Moi aussi, j’ai honte

J’ai choisi de porter à votre connaissance cette lettre qu’un jeune étudiant français à Londres m’a fait parvenir. Lettre qu’il a envoyé au journal…

Moi Aussi , j’ai honte

Je suis français étudiant à l’université à l’étranger. Bien que je sois loin de mon pays, je suis de très prêt l’actualité française et je suis malheureusement tombé sur votre Une à l’encontre de Monsieur Arnault.

Tout d’abord, j’aimerai vous rappeler que les entreprises appartenant à Monsieur Arnault emploient plus de 50 000 familles dans son groupe. 

Par la suite, les revenus issus de l’ensemble de ces entreprises  ont toujours contribué à l’essor de l’économie française et continuent d’ailleurs.

Le rayonnement international du groupe de Monsieur Arnault à travers ses marques les plus connues donne une certaine image de la France.

Quand j’ai lu votre Une, j’ai tout d’abord cru à un montage. Mais, après avoir parcouru votre site et vu votre édition papier, j’ai pu constater que c’était réel.

Je trouve tout simplement cela scandaleux et honteux que l’on puisse traiter un homme qui a pendant plusieurs décennies fait briller la France tout en payant ses impôts en France depuis qu’il est en âge de le faire. Alors que franchement, s’il l’avait voulu, il aurait pu s’expatrier depuis longtemps comme tant d’autres.

L’image que cela donne de notre pays est beaucoup plus salie que celle de son éventuel exil. Je ne suis pas d’accord avec le fait que les français les plus fortunés s’exilent afin de payer moins d’impôts, bien qu’il soit concevable de le faire et soyons honnêtes, si vous étiez dans cette situation, peut-être que vous seriez déjà partis depuis plusieurs années. 

Aujourd’hui j’ai honte de la presse de mon pays. Mais, plus que cette honte, je suis triste. Triste de voir à quel point votre haine peut vous pousser à de telles bassesses. Triste de voir qu’aucun média n’a dénoncé votre journal. 

Je ne suis qu’un français parmi tant d’autres et mon message ne sera peut-être qu’une goutte d’eau dans l’océan… Mais, pour moi, vous avez atteint l’image de mon pays et même si je suis à l’étranger, ma fibre patriotique sera toujours forte. A moins que ce ne soit que le début d’une série de plusieurs Unes que vous allez publier… Dans ce cas là, je ne suis pas Monsieur Arnault et je n’ai pas sa fortune, mais je n’ai aucune envie de vivre dans un pays où la liberté de presse signifie liberté de tenir des propos infâmes sur des personnes qui ont fait tant pour leur pays. 

Traiter Monsieur Arnault de « riche con », c’est tout simplement prouver à quel point vous êtes prêts à vous abaisser afin de vendre votre journal. Je suis déçu quand je vois que cela fonctionne. Mais, c’est connu, Louis Ferdinand Céline disait même « La merde a de l’avenir. Vous verrez qu’un jour on en fera des discours. »

Il avait malheureusement raison.

 Albert Vidal, étudiant français à Londres.

Pour copier et transmettre ce  texte, indiquez obligatoirement le copyright ci-dessous:

Copyright Albert Vidal pour http://observatoiredumensonge.com/

 

A lire aussi : « J’ai honte » par Alexandre Goldfarb

7 commentaires

  1. Ping : Norbert de Paris 8
  2. oui moi aussi j’ai honte, honte de cette une mais honte aussi de tous les médias français.
    Par contre, citer Céline comme la voie de la raison me parait très déplacé.

  3. Cet étudiant a parfaitement raison de s’indigner mais que l’on comprenne bien que le début de cette haine provient d’un certain hollande qui incitait les foules contre les riches, lui qui pourtant osait prétendre que N. Sarkozy divisait le pays, lui que fait-il il sème la haine contre les gens qui sont plus que nécessaires à notre pays, ne voit-il pas où en est le chômage ? comme il n’a jamaus travaillé de sa vie évidemment celà lui parait impossible que des gens aient envie de réussir autrement que par de la tromperie et du mensonge permanent comme lui. Il a semé la haine des riches comme il a semé la haine contre N. Sarkozy. Français ouvrez les yeux cet individu vous conduit à votre perte.

Laisser votre commentaire