La désinformation, c’est maintenant!

La désinformation est une gangrène qui tue les démocraties, elle crée les conditions du totalitarisme, de la pensée unique.

L’info évitée par les médias est là sur Observatoire du MENSONGE

Vous aimez ? Vous transmettez !

Un exemple qui illustre le possible

La désinformation, c’est maintenant !

En ce moment, des médias reparlent des fameuses vacances de trois jours prises par Sarkozy sur le bateau de Bolloré. Sans oublier le Fouquet’s qui est un tatouage sur le front de Sarkozy, son étoile de David.

C’est vrai que c’est plus grave que les milliards que sont en train d’engloutir les socialistes pour ne rien sauver du tout.

La fameuse relance est noyée sous un flot de taxes et d’impôts iniques et injustes qui ne servent qu’à permettre aux socialistes de mener grand train, preuves à l’appui. Dès son intronisation, « Moi Je » a fait péter les compteurs, lire ici.

Et puis voici un sondage fabuleux et tellement orienté qu’il fait penser à la propagande allemande durant la Seconde Guerre Mondiale ou à la propagande russe sous Staline. L’Etat PS se met en place doucement mais sûrement.

Dans les deux cas, il s’agit de dictatures totales.

Là où les questions sont posées de façons totalement fermées et visent à obtenir la réponse souhaitée.

Faisons simple pour démontrer cela.
Voici la question : quelle est votre couleur préférée ?
La palette des couleurs est très vaste donc le choix aussi mais alors ce ne serait pas un sondage maison. Donc il faut restreindre au maximum le choix et du coup le sondeur propose deux couleurs, disons le bleu et le rouge.
C’est à peu près le système employé par le sondeur sauf que la question est bien entendu politique.

Et la voici la question du sondage : « pensez-vous que la Droite se droitise ? » « Droitiser «  est un mot absent des dictionnaires français mais que la Gauche a créé pour expliquer que Sarkozy faisait une politique trop à droite, limite extrême droite et qu’il se rapprochait de Le Pen, crime suprême dans notre démocratie de pacotille..

Oui parce que la Gauche, elle, a le droit de pactiser avec des fascistes notoires aux idées staliniennes  mais la droite, elle, n’a pas ce droit quoiqu’il arrive.

La Droite se doit d’être la plus molle possible, la plus centriste aussi et bien sûr doit se comporter comme un bon petit fayot avec les médias.

A ce jeu de dupes, un seul perdant : c’est le français.

Un jour, du moins j’ose le croire, il va se réveiller et s’apercevoir que pendant plus de quarante ans, il s’est fait gruger, voler et prendre pour un demeuré. Depuis Giscard qui a ouvert la voie, puis le Maître de la désinformation, Mitterrand et maintenant son digne successeur « Moi je », la désinformation a été érigée en mode de fonctionnement de tous nos politiques. remarquez comme ils sont tous incapables de répondre directement à une question simple. il faut qu’ils biaisent, qu’ils répondent à côté et jamais sur le sujet. C’est un art, une habitude et même une seconde nature.

Evidemment, mais vous l’avez déjà deviné, le résultat du sondage est sans appel et condamne la « droitisation » de l’UMP.

Comme par enchantement le même sondage adoube les pires mous de la Droite, ceux qui justement ont montré allégeance à la Gauche.

Cela va de Fillon à Juppé. Ceux de la Liste des méprisants. Tout le monde le sait que l’UMP est en pleine dérive et connait un avis de tempête. ce n’est pas le débat en forme de match nul qui redore son blason.

Le premier, Fillon, qui a sabordé discrètement la campagne de la Droite pour assurer la défaite et le second, Juppé, qui trouve bien, même formidable, l’arrivée au pouvoir en Egypte d’un Président Frère Musulman. Ledit Frère Musulman qui annonce la couleur d’entrée en déclarant qu’il souhaite construire une union durable et forte avec l’Iran !

On nage quand même en plein délire en Occident et ici en France dans une euphorie absurde et malsaine.

Je ne sais pas quand le pire arrivera mais ce que je sais c’est qu’il est en route.

Il s’agit d’un problème de civilisation pur et dur.

