Pour Macron, les terroristes sont plus fréquentables que les non vaccinés qu’il veut « emmerder ».


Comment ne pas réélire cet être si…

Par Nanouche

Attentionné, bienveillant, délicat, charmant, honnête, etc. franchement, jamais, mais jamais nous n’avons eu un tel ‘président’, en plus, si intelligent, qui a un bilan tellement extraordinaire que la France : c’est le paradis sur terre. Et même que notre Monarc vénéré « a appris à aimer les Français »…  «Les non vaccinés, j’ai très envie de les emmerder, on va continuer de le faire, jusqu’au bout. C’est une toute petite minorité qui est réfractaire. Celle-là, comment on la réduit? On la réduit, pardon de le dire, comme ça, en l’emmerdant encore davantage. C’est ça, la stratégie. Je ne vais pas les mettre en prison, je ne vais pas les vacciner de force. Et donc, il faut leur dire : à partir du 15 janvier, vous ne pourrez plus aller au restau, vous ne pourrez plus prendre un canon, vous ne pourrez plus aller boire un café, vous ne pourrez plus aller au théâtre, vous ne pourrez plus aller au ciné… ». Qui emmerde qui ?

En 2016, le candidat Macron s’était opposé à la déchéance de nationalité des auteurs d’actes terroristes en ces termes : « je pense qu’on ne traite pas le mal en l’expulsant de la communauté nationale » et aujourd’hui : « un irresponsable n’est plus un citoyen » quand Manu1er « en même temps » tellement intelligent avec sa morgue, frappé du sceau de l’irresponsabilité, s’autodéchoit.  Et Castête d’en rajouter : « une minorité de non-vaccinés qui fracture et outrage la nation »… Qui outrage la nation depuis 2017 ? Toute personne normalement intelligente comprend que les non vaccinés n’ont aucune responsabilité dans la situation catastrophique actuelle. L’unique responsable c’est Macronéron. 7 millions de français vivent dans des déserts médicaux et sont éloignés des soins, comme du vaccin. Il les « emmerde » aussi celui qui n’est plus un citoyen?  Grossière sur la forme, violente sur le fond, démagogique et visant à accentuer la polarisation. Révélatrice aussi de son ‘Nouveau Monde’ de suffisants parce que tous nés sachants, dans son sillage, qui s’autorisent tout. Comme s’il était légitime d’insulter, de blâmer, de brimer, de punir, de priver de droits fondamentaux, des gens qui ne se sont pourtant soustraits à aucune obligation légale ! Dans quel pays, un seul homme peut décider d’exclure 10% de la population qui ne se conforment pas à SES injonctions et non aux lois ? Son cerveau dérangé a besoin de repos ! Dans moins de cent jours, l’autocrate n’emmerdera plus personne dans le pays ! Nous allons tous l’aider à traverser la rue. Ce n’est pas seulement la déclaration cynique d’un dépassé par les évènements qui veut exister dans la campagne présidentielle. C’est de la cruauté assumée qui est montée crescendo, qui parade devant des français méprisés en les accablant de ses propres défaillances. Il abuse de ce stratagème depuis 2017, puisque rien n’est jamais de sa faute. Dénoncer « l’irresponsabilité » des non vaccinés, est aussi mesure électoraliste à destination des vaccinés qui pour certains seraient prêts à les enfermer dans un Goulag ! 5 décembre, TF1/LCI : « J’ai appris une chose, on ne fait rien bouger si on n’est pas pétri d’un respect infini pour chacun ». Le 15 décembre : « dans certains de mes propos j’ai blessé des gens et je pense qu’on peut faire bouger les choses sans blesser les gens. Je ne le referai plus ». Dans ses vœux : « restons unis, bienveillants, solidaires »… Et finalement « je vous emmerde et j’assume» ! Combien de fois a-t-il prétendu avoir « changé » ? On ne compte plus ! « On les aura ces connards … », bouh, ces ‘Gaulois réfractaires’ qui ne font que l’embêter contrairement aux Danois « peuple luthérien » ouverts aux transformations. Bouh « les femmes salariées de Gad, qui sont pour beaucoup illettrés » alors forcément elles ne comprennent rien. « Je ne céderai rien ni aux fainéants ni aux cyniques ni aux extrêmes ». Etc. Il en a tellement dit ! « La forme, c’est le fond qui remonte à la surface » disait Victor Hugo. Tout ce qui n’est pas sa majestueuse personne, il le méprise, c’est simple. Vendu à l’époque par les ‘médias’ aux naïfs comme un être supérieurement intelligent, à l’épreuve des faits, Audiard a raison : bip bip bip, ça ose tout ! Et le vicieux, à défaut d’intelligence ‘pense’ retourner la