Le terrorisme est LA guerre


« LE TERRORISME EST LE RÉSULTAT D’UNE POLITIQUE MENÉE PAR DES IGNORANTS DEPUIS DES DÉCENNIES ». Alexandre Goldfarb

Le terrorisme est la guerre

« L’ignorance des dirigeants tourne à la catastrophe ».

Leur refus de voir la réalité parce qu’ils sont bloqués par leur dogme et par leur idéologie est dramatique.
La France est traditionnellement pro-arabe depuis des décennies et, à ce titre, s’est totalement fourvoyée.
Cette politique, non seulement à été coûteuse sinon ruineuse, mais a permis l’envahissement actuel et l’implantation d’une religion dangereuse et conquérante.
Nous subissons une véritable guerre sur le sol français, on peut aussi la dénommer croisade ou autrement, qui ne pourra que mal se terminer et surtout au désavantage de la France.
Le gouvernement, qui a totalement failli face à ce problème qui n’a cessé de s’amplifier au fil du temps, s’est disqualifié d’office pour le résoudre. Quand le Président Macron évoque qu’il faut lutter contre « le séparatisme islamiste » c’est qu’il n’ pas compris le danger que représente l’islamisme.

Le terrorisme islamiste est la réalité qu’il faut d’abord nommer, ce qui n’est jamais fait ou alors avec de telles pincettes que cela passe inaperçu, pour enfin le combattre sans état d’âme ni retenue. Si la démocratie ne le permet pas, alors, le gouvernement doit instaurer un état d’urgence anti terrorisme islamiste. Il l’a fait pour lutter contre le coronavirus, il peut donc le faire pour la sauvegarde de son peuple. Mais ce gouvernement le veut-il ? Un gouvernement entièrement tourné vers une idéologie dangereuse et qui encourage ledit terrorisme n’en est pas capable. Les différents discours et les différentes propositions de Macron ou de ses ministres sont significatives de leur incapacité à protéger les Français. Leur « bien-vivre ensemble » tant claironné et prôné a fait faillite depuis pas mal d’années déjà.

Le dogme socialiste repose sur l’utilisation de la stigmatisation de tous les ennemis potentiels par l’accusation de racisme.

Cela explique pourquoi, même signalé, le terroriste islamique de la Préfecture de Paris a pu agir en toute impunité. Comme l’assassin du professeur Samuel Paty qui a pu agir en toute impunité pour le décapiter. Et Macron croit qu’en fermant quelques officines ou en formant des imans « à la française », il va résoudre ce problème du terrorisme ? C’est se moquer des Français et aussi insulter leur intelligence.
Et d’autres encore et encore pourront faire de même.

Comme le racisme ne fonctionne que dans un sens, c’est le blanc judéo-chrétien qui est raciste, on se retrouve de l’autre côté avec le fameux « touche pas à mon pote » !

Les assassinats programmés qui ont fait tant de morts en France, et bien sûr ailleurs, souvent égorgés, décapités ou poignardés, car le couteau est l’arme de prédilection des islamistes, sont un fait politique et religieux. Non pas, comme souvent dit dans les médias et par les politiques, un fait social.
Cette perception fausse et naïve est dramatique et surtout mensongère.
C’est aussi la preuve que rien ne va plus au sein de nos institutions. Sans remise en cause, l’État français continuera, et les Français d’abord, de subir ces crimes barbares.

La sécurité n’est plus assurée en France malgré les grands discours moralisateurs et apaisants du Président, du Premier ministre et du Ministre de l’Intérieur. Certes les calmants et autres anesthésiants sont fournis à grande échelle mais la réalité rattrape tout ce beau monde ignorant qui est contaminé par une doctrine d’un autre temps : le progressisme.

Leur défaillance s’étale sans complexe face au peuple qu’ils mettent gravement en danger.

L’islamisme mène une guerre de religion et de conquête face à l’Occident endormi, soumis et lâche.

Ce n’est pas en pratiquant l’angélisme comme le font nos gouvernants que la sécurité par miracle reviendra.

