Tour d’ivoire


Tour d’ivoire.

 par Alexandre Goldfarb

Ce qui est navrant dans notre système social et économique, c’est qu’il a échoué.

Ce qui est grave dans notre mode pensée, c’est qu’il n’y aucune place pour le changer.

Avec la sempiternelle phrase : » c’est pas mieux ailleurs », la société française n’avance plus, pire elle recule.

On nous dit souvent aussi, genre impuissance totale, « si on pouvait mieux, cela se saurait ».

Ces deux phrases cautionnent l’immobilisme des politiques et le coulage de la France.

Le point commun de tous, je dis bien tous, nos politiques c’est la taxe.

Dès qu’ils le peuvent, ils l’augmentent ici et là.

C’est hérétique. C’est un non sens absolu.

Les deux problèmes identifiés de notre société qui causent tous les autres sont liés : chômage et insécurité.

La droite au pouvoir depuis 11 ans n’a pas compris cela et elle continue à nous regarder depuis sa tour d’ivoire.

Aucun renouveau ne pointe à l’horizon.

J’aurais espéré comme tant de mes compatriotes que la défaite de mai 2012 lui inspire une volonté nouvelle, un nouveau programme et surtout une ouverture d’esprit.

Mais comme sœur Anne, je n’ai rien vu venir.

La droite s’accroche désespérément sur son néant et ses chimères.

Elle ne comprend pas et elle ne cherche surtout pas à comprendre, ce qui rend impossible toute innovation.

Je ne sais pas si Marine Le Pen a fait cette analyse mais elle peut espérer se comparer à Newton attendant que la pomme tombe pour la ramasser. Encore faudrait-il qu’elle y travaille…

Parce que cette UMP, que ce soit avec Copé ou Fillon, est cuite, finie, hors d’âge.

Union Mal Partie, tel est le nom que reflète aujourd’hui l’ex parti majoritaire de France.

Une droite, celle en tous cas que représente aujourd’hui l’UMP, poussive, poussiéreuse et malheureusement imbue.

Les grands virages politiques sont là.

Ni l’UMP ni le PS ne semblent devoir les prendre.

Pourquoi ?

Simplement par habitude de ne pas se remettre en cause, par laxisme et parce que ces partis ne croient pas au changement d’une manière générale.

L’UMP est en voie de disparition pour trois raisons :

1/- elle est incapable de se remettre en cause

2/- ses cadres sont pédants,

3/- elle vit dans sa tour d’ivoire.

Son futur risque d’être pénible car je ne vois pas comment elle peut à ce rythme et sans rien proposer remonter sa pente.

D’ailleurs la preuve en est car Copé, injoignable, qui ne répond jamais, va se prendre une sévère défaite aux élections de l’UMP et va perdre contre le pire des candidats que la droite pouvait avoir : Fillon! Les socialistes peuvent déjà s’en réjouir car cela va leur permettre un second mandat.

Or nous sommes dans un monde qui évolue sans cesse et où les acquis fondent comme neige au soleil.

Vous pouvez toujours leur écrire, ils ne daignent jamais vous répondre. J’ai quand même commis deux lettres ouvertes au Secrétaire Général, envoyées directement sur son mail et pas même un simple accusé de réception par politesse. Alors que Sarkozy m’a toujours répondu.

Ce mouvement, l’UMP, est devenu impersonnel, loin du peuple, snob.

Pour avoir été à plusieurs reprises à son siège, je peux vous confirmer que ce n’est pas qu’une impression mais hélas une certitude.

La gauche ne pose pas tous ses problèmes car elle vit dans son dogme qui l’empêche d’office de gouverner intelligemment.

Là où il fallait avoir le courage de rompre la politique de la droite molle, la gauche l’amplifie.

Il fallait détaxer le travail, seul moyen de créer de l’emploi.

La gauche a préféré le taxer lourdement, empêchant d’office toute relance du pouvoir d’achat en plus.