situation… Où sont les hommes en blouses blanches ? Depuis 2017, Macronéron est en guerre contre les français et le pays qu’il veut soumettre à sa seule volonté. Orwell en rêvait… Et l’autocrate a pris comme prétexte la crise sanitaire pour s’octroyer (presque) les pleins pouvoirs au point d’interdire aux français de boire, preuve de son intelligence, parce que « c’est pour les protéger » ! Ce donneur de leçons ose, qu’ : «en démocratie, le pire ennemi c’est le mensonge et la bêtise». Il ne pouvait pas si bien dire pour se définir. La démocratie VS le Monarc c’est : le népotisme, la pauvreté ; c’est la richesse, respecter les institutions ; c’est les bafouer, respecter les français ; c’est les insulter quotidiennement, la liberté ; c’est l’enfermement, la liberté de le caricaturer ; c’est direction le tribunal, etc. D’où la Commission Bronner qu’il a créée afin de pouvoir être seul à désinformer, mentir et propager des fake-news, d’où ARCOM pour censurer les complotistes et 67 millions de procureurs qui avaient raison… Manu1er a érigé le mensonge en vérité, la bêtise la plus crasse en mode de présidence, la logorrhée nombriliste et vaniteuse en guise d’action, l’infatuation en guise de résultats mensongers, l’autosublimation narcissique en guise d’affichage, transformant ainsi la fonction suprême en société du spectacle quotidien!! Bientôt cinq ans que ce simulacre politique dure. Seul le paraître est important ! Ce pouvoir fait d’images est la fin de la puissance réelle du politique. D’où le recours aux trompe-l’œil reproduits par les médias, véritable galerie des Glaces en abyme. Abreuvant les français de sa soi-disant notoriété sur fond de décors et de lambris dorés dans une puissance de carton-pâte symbolique. Ainsi, le jeu de dupes, où les uns ne valent pas plus que les autres, est devenu un mode d’existence aliénée. Une véritable intoxication de l’opinion publique, pour preuve, journaleux macronistes et officines de propagande de s’agiter pour le défendre en prétendant qu’avec ce qu’il a dit il est entré en guerre contre le populisme avec un ‘parler cool’ de Jupéteux se mettant au niveau du français lambda, waouh. Mais qui est « l’expression décomplexée de la violence » Dupond-Moretti ? Trashman a failli à tous ses devoirs. Depuis 2017, il a humilié les français jusqu’à l’intolérable, outragé la nation et couvert de honte la France ! « Et en même temps » ça ose plaider le sens des responsabilités. La vulgarité, la provocation, l’outrance, pour noyer un bilan catastrophique et son fiasco sanitaire. ‘Stratégie’ depuis 2017, consistant à diviser, fracturer, attiser les haines pour semer le chaos et se positionner ensuite en sauveur, n’est en réalité qu’un mépris sincère et permanent envers cette France dite populaire qui rejaillit une fois de plus dans c(s)es déclarations. Son « en même temps » pondu par une agence de com’ n’était que pour camoufler ce qu’il incarne : le néant. Il n’est rien, personne, un insignifiant et encore moins un homme politique. Comme sa présidence n’a aucun sens, il a reporté son narcissisme sur les symboles de la République pour en faire la continuité de sa propre image : celle de la domination et de la possession de pouvoir. D’où sa mégalomanie dans un culte du moi pathétique, parce qu’il est la quintessence de la misère intellectuelle. D’où son comportement tyrannique pour soi-disant asseoir une autorité ou se montrer ferme dans une domination d’autrui parce que médiocre, sans charisme et impuissant, l’autocrate a voulu que tout un pays s’agenouille devant lui, le vénérant matin midi et soir, lui obéissant aveuglement. Il n’est qu’un faible, jouissant d’écraser « ceux qui ne sont rien » du haut de sa position. Son « en même temps » n’a apporté que colère, déliquescence, déclin et misère, etc. Quel dégoût ! Un ‘président’ très v(a)in qui refoule du goulot… Qui s’enivre (de) lui-même : « moi, je bois du vin le midi et le soir »…. Normal, qu’il saoule tout le monde ! Désigné personnalité de l’année 2022 par la ‘Revue du vin de France’. Combien la subvention ? Alors que cet infâme est tellement indigne de la fonction, il va se représenter, parce qu’il en a « très envie »… La nôtre d’envie, plus que jamais, c’est d’éjecter cet ignoble personnage du pouvoir. Que les abstentionnistes de 2017 ne se retiennent surtout pas pour 2022, cela suffirait à bien l’emmerder ! 

