Et la laïcité ? Bordel !!! 4


Et si les certitudes ne sont qu’illusions… Chapitre 4

Et la laïcité ? Bordel !!!

Par Daniel Desurvire

Chapitre 4

Pour creuser, dirions-nous qu’une telle chose n’existe pas, alors même que nous l’évoquons dans la négation ? La réalité n’est-elle pas suggestive dans ce cas ? Le doute, dès lors qu’il fait peur et qu’on se le refuse comme antinomique à la foi, ne se pose-t-il pas comme le catalyseur de convictions flottantes ? D’où, par analogie, les certitudes que s’imposent les humains ne sont-ils pas de fragiles dialectiques virtuelles, décrochables de l’esprit et seulement perceptibles depuis l’imaginaire, comme Dieu ou la physique quantique ? Et si les certitudes ne sont qu’illusions, Dieu serait seulement cette réalité implantée dans l’esprit, programmé par l’effet hypnotique de l’imprégnation suggestive et des rites simplificateurs.

Quant à l’axiome Pluralitas non est ponenda sine necessitate (les multiples ne doivent pas être utilisés sans nécessité), vu dans le principe du rasoir d’Ockham (XVe siècle), cette méthodologie normative et discursive ferait l’économie des raisonnements superfétatoires, creux, vains ou inutiles, afin que la vraisemblance de tout raisonnement n’ait pas à puiser dans la confusion, l’ambiguïté, la polysémie ou l’idiotisme, d’où le dédale des supputations aléatoires. N’en déplaise aux fondateurs scolastiques de la lex parcimoniae Franciscains (postulat empirique frôlant l’hérésie par subornation au Saint-Siège), Dieu – même absent de toute réalité tangible – en ferait néanmoins parti, puisqu’il est évoqué, de façon équivoque certes, avec circonspection et mesure par simple hypothèse !

Gageons que cette vacance métaphysique n’est en aucun cas vide de sens, seulement déraisonnable, puisque sans contenant, rien ne saurait être contenu, sinon exister sans appui. Ainsi, le vacuum ne saurait n’être rien, de même que l’absence (l’inexistant) n’est qu’une ébauche égarée de la perception. Le nihilisme, pour se démontrer, doit pouvoir s’adosser sur l’objet même de sa négation, voire l’identifier, nommer la présupposée non-chose (l’ignoré) pour argumenter sur sa réfutation. L’invariance des physiologues d’Ionie, en excluant la création ex nihilo, posent néanmoins l’idée qu’il y aurait un commencement absolu à tout puisque qu’ils postulent que rien ne se perd et c’est déjà là un changement dans cette ratiocination qui énonce en amont que rien de se crée. Ce postulat suppose que rien ne serait pas déjà quelque chose (tout), un départ, une idéation où le vide se juxtapose à un tout initié (générique de toute substance matérielle ou idéalisée) en l’incluant dans rien : un pressenti du préexistant.

Économe ou modérée, la logique qui prévaut dans cette analyse se doit d’accompagner le plus possible de réponses ontologiques qui s’imposent à l’esprit commun, même si chacun a une propension à privilégier son individualité existentielle sous l’angle de la probabilité (fatalisme, destin) ou d’une certitude (la foi, une loi physique, un algorithme), sachant qu’entre une conjecture (variable, processus) et une conviction spirituelle, rien n’est moins sûr. Pour prétendre rester dans la course du savoir, mieux vaut se donner les moyens d’accéder à tout ce qui se présente à notre entendement, y compris les croyances qui figurent dans le cercle des connaissances abstraites ou immanentes. De sorte que la facétie de l’Être-dieu demeure une pierre à l’édifice universel du savoir, mais pas la pierre angulaire qui retiendrait la voute de la cathédrale sidérale du macrocosme intergalactique.

L’athéisme n’étant pas un dogme, il ne se célèbre pas. Pourtant il résulte d’un courant de pensée et peut faire l’objet d’adhésions cartésiennes, de règles, donc de prosélytisme. Paradoxalement, l’athéisme n’existe que par les croyances, puisque cette philosophie doit s’adosser aux dieux des autres pour fonder son nihilisme, d’où sa doctrine. En effet, l’athée n’aurait aucune raison d’être sans divinités à contester. Mais reconnaissons que pour un athée, il n’est pas facile d’exister à côté d’un monde inféodé aux religions et idéologies, sinon participer d’un mouvement qui peut à son tour sombrer dans une autre forme de dogmatisme spéculatif ; ainsi avec le matérialisme de Karl Marx ou la révolution culturelle de Mao Tsé-toung. Or, ce refus d’appartenance accule l’individu à se fermer à toute incorporation, comme adhérer à un schème, avec des supports idéologiques parfois aussi intolérants que certaines règles hiératiques comme le christianisme d’hier ou l’Islam d’aujourd’hui.

À suivre

Daniel Desurvire


Ancien directeur du Centre d’Étude juridique, économique et politique de Paris (CEJEP), correspondant de presse juridique et judiciaire. Daniel Desurvire est l’auteur de : « Le chaos culturel des civilisations » pointant du doigt les risques de fanatisme de certains cultes et de xénophobie de certaines civilisations, auxquels s’ajoutent les dangers du mal-être social, de la régression des valeurs morales et affectives ou de la médiocrité des productions culturelles, dont la polytoxicomanie en constitue l’un des corollaires. L’auteur choisit d’opposer le doute et le questionnement aux dérives dogmatiques et aux croyances délétères » (in, Les cahiers de Junius, tome III, “La culture situationniste et le trombinoscope de quelques intellectuels français” : Édilivre, 2016).


♣ ♣ ♣

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier: Daniel Desurvire pour Observatoire du MENSONGE


♣ ♣ ♣


Achetez le livre Et la laïcité ? Bordel !!! en exclusivité sur AMAZON : en cliquant ICI Le livre est également disponible en version numérique : en cliquant


parution chaque samedi

Ne manquer plus aucun article de l’opposition qui s’oppose en vous inscrivant  ci-dessous à La Semaine du MENSONGE pour 12 € par an. Nous avons besoin de votre aide qui représente 1€ par mois !!!

Le but, c’est de soutenir notre travail… Merci !

 

En cadeau, pour tout abonnement à Semaine du MENSONGE, vous recevrez mon dernier livre en PDF « à travers mes commentaires »(V2)

 

Validation sécurisée du formulaire de paiement en cliquant ICI

NB : vérifier que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables…

Observatoire du MENSONGE est présent dans 178 pays, suivi par + 200.000 Lecteurs avec plus de 50 auteurs qui contribuent à son succès.  Merci à tous ceux qui nous suivent,  qui partagent et qui nous soutiennent. 

Pour nous suivre : il faut remplir « Adresse mail » puis cliquer sur Suivre ci- dessous, ce service gratuit vise à nous soutenir

Voici les livres et Ebook que nous éditons en exclusivité via AMAZON, pour les visualiser et les acheter sur AMAZON, cliquer sur le titre :

Le temps du boniment
La conquête de l’Occident  
L’histoire vraie sur Israël
À travers mes commentaires
Et la laïcité ? Bordel !!!
Nouveau : à travers mes commentaires V2


2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.