C’est ainsi.

Imaginez une boutique dans laquelle vous rentrez et où les vendeurs sont si peu à l’écoute, si peu aimables que vous n’avez plus qu’une envie, c’est en sortir.

Vous êtes à l’UMP.

Imaginez une échoppe faite de bric à brac et tenue par des vieux pas plus aimables d’ailleurs que les vendeurs de la boutique.

Vous êtes bien chez les socialistes.

Dans les deux cas, le maître mot c’est l’immobilisme, le refus d’essayer et le manque d’imagination.

La gauche manie mieux les mots que la droite et elle a su emprisonner cette dernière dans des pièges classiques : la peur étant le maître mot.

La gauche n’hésite pas pour sa cause dogmatique et sclérosée a inventer de nouveaux mots comme, celui-là je l’adore, « droitisation ».

La droite, non mais vous vous rendez compte, se « droitise ».

Les médias aux ordres, qui entre parenthèse ne font plus leur métier originel qui consiste à informer, sont les relais des socialistes en toute impartialité.

On sort les gros canons et on envoie du lourd et Oh surprise, cela fonctionne puisque les gogos ont choisi la gauche pour achever la France.

En fait les politiques et les médias et aussi quelques privilégiés vivent en cercle fermé.

Le roi est mort mais la cour est vivante.

Innover est tabou dans ce milieu.

Pour l’élection présidentielle, j’ai lu les professions de foi des 10 candidats, je sais c’est courageux, et aucun n’a fait des propositions contraires à l’habitude…

Tous se servent de l’Etat pour alourdir la taxe.

Leur seul moyen est là.

Nous sommes dans un pays où l’évidence n’est pas un signe de bonne santé mentale.

L’aliénation étant totale, puisque par un décret de la pensée unique, il a été dit et redit qu’il n’existait pas d’autres moyens de nous gouverner.

Alors nos politiques continuent dans une voie sans issue.

Voie fatale puisqu’elle est incapable de créer des emplois et d’assurer la sécurité des personnes et des biens.

Notre société décadente et obsolète va ressembler d’ici peu au Far West. Il faudra sortir avec son colt pour y survivre.

Le monde occidental a déraillé.

Dans leur tour d’ivoire, nos dirigeants font comme si rien n’avait changé.

Ils sont contents de leur politique stupide et catastrophique.

Aucun sauf peut-être, il y a quelques années, Alain Madelin, n’a seulement accepter une autre voie pour gouverner.

Nous, les veaux de France, nous sommes fatalistes et nous attendons gentiment la mise à mort.

Notre amnésie est salutaire pour nos politiques et tant que ce mode de pensée régira la France, la France sera fichue.

L’isolement intellectuel et humain de nos politiques est tel que notre avenir est derrière nous.

A l’horizon, je ne vois rien qui puisse apporter de bonnes nouvelles.

On ne change pas une équipe qui perd en France.

Un sujet tabou le démontre chaque jour : l’Islam.

La France est laïque, c’est même écrit dans sa Constitution.

Mais rien n’est trop beau pour faire plaisir ici aux islamistes.

Ils peuvent imposer leurs règles religieuses, c’est normal.

Nous leurs construisons des mosquées avec des financement publics et quasiment gracieux, c’est normal. En général le terrain est donné pour un Euro symbolique…

D’ailleurs l’Etat laïc c’est la séparation de l’église et de l’état.

Rien n’a été dit sur la séparation de l’Etat et de la mosquée…

Dans des écoles de la République laïque, des vestiaires spécifiques ont été construits, des repas spécifiques sont servis.

Dans des piscines municipales, des horaires sont réservés aux islamistes.

Dans la rue, alors que la burqa, pudiquement appelée ici le voile intégral, rien à voir avec le casque du même nom, a été interdite mais cela n’empêche pas d’en voir plein.