D’un côté, les occidentaux ou blancs qui ne voient rien, ne comprennent rien et vont être anéantis.Nous ne sommes pas très loin de 2034, l’année où…

D’ailleurs et curieusement la gauche actuelle est antisémite, pardon antisioniste, et aveuglément prend position quoiqu’il arrive contre Israel, la seule démocratie du Moyen-orient. Avouons que cette attitude est étonnante pour des gens soi-disant épris de liberté et de démocratie. Leur mauvaise foi n’a pas d’égal dans cette attitude et les masques sont tombés depuis longtemps sauf, et je peux le comprendre mais pas l’admettre, que de nombreux juifs de gauche n’acceptent toujours pas cette réalité. Pourtant tellement évidente…

De l’autre, une véritable armée en croisade au nom de l’Islam qui avance vite et bien, car il faut reconnaître à ses dirigeants cette capacité et cette force politiques à s’emparer du pouvoir partout sans trop de sang versé ou du moins apparent.

Je crois que nous les occidentaux sommes victimes d’un mirage.

Mirage que nous avons appelé dans notre abrutissement « le Printemps Arabe »! Illusion d’un printemps en fait.

Mirage bourré d’illusions et de conneries.

Les populations sont placées sous le joug de dictatures islamistes et sont condamnées à un méchant retour en arrière. La charia leur est imposée par la force et sans pitié.

Lequel Islam est salué chaleureusement par nos dirigeants occidentaux qui dans leur mollesse et leur renoncement ont cédé sur tout et pour tout. Véritable crime contre l’humanité et aveuglement collectif creusent notre tombe.

Je rappelle à tout hasard un moment de notre Histoire, certes pas très glorieux, quand l’Allemagne d’Hitler a envahi la France, la grande majorité des français et plus encore de la Gauche française étaient pacifistes et ont été du côté d’Hitler en qui ils voyaient  une sérieuse garantie pour ladite paix dans le monde. Cela a quand même duré jusqu’en juin 1941 lorsque l’URSS s’est déclarée en guerre contre l’Allemagne.

On a vu ce que cette illusion foireuse a engendré.

Eternel recommencement hélas que nous sommes en train de revivre en changeant juste les acteurs.

Sincèrement à la lecture des atrocités commises par les nazis, je ne pensais pas possible que le monde puisse d’une manière ou d’une  autre revivre pareil désastre humain.

Aujourd’hui je sais que je me suis trompé.

Aujourd’hui, ce n’est qu’une question de temps.

La dialectique, les mots, est la même qu’il y a 79 ans quand Hitler s’empara légalement du pouvoir en Allemagne en 1933.

J’entends les mêmes phrases stupides que j’ai lu dans les admirables livres écrits par l’historien trop méconnu Philippe Aziz sur la collaboration française entre 1939 et 1945 (Tu trahiras sans vergogne – et – Au service de l’ennemi).

J’ai cette étrange sensation de ne pas être dépaysé, d’attendre une Nuit de Cristal ou le fameux Procès des Blouses Blanches, de savoir que cela est encore possible et réaliste.

Les gens que j’entends sur différents sujets concernant notre société ont les expressions et les certitudes qui ont mené le Monde à la folie la plus meurtrière connue à ce jour.

Mais l’être humain est ainsi fait que pour excuser l’inexcusable, il fait des comparaisons.

Certes toute mort causée par un homme sur un autre homme est regrettable.

Cependant, l’Holocauste est unique.

La solution finale prônée et quasiment achevée par le nazisme n’a pas d’équivalence connue.

Elle est et sera pour toujours inexcusable.

Donc, nous pouvions penser à juste titre qu’elle ne se reproduirait plus. Comme dit souvent « plus jamais », hélas nous nous sommes trompés.

La banalisation des faits est telle que tout devient réalisable y compris et justement le pire.

En écrivant ces lignes testament d’un monde qui se meurt, je sais que j’ennuie ou je choque ou les deux à la fois.

Je ne peux pas faire autrement.

Connaissez-vous la philologie ? C’est l’étude d’une langue, d’une civilisation par l’analyse de ses textes.

Victor Klemperer, Juif Allemand, professeur de philologie, dès l’avènement du nazisme lui a consacré une étude philologique.

Cette étude, tenue comme un journal, a révélé que Hitler serait un dangereux meurtrier et qu’il ferait un massacre des juifs.

