Rebondir 8


Si les petites et moyennes entreprise (PME) ne changent pas leur façon de procéder, la crise risque fort de les dévorer.

Rebondir

Par Robert Coignard

Chapitre 8

Notre défi managérial :
surmonter les contraintes d’un financement non récurrent et des attentes institutionnelles parfois contradictoires

La conception de la Boussole de la durabilité, tout comme la mise en œuvre de l’ensemble de la plateforme de diffusion, devait intégrer la contrainte d’un financement discontinu. Pour contrecarrer le problème du financement, toujours soumis aux aléas des programmes subventionnaires, la veille scientifique a été automatisée et la production des textes de vulgarisation intégrée aux activités pédagogiques obligatoires.
Il fallait s’assurer qu’une fois lancé, le projet soit, en quelque sorte, autoportant.
Pour combler le besoin de transfert entre la science et les PME, la vulgarisation scientifique apparaissait comme la forme de communication à privilégier. Adoptant un langage journalistique, maniant l’humour et optant pour une vision pratico-pratique, cette approche donnait aussi une formidable occasion de concourir à la formation de futurs gestionnaires de PME aptes à intégrer les concepts du développement durable dans leurs organisations. Nous souhaitions sensibiliser les étudiants, mais également les outiller pour qu’ils deviennent de bons vulgarisateurs, des passeurs de science.
Depuis 2011, les meilleurs articles repérés par la veille automatisée sont vulgarisés par des candidats à la maîtrise en administration des affaires, options Gestion des PME et Comptabilité de gestion, de l’UQTR. Pour chaque cohorte, trois à cinq articles scientifiques pertinents sont identifiés. Chaque article se voit vulgarisé en plusieurs textes indépendants par les quatre à cinq étudiants qui l’auront choisi. Vigie-PME obtient donc plusieurs textes pour un même article et publie le meilleur.
La vulgarisation scientifique fait rarement partie des habiletés des étudiants en gestion. Nous avons donc élaboré une stratégie pédagogique offrant l’occasion d’un réel apprentissage. À chaque trimestre concerné, chaque étudiant reçoit un accompagnement personnalisé, en personne et par courriel. L’accompagnement porte autant sur les dimensions du DD que sur la technique de vulgarisation. Pour favoriser la pleine assimilation des suggestions d’amélioration, chacun a la possibilité de soumettre son texte autant de fois que souhaité jusqu’à la date de remise finale.
Une telle démarche d’accompagnement auprès des étudiants, toujours considérée comme fort pertinente dans le discours universitaire, est chronophage et ne coïncide pas nécessairement avec les attentes institutionnelles. Ces dernières, davantage orientées vers la production scientifique diffusée dans les revues savantes, ont préséance dans les processus d’évaluation des programmes subventionnaires et établissent la mesure de la reconnaissance par les pairs. Ainsi, et paradoxalement, alors que les besoins de transfert envers les publics concernés (PME et futurs gestionnaires) sont criants, le financement et le soutien nécessaire aux projets comme Vigie-PME sont accordés à l’aune d’autres considérations.

Notre défi technique : automatiser ce qui peut l’être
Même sans production de contenu original par l’équipe du Laboratoire ou par les étudiants, la plateforme de Vigie-PME conserve un aspect dynamique avec la mise à jour automatisée de son fil de presse.
Plus de 100 revues scientifiques de qualité sont surveillées en continu à l’aide d’un logiciel agrégateur[10] qui repère les textes pertinents au DD et à la RSE en contexte de PME. La liste des revues a été établie en se basant sur les classements de revues scientifiques. Des mots-clés[11] ont ensuite été établis pour identifier les textes à retenir par le système. Les résultats de la veille (soit les titres et résumés des articles identifiés à l’aide de mots-clés) sont accessibles en tout temps, sur le site de Vigie-PME ou par abonnement au flux RSS (« Really Simple Syndication »). Pour les utilisateurs affiliés à une université, les articles complets sont souvent disponibles via les bases de données de leurs bibliothèques.
En vue de prolonger l’utilité pratique de nos travaux, nous avons aussi doté le référentiel d’une personnalité virtuelle autonome. Sous forme de questionnaire simplifié, l’outil de diagnostic, corrélé à 98 % avec la version complète, a été rendu accessible en ligne en tout temps. Nous avons qualifié de jeu-questionnaire cette version simplifiée. Présentée comme un exercice ludique, sans prétention et amusant, la formule est propre à séduire des dirigeants fort occupés et d’emblée plus ou moins intéressés par le sujet. Cependant, « simplifié » et « ludique » ne signifient pas moins de rigueur. En consacrant moins d’une dizaine de minutes au jeu de la Boussole de la durabilité, les répondants obtiennent automatiquement le profil de leurs pratiques de DD et de RSE en comparaison au référentiel validé.
Nous considérons le jeu de la Boussole comme une activité de sensibilisation durable. Son apport pour la recherche est toutefois faible vu la difficulté à trouver une solution acceptable de contrôle de l’identité des répondants. Notre incapacité à distinguer de façon certaine les curieux, étudiants ou consultants, des répondants issus des PME, jumelée à un effet de clientèle trop prononcé (ceux qui participent au jeu sont sans doute déjà sensibilisés au DD), limite les retombées scientifiques de la version abrégée de la Boussole.
Par ailleurs, et toujours avec le souci de rejoindre les gestionnaires de PME là où ils s’informent, nous avions prévu d’arrimer Vigie-PME aux médias sociaux les plus populaires.

L’animation de ces réseaux est apparue difficilement réalisable sans personnel permanent. Cet aspect de la diffusion a donc été reporté, faute de moyen technique efficace et éthique pour automatiser la démarche.

À suivre

Robert Coignard


(Ingénieur Conservatoire National des Arts et Métiers) (DEA images et communications – Labo. IMAC de Paris Nord) (Euring : Ingénieur européen FEANI)


Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier: Robert Coignard pour Observatoire du MENSONGE

Nous aimons la liberté de publier : à vous de partager !

Ce texte est une Tribune Libre qui n’engage que son auteur et en aucun cas Observatoire du MENSONGE 

Entrer une adresse mail valide dans la case dédiée.



Si vous ne voulez pas vivre dans une France libanisée en ruines, alors c’est le moment de s’engager et de rejoindre, le seul mouvement d’opposition !


Nous vous remercions de nous aider en vous abonnant à


parution chaque samedi

La Semaine du MENSONGE pour seulement 12 € par an. 

Validation sécurisée du formulaire de paiement en cliquant ICI

En cadeau, pour tout abonnement à Semaine du MENSONGE, vous recevrez mon dernier livre en PDF « à travers mes commentaires »(V2)

*****

NB : vérifiez que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables…

 


Observatoire du MENSONGE est présent dans 178 pays, suivi par + 200.000 Lecteurs avec plus de 60 auteurs qui contribuent à son succès.  Merci à tous ceux qui nous suivent,  qui partagent et qui nous soutiennent. 

Pour vous abonner à notre chaîne YOUTUBE : cliquer ICI 

Retrouvez Observatoire du MENSONGE sur Facebook en cliquant ICI

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.