La violence et le racket à l’école dénoncée dès juin 2004 par le rapport OBIN enterré par le ministre de l’époque, un certain François F….., alors que ce rapport dénonçait un état de faits qui n’a cessé d’empirer depuis. Imaginez ce que nous aurions pu éviter si les politiques en charge du pays avaient alors réagi et agi.

A quand en France, la police religieuse pour vérifier que la charia est bien appliquée ?

Le Maire de Paris organise chaque année aux frais de ses administrés, la fête de la fin du Ramadan.

Il ne fait rien pour les autres fêtes religieuses.

Pour Ramadan, nous avons eu droit à un véritable déferlement médiatique .

Cela n’a pas lieu d’être.

Nous ne sommes plus dans un Etat laïc.

La gauche française partisane et dogmatique a empêché pendant presque quarante ans toutes les lois qui auraient permis de lutter contre le terrorisme islamiste. Sous le prétexte de l’antiracisme, la gauche française, fidèle alliée sans scrupules de la cause islamiste, a refusé de voir l’évidence et continue à la nier.

Maintenant qu’elle a tous les pouvoirs, il faut craindre le pire.

Que faudra-t-il donc pour sortir de sa torpeur le peuple français ?

Qu’une université entière saute ? Ou une maternelle ? Ou une salle de spectacles ? Ou un marché ? Ou le tout ?

Cela s’est déjà produit dans d’autres pays.

Avec les mêmes terroristes : les assassins islamistes.

Du même acabit que celui qui a assassiné des enfants et des soldats français à Toulouse.

Les belles paroles des uns et des autres sont dépassées.

La France charitable n’a plus les moyens de l’être et ne veut plus rien dire.

Aucun pays au monde, je dis bien aucun pays, n’a toléré ce que la France a toléré : des étrangers qui viennent cracher tous les jours sur nous les français. Ils n’ont même pas la reconnaissance de ce que la France leur donne.

On lit et on entend un peu partout que le problème islamiste en France serait le fait du conflit israélo-palestinien.

Mais quel est le rapport avec la France ? Je ne vois pas bien.

Ici ce n’est pas Israël ni un pays de juifs, ici c’est la France.

Vous savez une nation qui a une longue et grande histoire.

Je ne vois pas en quoi un conflit lointain pourrait être la cause de l’islamisme en France même en cherchant bien. Cet amalgame typiquement raciste sert d’alibi à toutes les exactions et drames futurs.

Serions-nous aussi stupides pour accepter cette explication ?

Explication 100% de gauche, reprise d’ailleurs dans le dossier du Nouvel Obs sur « l’antisémitisme : ce que l’on ne veut pas dire » du 5 juillet 2012. Pour la gauche, il ne fait aucun doute que la cause de cet antisémitisme islamiste en France est uniquement lié au social et à Israël. Vous savez le fameux ascenseur social laissé en panne sous la droite et que la gauche va réparer…

Dont acte.

Ce qui est tout simplement une excuse alors inacceptable dans une République supposée laïque.

Cerise sur le cake, pour la gauche et je cite « l’antisémitisme de l’extrême droite est plus organisé » et plus loin « celui des banlieues semble plus spontané, non prémédité ». C’est d’ailleurs pourquoi dans les manifestations islamistes en France, les gens crient « mort aux juifs » parce que justement, ils n’ont pas eu le temps de s’organiser.

Je ne savais pas qu’il existait des catégories de racistes avec sans doute aussi des degrés: plus hypocrite, tu meurs.

Parce que, il faut quand même le dire, la gauche antisioniste a souvent dérapé vers l’antijudaïsme.

Je sais que ce sujet est délicat mais il est bien réel.

Certaines déclarations de « Moi Je » depuis 2007 sont clairement antisionistes…

La gauche parée de ses atours antiracistes n’est pas dans cette affaire innocente et son dogmatisme marxiste pue le racisme à plein nez.

Certes le tout est enrobé dans du papier rose apaisant mais cela reste quand même du racisme.

