La France éclatée


Cette classe dirigeante devrait savoir qu’un peuple sans référentiel peut mener une nation au suicide. 

La France éclatée

Par Claude Picard

Aujourd’hui, même les plus sceptiques l’admettent : notre nation, pourtant habituée à la diversité des pensées et des opinions, et qui savait, malgré tout, garder son unité, s’éclate en une multitude de confréries les plus incongrues comme jamais auparavant et à ce point-là.
On ne compte plus les regroupements, inconcevables et hétéroclites, d’adeptes de ceci ou de cela, qui ont tous en commun – d’une façon ou d’une autre – le rejet et la détestation de nos valeurs et de nos traditions. Le pouvoir politico-médiatique, lui-même, aveuglé par son idéologie multiculturelle, favorise cette communautarisation des genres, culturels ou sexuels, et des ethnies, où l’émotion s’exprime avant tout autre raisonnement. Désormais, « on dresse les gays contre les hétéros, les Noirs contre les Blancs, les femmes contre les hommes » dixit, Douglas Murray, écrivain et journaliste. Et le constat est là : une véritable folie collective s’empare de la raison, et des excités en tous genres croient, dur comme fer, que leur névrose personnelle doit, absolument,devenir une cause nationale.

Cette émotivité maladive fait oublier, un peu trop vite, à notre classe dirigeante que le peuple, à cause de cela, traverse actuellement une crise identitaire qui lui fait perdre tous ses repères, même géographiques : il ne sait plus où il habite ! Cette classe dirigeante devrait savoir qu’un peuple sans référentiel peut mener une nation au suicide. Heureusement, çà et là, et pas seulement en France, quelques fois dans la confusion, des pans entiers de population se révoltent et tirent la sonnette d’alarme. Car, même si ce n’est pas toujours clairement dit, ces révoltes dénoncent la faillite des gouvernements à voir et à entendre la détresse des peuples devant le vide des prospectives. Cette angoisse traduit les questions que n’importe quel observateur de la vie politique et sociale se pose : pourquoi nos gouvernants continuent-ils à laisser entrer, sur notre sol, des immigrés, alors que le seuil de saturation est largement atteint depuis longtemps et que le chômage et la misère touchent toutes les familles, vaincues de la mondialisation, qui habitenthors des circuits économiques des grandes métropoles ? Pourquoi nos gouvernants laissent-ils des milices d’extrême-gauche, intolérantes et pleines de haine, faire la loi dans les manifestations et dans les facultés ? Pourquoi nos gouvernants ne prennent-ils pas la mesure de la dangerosité des infiltrations islamistes dans tous les rouages de nos institutions ? Malgré tous ces dangers, nos gouvernants préfèrent favoriser l’émergence de communautés culturelles, sexuelles ou ethniques et prendre le risque de fracturer, définitivement, la France. Le but, est-il d’établir une société de consommateurs nomades mondialisés, sans racines et au final, sans avenir ? À courte vue, cela est jouable…

Mais ce serait sans compter sur le bon sens populaire, qui n’est pas encore complètement absent, chez bon nombre de Français, moins décérébrés que notre classe politico-médiatique qui croit qu’elle va nous jouer du pipeau pendant longtemps. Si notre nation se meurt, le peuple, lui, même blessé, est bien vivant ! Pas mort, il bouge encore ! Pour le meilleur, mais aussi pour le pire si ce peuple en colère ne pouvaitpas être canalisé par une force politique digne de ce nom. Et dans ce cas, il risquerait fort de se retrouver dans une impasse ou prendre les chemins d’une révolution incontrôlable. Le souvenir des révolutions passées et leurs cortèges de souffrances et de crimes, devrait nous faire réfléchir et nous obliger, collectivement, à la plus grande sagesse. Aujourd’hui, plus que jamais, il importe de faire taire nos petits intérêts partisans et d’arrêter nos invectives ineptes. 
Pour la survie de la France, le rassemblement le plus large possible devient un impératif politique majeur, bien au-delà de l’union des droites, chère à certains.

Claude Picard


 Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier: Claude Picard pour Observatoire du MENSONGE

Nous aimons la liberté de publier : à vous de partager ! Ce texte est une Tribune Libre qui n’engage que son auteur et en aucun cas Observatoire du MENSONGE 

Du même auteur, à lire en cliquant sur le titre :
🕹 Un colonialisme qui ne dit pas son nom
☎️ La dérive progressiste
Politiquement pervers
🔨 La France avachie

parution chaque samedi

Ne manquer plus aucun article de l’opposition qui s’oppose et soutenez-nous en vous inscrivant  ci-dessous à La Semaine du MENSONGE pour 12 € par an. Votre aide représente 1€ par mois !!! Ce n’est pas grand chose mais cela change tout… Merci !


En cadeau, pour tout abonnement à Semaine du MENSONGE, vous recevrez mon dernier livre en PDF « à travers mes commentaires »(V2)


Validation sécurisée du formulaire de paiement en cliquant ICI

NB : vérifier que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables…


Voici les livres et Ebook que nous éditons en exclusivité via AMAZON, pour les visualiser et les acheter sur AMAZON, cliquer sur le titre :

Le temps du boniment
La conquête de l’Occident  
L’histoire vraie sur Israël
À travers mes commentaires
Et la laïcité ? Bordel !!!
Nouveau : à travers mes commentaires V2

Observatoire du MENSONGE est présent dans 178 pays, suivi par + 200.000 Lecteurs avec plus de 50 auteurs qui contribuent à son succès.  Merci à tous ceux qui nous suivent,  qui partagent et qui nous soutiennent. 

Chers lecteurs, D’abord nous vous remercions de venir lire nos articles sur Observatoire du MENSONGE. Nous avons besoin de votre soutien car notre survie dépend des dons (à partir de 2€). Alors nous comptons sur vous ! Cliquersurleboutonci-dessous : c’est simple et sécurisé!

 

2 commentaires

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.