Casse tes nerfs…


La quasi-totalité des tueries de masse ou de meurtres perpétrés en France par des nébuleuses islamiques ou de loups solitaires impliquent des Musulmans…

Casse tes nerfs… …Ailleurs que sur les Français de terroir !🔺

Par Daniel Desurvire

Chapitre 3 et fin

La quasi-totalité des tueries de masse ou de meurtres perpétrés en France par des nébuleuses islamiques ou de loups solitaires impliquent des Musulmans, souvent au cri Allahu akbar ! Il ne fait donc aucun doute que ce voile islamique, parfois la burqa, pour beaucoup de jeunes femmes, constitue un élément de provocation qu’elles exhibent en public. Cet acharnement identitaire ne correspond en rien à une culture religieuse puisque cet accoutrement n’est pas prescrit par le Coran. Mais il participe à la psychose publique qu’engendre ce rappel insidieux, faisant de ce prosélytisme une arme de guerre sournoise.

L’excroissance de ce communautarisme hostile véhicule la menace toujours présente d’une belligérance que renforcent les flots de réfugiés musulmans, tels des soldats de l’ombre qui se dissimulent dans les rangs des demandeurs d’asile. Si l’islam se comportait à la façon d’un culte honorable et paisible, nul doute que l’hidjab passerait inaperçu, tel le foulard des chrétiennes à l’église ou des juives à la synagogue. Or, Christophe Castaner ne semble toujours pas le comprendre.

Voici en suivant un pan de cette page d’histoire tracée par la seule réalité, non issue d’une propagande tronquée au service de l’exécutif. Ici, pas d’infox ni de photos truquées : La vérité rien que la vérité !

1941 : Conciliabule nazi entre Adolf Hitler, chancelier de la République de Weimar et le Grand mufti de Jérusalem. Conférence antisémite en Allemagne nazi avec Rachid Ali al-Gillani et Hajj Amin al-Husseini à Berlin.

Description : Disque dur:Users:danieldesurvire:Desktop:220px-Bundesarchiv_Bild_146-1987-004-09A,_Amin_al_Husseini_und_Adolf_Hitler.jpg

Voici l’une des plus honteuses poignée de main de l’histoire entre le plus haut dignitaire du IIIe Reich après le Führer et le Grand mufti de Jérusalem. Cette rencontre amicale fit date à Berlin, à Paris, à Londres et à Washington. Mais cette page d’histoire s’enfonça dans l’amnésie qui prélude au retour de l’islam conquérant et prédateur et la social-démocratie corrompue du XXIe siècle

Description : Disque dur:Users:danieldesurvire:Desktop:husseini-himler-300x230.jpg

Les troupes de « fraternité SS » sous le commandement direct du représentant de l’islam d’Afrique du Nord, Al Husseini, tous invités d’honneur de Heinrich L. Himmler, chef der Deutschen Polizei, de la Reichsfühhrer et de la Gestapo compris.

Description : Disque dur:Users:danieldesurvire:Desktop:imami-300x202.jpg

Ci-après, les imâms de la Waffen SS Handschar à la revue d’honneur de leurs troupes, et en arrière-plan au service du IIIème Reich, et les Chemises noires du Duce Benito Mussolini. Ici, Le nazi Al Husseini exécute le salut romain : « Heil Hitler »

Description : Disque dur:Users:danieldesurvire:Desktop:Le-Grand-Mufti-et-les-troupes-Nazies-de-Bosnie-300x218.jpg

Dans la Wehrmacht et la Waffen-SS de 1935 à 1945, un mollah était nommé par régiment et un imâm par bataillon, dès lors que des soldats musulmans faisaient partie des troupes nazies en Afrique du Nord et en Turquie. Des rites mahométans y était respectés comme le lavage de leurs morts avant de les ensevelir. Les imâms étaient d’office élevés au rang d’officier de la Schutzstaffel et de la Waffen Untersturmfuhrer à la Waffen Hauptsturmfuhrer. Dès 1944, ces imâms enrôleurs furent formés à l’Institut islamique de la Georg-August-Universität Göttingen dans le Land de Basse-Saxe. Plus de 200 imâms SS rompus au combat passèrent par ces stages militants d’une durée d’un mois pour enseigner les pratiques du Fürerprinzip à leurs coreligionnaires.

