Révélations II


De découverte en découverte : tout cela devient troublant sinon très inquiétant.

Révélations II

Par Alexandre Goldfarb

Attention deux vidéos !!!

Et voici la source :
https://www.insee.fr/fr/statistiques/4487861?sommaire=4487854

  Pourquoi s’en prendre à la flèche quand le tireur est présent ?

Révélations

 

Président-fondateur Observatoire du MENSONGE

 Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier: Alexandre Goldfarb pour Observatoire du MENSONGE

Retrouvez les premières révélations :


Pour vous abonner à notre chaîne YOUTUBE : cliquer ICI 


Si vous ne voulez pas vivre dans une France libanisée en ruines, alors c’est le moment de s’engager et de rejoindre, le seul mouvement d’opposition !



Vous aimez nos articles ? Alors soutenez-nous en vous abonnant pour seulement 12 € par an à 

Validation sécurisée du paiement via PAYPAL en cliquant ICI

Sinon Vous pouvez payer par chèque à l’ordre de CABPRATIC : Adresse : Cabpratic, 42 avenue Charles de Gaulle, 92200 Neuilly



Observatoire du MENSONGE est présent dans 178 pays, suivi par + 200.000 Lecteurs avec plus de 60 auteurs qui contribuent à son succès.  Merci à tous ceux qui nous suivent,  qui partagent et qui nous soutiennent. 

Retrouvez Observatoire du MENSONGE sur Facebook en cliquant ICI

Entrer une adresse mail valide dans la case dédiée.

22 commentaires

  1. Tout ce que vous dîtes dans cette vidéo, Monsieur Goldfarb, est non seulement très pertinent mais aussi très vrai.

    J'aime

  2. Très bien ce que vous dîtes, cela fait plaisir d’entendre enfin un autre son de cloche et des choses sérieuses.

    J'aime

  3. L’efficacité des masques a-t-elle été démontrée?
    Je propose ici, un raisonnement scientifique basé sur des données vérifiables.
    Une première donnée de base, est la dimension d’un Corvid-19 : 1/10000ème de millimètre (10-4mm). Ceci veut dire que :
    Pour être efficace, un masque doit pouvoir filtrer (bloquer et conserver) toutes les particules ayant, au minimum la dimension d’un Corvid-19. C’est ce que les fabricants prétendent. Des tests sur différends types de masques semblent garantir. Cependant…
    En dehors de de la dimension du Corvid-19, le masque doit permettre, l’entrée et sortie des éléments fondamentaux à la respiration. Parmi ceux-ci, il est nécessaire de noter : L’oxygène et le gaz carbonique. En effet…
    L’oxygène inspiré est indispensable à la vie : il doit être en touts temps… accessibles aux poumons. Mais voilà quelle est la dimension d’une molécule d’oxygène? Comparée au Corvid-19, elle est trois fois plus grosse (2,93 fois plus pour être exact). Vous me voyez venir?
    Pour garantir le maintien des fonctions vitales d’une personne utilisant un masque… On s’entend que les dimensions des pores acceptées du tissus (ou autre médium) doivent être : Trois fois plus grosses que pour le blocage du Corvid-19! Mais plus encore…
    Je n’ai pas trouvé d’informations sur les dimensions de la molécule de gaz carbonique. Cependant…
    Il est indiscutable, que lors de la respiration, nous inhalons et exhalons du CO2. En effet, l’air contient naturellement, sensiblement aux alentours de 5% de ce gaz. Sauf que, à l’expiration, cette quantité est de beaucoup supérieure! Et pire encore… Empreinte de l’humidité de notre expiration! Nous avons là un autre problème de taille. En effet…
    À l’inhalation, le CO2 est une molécule (sa masse molaire en est la preuve : 44 ou lieu de 32 pour la molécule d’oxygène). Mais à l’exhalation, la logique permet de comprendre qu’il y a plus de CO2 exhalés que d’inhalé. Les deux s’additionnent donc, dans un processus de respiration, devant être filtré (entrée-sortie). Ceci étant dit…
    À Quelle conclusion est-il possible d’arriver sur… L’EFFICACITÉ DES MASQUES?
    • En premier lieu, sa fonction est de protéger contre le Covid-19 en éliminant, par la respiration, à la fois à l’inspiration et à l’expiration, l’émission de Covid-19;
    • En second lieu, le masque doit permettre, un minimum de confort, une aisance d’inspiration et d’expiration. Ici, une question se pose :
    • COMMENT LE COVID-19 PEUT-IL ÊTRE BLOQUÉ PAR LE MASQUE… TOUT EN PERMETTANT UNE RESPIRATION PRÈS DE LA NORMALE? ALORS QUE LES MOLÉCULE D’OXYGÈNE ET LE GAZ CARBONIQUE ONT DES DIMENTIONS SUPÉRIEURES DE TROIS FOIS ET PLUS CELLES DU COVID-19?
    Enfin, en conclusion…
    Je m’adresse à celles et ceux qui utilisent des masques. Si vous êtes comme moi (j’ai pas le choix… c’est obligatoire), lors de la respiration, comme je porte des lunettes, à chaque expiration, mes lunettes s’embuent. La question : pourquoi?
    Simple! C’est qu’au moins une partie (quelqu’elle soit) de votre respiration n’est pas filtrée par le masque. Il faut donc que l’air expiré trouve une échappatoire. C’est donc par la partie supérieure du masque (entre votre peau et le masque). Et comme en général la température de l’air extérieur est inférieure à celle de l’air expiré… Il y a condensation sur les lunettes!…
    Dans ce cas : OÙ SE TROUVENT LES COVID-19 QUI AURAIENT DÛS ÊTRE FILTRÉS ET ÉLIMINÉS DE LA RESPIRATION AVEC LES MASQUES?… À vous la réponse!

