Touchez pas à nos maisons!

« Le modèle du pavillon avec jardin n’est pas soutenable et nous mène à une impasse », selon des propos rapportés par plusieurs médias. C’est scandaleux et nul.

Chère Lectrice, Cher Lecteur,

Vous pouvez participer au juste combat pour la France contre la dictature que nous menons sans relâche.
Nous vous remercions pour votre apport du montant qu’il vous plaira.

Touchez pas à nos maisons!

Par Maxime Tandonnet

Jeudi, le pouvoir politique s’en est pris à la maison individuelle, « ce rêve construit pour les Français dans les années 70 », « ce modèle d’urbanisation qui dépend de la voiture pour les relier », sont un « non-sens écologique, économique et social ». « Le modèle du pavillon avec jardin n’est pas soutenable et nous mène à une impasse », selon des propos rapportés par plusieurs médias. 

A la suite de ce discours, le pôle Habitat de la Fédération française du bâtiment (FFB) a « déploré la stigmatisation persistante de l’habitat individuel, à contresens des aspirations des Français » sur Twitter, tandis que la Fédération des constructeurs de maisons individuelles s’est dite « révoltée contre de tels propos tenus par une élite parisienne dite écologique et pourtant très loin des territoires, des habitants et de leurs préoccupations », dans la presse spécialisée. Dans un communiqué vendredi soir, le ministère de la Transition écologique affirme qu’il n’est pas question d’en finir avec la maison individuelle.

Oui, mais tout cela a quand même été dit à travers des paroles qui ne souffrent guère d’ambiguïté. On se doute bien que 50% des Français qui vivent en maison individuelle ne vont pas être évacués du jour au lendemain de leur domicile avant que les murs de leur maison ne soient rasés… Mais pourtant, quoi qu’il en soit, de tels propos reflètent une image négative de la maison individuelle. Comment les interpréter?

  • La maison individuelle avec son jardin est emblématique de la vie privée, de l’intime, de la famille et de la liberté. Nous sommes face à un pouvoir qui a pris, à la faveur de la crise sanitaire, un goût morbide au bannissement de la liberté: de confinements en couvre-feu jusqu’au passe sanitaire, mesures qui se sont révélées aussi liberticides qu’inutiles. Le bannissement de la maison individuelle et des jardins, refuge de la vie privée, est tacitement dans la même logique.
  • La maison individuelle avec son jardin est le rêve de 75% des Français, un rêve simple, populaire, familial. La loi du mépris veut qu’un rêve populaire soit connoté « populiste » aux yeux de la France d’en haut. Dès lors que les sans dents, les Gaulois réfractaires et ceux qui ne sont rien vivent heureux dans leur maison individuelle ou rêvent d’y accéder, ce bonheur ou ce rêve qui détournent les Français de la sublimation de leur caste dirigeante, agacent en haut lieu et doivent être vilipendés.
  • L’écologisme (bien éloigné de toute préoccupation concrète de protection de l’environnement) est une idéologie, comme le communisme ou le fascisme. Il tend vers un avenir radieux écrasant toute autre considération. La liberté, le bonheur individuel doivent s’y plier. Y compris ce à quoi les Français sont les plus attachés: leur toit et leur jardin secret. Cette vision imprègne le discours anti maison.
  • Sans doute il y a-t-il aussi une part de politicaillerie et de provocation: se faire remarquer à tout prix par des déclarations explosives, recouvrir les échecs, l’impuissance, les déceptions par des polémiques en tout genre, mais tel n’est pas l’essentiel.
  • Il ne faut pas se faire d’illusion: tout ceci relève d’autre chose que de paroles en l’air, mais d’une idéologie. Les dirigeants qui s’en font les porte-paroles ne disposent probablement pas des outils intellectuels leur permettant de prendre la mesure de leurs déclarations [faire dater la maison individuelle des années 1970 n’est pas le signe d’une grande lucidité ou culture et nous n’allons quand même pas nous attendre à ce qu’un ministre actuel ait la moindre idée de la pensée de Locke sur le lien entre la liberté et la propriété!]. Mais cette sensibilité, cette vision se traduira demain dans les faits par des politiques notamment fiscales destinées à pénaliser la maison individuelle et son jardin puis décourager les propriétaires – sur le même modèle que la voiture – tout ce qu’au fond d’eux même, ils haïssent: la liberté, le bonheur individuel, la vie privée. 

