La double défaite


La catastrophe se poursuit et ce n’est ni avec ce gouvernement d’incompétents, qui a laissé s’installer le pire dans les rues, ni avec cette pseudo-droite que la France se rétablira.
La crise économique achèvera les doutes.

La double défaite

Par Alexandre Goldfarb

Le résultats de ces municipales du 28 juin 2020 sont intéressants puisqu’ils consacrent la défaite des Français dans les urnes, d’une première part, et la défaite des partis politiques, d’autre part.

La défaite des Français :

Elle est symbolique d’un pays qui accepte tout sans rechigner et qui n’a toujours pas compris que le pouvoir se trouvait dans les urnes. Or, en installant des élus écologistes, plus à gauche, que la moyenne, la France risque de sombrer plus vite que prévu, et dès lors, personne, sauf accident, n’empêchera Macron d’être réélu en 2022 et ce, peu importe le nombre de votants et de bulletins exprimés.
La catastrophe se poursuit et ce n’est ni avec ce gouvernement d’incompétents, qui a laissé s’installer le pire dans les rues, ni avec cette pseudo-droite que la France se rétablira.
La crise économique achèvera les doutes.
Parce que toute cette gabegie, ce refus de l’évidence, il faudra les payer au prix fort.
Lire : indifférence et inertie
D’autant, qu’aujourd’hui, un maire peut-être élu avec un électeur sur dix : c’est une défaite cuisante de la démocratie et cela ouvre les portes au pire.

Entrer une adresse mail valide dans la case dédiée.

La défaite des partis politiques :

Les résultats sont suffisamment parlants et montrent une véritable déroute des partis politiques. La pseudo-droite, LR et associés, qui ose crier victoire quand elle a perdu (ou n’a pas gagné) Lyon, Marseille, Bordeaux, Paris, Strasbourg. est significative de cette langue de bois insupportable et désastreuse.
Oser, comme l’ont fait hier sur les plateaux de télévision, parler du renouveau de LR, c’est non seulement s moquer des électeurs mais franchement prendre les Français pour des couillons.

Bordeaux, 75 ans à droite est la preuve de cette déroute de la pseudo-droite. La ville de Bordeaux est passée à gauche avec la victoire du candidat Europe écologie Les Verts Pierre Hurmic.
C’est une redistribution des cartes à gauche, avec certains caciques socialistes qui conservent leurs mairies et ceux qui comme Martine Aubry ont failli la perdre, cela aurait profité aux écologistes et resté ainsi à gauche.
Le parti présidentiel, peu implanté au niveau des mairies, a fait un grand flop comme le montre notamment le résultat de Buzyn à Paris.
De toutes façons, trois ans de pouvoir, sont sanctionnés dans les urnes et les candidats LREM, pour la plupart, n’avaient aucune implantation locale.
Ce qu’il faut en retenir, c’est que la gauche est très largement majoritaire en France depuis cette élection municipale qui marque une date important dans son histoire : l’avenir est de plus en plus incertain et il faudra bien que les Français, ayant succombé aux sirènes de la propagande, se réveillent dans la réalité, et là, ce sera une autre histoire.

Les médias, fidèles à leur idéologie, justement à gauche, présentent ces résultats comme « une vague verte » qui l’emporte et ne tirent pas les conséquences inévitables à court terme de ce chambardement.
La France est dans une tourmente qu’elle se refuse toujours à constater.
La victoire de la sortante Anne Hidalgo à Paris, alliée avec les écologistes, prouve que les Français ont bel et bien le cerveau embrumé. Cette sortante a rendu Paris invivable et sale, et elle gagne avec la majorité, assurée de pouvoir continuer à détruire la capitale de la France, c’est triste et grave à la fois. Sans oublier, le coût exorbitant des Jeux Olympiques que les Parisiens devront supporter. Et, à constater la mégalomanie de la Dame, cela sera très cher.

En 2022, Macron, sans réel adversaire dangereux, pourra se faire réélire sans difficultés parce qu’il jouera la même partition qu’en 2017 si, d’aventure, il se retrouve face à Marine Le Pen.
Il sera assuré que la gauche, devenue majoritaire, votera pour lui.
Sa seule inquiétude réelle sera le résultat du premier tour où Macron risque, comme Jospin en 2002, l’élimination.
Transformons cette inquiétude en réalité !
Nous n’aurons que ce premier tour pour empêcher la réélection du pire Président.
Cette hypothèse est possible. Voir 2022 politique fiction : pas si sûr ! ou 2022 sans Macron au second tour ?
Sauf, que pour cela, plusieurs conditions ne sont actuellement pas réunies : d’abord il faudrait un candidat de la pseudo-droite capable de devancer Macron, ou un candidat écologiste qui pourrait se placer devant si l’on tient pour acquis que Marine Le Pen sera sûrement placée pour être présente au second tour.
Enfin, une ultime possibilité, serait un réveil français.

