La conquête de l’Occident #21


Qu’on le veuille ou non, notre société occidentale se trouve confrontée à une croisade contre ses valeurs et son mode de vie : le nier ne sert à rien, l’accepter c’est se soumettre. Chapitre 21

La conquête de l’Occident

Par Daniel Desurvire

Chapitre 21 (hors livre)

d) La taqiyya, exit la complaisance !

La complaisance, qui se veut être un sentiment pacifique, amical et de bonne morale, constitue sans doute la plus mauvaise réponse au droit de mentir et à la félonie coranique : la taqiyya. Cependant, ne nous y méprenons pas, il s’agit dans les faits d’une attitude complice de l’oligarchie européenne sociale-démocrate avec les hiérocraties et royaumes pétro-gaziers du Moyen-Orient ainsi que de l’argyrocratie algérienne. Ces ententes dissimulent, derrière ce rideau vertueux de générosité envers les réfugiés musulmans, qui résultent d’un chantage dogmatique issu d’un grand khalifat panislamique, de sombres instincts cupides et corrompus où se vendent des armes lourdes, de hautes technologies et autres produits d’un progrès inaccessible à l’industrie des pays du tiers-monde ; tout cela contre l’or noir, hydrocarbure brut et gaz fossile que détiennent naturellement les royaumes, dictatures et autres théocraties mahométanes dont les sous-sols regorgent.
C’est ainsi que le produit juteux des contrats et des bakchichs qui les accompagnent s’envolent sous le soleil des paradis fiscaux seulement habités par des sociétés offshore, tandis que les royaumes khalifiens des pétromonarchies du Golfe persique voient leur rêve se réaliser : l’islamisation du vieux continent à la faveur des sombres chantages à l’immigration qui emportent indistinctement des réfugiés économiques, mais encore d’imperceptibles terroristes qui s’abritent dans les rangs de ces millions de visas humanitaires. La cupidité des uns force la corruption des autres dans le nœud de ces sordides implications. Cols blancs, élus, richissimes industriels et rois du pétrole finissent par jouer dans la même cour. Qu’importe les valeurs sociales, exit la morale, les droits de l’Homme et l’avenir de l’humanité, pourvu que quelques-uns, les marionnettistes, puissent se jouer des peuples à l’aide de leurs marionnettes politiques ; des énarques clonés pour mieux les servir, tel un Emmanuel Macron dit plan B ; un joker sorti du chapeau après la chute des Socialistes et des Républicains.
Que nenni, ce commerce sordide entre la ploutocratie de nos énarques infatués et le dogmatisme d’un culte qui se voudrait être une religion, fait peu de cas de ce qu’il nous reste de dignité, de souveraineté et d’identité, puisque le multiculturalisme a pris le relai de toutes les valeurs de l’histoire de la Nation, même si, dans la réalité, le pays est en voie de se fragmenter en ghettos urbains ; ce qui ne s’appente nullement à l’image d’un melting pot. Les quotas de réfugiés orchestrés par le couple franco-allemand affichent toujours les mêmes objectifs passé les élections européennes. D’abord, le droit d’asile politique échappe à ces quotas. Curieusement, le regroupement familial aussi, ainsi que les visas étudiants.
Cela fait déjà beaucoup de monde ; une population qui s’ajoute aux réfugiés économiques, sanitaires et même environnementaux. Quant aux enfants isolés, qui sont adultes pour une part d’entre eux car sans papier, non identifiables et apatrides, ceux-là, une fois rendu clandestinement sur le territoire d’accueil, nul n’a le droit, ni les outils administratifs et juridiques de les renvoyer chez eux. De sorte que l’équilibre millénaire du droit aux réfugiés est rompu, laissant place aujourd’hui à une invasion non miscible, laquelle ne se reconnaît pas dans les standards laïcs, ainsi que dans l’égalité des genres et la liberté de conscience.
Cette non-intégration dans une trop large proportion ne laisse que peu d’espoir pour renforcer un quelque patriotisme, là où la sharî’a serait supérieure aux lois temporelles selon les intégristes, les seuls qui se font entendre ; autrement dit les vrais Musulmans. Dans cet intervalle, le Français qui se proclame patriote devient étrangement suspect d’adhérer aux doctrines populistes, nationalistes voire fascistes. Les épithètes de xénophobie et de racisme ne sont jamais loin pour disqualifier l’imprudent qui s’interroge sur les dangers d’une immigration massive et quasi exclusivement musulmane. Le droit d’expression du citoyen se voit réduit à sa plus simple expression, celle de se conformer à la pensée unique d’une social-démocratie qui censure les intellectuels non alignés à la doctrine de cet esprit dominant liberticide.
L’oligarchie européenne, confortée dans sa prétendue solidarité avec l’Islam qu’il aura soutenu dans sa guerre fratricide au nom des « révolutions du printemps arabe », aura même instruit une décision (PESC) 2019/938 du 6 juin 2019, « visant à soutenir le processus d’instauration d’un climat de confiance conduisant à la création d’une zone exempte d’armes nucléaire et de toutes les autres armes de destruction massive au Moyen-Orient ». Ici, nous percevons en filigrane l’un des plus grands dangers de la planète : l’Iran. C’est ainsi que l’accord international sur le nucléaire iranien conclu à Vienne le 14 juillet 2015, visant à lever les sanctions économiques contre l’Iran, aura été la première bataille gagnée par les guides suprêmes (les Ayatollahs) et les pasdarans (les gardiens inquisiteurs et exécuteurs de la révolution iraniennes).
L’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) accepta concomitamment la reprise des activités nucléaires civiles dans cette théocratie qui n’a pourtant jamais cessé de proclamer la destruction de l’État d’Israël, tout en l’effaçant des livres scolaires, à l’instar du Hamas à Gaza. Or, la production d’uranium enrichi a pourtant largement dépassé les quotas maxima autorisés, laissant poindre un usage militaire accéléré à l’ombre des surveillances satellitaires. Les livraisons de centrifugeuses et la production de l’eau lourde n’ont jamais réellement été limitées, sachant que l’AIEA n’a plus accès à tous sites nucléaires depuis 2015, à l’exception de Natanz (moteurs de centrifugeuses) et aux réacteurs d’Arak, qui ne sont que des leurres destinés à suborner les plénipotentiaires, des pièges à journalistes en vue de détourner l’embargo international et profiter de la crédulité des acteurs pro-islamiques majoritaires à l’Assemblée générale des Nations unies.
Comprenons pourquoi Donald Trump, moins candide, se sera retiré de ce marché de dupe le 8 mai 2018, sachant que ce sont désormais les ingénieurs iraniens qui sont devenus leurs propres inspecteurs, se substituant à ceux de l’AIEA tournés en ridicule. Pour la petite histoire, l’Iran se pose comme l’un des principaux producteurs de gaz fossile du Proche-Orient ; un fait qui n’est pas anodin quant au contenu de cette décision (UE) susvisée, faisant également bondir la liste noire des paradis fiscaux qui profitent principalement aux consortiums européens, dont une part inquiétante en affaire avec l’Iran.
En effet, mars 2019 consacra une liste en augmentation sensible pour la création de sociétés offshore, ou de l’augmentation vertigineuse de leurs fonds, détenues par des banques et sociétés financières européennes, là où les juridictions fiscales non coopératives abritent, selon une évaluation de la Commission européenne, 92 pays tiers fonctionnant sur des bases financières opaques. Comprenons que cette concurrence fiscale déloyale et la mise en œuvre frauduleuses de mesures anti-Beps (manœuvres contre l’érosion des impositions et le transfert de bénéfices) sont autant de pratiques mises en chantier aux Émirats arabes unis dont à Dubaï, au royaume de Bahreïn, au Sultanat d’Oman entre autres grands profiteurs de ces détournements de l’argent sale, dont les trafics d’armements militaires, par ailleurs concentrés sur des zones insulaires de l’autre côté de l’Atlantique et du pacifique nord.
À suivre

