M. Zemmour et la victoire russe sur les nazis.


J’apprécie énormément M. Zemmour dans ses prises de position sur l’identité française, la civilisation chrétienne ; mais il a parfois, sur certains sujets, des avis obsessionnels qui ignorent le bon sens et même l’histoire dont il manifeste la plupart du temps une très grande connaissance.

M. Zemmour et la victoire russe sur les nazis.

Par le général (2S) Roland Dubois

J’apprécie énormément M. Zemmour dans ses prises de position sur l’identité française, la civilisation chrétienne ; mais il a parfois, sur certains sujets, des avis obsessionnels qui ignorent le bon sens et même l’histoire dont il manifeste la plupart du temps une très grande connaissance. Ses avis tranchés qui passent la plupart du temps, car ils reposent sur un fond de vérités solides, deviennent alors des caricatures tellement outrés qu’elles prennent des allures de fake news. Ce soir 25 juin, sur CNews, il a été interrogé sur la célébration par les Russes de la victoire de 1945 sur l’Allemagne nazie. Pour lui c’est simple : les soviétiques ont gagné la guerre, les autres alliés n’étaient que des supplétifs. C’est le point de vue de M. Poutine dont on peut comprendre les motivations. Mais lui ! M. Marchais n’aurait pas mieux dit.

Entrer une adresse mail valide dans la case dédiée.

M’est alors revenu en mémoire un texte que j’ai rédigé le 14 mai 2015 auquel je ne changerai rien maintenant. Je pense , dans cette affaire, être plus proche de la vérité historique que M. Zemmour qui est surtout guidé, dans certains domaines, par un antiaméricanisme viscéral.
Voici ce texte :

« 14 mai 2015 : célébrations de la capitulation allemande de 1945. Elles se tiennent le 8 mai dans tous les pays alliés de l’époque ; sauf en Russie puisque Staline avait exigé qu’une cérémonie se tienne le 9 mai 1945 à Berlin, celle du 8 mai à Reims ne lui paraissant pas assez symbolique compte tenu du rôle joué par l’URSS dans la défaite allemande. La commémoration de cet événement à Moscou avant hier 9 mai a pris une ampleur exceptionnelle marquée essentiellement par une démonstration de force lors du défilé militaire.
Notre presse nous a rappelé que si les dirigeants occidentaux n’étaient pas présents quoique invités, c’était en raison du litige ukrainien qui les oppose à M. Poutine, ce qu’elle a l’air d’approuver. Mais, elle reprend à son compte la formulation russe qui évoque SA victoire sur les nazis ; pas LA victoire sur les nazis.

Je trouve que l’attitude des occidentaux est très critiquable. Il s’agissait de commémorer un événement majeur de notre histoire commune ; se servir de ça pour régler des comptes, pas très clairs d’ailleurs, avec le président russe, est petit et assez indigne. Je peux comprendre que Mme Merkel ne se soit pas précipitée. Commémorer la défaite de son pays n’est pas enthousiasmant même s’il était le grand responsable de la tuerie. Mais les autres…… !

D’un autre coté la captation de la victoire par les Russes n’est pas justifiée et la presse aurait dû le relever et rappeler quelques faits qui ramènent le mérite soviétique à son juste niveau.

Staline a été l’allié de Hitler depuis septembre 1939 jusqu’au début de l’attaque allemande en juin 1941. La France s’est même un moment posé la question de savoir s’il fallait lui déclarer la guerre. Il a contribué à l’effort de guerre allemand, envahi conjointement avec elle la Pologne, attaqué la petite Finlande (qui ensuite s’est naturellement trouvée du côté allemand), félicité Hitler lors de l’entrée des Allemands dans Paris. Ensuite, il a dû payer le prix des purges sanglantes exercées par lui dans l’armée rouge dans les années trente (plusieurs dizaines de milliers d’officiers, surtout officiers supérieurs et généraux). Les faiblesses résultantes du commandement ont aggravé une situation qui n’a pu être sauvée in extremis que grâce au sacrifice de masses de soldats russes, et aussi, à l’effort colossal de soutien matériel des Anglais et des Américains, qui ont consenti des pertes importantes pour les livraisons à l’URSS car ce sont leurs marines qui les effectuaient : plusieurs centaines de milliers de matériels majeurs : jeeps, camions, chars d’assaut, chasseurs, bombardiers, munitions, denrées diverses etc.
Et enfin on ne peut pas laisser dire, comme M. Poutine semble le faire dans son discours, que les alliés ont seulement « aidé » la Russie à vaincre. Les opérations menées par les alliés de l’ouest n’ont pas joué qu’un rôle supplétif en Afrique, en Italie et en France. Et en Allemagne, car le matraquage aérien incessant de l’industrie allemande pendant près de quatre ans n’a été le fait que de leurs aviations. L’aviation soviétique a été quasi inexistante dans le ciel allemand. En outre, le Royaume-Uni toujours invaincu en 1941 a immobilisé une partie des forces allemandes à l’ouest.
Rappelons aussi, que même quand les choses allaient mieux pour lui, Staline s’est gardé de porter des forces sur l’Asie où pourtant ses alliés américains étaient aux prises avec le Japon qui n’était pas non plus un mince adversaire. Il n’est intervenu qu’après le premier largage de la bombe atomique sur Hiroshima.