Klemperer note jour après jour toutes les manipulations des nazis sur la langue allemande. Cette langue du Troisième Reich, Klemperer l’appelle Lingua Tertii Imperii, qu’il code pour plus de sûreté par les lettres LTI.

Klempfrer remarque que le nazisme crée plein de mots composés par exemple en utilisant le préfixe « Volk » qui signifie Peuple en français. Klemperer note que cela n’est pas innocent comme choix et vise à faire croire que le nazisme veut servir le peuple allemand. Le but est aussi de faire croire que le nazisme existe depuis longtemps. Et bien sûr qu’il défend les valeurs traditionnelles de l’Allemagne avec le fameux « Deutscland über alles » (L’Allemagne au dessus de tout).

On retrouve ici et maintenant des mots créés pour la cause comme « droitiser » et ses dérivés ou encore, j’adore, « franco-français »… Nous sommes dans la pure désinformation et nous tentons comme nous pouvons de la « réinformation« .

En outre Klemperer montre que le nazisme a cherché à asservir la langue allemande pour mieux contrôler la pensée.

D’ailleurs les nazis ont aussi pensé à créer un uniforme calqué sur ce qu’avait fait Mussolini  avec ces « chemises noires » et les nazis vont organiser de grandes réunions publiques dans des stades, les chemises seront brunes et sinistres et la main droite sera tendue en guise de salut et d’approbation.

Il semble en France que ce genre de choses soit l’apanage de Mélenchon et de son Front de Gauche qui ouvertement sur son site appelle à de grandes manifestations avec le rouge pour couleur, chemise, écharpe, polos ou autres vêtements à base de rouge.

Pour revenir à Klemperer et à son journal, il écrira avec lucidité et sans détour, jour après jour, comment le Juif sera privé de son statut d’être humain pour finir dans un four.

Ce sera la parie de son journal  intitulée « Je veux témoigner jusqu’au bout » couvrant les années 1942 à 1945 qui sera la plus bouleversante bien que la partie « mes soldats de papier » couvrant 1933 à 1941 est prémonitoire et d’une remarquable lucidité.

Klemperer se régalerait à étudier le verbiage actuel et il ne serait pas dépaysé.

Voilà j’avais à cœur d’évoquer cette triste réalité que les occidentaux englués dans la société « ultralight ©» ne veulent ni voir ni admettre.

La vérité est une délicieuse plante qui ne pousse pas toujours comme on voudrait.©

HOLLYLAND© ton univers impitoyable…
Les médias sont les complices de cette idéologie foireuse.
Je résiste et vous ?
Alexandre Goldfarb

Tous droits réservés
Merci de faire suivre ce message en indiquant (copiez-le) :
copyright: Alexandre Goldfarb pour https://observatoiredumensonge.wordpress.com/

Autres copyrights :
Société « ULTRALIGHT© » ©Alexandre Goldfarb, avril 2007.
HOLLYLAND©©Alexandre Goldfarb, mai 2012.
La vérité est une délicieuse plante qui ne pousse pas toujours comme on voudrait©. ©Alexandre Goldfarb,  septembre 2001.

OSEZ et devenez « suiveur »

de l’Observatoire du MENSONGE et de la Désinformation…

  • A lire absolument :  réinformation en cliquant ICI
Publicités

AMALGAME

Vous aimez ? Vous transmettez !

L’info évitée par les médias est là sur  Observatoire du MENSONGE

 

Amalgame

Lutter contre la désinformation, je crois que c’est le combat de tous les temps : le bien contre le mal.

Je ne vois pas le lien entre le racisme et l’antisémitisme, car le judaïsme est une religion et non une race. Il faut arrêter cet amalgame qui ne vise qu’à perturber les esprits.
C’est de la dialectique bien marxiste bien pourrie.
Ce genre de propagande qui a par le passé provoqué le plus grand drame humain de tous les temps causé par l’homme contre son semblable.
Le but est à n’importe quel prix minorer l’antijudaïsme aux yeux du monde ce qui se passe en fait avec sa nouvelle appellation : antisionisme.

