Les corona-politiques 3

En cinq parties, une étude importante sur la faillite du système politique qui n’a jamais cessé de se développer ces dernières années.

Les corona-politiques

Par Daniel Desurvire

Partie 3

L’oligarchie et ses catéchumènes affidés à la confrérie des fossoyeurs du LREM, tentent de manière pathétique à ramener les désastres économiques de la crise sanitaire en France à toute la géographie du Globe, cela également pour minimiser les échecs stratégiques successifs eu égard aux mesures drastiques et contraignantes qui se sont avérées inutiles et humiliantes. Or, cette relation d’opportunité, où Emmanuel Macron voudrait que l’impact viral ait eu les mêmes répercussions partout, n’est qu’une vaste mystification, puisque l’Allemagne, les pays scandinaves, la Suisse et beaucoup d’autres nations dans le monde, ainsi les États-Unis, la Russie et la Chine pour ne citer que les principaux pays industrialisés, ne traversent pas une crise aussi profonde et durable que la France.
Après avoir placé tous les Français en résidence surveillée, imposé des affichages comminatoires et anxiogènes à tous les étages d’une médiatisation outrancière, fermé arbitrairement les écoles lors du premier confinement, puis les restaurants, les bars, les piscines, les stades, les gymnases, les théâtres, les cinémas, les musées, les parcs animaliers, les centres commerciaux, les aéroports etc., ces confinements successifs auront asséché l’industrie du tourisme et du commerce en général (Voir « Intox ou détox » du 15 février 2021 publié par l’OdM). Les étudiants n’ont plus de cours en amphithéâtre et beaucoup sont dans la misère. En répandant la psychose à coup de semonces, en disloquant l’appréhension de ces mesures entre concitoyens, voire en culpabilisant et en dressant les Français les uns contre les autres, en distribuant des contraventions de 4ème puis de 5ème classe aux personnes sans masque, voire assis sur un banc public, ou contrevenant aux horaires, les Français sont traités comme des délinquants, alors même que c’est l’Exécutif qui est hors-la-loi (Voir plus bas).

En dernier lieu, l’immigration sauvage, qui se moque de ces mesures de confinement, des contraventions qui ne sont jamais verbalisées à leur endroit, des gestes-barrière pourtant imposés erga omnes, et déambulent librement en rassemblements compacts et inquiétants, a pris des proportions exorbitantes entre les visas humanitaires, les demandes d’asile pour motifs essentiellement économiques. Globalement, 220 535 titres de séjour furent accordés en 2020 au titre de la primo-délivrance (in, Vie publique – République française : EM 2021-59). Des milliers d’entre eux sont sans abris, trafiquent, rackettent voire agressent dans la rue pour survivre, dont plusieurs milliers de mineurs isolés ou prétendus mineurs. De façon quasi générale, il s’agit d’exilés africains ou moyen-orientaux de confession mahométane qui déambulent dangereusement, pour eux-mêmes et la communauté française qui les accueille, dans les zones périurbaines du territoire, dites sensibles ou de non-droit. Nonobstant les allégations de la baisse des accueils des migrants, quasiment tous provenant de PMA musulmans, il fut dénombré 230 353 titres de séjours en 2016 (même source : l’essentiel de l’immigration), soit une déflation ridicule de 9 %, sans pouvoir dénombrer les clandestins en sus, alors que les frontières étaient prétendument fermées. Entendons que ces données officielles sont fournies par le Gouvernement, que ce dernier a le contrôle de ces informations, qu’il peut les manipuler et tricher à son aise, sachant que la marotte du patron de l’Élysée consiste à mentir ou à ne jamais tenir ses engagements. De sorte que le nombre de migrants illégaux, jamais renseigné ni quantifié, est vraisemblablement égal ou supérieur aux données recueilles sur ce site de la Vie publique.
Cette galéjade d’État fut étouffée par les périodes de confinement et de couvre-feu, en retenant que durant les douze derniers mois, les médias, sous le contrôle du Gouvernement et tenus d’occulter ce chapitre de l’immigration, n’ont jamais abordé ce sujet d’actualité pourtant éminemment important en période de plan Vigipirate, de crise sanitaire et d’état d’urgence. Le CSA et l’AFP, tous deux détenus directement ou indirectement par Matignon, se sont donc abstenus, jusqu’à ce jour, de développer cet aspect polémique de l’accueil anarchique des réfugiés et des clandestins en foules compacts, dont l’absence d’intégration ou d’assimilation conduit la France vers le destin libanais, ou une balkanisation inéluctable de notre patrimoine et de notre culture.
Les flux migratoires ne furent en aucun cas impactés par la crise sanitaire liée à la Covid-19. Les fermetures aux frontières ne furent efficientes que pour les ressortissants français et de l’Union, alors que l’espace Schengen se mue en un véritable corridor pour les réfugiés en situation irrégulière, lesquels ne sont guère inquiétés aux frontières puisque bénéficiant de la mansuétude présidentielle et de Bruxelles. De fait, ces derniers ne sont jamais véritablement comptabilisés, dès lors que la plupart sont clandestins, sachant que 15 950 de ces derniers, selon l’observatoire de l’AGDREF/DSED, auraient prétendument quitté le territoire, soit par mesure administrative d’éloignement, soit par expulsion judiciaire. En l’occurrence, on ne saurait expulser ce qui prétendument n’existe pas ! Voilà donc pourquoi la désinformation contribue toujours et encore à laisser entendre le contraire de la réalité, dès lors que cette réalité est débusquée et garrotée par l’omertà des barbouzes de l’oligarchie social-démocrate.

