La folie du genre


Le discrédit et l’anathème portés contre l’hétérosexuel sont franchement ringards.

La folie du genre

Par Claude Picard

Dans nos sociétés occidentales, aujourd’hui, l’image de l’hétérosexuel est de plus en plus malmenée par des militantes féministes new-look et des militants LGBT, qui exhortent à un combat acharné contre tout ce que représente, selon eux, la sexualité masculine : dominatrice, agressive, envahissante et un peu trop voyante. 
Il est vrai que chez l’homme, le taux de testostérones détermine beaucoup de choses.
Et contre cela, celles qui ont des velléités castratrices, n’y changeront rien. 
Même en accusant l’hétérosexualité de tous les maux. Chacune pour des raisons différentes, quelques fois contradictoires. Comme les militants LGBT, qui, eux, refoulent et désirent, à la fois, cette sexualité virile et masculine ; ce paradoxe pourrait expliquer bien des névroses cachées ! Mais cela ne regarde que les intéressés. Ce qui est dérangeant, c’est ce discrédit, permanent et pesant, qu’ils organisent, les unes et les autres, contre le masculin.Comme si la nature avait mal fait les choses et que l’homme et la femme ne devaient plus être complémentaires, mais semblables. Certains veulent, même, aller au-delà et prônent le sans genre (ni homme, ni femme : neutre !) ou le non-binaire (homme et femme à la fois, suivant les circonstances). Joli programme !

Que des hommes se revendiquent femmes ou que des femmes se revendiquent hommes, ce n’est pas nouveau, ce qui l’est, par contre, c’est ce méli-mélo intellectuellement indigeste, surtout absurde, qui encombre notre langage dans tous les médias et dans toutes les institutions. 
Tout ça, parce que des apprentis sorciers voudraient gommer toutes les spécificités de la virilité, responsable d’un pouvoir fantasmée. 
Cette soi-disant domination est une arnaque, car dans nos sociétés civilisées, les femmes ont toujours participé au pouvoir décisionnaire, certes, de manière différence selon leur rang social ou les époques, et avec un partage aux contours pas toujours nets, il est vrai, mais la disparité des situations a toujours été beaucoup plus sociale qu’une affaire de genre sexuel. 
Même si, dans certains cas, cet aspect n’est pas à négliger. 
Que des femmes aient participé ou exercé le pouvoir n’a jamais empêché la plupart, de rester féminines.
Plus intelligentes que nos féministes new-look, elles avaient vite compris que leur sensibilité particulière pouvait être un atout plutôt qu’un handicap et en sachant en user, sans déroger à leur nature, beaucoup ont su s’imposer.

Si l’égalité homme-femme reste un combat honorable sur le plan social, confondre ce combat avec une égalité absolue est une absurdité. Cependant, c’est bien cette folie qui est portée, aujourd’hui, par toutes les actions des militants LGBT et des féministes new-look. Ces militants sont tellement pétris de contradictions et véhiculent tellement de poncifs – une vieille habitude empruntée à l’extrême gauche – qu’ils ne savent même plus par quels bouts les prendre (les contradictions et les poncifs). Par leurs accusations permanentes contre l’hétérosexualité, ils obscurcissent et détournent les notions de masculinité et de féminité. Pourtant, ces notions, bien spécifiques, n’empêchent pas que les hommes et les femmes soient complémentaires. Et heureusement ! Sinon comment perpétrer l’humanité…

Évidemment, nos apprentis sorciers, LGBT et féministes, pourront toujours, pour satisfaire leur petite idéologie personnelle, fabriquer tous les trans, les sans genres ou les non-binaires et confectionner tous des bébés éprouvettes qu’ils veulent, de toutes les manières possibles et penser que c’est un progrès pour toute la collectivité, cela ne leur permettra, jamais, d’avancer au-delà du petit, très petit, cercle d’initiés qu’ils représentent dans une société essentiellement hétérosexuelle.
Que cela leur plaise ou non.
Mais qu’ils arrêtent de nous bassiner avec leurs théories insensées et surtout inutiles !

Claude Picard


 Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier: Claude Picard pour Observatoire du MENSONGE

Nous aimons la liberté de publier : à vous de partager ! Ce texte est une Tribune Libre qui n’engage que son auteur et en aucun cas Observatoire du MENSONGE 

Du même auteur, à lire en cliquant sur le titre :
🕹 Un colonialisme qui ne dit pas son nom
☎️ La dérive progressiste
Politiquement pervers
🔨 La France avachie

Abonnement Semaine du MENSONGE en remplissant le questionnaire ci-dessous :

Nous vous remercions de nous aider en vous abonnant à


parution chaque samedi

La Semaine du MENSONGE pour seulement 12 € par an. 

Validation sécurisée du formulaire de paiement en cliquant ICI

En cadeau, pour tout abonnement à Semaine du MENSONGE, vous recevrez mon dernier livre en PDF « à travers mes commentaires »(V2)

*****

NB : vérifiez que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables…

 

Paiement sécurisé par carte de crédit avec STRIPE :

Observatoire du MENSONGE est présent dans 178 pays, suivi par + 200.000 Lecteurs avec plus de 60 auteurs qui contribuent à son succès.  Merci à tous ceux qui nous suivent,  qui partagent et qui nous soutiennent. 

Pour nous suivre : il faut remplir « Adresse mail » puis cliquer sur Suivre ci- dessous, ce service gratuit vise à nous soutenir

Entrer une adresse mail valide dans la case dédiée.

Voici les livres et Ebook que nous éditons en exclusivité via AMAZON, pour les visualiser et les acheter sur AMAZON, cliquer sur le titre :

Le temps du boniment
La conquête de l’Occident  
L’histoire vraie sur Israël
À travers mes commentaires
Et la laïcité ? Bordel !!!
Nouveau : à travers mes commentaires V2

Chers lecteurs, D’abord nous vous remercions de venir lire nos articles sur Observatoire du MENSONGE. Nous avons besoin de votre soutien car notre survie dépend des dons (à partir de 2€). Alors nous comptons sur vous ! Cliquersurleboutonci-dessous : c’est simple et sécurisé!

 

N’hésitez pas à commenter après cet article ! Vous pouvez utiliser un pseudo et votre adresse mail n’apparaitra pas…

2 commentaires

  1. Claude Picard, vous écrivez: Comme si la nature avait mal fait les choses et que l’homme et la femme ne devaient plus être complémentaires, mais semblables ».
    Il reste une chose… Peu importe l’identité qu’une personne se donne: trans genre ou transsexuelle (par exemple), les tests d’ADN dans les cas de disparitions depuis longtemps et des corps méconnaissables…les identifieront: soit sexe féminin ou sexe masculin. C’est-à-dire, le sexe que la rencontre aléatoire des spermatozoïdes et de l’ovule ont décidé de donner pour leur naissance.

    J'aime

  2. Très belle l’illustration pour un sujet délicat. La gauche a toujours voulu détruire notre société, on dit que la France est de droite et pourtant elle se choisit des gouvernements bien socialisants. Comprenne qui pourra.

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.