En fait, il s’en est failli de peu que les Russes soient battus ; et peut être ensuite nous avec.
L’évocation du nombre effrayant de victimes russes de ce conflit suffit en général à occulter tout le reste et à interdire de parler de « détails » indécents. Mais n’oublions pas non plus que si ce triste bilan doit beaucoup aux envahisseurs allemands, il a aussi été aggravé par le mépris de Staline pour la vie humaine qui a eu aussi sa traduction sur les champs de bataille.
La victoire de 1945 est celle de tous les alliés. »

M. Zemmour a tort.


Général (2S) Roland Dubois

 Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier:
Général (2S) Roland Dubois

Nous aimons la liberté de publier : à vous de partager !

Ce texte est une Tribune Libre qui n’engage que son auteur et en aucun cas Observatoire du MENSONGE 

L’image choisie pour illustrer l’excellent article du général Roland Dubois lui donne raison, puisqu’elle montre le débarquement américain et alliés du 6 juin 1944. Lequel débarquement a bien eu lieu avant l’initiative russe pour libérer d’abord Minsk en juillet 1944 puis ensuite d’autres pays satellites dont la Pologne à partir de janvier 1945. Il faudra attendre le 13 avril 1945 avec la libération de Vienne en Autriche, soit presqu’un an après le débarquement américain et alliés de juin 44.
On peut aller plus loin en évoquant L’opération Torch, nom de code donné au débarquement des alliés le 8 novembre 1942 en Afrique française du Nord (Maroc et Algérie).

Si vous ne voulez pas vivre dans une France libanisée en ruines, alors c’est le moment de s’engager et de rejoindre, le seul mouvement d’opposition !

Réagissez et lisez notre pétition en cliquant ICI merci.


Nous vous remercions de nous aider en vous abonnant à


parution chaque samedi

La Semaine du MENSONGE pour seulement 12 € par an. 

Validation sécurisée du formulaire de paiement en cliquant ICI

En cadeau, pour tout abonnement à Semaine du MENSONGE, vous recevrez mon dernier livre en PDF « à travers mes commentaires »(V2)

*****

NB : vérifiez que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables…

 


Observatoire du MENSONGE est présent dans 178 pays, suivi par + 200.000 Lecteurs avec plus de 60 auteurs qui contribuent à son succès.  Merci à tous ceux qui nous suivent,  qui partagent et qui nous soutiennent. 

Retrouvez Observatoire du MENSONGE sur Facebook en cliquant ICI

4 commentaires

  1. Article qui trahit le militant socialiste (argumentaire!) c’est le baiser de l’araignée peu crédible n’est pas De Gaulle qui veut! Je suis indigné

    J'aime

    1. Franchement, indigné pour pas grand chose… Et le général ne fait que dire une vérité historique, ce ne sont pas les Russes qui ont sauvé l’Europe, contrairement à ce que prétend Zemmour.

      J'aime

    2. Vous avez vu et lu cela où ? Le général Dubois serait selon votre commentaire socialiste ! Vous rêvez… Rompez et que la honte ne vous étouffe pas. C’est votre commentaire qui est indigne.

      J'aime

  2. Merci pour cet article , Monsieur Le Général . Peut être, ce qui n’est pas une excuse, les Russes pensent être les grands vainqueurs quand ils ont redonné espoir aux armées, qui n’en avaient plus, espoir au travers de la bataille de Stalingrad ..mais c’est tout, en effet , et tout le désespoir dû au comportement de Staline comme vous le décrivez si bien ! aujourd’hui c’est gênant pour ne pas dire plus, qu’il n’y ait pas de Diplomatie !

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.