Alors ou ce gouvernement sort de son mode « tout le monde est beau et gentil » ou il doit se démettre.

Peu importe l’idéologie, il y a le feu dans la maison France, et il faut des pompiers en action pour l’éteindre et pas des personnages dogmatiques qui croient encore à un mythe dépassé, lequel n’a apporté que du malheur depuis tant d’années. Ce n’est pas un jeu vidéo mais une réalité.

Parce que le terrorisme islamique n’est pas nouveau. Il date exactement du 5 septembre 1972 ! Quand des islamistes ont pris en otage des sportifs aux Jeux olympiques à Munich et les ont finalement massacrés.

À ce moment précis, aucun pays européen n’a eu le courage de faire correctement face à cet assassinat barbare. Au contraire, tous les pays ont pratiqué la politique de l’autruche, la France encore plus que les autres, victime de son grand dessein pro-arabe. Pourtant le massacre de civils montrait, s’il en était besoin, que l’islam accomplissait une guerre religieuse de conquête clairement annoncée par le terme « jihad » qui signifie bien guerre.

Aucune cause ne saurait justifier de massacrer des êtres humains désarmés.

À partir du moment où les États ont légitimé ladite cause, ils sont devenus illégitimes.
Pourquoi voudriez-vous dans ces conditions que le terrorisme cesse ?

Alors, tous les rapports, toutes les commissions, toutes les discours ou toutes les commémorations ne lutteront jamais contre un terrorisme sanguinaire et barbare.

On ne fera pas ce combat sans sacrifice.

Ce que les politiques et les médias nomment pudiquement à tous bouts de champs « la radicalisation » n’est qu’une agression meurtrière religieuse et systématique contre la France et c’est toujours le même rideau de fumée que ces gens proposent pour masquer leur funeste et tragique erreur..

La clé du problème réside dans : « le vouloir regarder la réalité pour la combattre« . Le reste est sémantique.

Le « politiquement correct » devient une aberration de premier plan face à un pareil danger.

La bien pensance, certes semble louable, mais n’a plus lieu d’être face à des barbares, pour qui la vie des autres ne comptent pas.
Elle l’est d’autant moins qu’elle va nous faire revivre une sinistre période d’occupation sans la certitude qu’il y aura une résistance réelle et efficace.
Le cycle infernal « crime barbare – discours creux – commémoration -repentance » est absurde et fatal.

Sinon comme l’a écrit Paul Valéry : “Nous entrons dans l’avenir à reculons…”

Jean Contourn

 Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier: Jean Contourn pour Observatoire du MENSONGE

« Ceux qui sont trop peureux pour s’engager dans la politique seront punis en étant gouvernés par ceux qui sont dangereux. » Alexandre Goldfarb

Pour faire le don de votre choix :
Cliquer ICI

Pour vous abonner à notre chaîne YOUTUBE : cliquer ICI 

Observatoire du MENSONGE est présent dans 178 pays, suivi par + 200.000 Lecteurs avec plus de 60 auteurs qui contribuent à son succès.  Merci à tous ceux qui nous suivent,  qui partagent et qui nous soutiennent. 

Vous aimez nos articles ? Alors soutenez-nous en vous abonnant pour seulement 12 € par an à 

Validation sécurisée du paiement via PAYPAL en cliquant ICI

Sinon Vous pouvez payer par chèque à l’ordre de CABPRATIC : Adresse : Cabpratic, 42 avenue Charles de Gaulle, 92200 Neuilly


Si vous ne voulez pas vivre dans une France libanisée en ruines, alors c’est le moment de s’engager et de rejoindre, le seul mouvement d’opposition !