La division SS Handschar, forte de 60 000 hommes, fut appelée à appuyer la guerre antisémite féroce que menait déjà la Geheime Staatspolizei (acronyme de Gestapo, police secrète) et la Sturmabteilung (SA : Section d’Assaut), sous l’égide du Grand mufti de Jérusalem el Hadj Amin al-Husseini. Ce dernier fut élevé au titre honorifique par le Führer, officier honoraire de la Waffen-SS au côté du SS Obergruppenführer Gottlob Berger. Cet islamo-nazi bénéficiait de privilèges attachés à son rang et d’une puissante autorité dans la Wehrmacht du IIIème Reich. À présent, cette alliance honteuse, que l’on taisait par courtoisie envers le monde musulman sous l’enseigne lénifiante du calmez-le-jeu ou du pas d’amalgame, revient à la surface, mais sous l’impulsion des islamistes eux-mêmes, en passant par les Palestiniens du Hamas et les pasdarans iraniens qui reprennent les slogans de la Solution finale (die Endlösung der Judenfrage).

Mohamed el-Maadi est le fils du caïd Mahfuz al-Ma’adi, Bachagha. Cet algérien musulman fut, comme Said Mohammedi ou encore Mohamed Begdane (alias « Jean le Manchot », un ancien bras armé des Brigades internationales qui se faisait appeler von Kerbach). Ce membre, éminemment actif de la Gestapo, collabora avec les Nazis durant l’occupation française, participant activement à éliminer les maquisards qui se terraient dans les forêts du Limousin et de Dordogne. Saïd Mohammedi, (connu sous le nom de guerre : Si Nacer), né le 27 décembre 1912 à Aït Frah, commune de Larbaâ Nath Irathen en Algérie, et mort le 5 décembre 1994 à Paris, fut l’un des dirigeants de la Révolution algérienne ; un colonel dans l’Armée de libération nationale (ALN) en Wilaya III durant la guerre d’indépendance. (Source : Jean Vercor, de son vrai nom Jean Marcel Adolphe Brüller, auteur du « silence de la mer », publié aux Éditions de Minuit en février 1942).

Au cours de la période de l’occupation allemande, Mohamed el-Maadi milita au Mouvement social révolutionnaire, fondé par d’anciens cagoulards. Par suite, il fut désigné par le IIIème Reich comme responsable des questions inhérentes au Maghreb au sein du Rassemblement national populaire où il organisa le Comité RNP Nord-africain (1941 à 1944). Durant cet intervalle entretenu par une amitié collaborationniste active, il entra en contact avec le milieu indépendantiste algérien présent en France, et fonda en janvier 1943 le bimensuel « Er Rachid » qui fut financé par l’Abwehr (services secrets du IIIème Reich),

Du côté politique et sociétal, nous avons parcouru une courte esquisse du recueil de Sahih d’El Bokhari (± 3 000 hadîths), où, à de rares endroits, il est fait référence à l’esprit pacifique du Prophète, la justice et l’équité en islam, mais seulement entre Musulmans, jamais à l’endroit des autres confessions sémites, chrétiennes ou polythéistes, et encore moins des athées ou agnostiques (les incroyants selon l’islam). Quant à la soi-disant tolérance musulmane avantageusement interprétée par la bienséance occidentale et l’absolution de possibles converti[e]s (les apostats) à la lecture de la sourate II, versets 257 et 259, ces exceptionnels sentiments magnanimes, néanmoins équivoques dans le texte, sont de multiples fois démentis dans le dédale des sourates abrogées et des sourates abrogeantes du Coran (Voir de l’auteur : « Les pages noires du Coran… » aux Éditions Edilivre, avril 2012).

En effet, ce thesaurus ramadanesque, de construction grossière avec tout et son contraire, est étoffé en expressions de rage et d’affronts ; une dialectique injurieuse et menaçante qui atteste de la haine épidermique de l’islam envers les différences, un sexisme et une animosité confessionnelle viscérale qui exhortent les Musulmans à faire la guerre à tous ceux qui refusent de faire leur chahâda. Il s’agit là de prêter allégeance à Allah ; un couloir de survie pour les natifs en islam, sauf à rejoindre les rangs des dhimmis, des esclaves et des naufragés rescapés des conquêtes maures et ottomanes. Comprenons que le multiculturalisme, à l’instar de la démocratie et de la laïcité, est antinomique au dogme des prophètes Muhammad (pour les sunnites) et Ali (pour les shi’ites) ; sachant que le melting pot demeure une utopie dans l’imaginaire des inconditionnels islamophiles.À l’issue de la première guerre mondiale, les empires romain, byzantin, ottoman, puis des territoires à l’Ouest furent rétrocédés à la Couronne d’Angleterre après la victoire en automne 1918 des troupes de la coalition franco-britannique contre les armées germano-turques en Mésopotamie, Palestine et Tripolitaine (États barbaresques). L’armistice de Moudros aura défait la secrète alliance germano-ottomane du 2 août 1914. Et c’est aussi de cette page d’histoire-là que le ministre susmentionné aurait eu avantage à s’inspirer avant d’amalgamer tous les combattants de l’islam dans les sites funéraires et mémoriels de Verdun !

