L’usine à gaz au 55 rue du faubourg Saint-Honoré


Nous sommes en démocratie croyez-vous ?

L’usine à gaz au 55 rue du faubourg Saint-Honoré

Par Daniel Desurvire

« Les quartiers de reconquête républicaine » (QRR) est un dispositif créé en 2018 pour lutter contre la délinquance et les trafics. Or, dans ce dossier de presse déposé par le ministère de l’Intérieur le 21 juin 2019, il n’y apparut, pour le public, que l’objet d’un avis de vacance d’emploi au JORF n° 0031 du 6 février 2020 (texte n° 123, NOR INTA2003611V*). Comprenons que le Gouvernement, responsable des dégâts collatéraux provoqué par l’immigration sauvage qu’il autorise sur le territoire, avait pour priorité de masquer une telle intention, de fait non décelable*, afin de ne pas heurter la sensibilité de l’islam en France. Cependant, la Présidence française ressentant le danger émanant de sa propre politique irresponsable, ne pouvait que réagir, sinon faire semblant, pour se couvrir des accusations portées par l’opposition (la vraie), en raison de son incurie. L’enseigne attribuée à ce projet envisagé par l’exécutif, lequel ne peut plus à ce jour ignorer – ni feindre de l’ignorer – la démultiplication des zones de non-droit qui se propage sur les territoires français, s’apparente plutôt à un couvercle sur une marmite portée à haute température, dont l’énarchie s’efforce de le maintenir fermé avant qu’elle n’explose. D’ici la fin du quinquennat d’Emmanuel Macron, 60 quartiers de ce genre, sur les 18 répertoriés en 2019, feraient la cible de cette portion de la France perdue, actuellement entre les mains de voyous, délinquants et criminels, lesquels trafiquent, volent, rackettent, violent et imposent le fiqh et la shari’a, dont le voile islamique pour le genre féminin.

Devant une France infestée par la radicalisation de l’islam radical activiste, il fallait que le Président français donne le change. C’est ainsi que cet oligarque évoqua le « séparatisme islamique » à Mulhouse, s’agissant notamment d’un quartier hautement sensible de Bourtzwiller (l’une des 80 zones de sécurité prioritaires [ZSP]). Or, cet emprunt inapproprié et inacceptable quant à la sémantique du mot, laisse transpirer la gêne de l’Élysée, sachant bien qu’il ne s’agit pas ici d’une dissidence politique, mais d’un mouvement intégriste insurrectionnel emmené par des fondamentalistes musulmans déterminés et intraitables. Ceux-là psalmodient dans les mosquées l’obligation cultuelle de l’islam, selon les prescriptions coraniques et hadîthiques, d’éliminer jusqu’au dernier impur (Juifs, Chrétiens, athées, polythéistes, apostat, non-musulmans en général.), afin de soumettre, par les canons du djihâd, le monde à un grand khalifat.Faut-il encore avoir le courage de lire le Coran et les hadîths pour réaliser la réalité de ce graal panislamique ; cette nouvelle croisade mahométane (Voir in fine en bibliographie : « Les pages noires du Coran »). Mais est-il besoin d’évoquer les écritures sacralisées de l’islam, puisque l’État lui-même en convient eu égard aux QRRsusvisés ? Le simple fait d’évoquer cette reconquête, postule pour un aveu de la part de cette République en marche (La REM), à savoir que les disciples de Muhammad ont déjà un train d’avance, car cette croisade islamique est déjà en marche… Que ce clone de la social-démocratie balayée par les électeurs aux élections présidentielles, ose s’aventurer sur les traces des populistes qu’il honnit, mais dont il se sert en refusant d’appeler un chat un chat, en dit long sur la débâcle d’une gouvernance aux abois.

Entrer une adresse mail valide dans la case dédiée.

Nous sommes en démocratie croyez-vous ? Mais si l’imposture jusqu’ici l’emporte, parce que les énarques ne cessent de vous marteler de leurs bonnes intentions, la réalité finira par rompre ce voile tapissé d’illusion et de quiétude. Une fois balayé les fantasmes et les promesses mensongères, il sera alors trop tard pour réagir, car le mal, sans le recul d’une vision globale, se sera durablement installé sous la formule détournée mais rassurante de ce mode de régime politique : « La social-démocratie ». Ce cousinage verbal avec le nationalisme accolé à « social-nationalisme* » ; suppose une association douteuse que dénonce le professeur de lettres Gilbert Cassasus quant à la dérive belliciste d’Emmanuel Macron : « Le nationalisme, c’est la guerre » (expression plagiée à François Mitterrand lors d’une intervention le 17 janvier 1995 à Strasbourg.