    J'aime

    1. Personne aujourd’hui n’a de réponse. Prenez l’exemple de la chloroquine qui était soi-disant un remède miracle et dont personne n’est capable de le démontrer sérieusement. Pour le masque, c’est la même chose. Quant au virus, il semblerait en fin de parcours et ne devrait être qu’un mauvais souvenir… Ce qui compte au final c’est le nombre de morts et pas le nombre de cas. En France, on peut vérifier les chiffres facilement et le virus est en forte baisse.

      J'aime

      1. Anne-Marie Caustic, au-delà de « c’est approuvé ou non, éthique ou non »… Il y a la réaction en cas d’urgence, suite à un événement inconnu et soudain.
        Pour revenir sur la chloroquine (ou l’hydroxychloroquine), au moment de la déclaration de la pandémie : IL N’Y AVAIT AUCUN REMÈDE CONNU VOIRE RECONNU ET APPROUVÉ EFFICACE. Résultat! Il fallait agir. Agir avec les connaissances médicales qui existaient à ce moment.
        Il est important de considérer que pour le malade, l’ESPOIR est à la base même de sa guérison. Quel mal y avait-il de ne pas utiliser la prescription du Dr. Raoult? AUCUN REMÈDE N’EXISTAIT! Et n’existe toujours pas officiellement! Il est nécessaire d’être honnête dans nos jugements…
        Bien sur, comme probablement plusieurs personnes qui ont (comme moi) vu des entrevues du Dr. Raoult, elles ont eu tendance à le juger en regard de son image.
        Ses cheveux longs raides et sa chevalière à « tête de mort » peuvent lancer un signal d’une personne déconnectée de la réalité. L’HABIT NE FAIT PAS LE MOINE!
        Après avoir écouté plusieurs des entrevues qu’il a eues, cet homme n’avait plus d’image de « moine » mais d’un médecin dont la première vocation est : LE RESPECT DE SON SERMENT D’HYPOCRATE ». C’est-à-dire, faire pour le mieux avec les connaissances actuelles, afin de sauver des vies et soulager des êtres en souffrance et en panique. Pourquoi crier « haro sur le baudet »?
        Sans être totalement du même domaine, il est nécessaire de prendre des décisions face à l’urgence.
        J’ai été patrouilleur ambulancier de ski. J’étais dans une chaise en remontée vers le haut de la pente où je patrouillais. En passant par-dessus une piste en bordure de laquelle il y avait un pilône de béton supportant le remonte-pente. Sous mes yeux, une jeune femme, perd l’équilibre, tombe et vient se fracasser le dos sur une arête du pilône de béton. Il est deux heures de l’après-midi.
        Je n’étais pas loin du haut de la pente. Une fois arrivé, il y avait un patrouilleur junior. Je lui ai demandé de me suivre et sommes allés là où la victime, encore consciente, restait immobile.
        Après une rapide évaluation, il semblait y avoir une légère déviation de la colonne vertébrale et la skieuse était souffrante. J’ai alors demandé au junior d’aller chercher du renfort et une planche (spéciale utilisée pour transporter un blessé à la colonne vertébrale).
        Sensiblement 15 minutes plus tard, arrive le chef de patrouille avec un collègue patrouilleur; la planche devait arriver sous peu.
        Nous avions alors un problème : pour déplacer la blessée sur la planche (une fois arrivée), il faut être 5 personnes formées!… Nous n’étions que 3! Quoi faire?
        Parmi les responsabilités lors des accidents sur les pistes, le contrôle des opérations est automatiquement imputé au premier répondant. En l’occurrence c’était moi. Le chef de patrouille m’a fait signe que c’était moi le responsable et celui qui devait prendre les décisions.
        Lors du déplacement de la victime pour la placer sur la planche, la personne doit être soulevée en bloc avec une traction faite simultanément aux pieds et à la tête pendant le transfert.
        J’ai alors demandé au chef de patrouille de réquisitionner deux personnes sur la pente et de leur montrer comment faire la traction, lorsque les trois patrouilleurs feraient le transfert vers la planche.
        Il faisait -20, la blessée commençait à grelotter, malgré deux couvertures qui avaient été amenées par le chef de patrouille.
        Faire appel, dans les circonstances, à une ambulance, il aurait fallu plus d’une heure avant qu’ils atteignent le site de l’accident. IL Y AVAIT URGENCE ET DONC… ACTION IMMÉDIATE! Nous étions formés pour ça.
        Tout s’est bien passé. Arrivée à l’hôtel, l’ambulance l’attendait. Résultat!
        Quelques mois plus tard, j’ai appris que la jeune femme était complètement rétablie, sans séquelles importantes.
        Ceci dit…
        Comme les médecins se sont et sont encore aux prises avec une situation nouvelle, ils doivent faire face et agir pour le mieux qu’ils pensent pour soigner les malades.
        Sur la pente de ski, nous sommes sortis du protocole en utilisant deux volontaires non formés à la manipulation que nous avions à faite.
        En cas d’urgence, face à l’inconnu, c’est ce qu’on pense être la meilleure solution qui doit faire loi. C’est ce que le professeur Raoult a fait. Plus encore, si vous prenez la peine de bien vous informer, il y a eu des résultats très positifs.
        Une guerre de « clochers » n’a aucune allure, dans le cadre d’une situation d’urgence comme ce que nous vivons actuellement. Il ne faut pas se leurrer…
        Si le traitement du Dr. Raoult avait causé des morts… Il y a longtemps que cela serait chose connue et largement diffusée à travers le monde…

