La gangrène des cerveaux


L’islamisme n’est qu’un, il mène une croisade contre les mécréants, ceux qui ne sont pas musulmans, dans le monde entier.

La gangrène des cerveaux

Par Henri de Gramond

En 2020, la France, qui ne veut toujours pas apprendre de ses erreurs, poursuit avec son idéologie dramatique, cette idéologie qui a laissé les barbares tuer n’importe où et n’importe qui.
Les meurtres horribles se succèdent dans un pays qui a toujours refusé de nommer l’ennemi.
C’est d’une guerre qu’il s’agit et la France est attaquée, en danger pendant que ses politiciens et ses médias poursuivent leur propagande horrible et aujourd’hui, à la lueur des crimes barbares, criminelle, pour non-assistance à peuple en danger.

Rien n’y fait.
Encore, sur des plateaux télévision (LCI, BFM-TV, France-Info et autres propagateurs de cette idéologie désastreuse) les débats sont surréalistes. Un professeur a été décapité parce qu’il a déplu à l’islam et que disent les journalistes et leurs invités ? Qu’il faudrait former les imans en France ! Comment peut-on être naïf à ce point ?
Ces mêmes qui débitent leur propagande et scindent l’islam entre gentil et méchant, entre pacifique et guerrier et qui sont incapables d’appeler un chat un chat !
Comment ne pas être pessimiste face à cet incroyable déni de la réalité ?
C’est quasi impossible, mais plus on avance dans le temps et plus la France recule et les assassinats commis par des barbares s’intensifient et ne feront que croître.

Pratiquer ainsi ce distinguo pour l’islam, c’est soit méconnaître cette religion soit être incapable de voir les choses.
Mélanger cela entre islam ceci ou islam cela, comme parler d’un islam radical ou d’un islam intégriste qui serait face à un autre islam dit ou supposé modéré, c’est d’abord de l’ignorance et ensuite cela reste de l’idéologie.
Cette pratique politico-médiatique est responsable de la violence qui a envahi la France. Ne pas nommer l’ennemi est une tragique erreur, le renoncement de la vérité n’apporte jamais rien de bon.

Entrer une adresse mail valide dans la case dédiée.

La soumission et la résignation des Français face à ce terrorisme barbare est inquiétante. Quel avenir, allons-nous laisser pour cette France indifférente et laxiste, peureuse et cachée ? « Qui vit d’illusions meurt de désillusion. » (Proverbe d’Amérique latine).

La France a depuis longtemps cédé à cet islam conquérant, en guerre (JIHAD) contre les autres religions.

Ce n’est pas un Emmanuel Macron, embourbé dans sa dialectique et vivant dans son monde factice, qui pourra sauver la France du pire !!!

Ce ne sont pas les commémorations et tous les articles ici et là qui font, sans doute inconsciemment, du moins il faut l’espérer, la promotion des barbares qui pourront servir la France.

