Des mots creux pour des maux réels.


Inouï, ce type est comment dire ? Lourdement atteint, pour ne pas écrire un autre mot… Il l’est tellement que même pour la médecine il est un cas désespéré. Macronéron est puant d’arrogance et de suffisance.

Des mots creux pour des maux réels.

Par Nanouche

Inouï, ce type est comment dire ? Lourdement atteint, pour ne pas écrire un autre mot… Il l’est tellement que même pour la médecine il est un cas désespéré. Macronéron est puant d’arrogance et de suffisance. Sa détestation dans l’opinion vient de monter encore d’un cran. Mais nous aurons droit à un sondage bien bidon pour nous faire croire le contraire, comme quoi il a une cote de 30% d’opinions favorables, par exemple ah ah ah.

 Ah, c’était pour les ‘images’ uniquement son déplacement à la Pitié-Salpêtrière… Et même qu’il a tombé la veste en se frottant les mains, du ‘style’ je m’en lave les mains. 

Il s’est pris en pleine face l’uppercut d’un neurologue qui n’a pas mâché ses mots et le « né sachant » en retour lui a fait la leçon devant les caméras, bah oui, en médecine, aussi, il sait tout mieux que tout le monde et a déclaré que la France a devant elle « une épidémie qui arrive » de coronavirus et qu’il va falloir « l’affronter au mieux ». Attendez de lire la suite, parce que ça, ce n’est rien. C’est donc en pleine crise du coronavirus que Sa Majesté qui jusqu’à présent a fait la sourde oreille face aux revendications s’aperçoit que l’hôpital public manque de moyens. Il promet une « transparence totale » du gouvernement. Transparence En Macronie hum hum… Et c’est ainsi que Macreux1er aux médecins qui traitent le coronavirus: « Je compte sur vous ». Les médecins peuvent-ils compter sur Macron ? Ensuite, il a osé le cynique demander « moins d’hypocrisie chez ceux qui dénoncent la situation dans l’hôpital public », vous avez bien lu ! Ceux qui dénoncent cette situation sont ceux qui y sont confrontés et qui la subissent depuis des années, à savoir le personnel de ce même hôpital public! Donc pour lui, ces médecins sont hypocrites de le faire et probablement qu’ils sont même tellement bêtes qu’eux aussi ne comprennent rien ? Quelle estime, aussi, pour ces personnes, rien d’étonnant venant de Manu le méprisant toujours infect. Et évidemment Macreux1er s’est défaussé sur ses prédécesseurs concernant les difficultés de l’hôpital, « c’est pas moi, c’est les méchants d’avant » ouin ouin. Ce n’est toujours pas comme s’il avait fait partie du gouvernement de Normal1er et qu’aujourd’hui il est encore bien plus responsable de la situation puisqu’il a exigé des économies monstrueuses qui engendrent des effets pervers graves !! … Mais il « promet », nous voilà donc sauvés et surtout rassurés !

Comme il a les fusibles fondus, devant le médecin ne sachant quoi lui répondre il demande à le voir à part et depuis l’Italie Manu1er a répondu à ce neurologue, François Salachas, de la Pitié-Salpêtrière qui l’avait mis face à sa gestion désastreuse des hôpitaux le prenant à partie au sujet des moyens alloués, rappel : « Les personnels hospitaliers, le corps soignant dans son ensemble, a fait tous les efforts nécessaires. Nous sommes au bout. (…) On a besoin d’un choc (…) d’attractivité. Il faut absolument refinancer en urgence l’hôpital public » Macronéron confronté à la crise sociale qui secoue l’hôpital public depuis 18 mois, n’entend toujours rien. En dépit de ses dénégations, ce neurochirurgien avait comparé la situation de l’hôpital public à celle de Notre-Dame : « quand il a fallu la sauver, il y avait beaucoup de monde pour être ému. L’hôpital public est en train de flamber à la même vitesse à laquelle Notre-Dame a failli flamber ». Manu1er « Je compte sur vous ». Réponse du médecin : « Ah oui, vous pouvez compter sur nous. L’inverse reste à prouver ! » Incapable de répondre, sur le moment, à une charge qui n’avait AUCUN rapport avec le coronavirus, réponse de Sa Sérénissime Vacuité alors en Italie crachant son venin : « c’est un médecin qui représentait la coordination, l’intersyndicale, lequel est neurologue – il n’a rien à avoir avec le coronavirus – qui a tenu ces propos. Il n’a rien à avoir avec la crise que nous sommes en train de vivre », voilà comment les Français peuvent « compter » sur Macronéron le lâche qui lance son fiel depuis l’étranger, quel courage de sa part et dit que le neurologue n’est pas représentatif ! Le 28 février sur LCI ce neurologue a bien souligné que la crise du coronavirus met un zoom cruel sur les difficultés traversées par l’hôpital. Il a repris son propos : « on ne peut pas passer sous silence le fait que les personnels hospitaliers ont alerté depuis plusieurs mois sur la situation dramatique des hôpitaux publics et que c’est sur cet hôpital fragilisé que va survenir cette crise sanitaire ». Le risque est grand, prévient le praticien, de voir les hôpitaux publics en incapacité de répondre à la demande générée par la crise du coronavirus : « Il ne s’agit pas d’agiter les peurs ni d’instrumentaliser cette crise. Mais il ne faut pas non plus mentir. En clair, on pourrait être confronté à une difficulté à hospitaliser les patients dans les services des maladies infectieuses. Nous avons demandé un correctif budgétaire, et pour l’instant, il n’a absolument pas été accordé ». Trois ans qu’il est à l’Élysée et il fait mine de découvrir la situation dans laquelle il a plongé les hôpitaux, hier face à ce neurologue il a eu ce propos « je vous ai entendu docteur, mais je ne vous ai pas attendu pour traiter le sujet de la santé… » quel méprisable bonhomme. Nous ne sommes plus à une bassesse près. Face à la menace du coronavirus, face à la détresse et la dignité des soignants, son discours était avant tout égocentrique : dénigrer ceux qui osent le critiquer, ne rien assumer du désastre à l’hôpital public face à des médecins si altruistes dévoués aux autres et à la vie, inquiets à juste titre.. Recevoir une telle réponse condescendante, c’est grave ! Il ne peut entendre personne il est bien trop orgueilleux le phare universel de l’intelligence qui se vautre dans sa médiocrité chaque jour de plus en plus. 