6 commentaires

  1. Monsieur Jean Contourn, dans votre remarquable texte, vous avez écrit :
    « … Le terrorisme islamiste est la réalité qu’il faut d’abord nommer, ce qui n’est jamais fait ou alors avec de telles pincettes que cela passe inaperçu, pour enfin le combattre sans état d’âme ni retenue. Si la démocratie ne le permet pas, alors, le gouvernement doit instaurer un état d’urgence anti-terrorisme islamiste ».
    Cette affirmation nécessite, en gestion de projet à « l’identification de la ou les causes d’un problème (généralement inattendu et imprévu) à résoudre». Ce que j’ai déjà nommé : « faire l’état des lieux ».
    C’est à partir de cet état des lieux (prise de conscience des causes et autres tenants et aboutissants), qu’une équipe strictement dédiée au projet doit être créée.
    Cette « création » nécessite l’engagement de spécialistes dans différends domaines. Ces derniers, sous la direction exclusive du Chef de projet y nommé.
    La question, maintenant est :
    Le gouvernement a un chef de projet : le président Macron.
    Ce dernier a, à sa disposition, une quirielle de ministres et autres spécialistes en droit, constitution, immigration, justice, etc. et j’en passe.
    Considérant que le président, chef de l’État est à la barre d’un projet, il ne peut en aucun cas mettre de côté… Le fait qu’il a pour devoir EXPRESS… de former…
    Une CELLULE DE CRISE, visant la solution au problème, que lui-même a ciblé après l’assassinat barbare du Professeur Samuel Paty.
    À titre de Chef d’État et Chef de Projet devant gérer cette crise liée à la sécurité des citoyens… La première étape qu’il doit accomplir…
    Nommer ses collaborateurs ainsi que leurs fonctions spécifiques au sein de la cellule de crise.
    Aviser le Peuple, dans un avenir d’un mois, quels sont les membres (et compétences) de la cellule (accompagnée du nom spécifique qui lui aura été donnée compte tenu de l’objectif final décidé et visé)… Ainsi que les actions préliminaires (dans les deux semaines qui suivent) prévues d’être APPLIQUÉES… quand et comment.
    J’arrête là pour l’instant. Cependant…
    À défaut par le président de prendre ces premières décisions qui s’imposent (selon moi), il deviendra clair qu’il n’est pas à la hauteur de porter le titre de Président de la République Française. Et j’ajoute…
    Que les élus, quelles que soient leurs allégeances politiques, devraient se lever, haut et forts afin de pousser le président à agir… Avec les moyens, voire les « armes » correspondants. Ceci…
    Afin de redonner au Peuple de France, celui qui a été à la base de notre culture plus que millénaire, l’Étoile d’or de la paix, qu’ils devraient contempler tous les jours dans le ciel.
    Enfin, une firme INDÉPENDANTE de communication devra être nommée, comme la seule apte à informer le Peuple. Cette dernière étant responsable d’assurer cette indépendance.

    J'aime

  2. La France a laissé pendant des années se développer ce terrorisme et parce qu’un nouveau meurtre est survenu, la classe politique, tous coupables et responsables, s’en émeut comme si c’était le premier meurtre en France. C’est proprement scandaleux!

    J'aime

  3. Ce gouvernement est totalement disqualifié et incompétent. Certains ministres ont prononcé des phrases lourdes de conséquence comme le ministre de la Justice « la France n’est pas un coupe-gorge » alors que juste après un professeur a été décapité. Macron ne fera rine contre l’islam qu’il soutient depuis toujours. etc.

    J'aime

    1. C’est évident, le macronisme soutient l’islam; il suffit de se référer aux différentes phrases prononcées par Macron sur le sujet pour en être convaincu. Il ne combattra rien ! Il sait juste médiatiser les faits via la télévision, la commémoration et le discours. En clair : il prend les Français pour des attardés et il les méprise.

      J'aime

    2. La mesure principale est de former les imams en France !!! Faut-il en rire ou pleurer ? C’est révélateur de l’impuissance chronique de ces politiciens à traiter les problèmes. C’est aussi une catastrophe qui ne peut qu’encourager le terrorisme à continuer sa barbarie. Ce n’est pas un mou comme Castex qui prendra les bonnes mesures.

      J'aime

    3. De toutes façons, Macreux est Monsieur BLABLA et il ne fer arien contre ces gens-là, trop occupé par sa réélection en 2022.

      J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.