En attendant, ce résultat des municipales 2020 est une catastrophe dont les Français n’ont même pas mesuré la portée.
D’autant, que la France, après l’épidémie, va connaître une récession inouïe; qui a déjà commencé. Sans oublier le danger actuel d’une guerre d’occupation destinée à virer les blancs.
La soumission, la propagande, la repentance, voilà le cocktail gagnant pour la caste politico-médiatique qui engendre pour les Français :

La double défaite

 Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier: Alexandre Goldfarb pour Observatoire du MENSONGE

Le triste résultat des municipales 2020, je l’avais prévu dans cet article, dès janvier, hélas prémonitoire : Comme d’habitude


Découvrir ma vidéo de lancement de RNF, Reprenons Notre France :

  La gauche, en ce 28 juin 2020, est largement majoritaire en France ! L’échec des partis supposés à droite est terrifiant et consternant. Déroute de la droite : je j’avais pressentie en créant RNF avant cette catastrophe, dont les Français ne mesurent pas les conséquences dramatiques à court terme.
R.N.F.
Reprenons Notre France


« Le discours de Macron c’est « je n’ai rien à dire » mais je vous propose de « vous le redire le mois prochain »… Les médias sont béats face à ce baratin… Des Français sont aux anges. Le cauchemar quoi !


Articles recommandés parce qu’introuvables dans les médias de la bien-pensance et de la désinformation :
Les hommes malades de l’absurde
La République en marche vers la dictature.
Macron, maître du non-sens

Minute du MENSONGE N°92

Vous avez le droit de nous soutenir en vous abonnant simplement à :

parution chaque samedi

La Semaine du MENSONGE pour 12 € par an. Votre aide nous est précieuse  !

Validation sécurisée du formulaire de paiement en cliquant ICI

En cadeau, pour tout abonnement à Semaine du MENSONGE, vous recevrez mon dernier livre en PDF « à travers mes commentaires »(V2)

*****

NB : vérifiez que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables…

Autre mode de paiement pour s’abonner directement par carte de crédit via STRIPE :


Observatoire du MENSONGE est présent dans 178 pays, suivi par + 200.000 Lecteurs avec plus de 60 auteurs qui contribuent à son succès.  Merci à tous ceux qui nous suivent,  qui partagent et qui nous soutiennent. 

La vérité dérange souvent en politique : mais nous devons la dire !
Pour cela votre contribution est essentielle.
Sans votre aide financière, le site disparaitra.
Observatoire du MENSONGE est le premier site de l’opposition en France et vaut bien votre contribution..

N’hésitez pas à commenter après cet article ! Vous pouvez utiliser un pseudo et votre adresse mail n’apparaitra pas…

Retrouvez Observatoire du MENSONGE sur Facebook en cliquant ICI

9 commentaires

  1. Je crois possible que Macron ne soit pas au second tour… En tous les cas en faisant gagner les écologistes, il a pris ce risque.

    J'aime

  2. Bien vu votre analyse sur ce scrutin qui a volé les Français. On n’a pas fini de payer mais ce qui est la réalité c’est que les médias et les politiques ont anesthésié les Français et à force de nous baratiner sur le climat, ils ont ouvert la boite de Pandore. Les verts vont montrer comment couler une municipalité et ce sera bien fait pour ceux qui les ont choisis et tant pis pour les autres : ils n’avaient qu’à voter.

    J'aime

  3. Ce qui m’inquiète le plus dans ces résultats, outre la victoire du parti communiste des verts, c’est le manque de votants. Il faut leur dire qu’un certain Hitler est arrivé ainsi au plus niveau avec 10% d’électeurs en 1933.

    J'aime

  4. Quelle justesse d’analyse, quelle clairvoyance aussi. je suis bien d’accord que la seule chance de battre Macron est qu’il arrive troisième.

    J'aime

  5. De bonnes nouvelles quand même avec la déroute à Paris de LREM, de Buzyn, Schiappa… Cela va les remettre à la place qu’elles mérites : le néant.

    J'aime

    1. Oui et notez comment deux jours seulement après, les médias ont évacué le sujet desdites municipales pour ne pas peiner leur champion, le roi Macron. Nos médias, c’est la cour.

      J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.