Alors que l’image du gouvernement est déjà catastrophique dans l’opinion, que Manu1er est haï comme aucun autre avant lui au point d’avoir plus de 732 agents pour sa sécurité et que chacun de ses déplacements relève du casse-tête, mais, là, la crédibilité de la parole publique est lourdement remise en cause. Quand on dit depuis 2016 qu’il est cinglé, encore une preuve. – Rejeter la faute sur d’autres, traiter d’hypocrites les médecins et souhaiter qu’ils applaudissent toutes ses décisions, en plus de mener une politique terrible pour le bien commun !
Manu1er est la caricature de l’enfant roi qui ne supporte pas la contradiction, qui fait des caprices, avec un ego incommensurable et qui se prend pour Dieu à la parole divine et sacrée !

Nanouche pic  Nanouche

Attention ce texte est un pamphlet n’engageant que son auteur. Observatoire du MENSONGE défend la liberté d’expression !        Faîtes de même en le partageant et/ou en nous suivant. MERCI !


Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier: NANOUCHE pour La gauche m’a tuer

Dessin de couverture par CHEREAU pour URTIKAN

Nous vous remercions de nous aider en vous abonnant à


parution chaque samedi

La Semaine du MENSONGE pour seulement 12 € par an. 

Validation sécurisée du formulaire de paiement en cliquant ICI

En cadeau, pour tout abonnement à Semaine du MENSONGE, vous recevrez mon dernier livre en PDF « à travers mes commentaires »(V2)

*****

NB : vérifiez que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables…

 

Observatoire du MENSONGE est présent dans 178 pays, suivi par + 200.000 Lecteurs avec plus de 60 auteurs qui contribuent à son succès.  Merci à tous ceux qui nous suivent,  qui partagent et qui nous soutiennent. 

Nous avons besoin de votre soutien ! Comment ?
Soit vous nous suivez, c’est gratuit, soit vous vous abonnez (12€ par an) à Semaine du MENSONGE, soit en faisant un don. – voir ci dessous –

Même modeste, à partir 1 Euro, votre don ne peut que nous aider. Merci ! Alexandre Goldfarb


Entrer une adresse mail valide dans la case dédiée.


3 commentaires

  1. Le mépris face à la demande médicale, la négligence ui est constitutive de faute concernant les mesures à prendre face au coronavirus, révèlent :

    -soit une impéritie de la part de celui qui occupe la fonction de chef de l’état et qui usent de vieilles ficelles rhétoriques pour justifier son incompétence fonctionnelle,

    -soit une intox sophistiquée de diversion, en brandissant un danger virale totalement imaginaire et si imaginaire qu’il ne mérite même pas une réponse car il n’y a ni épidémie, ni pandémie.

    Dans les deux cas la légitimité de celui qui occupe la fonction de chef de l’état est en cause et se pose.

    Observons dans le second cas, tout l’avantage politique que tirera Macron, s’ il nous annonçait avoir vaincu une épidémie inexistante…

    J'aime

  2. Macron n’est plus supportable et son gouvernement de baltringues est à son image : des prétentieux imbus et incapables d’exercer leur fonction. Alors aux municipales, il faut voter contre LREM sans état d’âme.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.