finalités ; stratégie générale ; la relation de confiance.
o Quantités, qualités, coûts, délais (Le Q.C.D.).
o Les plans glissants (organisation des actions et moyens).
o La réduction des risques et l’amélioration continue de la qualité.
o Les célébrations des réussites et rituels (internes et externes).
•  La veille permanente pour « l’intelligence des affaires » (nommé : Business Intelligence)
o Evolution des risques (concurrence, marchés, bourse, politiques, sociaux, normes et règlements, environnement, etc.).
o Evolution géopolitique et sociale sur les divers segments.
o Evolution des techniques et technologies ; protections intellectuelle et industrielle.
o Evolution administrative, financière et juridique.
36
2) Le pilotage : consiste à mettre à disposition des acteurs (internes et externes) les ressources cognitives qui leurs sont nécessaires. (Informations encadrantes)
Rappels :
– Activité 1 : « l’intelligence des affaires » en tâche de fond permanente.
o Activité 2 : « la communication saine et complète » ; stratégie, finalités, objectifs ; représentations et interprétations encadrantes ; réduction des risques et amélioration de la qualité ; la relation de confiance vitale avec tous.
• Activité 3 : « la conduite optimale » de l’action collective qui est la « raison d’être » de toute l’organisation.

NB- Il faut comprendre qu’un seul homme ne peut maîtriser l’ensemble des compétences et « savoir être » pour piloter les trois domaines d’activités décrits ci-dessus.
Des « équipes actives, autonomes et responsables »,
en appui logistique
« garantissant le résultat à atteindre » seront ici nécessaires !
→« Si tu penses à un an, sèmes une graine. Si tu penses à dix ans, plantes un arbre.
Si tu penses à cent ans, modifies la conscience de l’Homme ! ». ( proverbe chinois, auteur inconnu )

FIN

Robert Coignard

 Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier:
Robert Coignard pour Observatoire du MENSONGE

Nous aimons la liberté de publier : à vous de partager !
Ce texte est une Tribune Libre qui n’engage que son auteur et en aucun cas 
Observatoire du MENSONGE 

♣   ♣   ♣   ♣   ♣

parution chaque samedi

Ne manquer plus aucun article de l’opposition qui s’oppose et soutenez-nous en vous inscrivant  ci-dessous à La Semaine du MENSONGE pour 12 € par an.

Abonnement Semaine du MENSONGE

Pour soutenir Observatoire du MENSONGE, je m'abonne un an à Semaine du MENSONGE

€12,00

NB : vérifier que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables…

Observatoire du MENSONGE est présent dans 178 pays, suivi par + 200.000 Lecteurs avec plus de 50 auteurs qui contribuent à son succès.  Merci à tous ceux qui nous suivent,  qui partagent et qui nous soutiennent. 

Vous pouvez nous soutenir car nous le méritons en achetant ou en téléchargeant nos livres uniquement sur AMAZON en cliquant sur le titre choisi.

Découvrez en exclusivité mondiale sur AMAZON, le nouveau livre de Daniel Desurvire en cliquant ICI
↓   ↓   ↓  
Version E BOOK en cliquant

Autres livres disponibles sur AMAZON, commander en cliquant sur le titre :

Entrez votre adresse mail pour nous suivre et être notifié des nouvelles publications.

N’hésitez pas à commenter dans la rubrique « LAISSER UN COMMENTAIRE » après cet article

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.