2022 politique fiction : pas si sûr !


2022 approche très vite, et la France ne bouge toujours pas. Macron, lui, va devoir remanier son gouvernement en vue de cette échéance électorale.

« La Société de la bien-pensance vit en mode désinformation refusant la réalité. »
Alexandre Goldfarb (9 Février 2020)

2022, politique fiction : pas si sûr !

Par Alexandre Goldfarb

2022 approche très vite, et la France ne bouge toujours pas. Macron, lui, va devoir remanier son gouvernement en vue de cette échéance électorale.

Le Président doit reprendre, seul, les commandes, et déjà, après son « grand débat », dont personne n’a jamais eu de nouvelles, Macron lance l’hameçon sur « le Ségur de la Santé », histoire d’occuper le terrain et surtout les médias.
Les Français, abasourdis par le coronavirus, le confinement et le risque d’une crise économique sans précédent, ne réagissent plus à rien. Macron peut donc en profiter pour jouer sa pièce de théâtre dont le titre pourrait être : « Ah ! les promesses ».
Mais, le principal souci du Président c’est son Premier ministre qui devient encombrant.

L’hypothèse, la plus vraisemblable, pour Macron c’est de se séparer de ce Premier ministre assez rapidement.

En effet, Édouard Philippe prend de plus en plus d’espace dans les médias au détriment même du Président. Il le dépasse même largement dans les derniers sondages, et crime de lèse-majesté, les Français plébiscitent Édouard Philippe comme Premier ministre à plus de 80%, c’est du jamais vu sous la Vième République. Plus le Premier ministre fait de l’ombre au Président, plus son siège est éjectable.

Cette hausse dans les sondages d’Édouard Philippe est évidemment insupportable pour un Président, narcissique et orgueilleux.
Il est probable que Macron, pour éviter cela, renvoie ce gouvernement. Toute la question est de savoir quand.
L’idéal serait de le faire juste après le second tour des municipales, donc à partir du 28 juin 2020.
Double avantage : d’abord ce serait avant les vacances et ensuite en pleine crise, donc très justifiable. Macron va jouer la carte du renouveau, de la reprise en main et surtout, il espère ainsi pouvoir se relancer avec un nouveau cap.
« Les socialistes adorent avoir un cap imaginaire ».
Macron va ainsi montrer que c’est lui le seul maître du jeu et pour cela changer le gouvernement représente la meilleure stratégie.
Là, comme toujours, on lance des ballons avec des noms mais c’est pour mieux égarer ce qui sera. C’est un grand classique de la politique ou des politiques au pouvoir.

Une fois la chose faite, Édouard Philippe se retrouvera dans une position théoriquement parfaite pour créer un mouvement quelconque qui le portera comme candidat en 2022.
Les mêmes problèmes se répètent en politique pour aboutir aux mêmes résultats.
Question d’habitude qui visiblement ne dérange pas les Français, alors, en toute logique, en 2022, on reprendra un progressiste, nouvelle appellation édulcorée pour éviter de dire socialiste.
C’est qu’il ne faut pas choquer les gens dans cette « société ULTRALIGHT ».

  Édouard Philippe démissionnera en conséquence, car, avec Macron, on est pas viré mais démissionné !

Entrer une adresse mail valide dans la case dédiée.

Quant à l’opposition, elle brille par son absence.
Aujourd’hui, elle n’a aucun candidat à présenter face à Macron ou Philippe.
C’est même le grand désert.

Si la droite n’est pas capable de s’opposer et de s’unir, faisant taire les querelles d’ego, elle verra passer le train de la réélection de Macron ou de Philippe en 2022.
Il est temps pour cette droite, tous partis confondus, de se rappeler que l’essentiel ce n’est pas un programme chargé et complexe mais l’homme qu’elle doit accepter d’écouter.
Sinon, on reprend de la gauche pour cinquante ans !
La France exsangue, économiquement détruite, pays le plus taxé du monde, ne pourra pas s’en relever et une autre société apparaîtra alors, une société dangereuse, sans aucun repère ni aucune valeur, où la pauvreté régnera et dévastera tout sur son passage.