Daniel Desurvire

Ancien directeur du Centre d’Étude juridique, économique et politique de Paris (CEJEP), correspondant de presse juridique et judiciaire.
Daniel Desurvire est l’auteur de : « Le chaos culturel des civilisations » pointant du doigt les risques de fanatisme de certains cultes et de xénophobie de certaines civilisations, auxquels s’ajoutent les dangers du mal-être social, de la régression des valeurs morales et affectives ou de la médiocrité des productions culturelles, dont la polytoxicomanie en constitue l’un des corollaires. L’auteur choisit d’opposer le doute et le questionnement aux dérives dogmatiques et aux croyances délétères » (in, Les cahiers de Junius, tome III, “La culture situationniste et le trombinoscope de quelques intellectuels français” : Édilivre, 2016).
Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier:
Daniel Desurvire pour Observatoire du MENSONGE
Retrouvez les extraits précédents en cliquant sur le numéro :
12345678 9101112131415161718 – 19 –

A lire deux articles importants :
La chute de l’Occident : une réalité hélas quotidienne et qui ne fait qu’empirer…
et
il n’y aura aucune guerre civile en France parce que c’est d’une conquête dont il s’agit… Je rappelle mon article republié et traduit dans le monde en 2016, article que les médias français ont peur de publier : 2034 l’année où…

*** Vous pouvez acquérir le livre de Daniel Desurvire (en EBOOK ou broché) uniquement sur AMAZON en cliquant ICI

♣   ♣   ♣   ♣   ♣

parution chaque samedi

Ne manquer plus aucun article de l’opposition qui s’oppose et soutenez-nous en vous inscrivant  ci-dessous à La Semaine du MENSONGE pour 12 € par an.
Votre aide représente 1€ par mois !!!
Ce n’est pas grand chose mais cela change tout…
Merci !

Abonnement Semaine du MENSONGE

Pour soutenir Observatoire du MENSONGE, je m'abonne un an à Semaine du MENSONGE

€12,00

NB : vérifier que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables…

Observatoire du MENSONGE est présent dans 178 pays, suivi par + 200.000 Lecteurs avec plus de 50 auteurs qui contribuent à son succès.  Merci à tous ceux qui nous suivent,  qui partagent et qui nous soutiennent. 

 

Vous pouvez nous soutenir car nous le méritons en achetant ou en téléchargeant nos livres uniquement sur AMAZON en cliquant sur le titre choisi.

Découvrez en exclusivité mondiale sur AMAZON, le nouveau livre de Daniel Desurvire en cliquant ICI
↓   ↓   ↓  
Version E BOOK en cliquant

Autres livres disponibles sur AMAZON, commander en cliquant sur le titre :

*** Vous pouvez acquérir le nouveau livre de Daniel Desurvire (en EBOOK ou broché) uniquement sur AMAZON en cliquant sur l’image

Livre


Ebook

Entrez votre adresse mail pour nous suivre et être notifié des nouvelles publications.

«Tout a commencé par un rêve, le socialisme, et se termine par un cauchemar, la réalité».
Alexandre Goldfarb

Chers lecteurs,
D’abord nous vous remercions de venir lire nos articles sur Observatoire du MENSONGE.
Nous avons besoin de votre soutien car notre survie dépend des dons (à partir de 2€).
Alors nous comptons sur vous ! Cliquersurleboutonci-dessous : c’est simple et sécurisé!

Un commentaire

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.