Un cirque funeste


On peut dire, en restant gentil, que nous avons eu un Président et un gouvernement de branquignols !

Un cirque funeste

Par Claude Picard

L’histoire nous a appris que c’est souvent dans les épreuves et au travers des crises que les talents et le génie politique se révèlent. Mais c’est aussi en temps de crise, qui agit comme une loupe grossissante, que l’on peut démasquer les carences, les incohérences et les aberrations d’un système économique, d’une équipe et d’un homme au pouvoir. En cette période de pandémie, la réalité rattrape toutes les fictions possiblement imaginables : on peut dire, en restant gentil, que nous avons eu un président et un gouvernement de branquignols ! Mais nous avons surtout constaté que le système politico-économique, qu’ils glorifient, était lui aussi en crise et que cet ordre établi était incapable et impuissant à faire face à un virus !

Entrer une adresse mail valide dans la case dédiée.

Le bilan nous laisse pantois ! Et en colère, car tous les personnages de cette pandémie, devenue un cirque funeste, ne sont que des technocrates bornés bien identifiables et mille fois fautifs : la plupart sont d’anciens pontes socialistes qui ont déjà été aux manettes gouvernementales sous la présidence calamiteuse de François Hollande. Pour cela, ils sont comptables de l’accélération des coupes sombres portées à la santé publique par l’ancien président. Pourtant, tous ont été choisis par le nouveau, Macron, lui-même ancien ministre de François Hollande, pour administrer la pandémie. Un comble ! En définitive, ils ont géré une pénurie et une incurie administrative, dont ils sont responsables !

Le nouveau monde, que Macron nous a tant vanté, n’a été qu’une vaste farce ! Un enfumage, certainement destiné à cacher sa propre insuffisance et son irresponsabilité. C’est pourtant lui, Macron, qui nous avait déclaré, en septembre 2018, en présentant sa réforme du système de santé :« je veux que ce qu’on appelle le système de santé soit l’un des piliers de l’État providence du XXIe siècle qui prévient et protège et puisse accompagner les parcours de vie » . On a vu ! Dorénavant, il aura du mal à nous convaincre de l’utilité de sa parole. Comme de toute façon, il s’exprime, la plupart du temps, pour ne rien dire, on n’en attend plus grand-chose. On savait, dès le départ de son mandat, que Macron n’était pas fait pour le job, mais à ce point, non !

Dans une relative prospérité, l’incompétence et l’irresponsabilité peuvent se cacher sous un verbiage qui se veut rassurant, mais en temps de crise sévère cela devient indubitable. Tellement gros et tellement indécent, que c’est une catastrophe pour tout le pays. À cette situation, si l’on ajoute la lourdeur et la technocratie absolue qui s’amalgame à l’incurie de l’administration, nous avons un cocktail explosif qu’une seule petite étincelle peut embraser. Espérons que nos institutions continuent, comme elles l’ont démontré dans cette épreuve, à rester assez fortes pour pallier l’insuffisance d’un président et d’une équipe gouvernementale complètement largués, sinon l’avenir risque d’être encore plus sombre que ce que l’on pressent. Sombre et invivable, pire que le confinement que l’on vient de connaître.

Néanmoins, cet enfermement nous aura ouvert les yeux sur la nocivité de la gouvernance Macron, mais aussi sur une trop longue liste de spécialistes et de technocrates qui se sont révélés plus inutiles et plus encombrants qu’efficaces. Ils n’ont plaidé qu’une cause : la leur ! Et au passage, avec leurs lunettes idéologiques, ils ont essayé de justifier un système qui leur permet d’exister et de prospérer. Allons-nous supporter tout cela encore longtemps ?

Claude Picard


 Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier: Claude Picard pour Observatoire du MENSONGE

Nous aimons la liberté de publier : à vous de partager ! Ce texte est une Tribune Libre qui n’engage que son auteur et en aucun cas Observatoire du MENSONGE 


Vous aimez nos articles ? Alors soutenez-nous en vous abonnant pour seulement 12 € par an à 

Validation sécurisée du paiement via PAYPAL en cliquant ICI

Sinon Vous pouvez payer par chèque à l’ordre de CABPRATIC : Adresse : Cabpratic, 42 avenue Charles de Gaulle, 92200 Neuilly

Observatoire du MENSONGE est présent dans 178 pays, suivi par + 200.000 Lecteurs avec plus de 60 auteurs qui contribuent à son succès.  Merci à tous ceux qui nous suivent,  qui partagent et qui nous soutiennent. 

Nous avons besoin de votre soutien ! Comment ?
Soit vous nous suivez, c’est gratuit, soit vous vous abonnez (12€ par an) à Semaine du MENSONGE, soit en faisant un don. – voir ci dessous –

Même modeste, à partir 1 Euro, votre don ne peut que nous aider. Merci ! Alexandre Goldfarb

4 commentaires

  1. Pour se garantir un futur radieux, une loi l’amnistiant lui et ses ministres, sous couvert d’une « protection juridique des Maires dans l’exercice de leurs fonction »… Oui mais n’oublions pas qu’ une loi peut défaire une loi… La justice du peuple sera impitoyable…

    Aimé par 1 personne

  2. Macron est dans une impasse. Il est allé trop loin dans ses mensonges, ses combines (embrouilles Buzin/Chloroquine et Véran/Raoult) et sa mauvaise gestion de la crise… Il sait son gouvernement incompétent et débordé, mais il sait surtout qu’il a les pleins pouvoirs et qu’il doit donc impérativement s’en servir pour se sortir de ce mauvais pas. Il sait en effet que des plaintes sont déposées et qu’il devra (lui et ses ministres) en répondre. Alors il va durcir sa politique, et l’amener d’autoritaire à dictatoriale. C’est d’autant plus facile que la population est soumise à une « assignation à résidence » qu’il suffit de prolonger. Et si cette population gronde, elle hésite à descendre dans la rue. Aucune action n’est en effet envisageable car le premier qui moufte se prend une prune de 135 euros ! Macron ne peut donc que foncer bille en tête car son gouvernement se disloque quelque peu jour après jour… Son salut réside en une réussite à écraser dans l’oeuf toute action qui pourrait lui nuire aujourd’hui et surtout demain. Il va donc tout verrouiller : prolongation du confinement et promulgation de lois scélérates interdisant toute contestation sur les réseaux sociaux… Et enfin, pour se garantir un futur radieux, une loi l’amnistiant lui et ses ministres, sous couvert d’une « protection juridique des Maires dans l’exercice de leurs fonction »… Pitoyable, mais terriblement efficace !

    Aimé par 1 personne

  3. Là, même avec une très petite loupe, les carences s’étalent au grand jour et sont nombreuses avec ce gouvernement de baltringues.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.