Diplomatie du petit coq

 L’arrogance n’est que l’envers de la faiblesse…

Diplomatie du petit coq

Par Maxime Tandonnet

La France s’active sur les fronts méditerranéens, brandit la menace maritime contre la Turquie, donne des leçons au Liban  qu’elle souhaite reprendre en main.

L’idée serait-elle de renouer avec la politique de la grandeur?
Le problème, c’est que la grandeur ne s’invente pas. La France a été une puissance planétaire, à l’époque de son empire colonial, forgé notamment par la troisième République, puis dans les années 1960 et 1970, du temps de de Gaulle, Pompidou et Giscard, où la voix de la cinquième puissance industrielle et militaire était écoutée et admirée dans le monde la France parlant sur un pied d’égalité avec les plus grandes puissances mondiales et modèle pour de nombreux pays qui lui faisaient confiance.

Mais aujourd’hui, les gesticulations, isolées des pays alliés, ne sont que vaine et ridicule prétention. L’arrogance n’est que l’envers de la faiblesse. La grandeur ne saurait reposer que sur des bases solides, une puissance économique et militaire, une stabilité intérieure, un socle solide d’unité et de confiance. Un pays en pleine désintégration, rongé par une violence endémique qui fait couler le sang sur son territoire, incapable de juguler la barbarie sur son propre sol, dévasté par le chômage, la pauvreté et l’exclusion, rongé par la désindustrialisation, un vertigineux déclin intellectuel se manifestant par la chute du niveau scolaire, gouverné par des nuls et des opportunistes qui ont prouvé leur effarante incompétence lors de l’épidémie du covid-19, cette soi disant démocratie où le taux d’abstention atteint 50%, tant la défiance envers le politique est immense, et le vote démago-extrémiste, de droite comme de gauche, plus de 30%, un pays qui touche ainsi le fond de l’abîme n’a de leçons à donner à personne.
Qu’il fasse le ménage chez lui en premier lieu, c’est tellement plus difficile que de fanfaronner, et ensuite, il pourra se permettre de donner de leçons aux autres et de remplir sa mission historique.

Maxime Tandonnet

max t

Ancien conseiller à la Présidence de la République sous Sarkozy, auteur de plusieurs essais, passionné d’histoire…
Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier: Maxime Tandonnet pour Maxime Tandonnet – Mon blog personnel

Nous aimons la liberté de publier : à vous de partager ! Ce texte est une Tribune Libre qui n’engage que son auteur donc en aucun cas Observatoire du MENSONGE




5 commentaires

  1. Ce constat est terrible mais tout à fait d’actualité !… La racaille gangrène le pays et l’on « importe » encore et toujours plus de racailles avec la bénédiction de notre Président. Il sait pourtant parfaitement que ces « petits soldats » viennent grossir le bataillon de racailles qui sera évidemment demain plus difficile à combattre qu’aujourd’hui. Pourquoi cette attitude anti-France ? La Droite française quant à elle est dramatiquement absente des débats et ses dirigeants se comportent comme des enfants de maternelle qui se chamaillent… C’est à en pleurer, alors qu’il faut impérativement se ressaisir et s’unir. Ces idiots de Droite ne comprennent toujours pas que la seule solution pour sauver notre pays de la catastrophe et de s’UNIR et vite !… Combien de fois faudra-t-il leur rappeler que seule l’UNION fait la force. Et s’ils n’ont toujours pas compris ça, c’est qu’il nous faut un nouveau parti qui RASSEMBLE tous les acteurs à Droite !… Depuis le temps qu’ils actionnent la machine à perdre, ils devraient tout de même comprendre, non ?

  2. Il ne reste qu’une solution : voter en masse pour éliminer Macron en 2022 sinon ce sera la fin de notre société française. Parce que Macron réélu touchera à la laïcité pour permettre à ses copains musulmans de prendre le pouvoir.

  3. Les rodomontades, au Liban puis à Bruxelles et enfin avec Merkel, de Macron sont affligeantes et montre la France comme un pays dirigé par un clown. C’est pitoyable. Après Hollande et ses pitreries, voici Macron et ses pantalonnades.

  4. La semaine prochaine, c’est la rentrée scolaire, ce qui va permettre au pouvoir de nous refaire un coup de morale. Pendant ce temps, l’économie est moribonde, l’insécurité est au maximum, et la peur s’est installée partout.
    des leçons à un pays dévasté
    Que fait le roitelet Macron ? il voyage et il va donner des leçons à tous les pays du monde… Le ridicule ne tue plus car sinon on n’aurait plus personne à la tête de la France depuis longtemps.

  5. Excellent écrit et je rajouterais : « L’arrogance est pire que l’avarice.” “L’arrogance précède la ruine, l’orgueil précède la chute.” … “Il faut feindre la faiblesse, afin que l’ennemi se perde dans l’arrogance.”

Laisser un commentaire