        J'aime

        1. Pour ma part, je n’ai jamais jugé qui que ce soit en fonction de son look. En général, ceux qui jugent ainsi sont des illettrés ou des abrutis. Donc, je ne vois pas le rapport avec mon commentaire.

          J'aime

  4. Vous citez des chiffres et vous avez mis le lien : je tiens à le signaler car bon nombre de vos « confrères » font des vidéos, disent qu’ils peuvent prouver ce qu’ils disent, en promettant des liens et une fois la vidéo terminée : rien, aucun lien. Vous vous l’avez fait et je vous dis bravo et merci. Partagé.

    J'aime

  5. Le gouvernement se sert du Covid pour mieux asservir les gens. Il ne faut pas être grand clerc pour s’en rendre compte, donc je vous félicite pour votre travail qui explique bien cela.

    J'aime

  6. J’ai vu les deux vidéos et je tiens à saluer votre travail sur ce virus qui sert au gouvernement Macron-Castex à alimenter les peurs pour pouvoir museler la population et se garantir une élection facile en 2022. Parce que l’opposition est absente du débat, ne bouge pas et finalement est complice de Macron, il n’y aura qu’un perdant et c’est bien sûr le peuple corvéable à merci.

    Aimé par 1 personne

  7. Allons-nous vers un suicide collectif comme avec le « Temple Solaire » dans les années ’90 (www.dramatic.fr/temple-solaire-p469.html ) ?… Le délire collectif arrive à son comble et le pays sombre dans la démence.
    Tout le monde a pourtant compris que si le « nombre de cas » de COVID-19 « repart à la hausse » c’est essentiellement dû à l’augmentation du nombre de tests pratiqués… Donc le nombre de cas positifs est fonction du nombre de tests effectués, c’est évident ! De plus, les cas positifs détectés n’entraînent ni symptômes ni hospitalisation, et les hôpitaux sont actuellement « vides »… La mortalité due au Coronavirus est aujourd’hui en chute libre selon diverses sources sur Internet, mais évidemment pas annoncées « au J-T d’vingt heures ». On m’objectera que je ne suis pas médecin… Certes, mais si les médias (le gouvernement ?) ne donne la parole qu’aux médecins « agréés », on comprend qu’il y a un malaise… Pourquoi dès lors entretenir une telle psychose si le risque diminue ? Nos dirigeants (et ils ne sont pas les seuls) refusent de voir cette évidence et inventent n’importe quoi pour asservir les populations : après les zones en « vigilance » viennent celles en « vulnérabilité ». On joue avec les mots pour faire diversion et garder les Français « sous contrôle ».

    Aimé par 2 personnes

    1. Lu et approuvé ! Bon résumé que je me permets de « republier » partiellement…Z’êtes d’accord hein ? Merci d’avance !

      J'aime

  8. Quand vous évoquez le bandeau noir, je crains que vous n’ayez raison : les Français sont de parfaits moutons jute bons à râler et à subir ensuite. Tous ceux qui essaient de faire quelque chose sont seuls au final. Je partage évidemment votre vidéo et je vous remercie de tout ce travail.

    Aimé par 1 personne

    1. La France, comme l’Europe, n’a pas su changer sa politique étrangère débile et on va le payer tragiquement. Tous les jours des meurtres sont lâchement commis presqu’en catimini. Il faudra bien payer l’addition et elle sera hors de prix. Il y a des villes où l’État n’est même plus présent donc le gouvernement sait ce qui se passe mais ne fait toujours rien. Les Français sont les complices consentants de cette future tragédie.

      Aimé par 2 personnes

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.