20 mots clés du « monde d’après »

À découvrir une vingtaine d’expressions ou de mots qui démontrent la propagande totale d’un pouvoir incapable de gouverner.

20 mots clés du « monde d’après » (petit lexique)

Par Maxime Tandonnet

  • Annonces: la valse des annonces: à la différence de l’action ou de la décision, « l’annonce » n’engage que ceux qui l’ont entendue.
  • Brouillage des esprits : la destruction des repères  (droite/gauche, débat d’idées, partis, etc.), engendre un terreau de confusion ou s’enracine le culte narcissique.
  • Courtisanerie: partout, dans la presse, les administrations ou les médias, les lèche-bottes prolifèrent comme une sorte d’anti peuple réfractaire.
  • Culot (« plus c’est gros plus ça passe »): copinage et clanisme nonobstant les mises en examen de source judiciaire: rien ne doit donner le sentiment de les faire reculer.
  • Don d’ubiquité: être partout à la fois courir du matin au soir, démultiplier les apparitions, et gesticuler comme des pantins pour donner l’illusion de l’action.
  • Déconnexion: la question n’est pas de régler les sujets mais de les nier, les effacer (dette, chômage, violence, migrations, pauvreté), en évitant tout ce qui s’y rapporte.
  • Démultiplication des « petits pains« ou des milliards: on ne sait d’où ils sortent mais ils prolifèrent 12, 70, 100; à chaque apparition son bouquet de milliards distribués.
  • Grands mots vides: « le nouveau monde, la transformation, la refondation , la réinvention, le monde d’après »: en compensation de l’immobilisme et l’impuissance.
  • Incantation: il suffit de pavoiser, claironner, pour prétendre avoir traité un problème: proclamer « ceci est intolérable! » en guise de mesure pour la sécurité.
  • Irresponsabilité: déclencher les pires calamités commettre les fautes les plus monstrueuses n’a pas la moindre conséquence: j’y suis, j’y reste.
  • Jupitérisme: où l’autorité verticale, d’autant plus implacable sur la forme que dépourvue de prestige et de confiance populaire, tourne à vide et brasse le néant.
  • Mépris:  des « sans dents » aux « Gaulois réfractaires »: il est entendu une fois pour toute que la « vile populace » ne mérite que la chicote, doit être matée (avec le sourire).
  • Narcissisme: le principe « d’incarnation » devenu fou quand la vie publique se confond toute entière avec l’image médiatique d’un individu.
  • Nihilisme: l’ère du vide, rien ne compte, rien n’importe, ni le bien commun, ni l’intérêt public ou national, en dehors d’une fin suprême: la réélection comme but en soi.
  • Provocation et polémiques: déclencher l’excitation médiatique ou l’hystérie pour donner l’illusion du mouvement et de l’action.
  • Sensationnel: noyer la médiocrité, les souffrance, les préoccupation de l’époque dans une surenchère de coups médiatiques, d’événements et d’apparitions providentiels.
  • Spectacle : la vie politique présentée en grand spectacle autour d’un héros de légende, Jupiter ou archange St Michel pour combattre les démons (« populistes »).
  • Table rase: un événement chasse l’autre, la roue médiatique tourne, la mémoire se rétrécit à vue d’œil: il suffit de quelques jours pour faire oublier les pires sottises.
  • Transgression: ne reculer devant rien, aucune aberration, aucune contradiction: un jour post national, le lendemain souverainiste. Et alors?
  • Vanité: principe fondamental du nouveau régime narcissique, équivalent de ce qu’est   la vertu à la démocratie, l’honneur à l’aristocratie, et la crainte à la monarchie (selon Montesquieu).

Maxime Tandonnet

max t

Ancien conseiller à la Présidence de la République sous Sarkozy, auteur de plusieurs essais, passionné d’histoire…
Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier: Maxime Tandonnet pour Maxime Tandonnet – Mon blog personnel

Nous aimons la liberté de publier : à vous de partager ! Ce texte est une Tribune Libre qui n’engage que son auteur donc en aucun cas Observatoire du MENSONGE



Les articles à lire :
La chute de l’Occident https://observatoiredumensonge.com/2016/06/16/la-chute-de-loccident/
Bobards pour jobards : article expliquant le conflit contre les Juifs en Israël, paru en 2012 ! https://observatoiredumensonge.com/2012/07/17/bobards-pour-jobards-2/
La théorie de la peur https://observatoiredumensonge.com/2017/08/20/la-theorie-de-la-peur/
Et un bestseller : 2026 l’année où… https://observatoiredumensonge.com/2016/05/19/2034-lannee-ou/

4 commentaires

  1. Je vous conseille sur le même site « les mots pour mentir » car c’est plus complet et plus drôle aussi.

  2. Bonjour à toutes et à tous,
    C’est une bonne explication des mots et phrases utilisées par Macron et ses ministres pour masquer leur manque de réalisme.
    Les autres politiques sont hélas dans la même dialectique.

  3. Dans cette énumération amusante, il manque quand même un mot important : « arrogance » car Macron pue cette arrogance et ce mépris en permanence.

  4. Un « cluster » de « racailles » a été localisé dans ma région… En ma qualité de militant « éco-responsable », donc « solidaire » et « engagé » dans le resserrement du « lien social », je milite pour éviter tout risque de « féminicide »… Mon combat revêt un caractère « d’action durable » au sein du « commerce équitable » : il s’agit en effet d’une « initiative participative » qui permet au citoyen de s’impliquer plus encore dans « l’initiative partagée », voire « l’initiative raisonnée ».

Laisser un commentaire