… qui galvaude la démocratie, désinscrit les libertés naturelles et viole le droit à une vie privée

Le nouveau livre de Daniel Desurvire (existe aussi en format liseuse) :


Histoire d’un Président qui n’aime pas la France

Par Daniel Desurvire

Chapitre 13

II – La nuit du 4 au 5 août 1789 fait place à celle des 4 au 5 août 2021 :
privilèges vs discriminations

B) Une abomination législative qui gomme 232 ans de démocratie

En faisant monter l’aversion des personnes vaccinées contre leurs concitoyens non-vaccinés qui veulent faire entendre légitimement leur choix, le scénario diabolique choisi par Emmanuel Macron, et autres personnages glauques à sa botte, est tout simplement répugnant. Ici même, nous retrouvons les harangues acerbes de ce chef d’État qui prétend qu’un non-vacciné est un mauvais sujet, et même qui ferait tort à ses voisins, sa famille et sa patrie ! Ces propos furent tenus début août 2021 au fort de Brégançon par ce Président sur les réseaux sociaux à l’intention des plus jeunes, sur Tik ToK et Instagram, en tenue de tee-shirt dans une posture facétieuse et empreinte qui fait honte à sa fonction suprême. Rien ne semble pouvoir arrêter les gesticulations grotesques et les verbiages cauteleux et pitoyables de ce Président pour parvenir à ses fins, comme en s’exprimant avec des accents ouvriéristes ou enjôleurs à l’adresse d’adolescents et de jeunes adultes, sous couvert d’une campagne de séduction qui au final l’aura desservi.


À ce propos, pourquoi les parlementaires et les roussins de parade qui enfilent un masque devant les caméras pour faire illusion, ne sont-ils pas assujettis au passe-sanitaire ni à un test PCR pour participer aux audiences dans leur hémicycle, à l’instar des citoyens français dont ces premiers ont voté l’obligation à l’égard de ces derniers ? Si des privilèges peuvent ipso facto s’exercer entre catégories de citoyens, élus et électeurs, le virus lui méconnaîtra ces distinctions ! Les hommes politiques, affidés au LREM seraient-ils tous des porteurs saints que Dame nature aurait doté d’anticorps, tels des privilèges génétiques seulement compatibles avec les plus hâbleurs ?

Les États susvisés qui ont réalisés le meilleur score de vaccinations anti-Covid, sont précisément les pays qui désormais mettent un frein à leur campagne de vaccination, non pas parce qu’ils ont atteints leur objectif, mais parce qu’un épiphénomène de contagion accentuée est venu coïncider avec les vaccinations massives. La raison est détenue par les pouvoirs publics et les autorités médicales de ces pays, ayant fait le constat que les virus, dits indiens, se sont avérés être les variants (des mutations pour faire simple) les plus contagieux, quoique sans répercussion aggravant quant au virus lui-même quasiment inoffensif. Il en ressort que les vaccins anti-Covid ont favorisé le système de défense des agents infectants, faisant naître des nouvelles variétés mutantes de même souche, soit-dit des agents persistants – quoique peu actifs – qui se propagent plus aisément, baptisés variants selon l’interprétation des politiques. Il fut répertorié que 40 % des sujets porteurs de Covid, dans ces pays hautement vaccinés, ont reçu deux doses d’injection de vaccin, tel qu’au Royaume-Uni entre autres. Comme il n’existe quasiment plus de forme grave et létale de la maladie, et puisqu’il est notoire que les vaccins, quel qu’ils soient, n’empêchent pas les personnes vaccinées de propager le virus, à quoi servent les vaccins sinon à enrichir les laboratoires et leurs clients corrompus, lesquels sous des dehors compassionnels et honorables font croire qu’ils se soucient de la santé des gens. Des vocables brodés et les épithètes lénifiants masquent trop souvent la nature coupable des intentions ou de la morbidité de motifs spécieux. De la propagande dichotomique pour embrouiller les esprits aux punchlines empesées aux gesticulations théâtrales d’Emmanuel Macron, en font une singulière illustration. Bien des politiciens et professionnels de santé ont conscience que la Covid n’occupe plus la place meurtrière qu’elle avait avant novembre 2020. De sorte que ceux-là ne peuvent plus ignorer l’hypocrisie d’une telle campagne sanitaire, sans en être quelque part complice.

