Au salon de l’hypocrisie


Chaque année au mois de février le même rituel revient. Les hauts dirigeants se pressent au salon de l’agriculture sous le feu des caméras de télévision.

Au salon de l’hypocrisie

Par Maxime Tandonnet

Chaque année au mois de février le même rituel revient. Les hauts dirigeants se pressent au salon de l’agriculture sous le feu des caméras de télévision.

La France, vieille nation agricole.
Il faut les voir déambulant entouré de leur escorte de gardes du corps, buvant le coup, prenant des airs intéressés et tâtant le cul des vaches.
A la mode: le petit jeu intelligent de celui qui reste le plus longtemps, 8H, 9H… Pour l’occupant de l’Elysée, l’exercice médiatique est un moment fort de l’année.
Les autres leaders politiques le suivent, de l’extrême gauche à l’extrême droite.
Pendant toute une année, le  monde agricole est loin de leurs priorités.
50% des exploitations agricoles ont un revenu brut de 1750 €, ce qui laisse entendre une rémunération pour l’exploitant bien en dessous du SMIC.
Les agriculteurs ne partent pas en vacance, ont les pires difficultés pour scolariser leurs enfants.
Ils sont victimes de l’insécurité.
En 2016, 750 agriculteurs se sont suicidés, soit 30 à 40 fois plus que la moyenne des autres professions, un chiffre vertigineux qui témoigne de la souffrance d’une profession. Qui parle de cette détresse, dans le monde politique, les media télé-radio?
Quel responsable national, quel média télé-radio s’est-il rendu auprès d’une petite exploitation dans la misère?
Les belles images aseptisée du salon sont tout en contraste avec l’affreuse réalité, celle d’un suicide tous les deux jours.
Et quand vient le salon de l’hypocrisie, sous le feu des caméras de télévision, ils sont là à se pavaner, à pérorer, à pavoiser.
Moyen comme un autre de grappiller des points dans les sondages.
Quant à l’évacuation d’opposants ou de trublions, elle ne fait qu’aggraver cette sensation étrange d’un décors de carton-patte, d’une bulle de communication coupée du monde réel.

Maxime Tandonnet

max t

Ancien conseiller à la Présidence de la République sous Sarkozy, auteur de plusieurs essais, passionné d’histoire…
Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier: Maxime Tandonnet pour Maxime Tandonnet – Mon blog personnel

Nous aimons la liberté de publier : à vous de partager ! Ce texte est une Tribune Libre qui n’engage que son auteur donc en aucun cas Observatoire du MENSONGE


Entrer une adresse mail valide dans la case dédiée.


Nous vous remercions de nous aider en vous abonnant à


parution chaque samedi

La Semaine du MENSONGE pour seulement 12 € par an. 

Validation sécurisée du formulaire de paiement en cliquant ICI

En cadeau, pour tout abonnement à Semaine du MENSONGE, vous recevrez mon dernier livre en PDF « à travers mes commentaires »(V2)

*****

NB : vérifiez que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables…

 

Observatoire du MENSONGE est présent dans 178 pays, suivi par + 200.000 Lecteurs avec plus de 60 auteurs qui contribuent à son succès.  Merci à tous ceux qui nous suivent,  qui partagent et qui nous soutiennent. 

Nous avons besoin de votre soutien ! Comment ?
Soit vous nous suivez, c’est gratuit, soit vous vous abonnez (12€ par an) à Semaine du MENSONGE, soit en faisant un don. – voir ci dessous –

Même modeste, à partir 1 Euro, votre don ne peut que nous aider. Merci ! Alexandre Goldfarb

4 commentaires

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.