Cet atticisme de langage participe de la praxie du social collée à la démocratieUne telle présentation s’avère aussi lénifiante que l’étaient en leur temps le parti ouvrier bolchévique de Russie et le nazisme* du IIIe Reich. Cette symptomatique de verbiages lustrés dissimule des épistémocraties de technocrates. Ces formes de gouvernance ne sont que duperies, car elles s’abritent sous l’éclat de phraséologies pontifiantes.
Ces démocraties dites représentatives confèrent une assurance de façade, car elles affichent des vertus confortables pour les électeurs qui délèguent, mais en l’absence de moyen de contrôle et d’intervention.

Daniel Desurvire


Ancien directeur du Centre d’Étude juridique, économique et politique de Paris (CEJEP), correspondant de presse juridique et judiciaire. Daniel Desurvire est l’auteur de : « Le chaos culturel des civilisations » pointant du doigt les risques de fanatisme de certains cultes et de xénophobie de certaines civilisations, auxquels s’ajoutent les dangers du mal-être social, de la régression des valeurs morales et affectives ou de la médiocrité des productions culturelles, dont la polytoxicomanie en constitue l’un des corollaires. L’auteur choisit d’opposer le doute et le questionnement aux dérives dogmatiques et aux croyances délétères » (in, Les cahiers de Junius, tome III, “La culture situationniste et le trombinoscope de quelques intellectuels français” : Édilivre, 2016).


♣ ♣ ♣

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier: Daniel Desurvire pour Observatoire du MENSONGE


♣ ♣ ♣


Nous aimons la liberté de publier : à vous de partager !

Ce texte est une Tribune Libre qui n’engage que son auteur et en aucun cas Observatoire du MENSONGE 

Dessin de couverture par DELIGNE pour URTIKAN


Si vous ne voulez pas vivre dans une France libanisée en ruines, alors c’est le moment de s’engager et de rejoindre, le seul mouvement d’opposition !


Achetez le livre Et la laïcité ? Bordel !!! en exclusivité sur AMAZON : en cliquant ICI (Disponible aussi en version numérique)


« La religion des quanta et des quasars »
Le nouveau livre de Daniel Desurvire en vente en exclusivité sur AMAZON
Format livre c’est ICI format KINDLE c’est
synopsis : dans une réalité alternative, ce voyage entre la Terre et Sagittarius A, le trou noir de la Voie lactée, met en exergue les conséquences de nos mentalités projetées dans le sombre devenir de la planète. On y découvre l’inexorable destin d’une civilisation insouciante quant aux pollutions anthropiques qui annihilent la planète, ou les dogmes réducteurs que la social-démocratie hésite à repenser sous le sceau de ses labels complaisants…

Vous voulez nous soutenir ? Alors abonnez-vous maintenant !

parution chaque samedi – 12 € par an 

Validation sécurisée du formulaire de paiement en cliquant ICI

En cadeau, pour tout abonnement à Semaine du MENSONGE, vous recevrez mon dernier livre en PDF « à travers mes commentaires »(V2)

*****

NB : vérifiez que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables…

Observatoire du MENSONGE est présent dans 178 pays, suivi par + 200.000 Lecteurs avec plus de 60 auteurs qui contribuent à son succès.  Merci à tous ceux qui nous suivent,  qui partagent et qui nous soutiennent. 

Pour vous abonner à notre chaîne YOUTUBE : cliquer ICI 

5 commentaires

  1. Ce Président sera sans doute considéré comme le plus mauvais depuis la création de la Vème république. Mais que penser aussi de son opposition qui est la plus minable qui soit ?

    Aimé par 1 personne

  2. Je trouve excellent la comparaison avec les bolchéviques et les nazis, ce qui prouve que rien a changé. Macron est un simple dictateur, prétentieux et arrogant.

    J'aime

  3. Très bel article et je confirme que nous ne sommes plus en démocratie : un exemple concret avec le traitement cynique et politique de l’épidémie actuelle. Le gouvernement s’est totalement discrédité.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.