Certains faits auraient dû alerter l’opinion publique mais ici en France, l’anesthésie générale décrétée depuis plus de quarante ans, perdure.
Le terrorisme qui vient de nous frapper comme un vulgaire pays arabe est un signe fort.
Nos médias, qui relaient certaines idées avec force, propagent une aide que j’espère au moins inconsciente à ce terrorisme.
J’avoue aujourd’hui douter de cela.
Certains agissent depuis quarante ans en toute connaissance de cause pour propager leur idéologie.
La France du vingt et unième siècle est le dernier état marxiste de l’Occident.
C’est un dinosaure.
A peine les morts enterrés, voir surgir, comme après chaque attentat, une remise en cause forte du geste et de son origine, me fait croire qu’il s’agit bien d’une pensée subversive.
Le système de propagande de la Jihad est le même partout : c’est la conquête du monde qui prime qui en reste son seul but.
Peu importe la méthode pourvu que l’on ait le pouvoir.
La dialectique s’adapte aux gens qu’elle veut enrôler.
La stratégie par contre est toujours la même : s’imposer par la terreur.
Ainsi quand nos médias, après des actes barbares inqualifiables sur notre propre territoire, offrent leurs antennes ou leurs colonnes à des propagateurs de ce terrorisme pour diverses raisons, je reste abasourdi.
Quand des candidats à l’élection suprême considèrent que maintenant il faut passer à ce qui intéresse les Français (traduire que le terrorisme ne nous concerne pas), je suis très inquiet car cela sert d’abord la propagande du terrorisme et surtout tend à le banaliser.
Cette banalisation est inqualifiable.
Remettre en cause nos services policiers dans ce drame est dangereux, inutile et encore sert cette propagande.
Les apprentis sorciers accréditent le terrorisme lamentablement.
Il s’agit là d’un redoutable danger.
Il est anormal que des médias puissent se servir de leur position pour ne plus informer en pratiquant une propagande indigne et scandaleuse, d’autant qu’elle est finalement financée par les téléspectateurs via la publicité ou les abonnements payants.
Il est grave que des médias soient ainsi ouvertement partisans, d’ailleurs quelque soit le côté qu’ils soutiennent.
Ceux qui font cela permettent à la barbarie de s’installer en France.
Le jour est proche où une bombe explosera sur un de nos marchés ou pulvérisera une école.
C’est le prolongement inéluctable de cette idéologie fascisante de la gauche bien pensante.
Parce que, en déniant le droit d’être Français en France, en refusant l’appellation nationale sous le prétexte fallacieux que ce serait être pour le Rassemblement National, donc en confisquant cette position, la Gauche a créé une dangereuse situation qui a ouvert en grand nos portes à l’islamisation.
Et pour être clair, il ne s’agit pas de faire le fameux amalgame classique du Français raciste contre les arabes. Il s’agit de simplement désigner la réalité du danger qui menace la France en tant qu’état encore indépendant et démocratique, quoi que de moins en moins.
Tout cela démontre que la gauche française porte de grandes oeillères à vouloir toujours imposer sa pensée collectiviste qui a pourtant échoué partout dans le monde.
La majorité des musulmans exècrent cet islamisme qui leur est souvent imposé par tous les moyens y compris et surtout par la terreur.
L’islamiste est en guerre contre l’Occident, un Occident curieusement sourd et aveugle, veule et endormi.
Lutter contre le fanatisme, c’est de cela dont il s’agit, ne peut pas se faire dans un état de bobos qui est dominé par un angélisme à tout crin.
Il faut prendre des mesures réelles et immédiates.
Considérer que tout Français ou résident français qui va s’entraîner dans un camp pour terroristes doit être arrêté et emprisonné ou expulsé.
Que tout prêche mettant en cause notre République est de même passible de prison immédiatement ou d’expulsion.
Que si les gens qui font cela ne sont pas Français, ils doivent être expulsés séance tenante sans aucune possibilité de revenir. Et non pas tenir des fichiers qui ne servent à rien et ne protègent personne.
Ici, il faut être politiquement correct alors que la situation ne le permet plus.
Ici, il faut excuser à l’avance tous gestes y compris les plus graves parce que l’humanisme ambiant le demande, que dis-je l’exige.
La propagande récitée par une bande de babas cool est à mon sens la première responsable des assassinats qui sont justifiés par une ou des causes qui semblent humaines et normales.
C’est cette normalisation qui est notre pire ennemi.
Vérifiez bien qu’il se trouve toujours des médias et des politiques français pour accréditer ce terrorisme qui serait la résultante du drame vécu ailleurs.

On va même jusqu’à avoir importé le problème palestinien sur notre territoire. Et c’est bien la gauche socialiste qui s’en est chargée depuis des années.
Car, restons sérieux, avez-vous vu des israéliens massacrer des enfants dans une école, poser des bombes sur un marché ? Par contre il est normal qu’ils prennent des roquettes, des scuds ou des bombes sur leur tête…
Les mots sont loin d’être innocents dans ce cas précis.
C’est vrai qu’il est plus facile d’accuser l’étranger des maux qui nous font souffrir ou aussi Sarkozy qui aurait été et serait toujours notre grand Satan.
Cette absence pitoyable de lucidité de certains est forcément coupable !

La gauche socialiste française et proudhonienne a toujours été très ambiguë sur sa position qui oscille vers un antisémitisme certes caché par un vocabulaire dogmatique usuel mais qui finit par poindre sous le verbiage.
Une politique qui a confisqué le simple droit de se dire Français en France et qui incrimine la simple déclaration de dire « j’aime mon pays ».

