Satire à vue

Par Jany Leroy


Soutien du site via système de paiement 100% sécurisé : cliquer ICI

En avant-première de l’hiver et de ses pénuries d’énergie, le « Grand jury RTL » a tenu à réaliser quelques essais lumière sur une invitée de marque : Agnès Pannier-Runacher, ministre de la Transition énergétique, espoir féminin du réchauffement des foyers français. Après quelques réglages, l’un des journalistes-techniciens tourne le bouton qui envoie le premier test : apporter tout l’éclairage sur le paradoxe « promotion de la voiture électrique » contre « crise de la production d’électricité ».

À la suite de l’exposé de cette contradiction, l’expérience scientifique débute sur une question : « Est-ce qu’encore aujourd’hui, vous dites aux Français : achetez des voitures électriques ? » Le ministre active son compteur Linky interne, arme le disjoncteur sur le thème proposé et se lance dans son explication. « Tout à fait », répond-elle. Les pics de consommation ont lieu pendant les pics de froid et « c’est en règle générale pas le moment où on fait sa recharge de batterie électrique ». Les parties en présence ont les yeux rivés sur l’ampoule du studio… Aucune lueur en vue. Selon l’envoyée spéciale sur le front du « Grand jury RTL », par moins cinq, l’automobiliste attend une remontée des températures pour recharger la batterie de sa voiture. Entouré des siens, il guette le dégel. Dans une prochaine interview, Agnès Pannier-Runacher traitera de l’hibernation du propriétaire de Tesla en milieu macronien. Un documentaire suivra.


« Cette vidéo sera sans nul dans l’Histoire de l’idiotie politique » (Alexandre Goldfarb)


Face à l’obscurité persistante, une deuxième tentative d’allumage s’impose. Pour parvenir à ses fins, le ministre dévoile le grand secret de la motorisation moderne. Tant pis si les industriels enragent de voir leur technicité exposée sur la place publique, il est temps d’informer les Français : « Ce que les gens ne savent peut-être pas, c’est que, précisément, d’avoir des voitures électriques qui ont une batterie électrique, c’est une réserve d’électricité » Ça alors ! Comment est-ce possible ?

Mais il y a plus fort. Un certain nombre de fournisseurs de batteries rechargeables sont couplés avec des petits modules de stockage. « Et ils sont en capacité, dans les moments de tension, de renvoyer l’électricité sur le réseau », conclut la spécialiste. Ainsi, des salles des fêtes seraient chauffées, quelques bars-tabacs également et des dizaines de batteries pourraient être rechargées !

Les tenanciers du « Grand jury RTL » allument leur lampe de poche. La panne de lumière persiste. Soudain un éclair, un trait de génie macronien surgit de nulle part : et si les modules de stockage envoyaient de l’électricité sur les batteries de voiture qui, elles-mêmes, alimenteraient les projecteurs du studio ? Agnès Pannier-Runacher penserait via une assistance vocale et Sandrine Rousseau serait branchée sur un groupe électrogène… Dans les couloirs de la radio, les conversations allaient bon train.

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier :
Boulevard Voltaire

Nous aimons la liberté de publier : à vous de partager ! Ce texte est une Tribune Libre qui n’engage que son auteur et en aucun cas Observatoire du MENSONGE 

L’article à lire absolument :

Nous sommes (encore) en guère !


Abonnez-vous à notre chaîne YOUTUBE, c’est gratuit, en cliquant

Un site comme le notre ne peut pas survivre sans votre aide !
Vous pouvez nous aider de diverses façons : 

  • nous suivre gratuitement, lien disponible sur chaque article,
  • partager nos articles au maximum,
  • acheter des livres que nous publions, c’est ICI

Ou contribuer du montant de votre choix :

Soutien du site via système de paiement 100% sécurisé : cliquer ICI


By Observatoire du MENSONGE

Pour une opposition constructive et réelle, le site de l'opposition au marxisme et au fascisme, ni rouge ni noir mais bleu : L'info évitée par les médias est là sur Observatoire du MENSONGE

4 thoughts on “Pénuries d’électricité : les solutions abracadabrantesques du ministre”
  1. Si nous devions avoir des problèmes d’électricité ce serait la faute à ce pouvoir qui a fermé des centrales et n’a pas réparé celles qui devaient l’être. C’est bien beau d’être écolo, soi-disant, mais pas au prix de punir les foyers surtout le splus démunis.

  2. Soit ce ministre est fou et à enfermer soit elle a trop bu mais dans tous les cas, elle est vraiment nulle et méprisante.

  3. Jany Leroy : Merci d’avoir rédigé un bel article « clé » qui dévoile l’incompétence notoire et l’insolence d’une ministre indigne de sa Fonction ( ex-secrétaire d’état auprès de BLM , ex-ministre de l’industrie).
    Vous devez savoir que tous ces dirigeants politiques ont obtenu un poste ministériel grâce à leur totale méconnaissance, afin ne point briller au-dessus de Macron, le seul et unique président représentant la France qui ose chausser des « baskets » lorsqu’il se recueille devant le cercueil de la Reine Elisabeth II.
    Décision présidentielle mûrement réfléchie, afin de  » PARAÎTRE », jouissant d’ une certaine « Modernité  » qui sied , néanmoins, très mal , lors d’un événement historique où l’on se doit , de se montrer  » RESPECTUEUX » d’un Protocole établi qui vaut pour tout Chef d’état , surtout lorsque l’ « Invité » représente la FRANCE ..
    Ces personnages là, avec leurs petits cerveaux malsains , dirigent la France, grâce à un système quasi inégalitaire.
    En effet, force est de reconnaître, que nous avons la chance d’avoir ces « NULS » qui voudraient nous faire croire qu’ils savent , notamment, lorsqu’ils répondent, avec un certain aplomb indécent, à des questions essentielles et, fondamentales pour vivre avec sérénité dans leur  » Modernité » ajoutée à des technologies nouvelles , vu leur incompétence, ces grands incapables, tous choisis par Macron, sont nombreux au sein de son gouvernement « truffé » d’incompétents notoires , comme cette ministre de la Transition énergétique , qui nous ferait rire si elle n’était pas ridicule, tout comme Macron.
    En ces temps critiques, où se joue l’ Avenir de l’ Humanité:  » Nous devons regretter qu’ aux yeux du monde , la France et, les Français continuent de passer pour des « Charlots » « . Mais , le « Grand Charlie Chaplin » était drôle.
    En outre, dans les  » Temps modernes » ,  » Charlot  » chaussé dans des chaussures en cuir, n’avait pas mal aux pieds.
    Décidément, cette caste ridicule et prétentieuse vivant en Ma cronie n’a pas le même cerveau que la FRANCE…
    !

  4. CQFD : une démonstration de la propagande crasse écolo-gouvernementale qui ne recule devant rien, pas même le ridicule assumé, pour faire admettre l’inadmissible. L’oral du bac, tel que pratiqué il y a une génération, aurait été une rude épreuve pour cette pauvre fille. Elle est, par contre, dans la fidèle ligne de ce qui caractérise le macronisme, à savoir l’enfumage !

Ecrire ci-dessous votre commentaire, merci :