C’est pourquoi, Macron, à peine sorti de la crise médicale, mais déjà entré dans celle économique, doit annoncer un nouveau gouvernement, qui ne sera q’une annexe de son parti, LREM, pour préparer sa campagne en vue de la présidentielle de 2022, dans moins de deux ans.
Le temps passe vite et plus Macron attend, moins il pourra opérer ce changement d’équipe.

Osons quelques spéculations sur la composition d’un nouveau gouvernement :
Valérie Pécresse, Manuel Valls, Stéphane Le Foll, et quelques autres pourraient revenir comme ministres d’un gouvernement tout neuf, histoire de masquer la vraie raison de ce remaniement.

En écartant l’actuel Premier ministre, bizarrement populaire, malgré sa gestion calamiteuse de la crise épidémique et économique, Macron prend le risque de créer son pire rival pour 2022.
La seule question est : est-ce que Philippe aura le courage de se présenter en partant le plus tôt possible ?
Édouard Philippe étant un ancien de l’UMP devenue LR, il est possible qu’il n’aille pas au bout de cette démarche.
Deux des sept péchés capitaux sont l’envie et l’orgueil et ni Macron ni Philippe n’en manquent, sauf que le premier est en poste et que le second va perdre le sien de poste.

Quelque soit le candidat élu en 2022, si sa politique consiste à accroître les charges sociales des entreprises, des salariés, à créer ou à augmenter les taxes et les impôts, il amènera forcément une révolution.
En effet, la France ne peut plus se permettre d’être ainsi saignée par l’incompétence de ses dirigeants..
C’est pourtant simple à comprendre, mais, malheureusement, les politiciens actuels ne sont pas dans cette logique. Il est vrai qu’il est plus facile de baisser le pouvoir d’achat des Français et de créer plus de pauvres que d’appliquer des mesures, impopulaires parfois, qui pourraient relancer l’économie de la France.

Quant aux électeurs, ils auront l’ultime moyen, avec leur bulletin de vote, d’éviter que Macron ou Philippe soient élus. Pour les abstentionnistes, ils devraient comprendre que de ne plus voter, c’est risquer de voir Macron triompher en 2022.

2022, politique fiction : pas si sûr !

 Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier: Alexandre Goldfarb pour Observatoire du MENSONGE

« Poste Mortem » : le Président et son gouvernement de Pieds Nickelés pourraient au moins appliquer ce qu’ils nous font subir à eux-mêmes.
Ils constateraient par eux-mêmes l’ineptie de certaines mesures.
Ce serait la moindre des choses et la preuve qu’ils respectent au moins le peuple donc une partie vote toujours pour eux quand même !!! Ce qui apparait aujourd’hui inexplicable et le sera encore plus en 2022.


  Que penser d’un Président qui supprime le défilé du 14 juillet 2020, jour de la Fête nationale ? Sinon, qu’il cherche à faire diversion, sa pub et à renier l’Histoire.
Macron pouvait très bien rendre hommage aux soignants à travers ce défilé !


Vous avez le droit de nous soutenir en vous abonnant simplement à :

parution chaque samedi

La Semaine du MENSONGE pour 12 € par an. Votre aide nous est précieuse  !

Validation sécurisée du formulaire de paiement en cliquant ICI

En cadeau, pour tout abonnement à Semaine du MENSONGE, vous recevrez mon dernier livre en PDF « à travers mes commentaires »(V2)

*****

NB : vérifiez que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables…

Observatoire du MENSONGE est présent dans 178 pays, suivi par + 200.000 Lecteurs avec plus de 60 auteurs qui contribuent à son succès.  Merci à tous ceux qui nous suivent,  qui partagent et qui nous soutiennent. 

La vérité dérange souvent en politique : mais nous devons la dire !
Pour cela votre contribution est essentielle.
Sans votre aide financière, le site disparaitra.
Observatoire du MENSONGE est le premier site de l’opposition en France et vaut bien votre contribution..