FIN

Daniel Desurvire

Ancien directeur du Centre d’Étude juridique, économique et politique de Paris (CEJEP), correspondant de presse juridique et judiciaire.
Daniel Desurvire est l’auteur de : « Le chaos culturel des civilisations » pointant du doigt les risques de fanatisme de certains cultes et de xénophobie de certaines civilisations, auxquels s’ajoutent les dangers du mal-être social, de la régression des valeurs morales et affectives ou de la médiocrité des productions culturelles, dont la polytoxicomanie en constitue l’un des corollaires. L’auteur choisit d’opposer le doute et le questionnement aux dérives dogmatiques et aux croyances délétères » (in, Les cahiers de Junius, tome III, “La culture situationniste et le trombinoscope de quelques intellectuels français” : Édilivre, 2016).
*****
Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier:
Daniel Desurvire pour Observatoire du MENSONGE

*****

A lire deux articles importants :
La chute de l’Occident : une réalité hélas quotidienne et qui ne fait qu’empirer…
et
il n’y aura aucune guerre civile en France parce que c’est d’une conquête dont il s’agit… Je rappelle mon article republié et traduit dans le monde en 2016, article que les médias français ont peur de publier : 2034 l’année où…

🔺En réponse à la mortifiante prosternation de Christophe Castaner devant un parterre de Musulmans et sa dénégation du patriotisme français subrepticement rattaché à de l’islamophobie. Cette posture inappropriée, pour un représentant de l’État, sublime le communautarisme au mépris de la neutralité qui préside à la laïcité républicaine. Rappelons que ce ministre a entretenu une relation amicale en septembre dernier à Lyon avec des salafistes, tel le chef de la ligue islamique mondiale, Muhammad Abdul Karin Issa, ou de sa rencontre avec un proche des Frère musulmans, Abdelhaq Nabawi de l’UOIF en mai 2019 à Strasbourg, selon l’aveu même de Abdallah Zekri, secrétaire général du CFCM (Source : Planetes360). Il paraît suspect qu’un ministre honore de sa visite des intégristes pourvoyeurs de nébuleuses terroristes, de préférence au recteur Dalil Boubakeur de la mosquée de Paris (FigaroVox, 31 mai 2019).

Dessin de couverture par CAMBON pour URTIKAN

parution chaque samedi

Ne manquer plus aucun article de l’opposition qui s’oppose et soutenez-nous en vous inscrivant  ci-dessous à La Semaine du MENSONGE pour 12 € par an. Votre aide représente 1€ par mois !!! Ce n’est pas grand chose mais cela change tout… Merci !


En cadeau, pour tout abonnement à Semaine du MENSONGE, vous recevrez mon dernier livre en PDF « à travers mes commentaires »(V2)


Validation sécurisée du formulaire de paiement en cliquant ICI

NB : vérifier que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables…


Voici les livres et Ebook que nous éditons en exclusivité via AMAZON, pour les visualiser et les acheter sur AMAZON, cliquer sur le titre :

Le temps du boniment
La conquête de l’Occident  
L’histoire vraie sur Israël
À travers mes commentaires
Et la laïcité ? Bordel !!!
Nouveau : à travers mes commentaires V2

Observatoire du MENSONGE est présent dans 178 pays, suivi par + 200.000 Lecteurs avec plus de 50 auteurs qui contribuent à son succès.  Merci à tous ceux qui nous suivent,  qui partagent et qui nous soutiennent. 

Chers lecteurs, D’abord nous vous remercions de venir lire nos articles sur Observatoire du MENSONGE. Nous avons besoin de votre soutien car notre survie dépend des dons (à partir de 2€). Alors nous comptons sur vous ! Cliquersurleboutonci-dessous : c’est simple et sécurisé!

 

2 commentaires

  1. Extraordinaire document qui fait un parallèle saisissant entre les nazis et les islamistes. Comment les Français, notamment ceux qui tels des collabos, ont pu manifester avec ces islamistes l’autre dimanche ?

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.