On nous a dit…

Rien ne vient étayer l’efficacité du vaccin, rien sauf une propagande de tous les instants d’un pouvoir dévalué et souvent ridicule et qui n’hésite pas à utiliser la publicité mensongère.


On nous a dit…

Par Claude Picard

Quand Macron nous a dit, avec des trémolos dans la voix, que nous étions en guerre contre un virus belliqueux, nous nous sommes, tous, mis aux abris, la peur au ventre, en acceptant un confinement strict et nous avons mis nos masques. Même à l’extérieur ! Puis on nous a dit qu’une vaccination expérimentale aller nous sauver ; disciplinés, on s’est fait vacciner. Avec une première dose. Mais, très vite, on nous a dit que pour être complètement immunisés, il fallait une deuxième dose. On s’est exécutés. Malgré ça, on nous avoua que cela ne suffisait pas et qu’il fallait une troisième dose. Pour parfaire l’expérimentation ? Maintenant, on nous laisse entendre qu’il faudra, probablement, une quatrième dose… Si l’on suit les préconisations de la Haute autorité de Santé, dorénavant, les doses de rappel devront être administrées tous les trois mois… Ce « vaccin » aurait-il une efficacité très réduite, voire aléatoire ? En tout cas, il s’avère qu’il n’est pas vraiment opérationnel contre la contamination, ni la transmission. Tout au plus, il protégerait des formes graves. Cette affirmation, diffusée en boucle par la propagande gouvernementale et tous les médias officiels, repose-t-elle sur des statistiques ou des données scientifiques ? Là, on ne nous dit plus rien !

Tout autant que pour la Covid-19, une simple grippe peut provoquer des formes graves chez les personnes âgées et chez les plus fragiles. À partir de ce constat, ne serait-il pas plus judicieux de s’occuper des personnes à risques et laisser le reste de la population tranquille ? En général, les personnes en bonne santé, les plus jeunes et les enfants sont capables de développer leur propre défense immunitaire contre les virus. Cette protection, de l’avis de tous les médecins, est nettement plus efficace qu’un vaccin. Alors, pourquoi, nos décideurs n’admettent-ils pas cette vérité et continuent à vouloir, à tout prix, vacciner toute la population ? Pourquoi, le gouvernement et la plupart de nos parlementaires, persistent à ne voir qu’une voie possible pour sortir de la crise sanitaire : un cortège de mesures répressives obligeant à la vaccination générale ? Alors que la population française est vaccinée à 91 %, ils insistent encore avec un slogan éculé : « Tous vaccinés, tous protégés »… Ben voyons ! On a du mal à croire que des élus de la Nation ne soient pas capables de concevoir, après un recul de presque deux ans, les bonnes stratégies à adopter pour, en même temps, soigner les malades et préserver notre démocratie. Auraient-ils des conflits d’intérêts si forts, qu’ils en perdent la raison ? Ou seraient-ils complètement tétanisés par leur propre peur ? Qu’un virus impose le tempo à des responsables politiques qui, a priori, devraient avoir un minimum de discernement, laisse pantois.

Il est tout aussi consternant de voir, à la tête de l’État, tellement de gens insensés et bornés, qui accumulent tant de mensonges, tant d’entourloupes, pour justifier leurs inqualifiables manœuvres malfaisantes qui pénalisent, toujours plus, le quotidien des Français. Sans endiguer l’épidémie ! Pourquoi leur est-il nécessaire d’orchestrer une dramatisation de la situation en fabriquant une peur panique qui est diffusée, à longueur de journée, sur l’ensemble des médias publics ? Ils nous disent beaucoup de choses souvent contradictoires ou incohérentes, nous, on se pose d’innombrables questions, mais nous n’avons jamais de réponses. Pas étonnant que tout cela renforce la suspicion. Surtout, depuis que nous nous sommes aperçus que nous étions gouvernés par d’immatures freluquets hystériques, ivres de pouvoir. Au moins, cette crise sanitaire nous aura ouvert les yeux sur la vraie nature de ceux qui nous gouvernent et nous aura permis de constater leur incapacité à gérer une crise.

Macron et ses acolytes, sous prétexte de lutter contre une épidémie, installent dans la pérennité une dictature sanitaire. Mais, dictature ou pas, depuis que ces incompétents dirigent la France – bientôt, cinq ans ! – notre démocratie connaît un recul incommensurable et nos libertés fondamentales ne sont plus qu’un souvenir. Cette déliquescence de notre État de droit devient insoutenable !
Espérons que la nouvelle année apportera un changement politique salutaire à notre pays.

Claude Picard


 Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier: Claude Picard pour Observatoire du MENSONGE

Nous aimons la liberté de publier : à vous de partager ! Ce texte est une Tribune Libre qui n’engage que son auteur et en aucun cas Observatoire du MENSONGE 


🔦 🔦 🔦 🔦 🔦 🔦 🔦

♛ Article à lire :

Une alerte majeure

Les choix en matière de santé faits par le gouvernement semblent tourner à la catastrophe : lisez pourquoi !

SCOOP

Par Alexandre Goldfarb

Pour savoir ce qui se passe en 🇫🇷 Lire Observatoire du MENSONGE

Abonnez-vous, c’est gratuit, à notre chaîne en cliquant sur YOUTUBE


4 commentaires

  1. le plus choquant la pub du gouvernement
    « tous vaccinés tous protégés »
    Il n’y a jamais eu autant de vacciné contaminé, alors protégé de quoi ? il me semble que la publicité mensongère était condamnable.
    Macron n’en a rien à faire de ce qu’on peut penser ou dire, il est le roi, il est narcisse, il accomplit ce que bon lui semble.
    Macron est un manipulateur pervers et narcissique. Il méprise tout ce qui n’est pas de sa caste.
    La pandémie sûre il va la faire durer autant que ce peut, les restrictions aussi. Il va continuer à diviser, à monter les gens les uns conte les autres, à faire des non vaccinés des boucs émissaires, il est tellement persuadé qu’en choisissant cette stratégie il ne peut qu’être réélut haut la main alors :
    A nous d’emmerder l’emmerdeur pour éviter cette cata

  2. D’accord avec votre analyse, d’ailleurs le variant Omicron ressemble à une grippe et ne serait pas dangereux.

  3. La théorie de Macron c’est tous vaccinés pour s’en sortir, la réalité c’est que ces vaccins n’ont pas l’efficacité promise.

Laisser votre commentaire