N’hésitez pas à commenter après cet article ! Vous pouvez utiliser un pseudo et votre adresse mail n’apparaitra pas…

21 commentaires

    1. Oui et c’est franchement mérité, surtout que beaucoup avaient émis des réserves sur son pronostic. J’ai souvent lu des articles sur l’Observatoire qui annonçaient des choses qui arrivaient par la suite.

      J'aime

  1. Pourquoi un conditionnel sur votre photo-montage ??? Je  » l’aurais » avec un « s », c’est un conditionnel : « Je l’aurais si… etc. etc. »
    Je doute que si l’idée germe dans la tête d’E. Philippe, ce soit envisagé comme autre chose qu’un futur absolu : « Je L’AURAI » !
    Vous me direz, dans un pays où un triste guignol comme Bigard envisage sérieusement de se présenter aux présidentielles, on n’ose plus douter de rien…
    Coluche l’avait bien fait, me direz-vous ? Ouais, mais et d’une c’était un gag et Coluche a été le premier à être surpris de son succès, et de deux, Coluche était tout de même d’une autre pointure que Bigart !
    Amitiés à tous !
    T.O.

    J'aime

      1. Mmmooouuiiiii… Je crois bien que vous prêtez à nos chers hommes & femmes politiques un sens des nuances que d’aucuns sont bien loin de posséder, et moins encore de maîtriser ! Encore Philippe figure-il parmi… les moins pires.
        Le Maire, Darmanin, Castagné, Belloubet et Nuñez lui damnent le pion, et de loin ! Encore ne dis-je rien des seconds couteaux façon Sibeth N’etc. et/ou des députées à la Avia…
        T.O.

        J'aime

    1. … Autre option ; celle choisie, semble-t-il : Philippe part de lui-même. Elégant, mais risqué en cas de vues sur 2022 : en France, rien n’est plus versatile que l’opinion publique. Et deux ans, c’est long !!
      T.O.

      J'aime

  2. Pour moi c’est simple en 2022 : je voterai pour le candidat qui sera en mesure de battre ces deux incompétents que sont Macron et Philippe, chacun selon son style. Peu importe ce ou cette candidate, il ou elle aura ma voix.

    J'aime

  3. La situation est tellement déplorable avec ce stupide confinement suivi d’un déconfinement complétement à côté des réalités, que si les Français ne se réveillent pas maintenant, ils reprendront Macron en 2022 et ce sera une catastrophe hélas voulue et bien méritée.

    Aimé par 1 personne

  4. Je partage votre analyse et comme les Français sont de vrais veaux, Macron sera réélu et le seul qui pourrait le battre c’est Philippe, autant dire le choix classique entre la peste et le choléra.

    Aimé par 1 personne

    1. Elle n’ira pas et Macron ou Philippe gagneront malheureusement. Les Français sont des moutons bien abrutis par les médias.

      J'aime

  5. Je ne croyais pas à cette hypothèse que Macron puisse gagner en 2022 mais quand je constate que Hidalgo va facilement gagner à Paris. C’est incroyable et honteux. Après tout, les gens auront ce qu’ils méritent. Et nous, on payera aussi.

    Aimé par 2 personnes

    1. Je crois qu’en Europe en général, il n’y a plus rien à faire. Pourtant, il suffit de regarder ce qui se passe aujourd’hui au Liban pour se rendre compte des dégâts. Le Liban était un pays riche où il faisait bon vivre et maintenant c’est un taudis. Les Français sont passifs, anesthésiés par le pouvoir et la télé. Ils ne sont pas en état de réagir : il suffit de lire la majorité des commentaires sur les réseaux sociaux pour mesurer la gravité de cette situation. Dans ces conditions, la prime va aux pires candidats donc à Hidalgo et autres, spécialistes de la propagande pour couillons.

      Aimé par 1 personne

  6. Excellent et en même temps inquiétant, puisque selon cet article ce sera soit Macron soit Philippe en 2022.
    Esperons l’arrivée d’un ou d’une candidate capable de battre ces deux-là qui jouent à détruire le pays et laisse faire les islamistes en toute impunité.

    Aimé par 2 personnes

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.