Maxime Tandonnet

max t

Ancien conseiller à la Présidence de la République sous Sarkozy, auteur de plusieurs essais, passionné d’histoire…
Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier: Maxime Tandonnet pour Maxime Tandonnet – Mon blog personnel

Nous aimons la liberté de publier : à vous de partager ! Ce texte est une Tribune Libre qui n’engage que son auteur donc en aucun cas Observatoire du MENSONGE


Abonnez-vous, c’est gratuit, à notre chaîne en cliquant sur YOUTUBE


♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Pour soutenir Observatoire du MENSONGE , abonnez-vous annuellement au tarif unique de 2 € par mois***, choisissez votre moyen de paiement sécurisé ci-dessous :

Autre moyen de paiement proposé :

*** En cadeau , vous recevrez chaque samedi, pendant la durée de votre abonnement, Semaine du MENSONGE, et ce gratuitement (Valeur du cadeau = 18€)

♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Vous pouvez aussi vous abonner en un seul paiement, au prix exceptionnel et préférentiel de 20€ (au lieu de 24€) et recevoir chaque samedi Semaine du MENSONGE, en choisissant votre mode de paiement ci-dessous :

Abonnement annuel

Soutenir Observatoire du MENSONGE

20,00 €

*** En cadeau, pendant la durée de l’abonnement, vous recevrez gratuitement, chaque samedi, Semaine du MENSONGE,

(Valeur 18 €)

8 commentaires

  1. Et les cassos comme les « magnette » qui ne pas payent plus le loyer au 10, rue du Bois Lairé à Carignan dans les Ardennes???Des ORDURES à fusiller!!!

  2. Entre 1983 et 1988, j’ai vécu dans un studio de 16 M2 dans le 3ème arrondissement de Paris.
    Que du bonheur.
    Muté par la Poste à ma demande à Carignan, dans les Ardennes, je vis deux ans dans un appartement de location avant de devenir propriétaire d’un petit pavillon de 70 M2 sur sous-sol, sans mitoyenneté.
    Vivre dans un HLM à 61 ans???Autant me jeter du haut du balcon!!!
    Avec, dans mes bras, le macron…

  3. Les oligarques mondialistes ont prévu de regrouper les populations dans les villes. Faut être écolo ! La nature doit reprendre ses droits à la campagne. Ils ont prévu aussi que seuls les personnels de secours auront le droit d utiliser un véhicule (médecins, infirmieres, pompiers)
    .Le F.E.M. = vous serez heureux, vous n aurez rien ! C est le monde d après qui nous attend si nou ne bougeons pas. Pour + de précisions voir vidéo ou livre de Claire Severac : la guerre secrète contre les peuples. Sur le site du F.E.M. les infos ont disparu.

  4. Au delà des déclarations d’une bobo macroniste totalement déconnectée de la réalité, on voit poindre une idéologie liberticide et dictatoriale, pour imposer au peuple une vision Orwellienne. On a commencé par enfermer la population avec des confinements absurdes, on instaure le pass sanitaire, on tente de contrôler tous les paiements en limitant les espèces, on réécrit l’histoire et on manipule la vérité, on impose la voiture électrique, on développe un mode de pensée unique, etc..Il est grand temps de se réveiller et d’éradiquer ces gouvernants !

  5. Le but est que le Français n’ait plus de nation et qu’il se fonde dans un moule où le gouvernement pourra le tracer, le rendre corvéable, malléable à merci. On a commencé le processus avec cet infâme pass sanitaire qu’il faut montrer pour boire un café en terrasse mais ni dans le métro, ni dans le RER et autres TER… On pénalise qui on veut quand on veut et la lâcheté ambiante et générale fait le reste. Alors prendre vos maisons s’inscrit dans cette logique socialiste et pourrie.

  6. La gauche française plus marxiste que socialiste rêve depuis 1981 de supprimer la famille en France au profit sans doute d’un grand kolkhoze géré par elle ! La repentance de Macron s’inscrit dans ce droit fil. Mais comme le Français se tait, accepte et se soumet : pourquoi s’en priver ?

  7. La ministre Wargon qui propose cette idée stupide et scandaleuse n’est autre que la fille de Lionel Stoléru qui était déjà dans l’idée qu’il fallait prendre aux riches. Donc pour ces gens-là, est riche celui qui a sa maison ! Mais pas eux dans leurs grands appartements parisiens qui coutent dix ou vingt fois plus cher qu’une maison. Qu’ils aillent foutre leur bordel ailleurs !

  8. Il est urgentissime de neutraliser cette engeance macroniste qui détruit la France et son peuple qui a travaillé pour vivre et non mourir .
    Cet énergumène qui a pour nom: macron est en trop même dans le nouveau monde qu’il veut a sa botte..
    Oui, il est grand temps de reprendre les commandes de la France en faisant disparaître a jamais les esprits de très mauvaise composition indignes de diriger à jamais.
    Ils doivent disparaître de la vie des Français .
    Merci M.TANDONNET pour votre article plein de bons sens, ainsi que Alexandre GOLDFARB pour
    l’ avoir diffuser afin que :  » plus jamais ces fripouilles nuisibles
     » détruisent notre si beau Pays qui s’appelait FRANCE avant l’arrivée de Macron et ses complices qui recherchent sans cesse le grand affrontement entre Français , créant la haine pour allumer le feu.
    STOP DANGER !

Laisser votre commentaire