Malheureusement cela fonctionne bien même chez de nombreux juifs.
Ce genre de confusion savamment entretenue vise aussi le devoir de mémoire de la Shoah qu’il faut absolument banaliser pour les antijuifs.
Toute la technique des antijuifs est justement de mélanger tout et juste de faire ressortir les graves fautes des juifs, pardon des sionistes en Israël. Ils cherchent à démontrer qu’Israël a trahi l’esprit Juif et n’est qu’un pays bien raciste et bien fasciste, voir nazi, ce qui n’est pas anodin.

Ce paradoxe est le grand classique de l’antijuif de tous temps. Ce qui me navre, c’est que l’Occident y a succombé.

Rien d’étonnant puisque le CIO a laissé défiler un état qui n’existe pas en 2012…

Dans un silence total comme si j’étais le seul à l’avoir vu !

Ce fait prouve combien il sera difficile de survivre pour un Etat Juif.
Le danger est cette propension à tout abaisser, tout critiquer systématiquement, tout vouloir expliquer, disséquer et surtout cette tendance mode mais dramatique au révisionnisme et négationnisme.
Il est de bon ton de remettre la réalité en question.
Jusqu’à réécrire l’Histoire…
Ainsi après le 11 septembre 2001 de sinistre mémoire, des livres ont fleuri pour expliquer que ce jour là était une invention ou un complot ourdi par les américains. Le pire c’est que ces personnes abjectes et crimininelles dans leurs intentions sont invitées par nos médias.

Le silence règne partout.

Dire les choses est devenu dangereux. Oser la vérité est une hérésie.
L’antisionisme est en pleine action.

De l’appartenance de Madame BEN ALI au Mossad à la propagande anti Coca Cola, boisson qui tuerait les palestiniens, l’antisioniste passe à l’attaque. (voir liens ci-dessous)
Exemple Coca Cola : http://www.wat.tv/video/coca-cola-contient-alcool-3odjr_2eyrd_.html
Exemple Madame Ben Ali http://www.partiantisioniste.com/journal-tv/pas-l-info-speciale-5-0774.html

Sans oublier notre grand ami Dieudonné et sa liste antisioniste ! Liste officielle et imprimée pour une élection républicaine sans que cela ne choquent les associations et autres « droits de l’hommiste ».
Il faut absolument citer  l’écrivain socialiste Pascal Boniface chantre actuel de l’antisionisme en France qui est régulièrement invité par les médias et qui déverse toujours ses boniments contre des personnalités juives avec une nette préférence contre BHL et Adler.
Leur parade absolue : « je ne suis pas anti-juif mais anti-sioniste! ».

Lors d’un rassemblement à Jérusalem, le 23 janvier 2012, le Consul général de France à Jérusalem, Frédéric Desagneaux, a déclaré « Bienvenue à Jérusalem, capitale du futur état de Palestine ! » Alors après n’allez pas me dire qu’il faut voter pour Juppé et sa clique ! Evidemment pas un mot dans nos médias comme par enchantement. Le vice consul a ensuite déclaré au Jérusalem Post qu’il avait voulu dire « Jérusalem sera la capitale des deux états ». Malheureusement cette phrase n’a pas été entendue alors que celle que je cite a été enregistrée… Mais ce n’est pas tout, car dans son allocution à Jérusalem, le consul a indiqué qu’il portait aussi le titre d’ambassadeur de France en Palestine.

Donc nous pouvons constater que les antijuifs, pardon les antisionistes peuvent se permettre d’injurier, de mentir et de dire n’importe quoi. Nos médias laissent tout passer dès lors que c’est dans ce sens. Cette attitude qui permet l’amalgame est suicidaire pour l’Occident.
Définition  du mot « sionisme » (Le nouveau Petit Robert 2007) : « Mouvement politique visant à l’établissement  puis à la consolidation d’un Etat Juif en Palestine. » « Le sioniste est relatif ou favorable au sionisme » (même dictionnaire) Je peux créer ici la définition française du mot antisionisme : doctrine qui ne veut pas d’un Etat Juif!

Alors ?