Bilan de la honte. Tout sauf Macron.

Nanouche

Attention ce texte est un pamphlet n’engageant que son auteur. Observatoire du MENSONGE défend la liberté d’expression ! Faîtes de même en le partageant et/ou en nous suivant. MERCI !

 

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier: NANOUCHE pour La gauche m’a tuer


Hôpitaux : 5 700 lits supprimés en 2020 en pleine pandémie ?

dessin de couverture de SIÉ pour URTIKAN

Abonnez-vous, c’est gratuit, à notre chaîne en cliquant sur YOUTUBE

♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Pour savoir ce qui se passe en 🇫🇷 Lire Observatoire du MENSONGE

L’article qu’il faut avoir lu :

Quatrième vaccin

SCOOP : le quatrième vaccin est déjà programmé et prévu avant l’été 2022

Pour soutenir Observatoire du MENSONGE , abonnez-vous annuellement au tarif unique de 2 € par mois***, choisissez votre moyen de paiement sécurisé ci-dessous :


Autre moyen de paiement proposé :

♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Vous pouvez aussi vous abonner en un seul paiement, au prix exceptionnel et préférentiel de 20€ (au lieu de 24€) et recevoir chaque samedi Semaine du MENSONGE, en choisissant votre mode de paiement ci-dessous :

Abonnement annuel

Soutenir Observatoire du MENSONGE

20,00 €

*** En cadeau , vous recevrez chaque samedi, pendant la durée de votre abonnement, Semaine du MENSONGE, et ce gratuitement (Valeur du cadeau = 18€)

By Observatoire du MENSONGE

Pour une opposition constructive et réelle, le site de l'opposition au marxisme et au fascisme, ni rouge ni noir mais bleu : L'info évitée par les médias est là sur Observatoire du MENSONGE

2 thoughts on “Comment ne pas réélire cet être si…”
  1. Beau rappel de Nanouche sur une triste réalité imposée par Macron qu’il faut sortir absolument en avril prochain.

  2. Mes compliments Nanouche
    Très bel article qui décrit parfaitement l’abject président indigne de gouverner la France.
    Elle vaut lieux que çà.
    Mais il a tant et tant de courtisans qui se couchent devant lui, notamment, le Premier tricheur- menteur entouré de ses complices .
    Pauvre France !
    Continuons d’écrire notre devoir de vérité vraie.
    Afin que la France dégage le plus minable de tous les présidents que nous avons supporté si longtemps ( trop longtemps), que nous nous devons pour retrouver une Bonne Santé physique , mentale, économique, dans un Corps enfin apaisé
    Afin de revivre dans un Pays délivré de cette grave maladie dont nous souffrirons encore et toujours plus si Macron en restait le chef d’orchestre.

Laisser votre commentaire