À suivre

Daniel Desurvire


Ancien directeur du Centre d’Étude juridique, économique et politique de Paris (CEJEP), correspondant de presse juridique et judiciaire. Daniel Desurvire est l’auteur de : « Le chaos culturel des civilisations » pointant du doigt les risques de fanatisme de certains cultes et de xénophobie de certaines civilisations, auxquels s’ajoutent les dangers du mal-être social, de la régression des valeurs morales et affectives ou de la médiocrité des productions culturelles, dont la polytoxicomanie en constitue l’un des corollaires. L’auteur choisit d’opposer le doute et le questionnement aux dérives dogmatiques et aux croyances délétères » (in, Les cahiers de Junius, tome III, “La culture situationniste et le trombinoscope de quelques intellectuels français” : Édilivre, 2016).


♣ ♣ ♣

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier: Daniel Desurvire pour Observatoire du MENSONGE


♣ ♣ ♣


Quelques livres de Daniel Desurvire à voir sur AMAZON.FR




Abonnez-vous, c’est gratuit, à notre chaîne

♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Pour savoir ce qui se passe en 🇫🇷 Lire Observatoire du MENSONGE

♦ ♦ ♦ ♦ ♦

SUIVRE gratuitement Observatoire du MENSONGE

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Reprenez votre liberté de penser : ne regardez plus les médias !

♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Nous vous remercions de nous soutenir par un petit geste financier.

OU sinon


Nouvelle formule d’abonnement à 1,50 € par mois

Vous aimez nos articles ? Vous aussi vous voulez vous opposer ?

Soutenez notre travail en vous abonnant à Semaine du MENSONGE pour recevoir chaque samedi par mail le récapitulatif de nos articles.

Tarif 1,50 € par mois – minimum un an

NB : vérifiez que notre mail n’arrive pas dans vos indésirables

♦ ♦ ♦ ♦ ♦

♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Le livre sur  » L’absurde traitement du Covid-19 » Pourquoi une campagne anxiogène est menée par l’Exécutif, où le virus est devenu l’arme des industriels pharmaceutiques pour effrayer le peuple ? Pourquoi un vaccin ARNm, qui pourrait altérer le génome humain, fut-il imposé sans recul ni randomisation, en foulant les règles de la pharmacovigilance ? Pourquoi les Ehpad sont-ils devenus des laboratoires de cobayes, où il s’y pratique la sédation par le Rivotril® pour libérer des places dans les CHU, là où l’État y a confisqué des milliers de lits en soins intensifs ? Par Daniel Desurvire en exclusivité sur amazon.fr

L’ignorance est la nuit de l’esprit
et cette nuit n’a ni lune ni étoiles.

4 commentaires

  1. C’est une série d’articles passionnante qui nous est délivrée ici : un seul mot MERCI!!!

Laisser un commentaire