Le sinistre feuilleton de la crétinisation politique


Macron : Un petit coup médiatique de mea culpa pour couvrir deux décennies de lâchetés et de démissions

Le sinistre feuilleton de la crétinisation politique

Par Maxime Tandonnet

Hier (NDLR : vendredi 15 mai 2020) M. le président s’est rendu dans un hôpital. Il a été apostrophé par deux aides-soignantes et il a fait mea culpa. Les médias télé-radios ont bondi sur l’information qui est devenue le scoop de la journée. 

Un petit coup médiatique de mea culpa pour couvrir deux décennies de lâchetés et de démissions. Et chaque jour un nouvel épisode du feuilleton de la médiocrité. Nous suivons pas à pas l’occupant de l’Elysée dans ses moindres gestes et paroles, le gourou de la nation qui se déplace, avec ou sans masque, sous le feu des caméras, suscite éblouissements de haine et d’amour mélangés, lâche des petites phrases explosives qui détournent les regards du champ de ruines. Quand ce n’est pas lui, c’est autre chose, un bon mot d’untel ou untel qui fait polémique, une anecdote, une annonce ou promesse en l’air, une trahison, une grimace nationale, et la France médiatique s’embrase.

Entrer une adresse mail valide dans la case dédiée.

Pendant ce temps, le pays croule sous les déficits et les dettes abyssales, l’impuissance, les sabotages, le chaos et la violence se répandent, les libertés sont tragiquement foulées aux pieds dans l’indifférence, la pauvreté gagne comme une gangrène, la démagogie extrémiste déferle, les services publics s’effondrent et l’Etat s’écroule. Bref, la France officielle gesticule pendant que le pays se délite et se clochardise. Tous ces leurres et ces roitelets narcissiques que le monde entier nous envie, caricature de président américain – en miniature -, ces avalanches des polémiques stériles, spectacle grotesque, guignolades, sondages et élections truqués, crises d’hystérie et pitreries quotidiennes, servent de paravent à l’essentiel: la chute profonde, constante, effroyable, sur plusieurs décennies à la fois économique, sociale, morale et surtout, intellectuelle de la France en perdition. La faute à qui? C’est bien l’état d’esprit de la politique française qui est l’unique responsable et coupable du désastre: la fuite dans le grandiose, la folie des grandeurs, Jupiter, « le nouveau monde, la « transformation » la « révolution » ou la « refondation », cette mégalomanie nationale, qui n’est autre que l’expression en creux d’une profonde médiocrité, au détriment de l’action simple, honnête et modeste et des services publics.

Pour en sortir, à très long terme, il faudrait à la France, sur plusieurs générations, des dirigeants qui se mettent au travail dans l’intérêt général plutôt que des pitres infatués.

Maxime Tandonnet

max t

Ancien conseiller à la Présidence de la République sous Sarkozy, auteur de plusieurs essais, passionné d’histoire…
Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier: Maxime Tandonnet pour Maxime Tandonnet – Mon blog personnel

Nous aimons la liberté de publier : à vous de partager ! Ce texte est une Tribune Libre qui n’engage que son auteur donc en aucun cas Observatoire du MENSONGE


Dessin de couverture par CHEREAU pour URTIKAN

Vous avez le droit de nous soutenir en vous abonnant simplement à :

parution chaque samedi

La Semaine du MENSONGE pour 12 € par an. Votre aide nous est précieuse  !

Validation sécurisée du formulaire de paiement en cliquant ICI

En cadeau, pour tout abonnement à Semaine du MENSONGE, vous recevrez mon dernier livre en PDF « à travers mes commentaires »(V2)

*****

NB : vérifiez que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables…

Observatoire du MENSONGE est présent dans 178 pays, suivi par + 200.000 Lecteurs avec plus de 60 auteurs qui contribuent à son succès.  Merci à tous ceux qui nous suivent,  qui partagent et qui nous soutiennent. 

Nous avons besoin de votre soutien ! Comment ?
Soit vous nous suivez, c’est gratuit, soit vous vous abonnez (12€ par an) à Semaine du MENSONGE, soit en faisant un don. – voir ci dessous –

Même modeste, à partir 1 Euro, votre don ne peut que nous aider. Merci ! Alexandre Goldfarb

3 commentaires

  1. Avec Macron, on retrouve la fameuse héroïne de BD, Martine. Cela donne « Nous sommes en guerre » … « aucune faillite » ou « des masques pour tous les Français ». Bien sûr, tout cela est accompli et préparé avec les médias qui annoncent avant que Macron va faire ceci ou cela, puis qui couvrent le non événement proposé comme si c’était vital, et enfin qui dissertent pendant des heures dans le vide après.
    C’est vraiment le théâtre de Guignol !

    J'aime

  2. Ce gouvernement ne sait faire que des coups médiatiques bien foireux mais il trouve encore des imbéciles pour le soutenir et c’est, au vu de ce qui s’est passé pour le virus, assez dramatique.

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.