Qui a peur ?


Donc, pas de panique quant aux nombres de Guignols installés au gouvernement : le trop-plein est déjà atteint !

Qui a peur ?

Par Claude Picard

Coup de tonnerre dans le landerneau politique : des Guignols se seraient introduits, par effraction, à l’Élysée… Heureusement, après vérification, cette nouvelle se révèle totalement fausse : des Guignols sont bien infiltrés à l’Élysée, mais ce sont les marionnettes qui nous gouvernent ou, plutôt, qui gèrent, à la tête de l’État, les affaires de la finance internationale, depuis deux ans et demi. Ouf, on a eu très peur ! Les Guignols sont suffisamment nombreux, au gouvernement, à l’Assemblée nationale, dans les préfectures et dans les administrations, pas besoin d’en rajouter ! D’autant plus que trois anciens Guignols, la quintessence de la Macronie, après avoir été remerciés par le pouvoir, sont déjà revenus par la petite porte de derrière : Christophe Castaner, ancien premier flic de France, a été nommé chef du parti des Guignols, Sibeth Ndiaye va ranger son pyjama dans le vestiaire de la « Commission nationale des talents »… et Benjamin Griveaux, est nommé, par le gouvernement, « chargé de mission… temporaire ». Donc, pas de panique quant aux nombres de Guignols installés au gouvernement : le trop-plein est déjà atteint !

Tous ces Guignols ont la particularité, sans la moindre nuance, d’être interchangeables et amovibles à souhait. N’ayant aucune idéologie précise, ils peuvent se mouvoir dans tous les rouages de l’administration publique ou privée, sans le moindre état d’âme. Et ils excellent dans les retournements de veste : un coup à gauche, un coup à droite, un coup au centre et ainsi de suite. Tout dépend du meilleur indice boursier ou du moment politique le plus favorable pour leur carrière. Surtout, ils sont capables de tout et de n’importe quoi. C’est à ça qu’on les reconnaît ! Le chef des Guignols, Macron, est un condensé de tous les poncifs et les préjugés pouvant illustrer les attitudes de la néo-aristocratie financière : sclérose du discernement, morgue et mépris à l’encontre des déclassés et un immense besoin tyrannique d’affirmer son ego en voulant toujours plus de privilèges. Quant à sa politique, dans cette période de pandémie, elle s’illustre par un autoritarisme apparemment soft, mais intrusif, et par une tentation, prégnante et forcenée, d’infantiliser tous les citoyens. Dans la pratique de cette politique sanitaire, l’influence de l’industrie pharmaceutique ne serait pas tout à fait innocente…

Entrer une adresse mail valide dans la case dédiée.

Nos Guignols agissent sans réfléchir ; ils sont dans l’émotion permanente. Complètement déconnectés des réalités, ils prennent les citoyens pour des imbéciles. Mais, surtout, ils n’ont pas compris que leurs mensonges à répétition et leurs incohérences permanentes, poussent les Français, doucement, mais sûrement, vers une radicalité qui pourrait coûter très cher à tout le monde. Aux Guignols en premier ! Car la coupe est pleine et on a envie de dire : ça suffit ! Jusqu’à quand les Français vont-ils faire le gros dos ? Jusqu’à quand vont-ils accepter cette situation ubuesque, plutôt morbide, intolérable, d’une confiscation sur leur libre-arbitre et sur nos libertés ? En tout cas, ils ne peuvent compter que sur eux-mêmes ; aujourd’hui, tous les partis d’opposition – à part quelques individualités qui essayent de crier très fort – sont eux-mêmes tétanisés, largués, impuissants. Pourtant, les Français peuvent reprendre leur destin en main : face à eux ils n’ont que des Guignols, lâches et morts de trouille qui, à la moindre clameur populaire, faiblissent. Pour reconquérir les libertés fondamentales, vitales à toute démocratie, il faut qu’un nombre conséquent de citoyens sachent se coaliser, car si l’union fait la force – comme disait l’autre – le nombre, lui, est déterminant.

Français, réagissez et n’ayez plus peur : les Guignols ont plus peur que vous. Et, après tout, un Guignol n’est qu’un guignol. En minuscule !

Claude Picard


 Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier: Claude Picard pour Observatoire du MENSONGE

Nous aimons la liberté de publier : à vous de partager ! Ce texte est une Tribune Libre qui n’engage que son auteur et en aucun cas Observatoire du MENSONGE 


Pour faire le don de votre choix :
Cliquer ICI

Pour vous abonner à notre chaîne YOUTUBE : cliquer ICI 

Observatoire du MENSONGE est présent dans 178 pays, suivi par + 200.000 Lecteurs avec plus de 60 auteurs qui contribuent à son succès.  Merci à tous ceux qui nous suivent,  qui partagent et qui nous soutiennent. 

Vous pouvez nous soutenir en vous abonnant un an à

Validation paiement par PAYPAL en cliquant ICI

« On partage ou on ne fait rien : à vous de choisir. »

Vous pouvez aussi utilisez cet autre mode de paiement sécurisé avec votre carte de crédit :



Commentez cet article pour soutenir le travail de nos auteurs !!!

3 commentaires

  1. Macron, Castex et autres font des déjeuners et des diners, ce qui nous est interdit et juste retour des choses, les voici positifs au virus.

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.