À SUIVRE

Daniel Desurvire


Ancien directeur du Centre d’Étude juridique, économique et politique de Paris (CEJEP), correspondant de presse juridique et judiciaire. Daniel Desurvire est l’auteur de : « Le chaos culturel des civilisations » pointant du doigt les risques de fanatisme de certains cultes et de xénophobie de certaines civilisations, auxquels s’ajoutent les dangers du mal-être social, de la régression des valeurs morales et affectives ou de la médiocrité des productions culturelles, dont la polytoxicomanie en constitue l’un des corollaires. L’auteur choisit d’opposer le doute et le questionnement aux dérives dogmatiques et aux croyances délétères » (in, Les cahiers de Junius, tome III, “La culture situationniste et le trombinoscope de quelques intellectuels français” : Édilivre, 2016).


♣ ♣ ♣

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier: Daniel Desurvire pour Observatoire du MENSONGE


♣ ♣ ♣


Vous pouvez acquérir le livre de Daniel Desurvire en cliquant sur l’image :

(existe aussi en format liseuse)

Retrouvez les livres de Daniel Desurvire en cliquant ICI


♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Abonnez-vous à notre chaîne YOUTUBE, c’est gratuit, en cliquant


Un site comme le notre ne peut pas survivre sans votre aide !
Vous pouvez nous aider de diverses façons : 

  • nous suivre gratuitement, lien disponible sur chaque article,
  • partager nos articles au maximum,
  • acheter des livres que nous publions, c’est ICI

Ou contribuer du montant de votre choix :

Soutien du site via système de paiement 100% sécurisé : cliquer ICI


By Observatoire du MENSONGE

Pour une opposition constructive et réelle, le site de l'opposition au marxisme et au fascisme, ni rouge ni noir mais bleu : L'info évitée par les médias est là sur Observatoire du MENSONGE

3 thoughts on “Histoire d’un Président qui n’aime pas la France 13”
  1. Que ce soit au Fort de Brégançon ou partout ailleurs ce président a toujours fait honte à sa fonction suprême et, pis encore, à la FRANCE , qui doit supporter ce guignol ,ainsi que Darmanin, ministre qui a su démontrer son incommensurable incompétence.
    En effet, par son absence de lucidité , sans aucune perspective de vue, il a manqué d’anticipation lors d’une étape essentielle pour aboutir , puisqu’ il n’a même pas su prévoir qu’un immam ne sait pas seulement prêcher l’apocalypse contre la France et l’ Occident , mais sachant , en outre, marcher, tout simplement, il a su éviter d’être expulsé de notre Pays .
    Après avoir regretté, trop souvent son incompétence et ses imprévoyances notoires, il a rejoint définitivement le dernier clan gouvernemental des « NULS » .
    Tout , absolument tout, nous porte à croire que son Chef – président obéît à une oligarchie qui n’aime pas le genre humain, ni la FRANCE, et absolument point les Français , sauf les « masochistes » qui l’on réélu pour le servir inconditionnellement En vérité, ce président n’a qu’un seul objectif dicté par une oligarchie financière et , soutenu par ses sbires obéissants , dont une centaine d’ ex-députés non réélus lors des récentes élections législatives, que Macron avait invités , avec leurs familles, le lundi 29 août dernier, à dîner avec lui, dans les jardins de l’Elysée, aux frais des contribuables, non sans les avoir ensorcelés, je cite:  » à se tenir prêts !  » , lors du repas dînatoire , dit de « retrouvailles » , cette clique « anti-France « n’ a plus qu’un pas à franchir pour AFFAIBLIR LA FRANCE et, la détruire , afin de remplacer les Français par des « soumis » , et notre Pays France ne sera bientôt plus peuplé que de centaines de forteresses fécondées par plusieurs ethnies d’un mauvais esprit
     » anti-occidental  » , ceci, en multiples points de notre territoire national qui ne
    « sera plus » la France, puisqu’elle aura perdu  » IRREVERSIBLEMENT » son ÂME.
    AU FEU !
    Merci Daniel DESURVIRE d’avoir déclenché l’alarme.

Ecrire ci-dessous votre commentaire, merci :