Maintenant voici la Turquie qui bascule à son tour par la volonté d’un homme : Erdogan. Erdogan le Premier Ministre turc veut rétablir l’empire ottoman avec pour fer de lance l’islam intégriste.
Erdogan se regarde dans la glace comme le futur empereur du monde musulman. Mais qui parle de son passé de nazi ? Qui ose dire qu’il a même été arrêté en Turquie pour cela ?
Qui connaît son passé et ses études dans une école islamiste pour devenir prédicateur ?
Personne bien entendu.
En 1974, Erdogan avait écrit une pièce antisémite jouée dans différents endroits de Turquie puis la pièce a été  retirée de l’affiche parce que trop antisémite et trop ouvertement pro nazie. La pièce décrivait les juifs comme le faisait Hitler dans ses écrits. Puis entre 1970-80, Erdogan fut membre d’un groupe musulman extrémiste prônant déjà la Guerre Sainte ou Jihad. Il déclarait alors « que son objectif était la disparition de l’Etat d’Israël ».
En 1988, époque où la Turquie était foncièrement laïque et pro-occidentale, Erdogan fut envoyé en prison pour dix mois pour « incitation contre l’Occident et les juifs ».
Après sa sortie de prison Erdogan proclama la célèbre déclamation des maîtres de l’islamisme turc : « Les mosquées sont nos casernes, les coupoles nos casques, et les minarets nos baïonnettes ! »

Nous occidentaux n’avons pas senti le danger de cet amalgame. Or il s’agit d’une guerre de religion affichée et décrite par l’Islam. Voir mon texte 2034 en cliquant ICI.

Le Qatar investit mais pas seulement dans des affaires. Le Qatar finance l’islamisme ici en France sous le bienveillant et passif support de notre gouvernement. Le Qatar donne pas mal d’argent aux banlieues parisiennes, lyonnaises et marseillaises et de manière tout à fait transparente. Le Qatar prône ici la charia et le refus de l’intégration. Je croyais que nous vivions dans un pays laïc…
Lequel Qatar bénéficie ici en France d’un régime « simplifié » d’imposition : pas de taxe sur les plus values et 5 ans sans ISF. Ce régime préférentiel et unique a été maintenu par l »Moi Je » et même amplifié par un nouveau don aux banlieus de quelques centaines de millions d’Euro…

Donc il ne faudra pas sortir le sempiternel « je ne savais pas «  ou « tu crois » ou encore « t’es sûr » ou autre connerie.
Parce que là vous savez.

La vérité est une délicieuse plante qui ne pousse pas toujours comme on voudrait.©

Les médias sont les complices de cette idéologie foireuse.
Je résiste et vous ?
Alexandre Goldfarb

Copyrights :
Pour copier et transmettre ce  texte, indiquez obligatoirement le copyright ci-dessous:
Copyright Alexandre Goldfarb pour https://observatoiredumensonge.wordpress.com/
La vérité est une délicieuse plante qui ne pousse pas toujours comme on voudrait©. ©Alexandre Goldfarb,  septembre 2001.

OSEZ et devenez « suiveur »

de l’Observatoire du MENSONGE et de la Désinformation…

A lire aussi /

UN JOUR, LA NUIT

La terre et la mer

Illusion d’un printemps

2034, l’année où…

Plaidoyer pour ma terre

Match nul

Match nul.

photo : Miguel Medina, AFP

La preuve est là pour l’UMP comme pour les socialistes avec des débats soporifiques et sans intérêt.

Les français en parfaits amnésiques ont donc assisté à ce débat  sur France 2 entre Messieurs Copé et Fillon.

Je ne sais pas si ensuite ils auront ou non modifié leur choix.

Pendant ce temps les docteurs socialistes au gouvernement infligent un traitement fiscal douloureux et nocif qui va achever la malade, la France.

En toute quiétude et curieusement personne ne semble devoir se rendre compte que ce traitement fiscal est une hérésie.

Ce n’est pas en utilisant à profusion la langue de bois que nos polititocards © peuvent améliorer l’emploi, la sécurité et la vie des français.

La preuve que nos politiques sont totalement déconnectés des réalités c’est que Copé comme Fillon nous parlent du futur, leur futur étant en 2017, comme si rien d’autre n’existait. Ils ne sont pas là pour nous mais pour savoir lequel sera le candidat en 2017. La France c’est quoi pour eux ? Leur terrain de jeux.

Un simple terrain de jeux pour tels des chevaliers dans un tournoi être sacré champion.