De nos jours tout est possible malheureusement.

Ainsi les européens refusent l’évidence que l’Iran fabrique bel et bien une bombe pour la faire sauter un jour et non pas pour la ranger dans un musée.

Ainsi les européens ne veulent pas voir dans le Hezbollah une organisation terroriste qui a pourtant assassiner des soldats de l’ONU.

Au nom de l’Islam, on tue des bébés, des enfants n’importe où dans le monde et l’Occident hébété, paralysé regarde ces meurtres en direct.

Drôle de monde quand même !

#######################################################

Les médias tronquent la réalité au profit de l’idéologie et je trouve cela proprement scandaleux, surtout au pris où les journalistes sont payés et avec les avantages fiscaux qu’ils ont.

Cela ne peut pas continuer, nos politiciens parlent et parlent mais n’agissent jamais !

Il y a des mots comme cela qui bercent les gogos :

résistant, envahisseur  ou occupant, raciste  solidarité, partage  rassemblement, dans le haut de gamme, vous avez aussi réactionnaire, fasciste, nazi.

Vous êtes sûr qu’ils fonctionnent à cent pour cent. Essayez c’est super simple.

C’est extra chantait Léo Ferré.

C’est extra de nous prendre pour des couillons…

C’est pourquoi j’ai créé LDP – La Droite Paritaire – que je vous invite à soutenir.

 La vérité est une délicieuse plante qui ne pousse pas toujours comme on voudrait©.

La vérité est une délicieuse plante qui ne pousse pas toujours comme on voudrait©. ©Alexandre Goldfarb,  septembre 2001.

A lire :

Liste des méprisants
LDP – La Droite Paritaire
FIL INFO LDP
Ami, entends-tu la droite ?

Publicités

26 commentaires

  1. Cope est pédant et n a pas l étoffe d un chef : je suis UMP et ancien ministre de Sarko et je lui ai écrit au sujet de l élection du président UMP il ne m a jamais répondu : c est dire !

    J'aime

  2. Il ne faut pas espérer grand-chose de la part des politiques depuis l’ère mitterand pour pouvoir créer des emplois. Puisque celui-ci à libérer les prix avec le patronat de l’époque et accélérer les délocalisations.

    On a cru que la délocalisation permettrait d’accroître la croissance, alors que çà était l’inverse. La situation se retourne contre eux ! Les salaires n’ont fait que de stagner et les produits bas n’ont pas permis d’accélérer la relance. En tout état de cause les licenciements n’ont qu’un effet multiplicateur d’une dégradation continuel du chômage tout partie politique confondu. Que ce soit de mitterand à la futur droite de 2017, rien ne changera, lorsqu’il ne sont plus au pouvoir, ils font campagne, ainsi on nourrit des rigolos payer de 14000 € à 20000 €, plus les avantages requis ! la prochaine campagne ne sera qu’un futur leurre !

    A une certaine époque de ses 32 ans d’économie politique, ils auraient dû stopper par tous les moyens la course efreiner des délocalisations. Ainsi cela aurait permis de préserver un minimum d’emploi sur tous le territoires ! le smic étant devenu un salaire de S.D.F.
    Mais maintenant c’est trop tard, on n’était à 1.998000 chômeur en 2008 pour finir à 2.987.100 emplois soit 1000.000 emplois en quatre ans ! D’ou 250.000 par an ou 25.000 par mois. Sarko a rien foutu, tout ce qu’ils savent faire c’est de tronquer ce chiffre en permanence.
    En conclusion aujourd’hui, c’est qu’on est incapable de créer de nouveaux emplois !

    J'aime

  3. C’est tout à fait vrai, Copé ne répond à personne et Fillon idem… Je ne sais pas pour la gauche mais à droite c’est sûr, ils méprisent les gens. Pareil au FN d’ailleurs où ils vous snobent et ne répondent absolument jamais.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.