Et la laïcité ? Bordel !!! #22


La laïcité est vraiment en danger : mais les Français ne semblent pas s’en rendre compte. La réalité va les rattraper. Chapitre 21

L’inexorable processus de désintégration des standards laïcs se poursuit au XXIe siècle

Et la laïcité ? Bordel !!!

Par Daniel Desurvire

Chapitre 22

Dans la lettre adressée à l’église de Pergame (Jean Apocalypse 2:13), on y trouve une bien curieuse coïncidence qui induit la réflexion précédente : « Je sais où tu demeures, je sais que là est le trône de Satan. Tu retiens mon nom et tu n’as pas renié ma foi, même aux jours d’Antipas, mon témoin fidèle, qui a été mis à mort chez vous, là où Satan a sa demeure. Mais j’ai quelque chose contre toi, c’est que tu as là des gens attachés à la doctrine de Balaam, qui enseignait à Balak à mettre une pierre d’achoppement devant les fils d’Israël… ».
Balaam était un prophète du peuple d’Edom qui maudissait les Israélites. Il enseignait le paganisme et le culte des idoles. Les dieux lunes babyloniens et assyriens comme Baal-Zebub ou Ba‘al adh-Dhubāb en arabe, (Belzebuth) dérivent du culte païen des Edomites (descendants du peuple de Loth). Par la suite, les Ismaélites, cousins parentés des Edomites, ont continué à pratiquer ce culte idolâtre via les 360 divinités arabes préislamiques. Baal était représenté par un taureau, animal dont les cornes qui rappellent l’apparence d’un croissant de lune. Allah n’est autre qu’un nom dérivé de cultes lunaires antiques (le Sî mésopotamien ou akkadien, le Nanna sumérien).

Entrer une adresse mail valide dans la case dédiée.

À force de répandre des mystifications embarrassantes et d’installer la confusion dans l’appréhension des Écritures coraniques, à l’appui des exégètes qui prétendent que ce culte ne peut être compris par des infidèles prétendument incapables de concevoir le sens caché de l’idiome arabe parce que ceux-ci n’ont pas été initiés, bien des historiographes et épistémologues religieux d’Occident s’en écartent pudiquement pour ne pas fendre ce dangereux brouillard de l’obscurantisme, que dissimulent des menaces physiques (fatwa) à peine voilées. Or, l’Islam n’a de cesse d’insulter les autres cultes et d’intimider ses propres fidèles pour les fidéliser et les asservir, soit par le biais du Coran, soit depuis la bouche fielleuse de fondamentalistes au savoir désertique. Arides pour la plupart, ces prédicateurs exaltés ne savent user que d’arguments coercitifs, à défaut d’esprit convaincant.
Ce pourquoi, il s’avère salutaire, tant du point de vue intellectuel que moral, de remettre à plat tant d’affirmations erronées ou inventées, cela dit, ne plus laisser des illuminés de l’Islam parler au nom de tous, Musulmans ou non, puis décourager ainsi toute investigation dans leur Livre sacralisé. Si le Coran était vraiment l’œuvre d’un dieu, honnête charitable, donc digne de l’être, il n’aurait nul besoin de se cacher derrière une mystification aniconique.
De fait, il ne supporte aucune représentation selon les précepteurs du Coran, comme si la honte était incrustée dans sa chair autant que dans sa spiritualité. Cette relique de l’Esprit d’autrefois, serait unique et inimitable (wahada). Enfin, le géniteur du Tawhïd (dogme primordial musulman) n’existe que dans l’invocation de l’adhan, alors gageons qu’il n’a aucune réalité ni sa place aucun panthéon mythologique.
Si ce recueil de sourates anachroniques n’est intelligible que dans l’alchimie irrationnelle de la foi mahométane, donc dans l’aveuglement et non dans l’esprit laïc des historiographes et philologues modernes, cela voudrait dire que seul l’imaginaire est encore capable de porter cette prétendue religion qui de toute évidence, puisqu’elle ne serait pas issue de l’homme selon les scoliastes de l’Islam, n’est qu’une grossière mystification. Sa simplicité intellectuelle, son côté format livre de poche, mais son talent pour réveiller les instincts guerriers et conquérants, puis encore sa propension à flatter ce qu’il y a de mauvais dans l’âme humaine, aura permis au culte musulman de se répandre et de contaminer des continents entiers de la géographie mondiale, surtout celle du tiers-monde plus clientéliste quant à se raccrocher à une amulette.
On sait que plus une galéjade apparaît invraisemblable, plus elle force les fantasmes de ceux qui voudraient associer cette chimère à leurs frayeurs existentielles. Cette illusion collective aura traversé et survécu ± 14 siècles, puis convaincu des milliards de croyants, faisant du nombre d’adeptes et du temps la preuve qui manquait à son authenticité originelle. En outre, l’Islam n’a pas grandi dans son lit d’Écritures, mais comme la pie dans le nid des autres volatiles. C’est ainsi que ce culte jeta hors du berceau abrahamique les œufs de la sagesse, de la paix et de l’amour pour y installer le venin de sa haine. Cette confession, qui insupporte les différences, d’où le refus d’un langage de concorde, de la diversité des croyances et leur complémentarité, y substitua la matrice d’un culte délétère et corrosif qui aura éreinté les civilisations depuis l’Hégire jusqu’à nos jours.
Mais en voulant effacer toute trace de ses origines, autant dire la Bible des Hébreux et l’Évangile des Chrétiens qui retrace l’histoire de Jésus de Nazareth (ou de Bethléem), l’Islam tente de se défaire de sa propre histoire en récusant celle des autres, mais à l’aide d’une littérature tellement pauvre et désolante, quant au plagiat de son contenu puis ses inanités chronologiques et herméneutiques, que le culte musulman s’insupporte lui-même à travers les innombrables sectes de l’Oumma. Pourtant, des exégètes musulmans s’emploient à réécrire l’histoire des autres religions d’Abraham et prétendent les améliorer ou à rectifier leurs prétendues erreurs.