Il s’agit d’un jeu de rôles avec tourniquet. Un coup au pouvoir suivi d’un coup dans l’opposition. Mais le discours est le même avec la même évocation sempiternelle du futur à 5 ans, du demain cela ira mieux et du faîtes-moi confiance.

Le seul souci c’est que justement les français ne veulent plus leur faire confiance. Pas plus à eux d’ailleurs qu’aux autres.

Cette approche  quasi surréaliste de la réalité par nos politiques est devenue exaspérante. La crise amplifie vraiment le décalage entre nos politiques et le peuple français.

L’incompétence érigée en valeur fondamentale est démentielle mais c’est bien la réalité politique ici : entre des socialistes incapables de diriger le pays et qui prennent des mesures destructives pour faire plaisir aux jaloux et la droite dans sa Tour d’ivoire, il n’y plus grande différence.

Copé comme Fillon sur leur planète au loin de la terre ont montré hier soir qu’ils n’avaient rien à dire et rien à proposer.

Leur faux débat car ils n’ont débattu de rien sur rien a été un vrai somnifère. Un ennui a submergé les chaumières et franchement si la France espère se sauver avec pareils champions, c’est cuit.

Parler pour ne rien dire est un art et nos polititocards © sont passés maîtres en la matière. Ils savent ne jamais aborder l’essentiel, ne jamais répondre à la question et toujours être dans le flou. Ils sont très forts et les socialistes sont incontestablement meilleurs que des Copé ou des Fillon dans cet art.

La gauche a déjà ressorti le vieux cliché de « c’est Le Pen le vainqueur du débat » sous-entendu avec la droite attention danger…

Le nouveau Secrétaire du Parti Socialiste, Harlem Désir, a  pu déclarer solennellement « que François Fillon et Jean-François Copé ont présenté le visage d’une droite qui a perdu sa boussole républicaine et qu’ils ont offert un spectacle de duettistes se faisant la courte échelle sur les thèmes de prédilection du Front national ». Je ne savais pas qu’il existait une boussole républicaine et je ne sais pas où l’acheter.

La porte-parole du gouvernement qui va dans le mur, Nadja Vallaud-Belkacem, a déclaré ce matin sur France 2 : « Marine Le Pen, sous les fenêtres de laquelle Jean-François Copé n’a cessé d’entraîner François Fillon, qui s’est laissé faire».

J’en déduis que finalement ce n’est qu’une histoire de drague qui risque de mal tourner.

Oubliant que c’est Mitterrand qui a permis aux Le Pen d’exister et de  se développer. Mais l’oubli est une des pratiques constantes de la politique.

Qui peut y croire aujourd’hui ?  Alors que gauche et droite ont fait pendant quarante ans l’étalage de leur incapacité à gouverner la France ? A part quelques bobos et autres gogos qui s’ennuient ferme chez eux !

Le drame français est que les politiques en lice sont les mêmes éternellement de retour et que le paysage  est triste du coup.

Malgré un présentateur vedette, David Pujadas, qui a toujours essayé de poser des questions hors de propos et bien orientées, c’est la spécialité des médias français, rien n’y a fait. Nous sommes restés dans l’ennui jusqu’à la fin.

Copé ou Fillon, Fillon ou Copé, c’est sans intérêt quand la France se meurt et qu’il faut des combattants.

D’ailleurs les deux sont inscrits sur la Liste des méprisants, c’est dire leur intérêt pour la France.

Ils n’ont apporté aucun éclaircissement sur ce qui devait être éclairci.

Si le seul sujet qui vaille est leur attitude face à Marine Le Pen, c’est qu’ils n’ont rien compris à l’attente des français. Nous sommes bien dans une société ULTRALIGHT©.

Franchement savoir que Fillon est le futur champion de la droite pour 2017 n’est ni un scoop ni une bonne nouvelle.

De l’avis général ce faux débat a été ennuyeux et insipide.

Un match nul. Ou un match de nuls ?

HOLLYLAND©, ton univers impitoyable…

Les médias sont les complices de cette idéologie foireuse.

Je résiste et vous ?

Alexandre Goldfarb

Pour copier et transmettre ce  texte, indiquez obligatoirement le copyright ci-dessous:

Copyright Alexandre Goldfarb pour https://observatoiredumensonge.wordpress.com/

HOLLYLAND©©Alexandre Goldfarb, mai 2012.
« polititocards©»  ©Alexandre Goldfarb, avril 2010.
Société « ULTRALIGHT© » ©Alexandre Goldfarb, avril 2007.

