VOTER… OU… SUBIR!


Vous avez le pouvoir, compte tenu du nombre, de décider dans quelle société vous désirez vivre.

VOTER… OU… SUBIR!

Par Christian Michel

C’est en 1974, que le droit de vote des 18 ans et plus a été instauré. Ceci veut dire qu’à partir de cette date, tous les jeunes, travailleurs ou étudiants de 18 ans ou plus avez l’opportunité de :
Peser fortement dans la balance lors des élections de 2022. En effet…

Vous avez le pouvoir, compte tenu du nombre, de décider dans quelle société vous désirez vivre.

Je serai agréablement surpris… Seulement si vous prenez ne serait-ce qu’une seule petite seconde, afin d’envisager votre avenir en France… RIEN DE PROMETTEUR s’offre à vous (non plus qu’à vos parents et ainés) … Si Macron est à nouveau élu le président de la République. Je sais…

De nature, les jeunes… vous avez tendance à mettre à la poubelle (j’ai été jeune aussi), ce que vos ainés (parents et autres), de par leurs expériences ont compris et savent. Maintenant…

Votre tour vient. Il va s’agir de voter. Je dis bien… VOTER! Car… à défaut, vous laissez à celles et ceux qui votent (jeunes et vieux) le contrôle de votre futur. Vos préoccupations les plus importantes ne seront, fort probablement pas prises en considérations.

Bien sûr, vous êtes à votre époque, celle de l’informatique, des réseaux sociaux, des jeux vidéos et les médias électroniques. Ces derniers, à votre insu, majoritairement sont à la solde du gouvernement et du chef de l’État… Etc. Les informations que tout le monde reçois sont sous le contrôle de l’État avec la complicité des médias officiels.

Je ne me fais pas d’illusions… L’avertissement qui vous est lancé aujourd’hui n’amènera que peu ou prou de prise de conscience. Pourquoi?
Parce que depuis déjà deux générations, les jeunes sont des narcissiques. ET…
Comme moi à votre âge, c’est à la dure que j’ai compris…
QUE J’AVAIS LE POUVOIR D’AIDER À CHANGER LES CHOSES DANS MON PAYS.

Comment pour vous?

À VOUS DE VOUS EXPRIMER EN RÉPONDANT À CET ARTICLE! C’EST LA PREMIÈRE PHASE DÉMONTRANT VOTRE PRISE DE CONSCIENCE RÉELLE.

Christian Michel

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier: Christian Michel pour France Libérée

Aidez Observatoire du MENSONGE en vous abonnant simplement à


parution chaque samedi

La Semaine du MENSONGE pour 12 € par an.
Votre soutien est précieux et représente 1€ par mois 

Validation sécurisée du formulaire de paiement en cliquant ICI

En cadeau, pour tout abonnement à Semaine du MENSONGE, vous recevrez mon dernier livre en PDF « à travers mes commentaires »(V2)

NB : vérifier que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables…


Observatoire du MENSONGE est présent dans 178 pays, suivi par + 200.000 Lecteurs avec plus de 50 auteurs qui contribuent à son succès.  Merci à tous ceux qui nous suivent,  qui partagent et qui nous soutiennent. 

Nous savons que vous êtes trop sollicités.
Mais un site comme Observatoire du MENSONGE dépend de votre soutien.
Alors, même modeste, à partir d’un Euro, votre don ne peut que nous aider.
Merci ! Alexandre Goldfarb

6 commentaires

  1. Avant de voter il faut être éduqué et connaître les processus dans lesquels s’inscrivent les élections auxquelles on participe.
    Élection ne signifie pas démocratie.
    En France, les elus se sont assis sur le résultat des urnes avec Sarkozy en votant le traité de Lisbonne. Ceux-là et ceux qui ont suivi sans denoncer cette forfaiture ne sont que des traîtres au peuple Français.
    Mais on continue de voter depuis cette date…
    Voter ne suffit pas. Il faut que le peuple ait un réel pouvoir démocratique.

    J'aime

  2. Cher monsieur Michel, sans doute votre rappel au devoir civique pour les jeunes générations est-il utile, voire nécessaire car les jeunes – que nous avons été – par insouciance et/ou par manque de conscience politique, ont-ils tendance à ne pas s’intéresser à la politique ; laquelle, comme chacun sait, finit toujours par s’intéresser à nous, citoyens. Alors, vous avez raison, autant mettre un terme immédiat et définitif à ce désintérêt fabriqué de toutes pièces par ceux à qui il profite : Macron et sa clique ne s’évertuent-ils pas à nous rabâcher qu’ils sont « légitimes » même élus par moins de 10% des Français en âge de voter ? Je me contenterai de compléter ce rappel par une précisions : lors de l’ « élection », nous ne votons rien : nous élisons simplement de plus ou moins bons (ou mauvais) représentants qui voteront tout à notre place. Et nous touchons peut-être là au noeud du problème que vous évoquez en dénonçant l ‘abstention, et plus particulièrement l’abstention des jeunes : l’impuissance dans laquelle nous sommes enfermés du fait même de cette « démocratie représentative » où le peuple et ses jeunes ne sont plus effectivement représentés. Du jour où le peuple, et ses jeunes, pourront à nouveau voter effectivement sur tel ou tel sujet affectant directement leurs conditions de vie et d’existence, et que leur vote aura un effet direct et immédiat sur ces conditions, alors aurons-nous probablement réglé ce problème d’abstention massive. Peut-être pourrions-nous nous inspirer de l’exemple de nos amis Suisses – la Confédération Helvétique n’est pas ordinairement considérée comme une organisation d’inspiration bolchévique – lesquels qualifient de « votations » et non pas d’ « élections » les procédures par lesquelles le gouvernement fédéral soumet à l’approbation populaire telle ou telle décision impactant directement la vie des citoyens. Cet exemple montre clairement que « voter » et « élire » qualifient des processus politiques radicalement différents, clairement distingués chez nos amis Suisse, mais restant confus chez nous. Non ! Élire n’est pas voter : Élire c’est désigner des maîtres qui voteront à notre place toutes les lois, y compris celles contraires à nos intérêts. Ne nous étonnons pas, par conséquent, que de moins en moins de nos concitoyens acceptent de se soumettre à ce contrat de dupes.

    J'aime

    1. Dans la droite ligne de ce que je viens d’écrire ci-dessus, le problème n’est pas de « voter » telle ou telle loi, telle ou telle disposition puisque nous n’avons pas ce pouvoir, mais de désigner « élire » qui pourra le faire à notre place. Problème que je reformulerai ainsi : comment faire en sorte que nous puissions voter NOUS MEMES, et non pas par « représentants » ELUS, sur tous les sujets qui nous touchent personnellement dans nos vies ordinaires ?

      J'aime

  3. En Belgique, voter ce sera aussi subir ! Mes compatriotes votent toujours pour les mêmes…..L’esprit lavé par la désinformation vieille de quarante ans.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.