Macron joue avec ses petites phrases, sans comprendre qu’elles ne sont que puériles et vaines, et qu’elles n’apportent rien au débat.


Petites phrases et gros mensonges

Par Claude Picard

Comme un enfant qui s’amuse avec des allumettes, parce qu’il ne sait pas qu’il peut mettre le feu aux rideaux de sa chambre, Macron joue avec ses petites phrases, sans comprendre qu’elles ne sont que puériles et vaines, et qu’elles n’apportent rien au débat. Selon son humeur, agissant en enfant capricieux ou en adolescent attardé, il ne voit la politique qu’à travers un prisme politicien. Et il continue à jouer au président sans en distinguer l’enjeu ! D’autant qu’il n’est même pas capable de trouver le slogan qui pourrait, dans certaines circonstances, provoquer la politique pour lui faire prendre un peu de hauteur. En général, ses provocations restent au niveau d’une cour de récréation ! Pourtant, comme tous ses prédécesseurs, il a autour de lui une pléiade de conseillers en communication et, certainement, quelques petits copains, bien placés, qui peuvent le conseiller. Visiblement, tout cet aréopage n’a pas la moindre compétence à bien le guider.

Ce n’est un secret pour personne : Macron n’a jamais su s’entourer des bonnes personnes. Son entourage, à son image, est immature et brouillon, et son gouvernement n’est composé que de traîtres à leurs familles politiques, anciens du PS, anciens de LR, anciens du MODEM, tous ringards, et de quelques jeunes amateurs en politique, jeunes loups avides de pouvoir. Non seulement tout ce petit monde est une insulte à l’intelligence, mais il n’est même pas capable d’arranger une intendance cohérente pour un pays à la dérive qui, plus que jamais, a besoin de constance, de concorde et d’apaisement. La France est suffisamment chauffée à blanc, il n’est pas nécessaire de remettre, constamment, de l’huile sur le feu. C’est vraiment inutile ! Sauf à vouloir détourner l’attention sur un bilan plus que médiocre et faire durer des petites polémiques stériles jusqu’aux élections, pour tirer les marrons du feu en se présentant, cyniquement, comme le sauveur de la Nation. Ce qui pourrait rendre la tâche difficile à une opposition qui devra éviter le piège. Déjà embourbée dans ses contradictions, pour elle, ce n’est pas gagné !

En gouvernant avec un conseil de Défense soumis au secret, Macron contourne allégrement la démocratie et enterre toutes les libertés fondamentales. Sous un prétexte sanitaire, il a déjà réussi à réduire, drastiquement, le rôle de l’opposition et il a mis tous les contre-pouvoirs dans sa poche. Désormais, il a les mains libres pour décider de tout et pour imposer, arbitrairement, ses capricesd’enfant gâté. Et il ne s’en prive pas ! Car, en pervers accompli, il a très bien compris les avantages que peuvent lui conférer les institutions de la Cinquième République. En plus, grâce à une meute majoritaire de suiveurs dévoués – ministres, députés et « marcheurs« – il peut, à sa convenance, manipuler l’opinion, triturer les évènements et l’histoire. Suffisants et plein de morgue, cesidolâtres de Macron, de petites phrases en gros mensonges, déconstruisent la France et avilissent son peuple. Résultat : le pays ne se reconnaît plus et sa population ne sait plus où elle habite.

Macron est un danger pour la France, mais, en même temps, il est l’accélérateur d’un long processus, commencé depuis une quarantaine d’années, de décomposition politique d’un système à bout de souffle. Cette déliquescence pourrait, peut-être, clarifier les postures des uns et des autres. 
Pour l’instant, les Français ne s’y retrouvent plus très bien. 
Néanmoins, la prochaine élection présidentielle reste une opportunité qui pourrait leur apporter un peu de lumière. S’ils se donnent la peine d’ouvrir un petit peu les yeux !

Claude Picard


 Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier: Claude Picard pour Observatoire du MENSONGE

Nous aimons la liberté de publier : à vous de partager ! Ce texte est une Tribune Libre qui n’engage que son auteur et en aucun cas Observatoire du MENSONGE 


Dessin de couverture de FANI dessinatrice

🔦 🔦 🔦 🔦 🔦 🔦 🔦

♛ Article à lire :

Une alerte majeure

Les choix en matière de santé faits par le gouvernement semblent tourner à la catastrophe : lisez pourquoi !

SCOOP

Par Alexandre Goldfarb

Pour savoir ce qui se passe en 🇫🇷 Lire Observatoire du MENSONGE

Abonnez-vous, c’est gratuit, à notre chaîne en cliquant sur YOUTUBE


By Observatoire du MENSONGE

Pour une opposition constructive et réelle, le site de l'opposition au marxisme et au fascisme, ni rouge ni noir mais bleu : L'info évitée par les médias est là sur Observatoire du MENSONGE

5 thoughts on “Petites phrases et gros mensonges”
  1. Vous avez raison macron a choisi de s’entourer de ministres nuls et incompétents pour être surs qu’ils ne lui fassent pas d’ombre, Un bon Chef d’Etat s’entourerait de personnes compétentes voir excellentes pour chaque ministère, pas lui, il est bien trop imbu de ça personne, c’est le vrai mégalomane. Malheureusement pour nous il a les merdias in the pocket, des médias serviles qui manipulent les gens en biaisant les infos, les questions sont tendancieuses et souvent fermées dans les débats. Ecoutez cette vidéo et jugez par vous même ce qu’en en on dit les médias toute la journée.

  2. L’erreur serait de sous estimer Macron, car il tient les médias et tous les pouvoirs et sera capable de tout pour rester président. Revenons au bon sens et à la logique pour le battre mais encore il faut des candidats capables de l’attaquer sur son piteux bilan et là bizarrement, on trouve personne. C’est même inouï !

  3. Si les électrices et électeurs qui se sont abstenus en 2017 avaient le courage d’aller voter , nous sortirions de ce piège tendu par l’enfant dictateur .
    En effet, partout où je circule en France , je n’entends que détestations et moqueries envers nos gouvernants.
    Et pourtant, selon nos médias, il resterait en-tête des sondages !
    Mensonges , évidemment, stratégie perverse qui use les nerfs et angoisse tout être qui aimerait vivre apaisé dans un monde de brutes .
    Ce monde macronien est décevant parce qu’ il a ouvert la voie à une maladie mentale qui se nomme : folie !
    La France ne mérite point de sombrer par la faute
    d’un système de pensée macroniste , lequel est une calamité ..
    Tout cela finira mal si le peuple ne réagit pas en se prive de la seule chance qui lui reste pour :
     » Dégager l’ immature personnage dangereux qui règne comme un monarque contre celles et ceux qui aiment vraiment la France . « 

    1. OUI, il faut voter en masse au premier tour et Macron sera sorti et la France pourra revivre ensuite. VOTEZ !

Ecrire ci-dessous votre commentaire, merci :