Vous aimez ? Vous transmettez !

### Articles recommandés en cliquant sur le titre choisi :

La Droite Paritaire – LDP –
A Monsieur Copé
TSF Tout Sauf Fillon
Avis de tempête
Ami, entends-tu la droite ?

les perspectives que nos politiques nous offrent à lire dans

2034, l’année où…

Société ULTRALIGHT©

Vous aimez ? Vous transmettez !

 

Société ULTRALIGHT©

La mode des mots.

En Occident, les anesthésistes sont au travail pour rassurer les peuples endormis et groggys.

Un petit mensonge par ci et par là et hop tout le monde retourne dormir.

La désinformation c’est un art.

L’Occident qui ne voit rien, n’entend rien et ne comprend rien peut vaquer à ses lubies.

La société des mous, la SDM, c’est tout un programme pourri.

Quel beau pays la France socialiste, où tu pourras te marier avec une personne de ton sexe, emmener tes enfants adoptés au loin à l’étranger au « droguoir » du quartier pour qu’ils se shootent bien la gueule, et si à l’école ils ont des problèmes, tu pourras aller cogner la maîtresse…Le socialisme est un mensonge et une insulte pour l’homme car qui peut sincèrement croire à une quelconque égalité des chances dans notre monde et que nous pourrons survivre qu’en ne pratiquant que le social pour tous ?

Il faut vraiment être un abruti pour y croire à la lumière de l’Histoire passée et récente.

Certes les mots magiques font toujours leurs effets. Les plus beaux et les plus prisés d’une population avachie sont dans le désordre : paix, social, antiracisme ou rassemblement.

C’est fou ce que peut faire avec ce mot « rassemblement ». Cela fait penser au berger qui envoie son chien pour rameuter le troupeau. C’est grandiose. Le matin, nos politiques doivent se lever en criant « un rassemblement, sinon rien ! »

Ne mégotons pas parce qu’avec « antiracisme », nous les petits blancs on est bien dans la merde.

Pensez-donc que depuis quarante ans la France est en cours de dénationalisation. Que depuis quarante ans, il est interdit de dire la réalité sous prétexte d’être un de ces affreux fachos immondes.

La pensée unique c’est quoi ? C’est quand on nous impose des conneries en nous expliquant mordicus qu’il n’existe pas d’autre solution et que ce n’est pas mieux ailleurs. Donc pas de changement et surtout pas d’essais dans ce système d’arriérés mentaux. La peur traditionnelle des gens permet cela depuis belle lurette.

Ce que les français ne veulent pas encore admettre et qui va leur tomber dessus.

Un bon petit coup d’Islam sur leur caboche et boum badaboum la France qui devient, merci Duflot, un grand HLM et dont la mode vestimentaire sera djellabas et babouches et en prime pour les femmes, burqa ou voiles.

Ceci dit Hermès ou Vuitton vous proposent depuis longtemps de magnifiques voiles mais je ne suis pas sûr qu’ils seront autorisés.

Avec le mot « paix », nos médias s’éclatent et prononcent ce mot quasiment une fois par heure. C’est super la paix vue par les intellectuels et les médias sans oublier les associations. La paix vous la trouvez dans tous les pays où l’être humain est bafoué et balayé en tant que tel.

On retrouve la paix en Egypte, en Libye, en Tunisie, en Afrique où les églises brûlent une par une, bien sûr elle est demandée pour la Syrie, et surtout à Gaza… Paix mes frères quand tous les bons petits blancs seront asservis ou auront disparu.

L’Islam est bien là pourtant avec un esprit de conquête que nos médias transforment en simple pacifisme. oui les Amis, il s’agit de modération. C’est clair ! Non ?
Ici en Occident, les gens ne voient pas que les pleurnicheries habituelles toujours montrées par nos médias, spécialistes en désinformation, sont en réalité un signe de force.
La victimisation systématique adoptée par les islamistes est un véritable guet-apens  dans lequel les occidentaux, couillons éternels, se jettent les bras tendus.

D’ailleurs, les islamistes usent et abusent de cela.