À suivre

Daniel Desurvire


Ancien directeur du Centre d’Étude juridique, économique et politique de Paris (CEJEP), correspondant de presse juridique et judiciaire. Daniel Desurvire est l’auteur de : « Le chaos culturel des civilisations » pointant du doigt les risques de fanatisme de certains cultes et de xénophobie de certaines civilisations, auxquels s’ajoutent les dangers du mal-être social, de la régression des valeurs morales et affectives ou de la médiocrité des productions culturelles, dont la polytoxicomanie en constitue l’un des corollaires. L’auteur choisit d’opposer le doute et le questionnement aux dérives dogmatiques et aux croyances délétères » (in, Les cahiers de Junius, tome III, “La culture situationniste et le trombinoscope de quelques intellectuels français” : Édilivre, 2016).


♣ ♣ ♣

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier: Daniel Desurvire pour Observatoire du MENSONGE


♣ ♣ ♣


Nous aimons la liberté de publier : à vous de partager !

Ce texte est une Tribune Libre qui n’engage que son auteur et en aucun cas Observatoire du MENSONGE 


Si vous ne voulez pas vivre dans une France libanisée en ruines, alors c’est le moment de s’engager et de rejoindre, le seul mouvement d’opposition !

Réagissez et lisez notre pétition en cliquant ICI merci.


Achetez le livre Et la laïcité ? Bordel !!! en exclusivité sur AMAZON : en cliquant ICI (Disponible aussi en version numérique)


« La religion des quanta et des quasars »
Le nouveau livre de Daniel Desurvire en vente en exclusivité sur AMAZON
Format livre c’est ICI format KINDLE c’est
synopsis : dans une réalité alternative, ce voyage entre la Terre et Sagittarius A, le trou noir de la Voie lactée, met en exergue les conséquences de nos mentalités projetées dans le sombre devenir de la planète. On y découvre l’inexorable destin d’une civilisation insouciante quant aux pollutions anthropiques qui annihilent la planète, ou les dogmes réducteurs que la social-démocratie hésite à repenser sous le sceau de ses labels complaisants…

Nous vous remercions de nous aider en vous abonnant à


parution chaque samedi

La Semaine du MENSONGE pour seulement 12 € par an. 

Validation sécurisée du formulaire de paiement en cliquant ICI

En cadeau, pour tout abonnement à Semaine du MENSONGE, vous recevrez mon dernier livre en PDF « à travers mes commentaires »(V2)

*****

NB : vérifiez que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables…

 

Observatoire du MENSONGE est présent dans 178 pays, suivi par + 200.000 Lecteurs avec plus de 60 auteurs qui contribuent à son succès.  Merci à tous ceux qui nous suivent,  qui partagent et qui nous soutiennent. 


Un commentaire

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.