Ce qui se passe avec les NUPES est passionnant et témoigne du chaos politique ambiant et l’extrême volatilité de l’opinion. + BONUS


Politique, « la journée des NUPES »

Par Maxime Tandonnet

Ce qui se passe avec les NUPES est passionnant et témoigne du chaos politique ambiant et l’extrême volatilité de l’opinion.

Ce qui se passe avec les NUPES est passionnant et témoigne du chaos politique ambiant et l’extrême volatilité de l’opinion. Quelques mois auparavant, on s’en souvient, tous les experts s’accordaient pour dire que « la gauche » était morte et définitivement enterrée. La France était à droite, dans son immense majorité, résolument à droite à l’image du « leader nationaliste » Z qui selon les mêmes experts, menaçait la République. Quant à M. Mélenchon, qualifié par les commentateurs les plus savants, quasi unanimes, de démagogue populistes au rancard et aux provocations indignes, il était voué aux oubliettes de l’histoire. Oui, oui, souvenez vous! Remember! Et puis voilà… A la veille des législatives de 2022, la gauche ressuscitée par son flanc gauche, la NUPES domine le paysage politique. C’est elle, la gauche dure, radicale, populiste, et non la droite nationaliste, qui dispute la première place au parti présidentiel.

C’est d’elle, la NUPES, c’est-à-dire la gauche de la gauche, que provient l’espérance d’éviter le spectre d’une majorité absolue. Alors pourquoi cette résurrection invraisemblable, contraire à tous les diagnostics, toutes les analyses des experts les plus pointus? Cela ne tient pas à un projet que nul ne connaît et qu’il vaut mieux ne pas connaître. Cela tient à presque rien: une « grande gueule » ayant le culot de se proclamer candidate au poste de Premier ministre (contrairement à tous les autres leaders qui ont choisi le renoncement); à un nom, une étiquette la NUPES; à une dynamique d’unité (aussi factice soit-elle). Les Français qui annoncent voter pour cette alliance ne sont pas forcément des gauchistes convaincus. Mais voilà, la NUPES, par sa seule existence, au milieu de l’atonie politique générale, a su attirer l’attention de la France qui désespère et qui ne supporte pas la morgue de ses actuels dirigeants. La poussée de la NUPES cristallise en parallèle la frousse du bourgeois possédant et bienpensant, terrifié par Mélenchon après l’avoir été par le Pen. De fait, la NUPES n’a aucune intention ni aucun moyen de gouverner le pays. Mais elle a réussi à s’imposer comme la première incarnation du grand malaise. Elle prouve aussi que dans ce paysage de chaos mental et intellectuel, il suffit d’une étincelle pour renaître de ses cendres.

Maxime Tandonnet

max t

Ancien conseiller à la Présidence de la République sous Sarkozy, auteur de plusieurs essais, passionné d’histoire…
Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier: Maxime Tandonnet pour Maxime Tandonnet – Mon blog personnel

Nous aimons la liberté de publier : à vous de partager ! Ce texte est une Tribune Libre qui n’engage que son auteur donc en aucun cas Observatoire du MENSONGE


Quand le Parlement européen devient fou

Le Parlement européen vient de voter l’interdiction de commercialiser toute voiture thermique (essence) à partir de 2035. Ce n’est pas dans si longtemps: 12 ans. La voiture à essence est l’un des fondements de la civilisation moderne, l’outil de nos déplacements professionnels ou personnels. Elle est une clé de notre liberté. Le véhicule électrique est beaucoup plus couteux et d’utilisation complexe (question des bornes). La production des voitures à essence représente des millions d’emplois qui font vivre les familles. La reconversion de toute l’industrie automobile européenne dans un délai de 12 ans semble parfaitement utopique. Ce vote imposant une date couperet est monstrueux de stupidité à trois égards: la production d’électricité (hors nucléaire, lui aussi banni) suppose des gigantesques émissions de carbone encore plus polluantes; l’Europe est seule à s’imposer un tel fardeau contrairement à la Chine, l’Inde, l’Amérique et l’Afrique, dès lors, ses réductions d’émission de CO2 (500 millions d’habitants sur 8 milliards) seront une goutte d’eau dans l’océan; le coût d’un véhicule électrique est bien supérieur et les pays du Sud ne seront pas équipés de bornes électriques, d’où une fantastique perte de compétitivité… Il s’explique par le terrorisme intellectuel mâtiné de masochisme et de haine de soi: s’imposer de futures souffrances par pénitence, même si cela ne sert à rien. Tant de bêtise et de jubilation à se faire du mal est confondant… Et grand silence universel sur une telle aberration!

Maxime Tandonnet

Abonnez-vous à notre chaîne YOUTUBE, c’est gratuit, en cliquant


♦ ♦ ♦ ♦ ♦

L’ignorance est la nuit de l’esprit
et cette nuit n’a ni lune ni étoile.

Un site comme le notre ne peut pas survivre sans votre aide !
Vous pouvez nous aider de diverses façons : 

  • nous suivre gratuitement, lien disponible sur chaque article,
  • partager nos articles au maximum,
  • commenter,
  • acheter des livres que nous publions, c’est ICI

Ou vous pouvez nous soutenir en vous abonnant à Semaine du MENSONGE pour 12 €/an :

Vous voulez nous soutenir ? Rien de plus simple : abonnez-vous à Semaine du MENSONGE, parution chaque samedi.
L’abonnement est à 12 € par an. Remplissez le formulaire ci-dessous et pour le valider, réglez 12 €

Abonnement Semaine du MENSONGE

Envoi par mail chaque semaine pendant un an

12,00 €



« Nous vous remercions d’avoir lu cet article sur Observatoire du MENSONGE.
Vous pouvez le commenter ci-après, soyez courtois, évitez de mettre un lien.
Seul votre nom ou pseudo apparaitra sur votre commentaire une fois publié.

By Observatoire du MENSONGE

Pour une opposition constructive et réelle, le site de l'opposition au marxisme et au fascisme, ni rouge ni noir mais bleu : L'info évitée par les médias est là sur Observatoire du MENSONGE

2 thoughts on “Politique, « la journée des NUPES »”
  1. Parfaitement, il est vrai que les experts affirmaient que la gauche était morte et définitivement enterrée
    Alors que j’ai toujours affirmé que le communisme n’est pas mort , surtout en France, et je ne prétend pas être un expert quoique , à écouter des soi-disant spécialistes invités à inonder de leurs sottises les auditeurs ou téléspectateurs, nous ne devons point nous étonner de l’extrême volatilité de l’opinion lorsque nous apprenons que des futurs bacheliers ne savent point ce que veut dire le mot: LUDIQUE !

    1. Depuis 1981 la chute s’intensifie sans que les Français ne s’en aperçoivent. Maintenant avec les deux marxistes qui vont truster tous les pouvoirs, nous auront droit au final ! Bonjour les dégâts.

Ecrire ci-dessous votre commentaire, merci :