Par Maud Koffler

J’ai le plaisir de publier ce beau texte qu’il faut garder précieusement après l’avoir partagé entre amis, Alexandre Goldfarb.

Ce n’est pas qu’il aient besoin de briller. De se répandre sous des plus amies ou devant des caméras obscènes. Ce n’est pas qu’ils aient envie de gloire, de prestige ou de postérité. Ce n’est pas qu’ils soient lâches ou attentistes. Vaniteux ou carriéristes ? Bradeurs d’âmes au profit dune fausse conscience politique.

Non. Non, tant d’orgueil ne saurait élever les hommes. Et pour gouverner les cœurs, les reconquérir, les aimer, il faut avoir souffert avec eux. Et songer que l’espérance ne naît pas sans une pluie de larmes. Que la passion qu’elle exige rend peut-être les hommes malheureux mais les pousse vers les plus hautes formes de noblesse, de courage, de panache et d’honneur. Qu’au fond, se tromper, ce n’est pas trahir. Qu’être fidèle à soi vaut mieux que d’être fidèle aux sots.

Car la France n’est pas un parti.
La France ne se décline pas en de vulgaires étendards derrière lesquels se cachent précisément toutes ces lâchetés, elle se tisse au fil des siècles de bleu, de blanc, et surtout de rouge.
La France est en péril charnel, culturel, identitaire et mémoriel.
Mais la France se tait, par peur, par conformisme ou par ignorance.
Elle oublie que jadis, des hommes périrent sous des balles ennemies, au nom d’une liberté qui n’en valait aucune autre. Et que ceux qui se turent en ce temps là, nombreux, participèrent au déclin d’une nation entière.
Mais il y eut la foi. Pas une foi déiste, pas une foi aveugle, mais une foi patriote, une foi de larmes, de sang et d’absolu. Une foi qui nous oblige. Qui purifie ces terres meurtries sous lesquelles gisent des millions de corps rendus à leur mère, cette patrie dont nous nous sommes lâchement détournés.

Cette foi, cette force, cette flamme, nous condamne à reconquérir la France. Ou à mourir avec elle.

Maud Koffler

Passionnément Française :
• L’honneur est la poésie du devoir (Alfred de Vigny)

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier :

LA LIGNE ou https://lalignemaudprotatkoffler.wordpress.com/

Capture d’écran 2014-06-20 à 00.40.11 *** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur ***

Ici à l’Observatoire du MENSONGE, nous aimons la liberté de publier.

Abonnez-vous à notre chaîne YOUTUBE, c’est gratuit, en cliquant

Un site comme le notre ne peut pas survivre sans votre aide !
Vous pouvez nous aider de diverses façons : 

  • nous suivre gratuitement, lien disponible sur chaque article,
  • partager nos articles au maximum,
  • acheter des livres que nous publions, c’est ICI

Mieux vous pouvez vous abonner à Semaine du MENSONGE pour un an en remplissant ce formulaire et ensuite en réglant votre abonnement, merci d’avance pour votre précieux soutien.

N’oubliez pas de cliquer sur envoyer ci-dessus puis de choisir et de valider votre paiement ci-dessous.

By Observatoire du MENSONGE

Pour une opposition constructive et réelle, le site de l'opposition au marxisme et au fascisme, ni rouge ni noir mais bleu : L'info évitée par les médias est là sur Observatoire du MENSONGE

2 thoughts on “Fidèle à soi”

Laisser votre commentaire