Il ne s’agit pas d’une importation d’une cause vers la France quand l’assassin islamiste massacre des innocents, il s’agit de démontrer la haine viscérale de la France, symbole des Droits de l’Homme. Il s’agit de démontrer que la cause a la puissance et qu’elle peut frapper la France n’importe où et quand elle le souhaite. Peu importe, contrairement à ce que disent les médias et les politiques, le choix des cibles. Ce qui compte c’est uniquement le résultat. Instaurer la peur est la raison de ce terrorisme. Quand il n’y a aucune résistance, c’est plus facile.
Quand un marché sautera, il y aura parmi les victimes des gens de toutes origines et de toutes confessions. Peu importe puisque le but est de frapper la France.
C’est une croisade.

Le côté naïf et stupide que l’on inculque dès l’école du bien vivre ensemble entre communautés est hérétique à la lueur des événements.
Combien de Toulouse ou de professeur Paty faudra-t-il pour que le Français se réveille et fasse pression sur les politiques et les médias pour que tout rentre dans l’ordre ?
Le choix est simple : vivre ou mourir.
Le terrorisme sème la mort en toute impunité.
Soit la France sera capable d’agir contre ce terrorisme et retrouvera toute sa grandeur, soit elle ne sera plus jamais la France.
Tout l’enjeu des prochaines années se situe dans cette simple équation.
« Tout l’art de la guerre est basé sur la duperie. »
Cette pensée légendaire de Sun Tzu résume la situation actuelle.

Tant que les politiciens et les médias poursuivront dans cette voie sans autre issue que la disparition de la France originelle, c’est que se poursuivra hélas :

La gangrène des cerveaux


Henri de Gramond

  Le temps n’est plus à minimiser le terrorisme en France mais à le combattre.

 Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier: Henri de Gramond pour Observatoire du MENSONGE

Nous aimons la liberté de publier : à vous de partager ! Ce texte est une Tribune Libre qui n’engage que son auteur et en aucun cas Observatoire du MENSONGE 

Du même auteur :

Pour faire le don de votre choix :
Cliquer ICI

Pour vous abonner à notre chaîne YOUTUBE : cliquer ICI 


Observatoire du MENSONGE est présent dans 178 pays, suivi par + 200.000 Lecteurs avec plus de 60 auteurs qui contribuent à son succès.  Merci à tous ceux qui nous suivent,  qui partagent et qui nous soutiennent. 

Vous aimez nos articles ? Alors soutenez-nous en vous abonnant pour seulement 12 € par an à 

Validation sécurisée du paiement via PAYPAL en cliquant ICI

Sinon Vous pouvez payer par chèque à l’ordre de CABPRATIC : Adresse : Cabpratic, 42 avenue Charles de Gaulle, 92200 Neuilly

Vous pouvez aussi utilisez cet autre mode de paiement sécurisé avec votre carte de crédit :



Si vous ne voulez pas vivre dans une France libanisée en ruines, alors c’est le moment de s’engager et de rejoindre, le seul mouvement d’opposition !

3 commentaires

  1. Monsieur de Gramond, vous écrivez: « Ce n’est pas un Emmanuel Macron, embourbé dans sa dialectique et vivant dans son monde factice, qui pourra sauver la France du pire !!! ». C’est bien sûr… Rien qu’à penser à cette petite phrase qu’il rabâcher sans arrêt: « Nous ne céderons rien ». Ceci signifie que ce chef d’État, face aux agressions barbares et sanglantes , en plein coeur de notre France, IL RESTE SUR LA DÉFENSIVE. C’est-à-dire qu’il va continuer à tenter de contrer les attaques, plutôt que… de prendre l’initiative du combat! Le « politiquement correct » n’a pas sa place dans les circonstances. Il doit prendre les GRANDS MOYENS, donc L’INITIATIVE, et chasser DÉFINITIVEMENT toute la gangrène du pays. Il est presque déjà trop tard. ÇA PRESSE!!!!

    J'aime

    1. Je veux ajouter L’AHURISSANTE DÉCISION d’envoyer un commando, effectuer au Mali (a tué une cinquantaine de djiadistes). C’est l’aberration totale! La guerre est en France, et la présidence envoie l’armée faire la guerre hors de ses frontières! C’EST EN FRANCE QUE L’ARMÉE DOIT ENTRER EN ACTION! Et non l’utiliser comme bouclier!

      J'aime

  2. Merci pour cet excellent article tant il est vrai que la France semble soumise à cette pensée unique, rabâchée tous les jours, et qui a investi les cerveaux. Même avec tous ces attentats islamistes, certains poursuivent leur propagande, c’est dire les ravages commis impunément et Macron qui parle pour ne rien faire m’est devenu insupportable.

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.