Tous les reportages fait par nos médias montrent toujours des femmes en train de chialer ou de crier avec leurs enfants en bas âge.
Images qui heurtent la sensibilité des occidentaux à coup sûr.

Parce que quand on est bête, on est bête.

L’illusion du printemps arabe a fait le reste.

Valls ne parle-t-il pas d’un islam de France qui ne doit plus prier dans des caves ? (Inauguration Grande Mosquée de Strasbourg par Valls en grandes babouches, septembre 2012).

Qui l’a vu  cet Islam-là dans des caves en France?

C’est extravagant d’être ministre d’une République ou de ce qu’il en reste et de pouvoir balancer de telles conneries.

Alors que l’islam français, avec aujourd’hui plus de 2.500 mosquées ouvertes, se pratique convenablement surtout dans un pays soi disant laïc… De confortables mosquées payées par les cons de judéo-chrétiens (et leurs impôts divers) ou faute de mosquée carrément dans la rue, et celui-là d’Islam tout le monde peut le voir.

Enfin, il nous reste le mot « social » et avec celui-là c’est direct en enfer.

Figurez-vous que le problème actuel est dû à une simple panne.

Nos médias sont des as de la désinformation comme je me tue à le dire. Mais avec le social ils ont vraiment mérité la médaille d’or du mensonge.

Vous ne voyez pas ?
Allez je vous révèle la vraie et l’unique cause de nos malheurs, de la pauvreté et du racisme en France.
C’est mieux qu’un scoop.

Tout est le fait de l’ascenseur social en panne.

Pour les « tu crois », « t’es sûr» et autres « c’est pas possible », je le répète : tout va mal en France parce que l’ascenseur social est en panne.

Le pire c’est que nous n’avons pas de dépanneurs disponibles. Entre les grèves et le manque d’argent, il nous est impossible de remettre l’ascenseur social en marche. Sans oublier la réduction du temps de travail et les fameuses RTT.
D’abord on n’en cherche plus parce que c’est fatigant de chercher.
Ensuite ceux qui n’ont pas d’ascenseur social, ils n’ont qu’à monter à pied car marcher c’est bon pour la santé.

Ah ma petite Lucette, nous vivons vraiment dans un monde de trous du cul.

En plus, les gens arrivent même à se disputer pour des « polititocards©»   qui franchement depuis quarante ans se moquent bien de nous.

Le niveau actuel est tellement bas que c’en est franchement effrayant.C’est un retour au national-socialisme qui s’opère.

Nous assistons au défilé de la mode des mots.

Raymond Poincaré avait dit : les mots « ces passants mystérieux de l’âme » sont de grands magiciens  et de redoutables entraîneurs de foules.

Espérons donc un miracle car notre monde immonde s’est souvent sauvé par hasard…

La vérité est une délicieuse plante qui ne pousse pas toujours comme on voudrait.©

HOLLYLAND, ton univers impitoyable…

Les médias sont les complices de cette idéologie foireuse.

Je résiste et vous ?

Alexandre Goldfarb

Pour copier et transmettre ce  texte, indiquez obligatoirement le copyright ci-dessous:
Copyright Alexandre Goldfarb pour https://observatoiredumensonge.wordpress.com/

Autres copyrights :
« polititocards©»  ©Alexandre Goldfarb, avril 2010.
La vérité est une délicieuse plante qui ne pousse pas toujours comme on voudrait©. ©Alexandre Goldfarb,  septembre 2001.
Société « ULTRALIGHT© » ©Alexandre Goldfarb, avril 2007.

######################################

Simple… comme un clic OSEZ quoi !
Devenez suiveur du blog qui ose
Voir en cliquant ICI le mode d’emploi du blog. 

##################################

NB: les mots en rouge sont en général des liens et en cliquant dessus vous ouvrirez ainsi un nouvel article.

En cadeau, deux belles citations à méditer:

 Margaret Thatcher : « Le  socialisme ne dure que jusqu’à ce que se termine  l’argent des  autres »
Sir Winston  Churchill : « Les socialistes, c’est comme Christophe Colomb : quand ils partent ils ne savent pas où ils vont, et  quand ils arrivent, ils ne savent pas où ils sont. »

  • A lire :

2034 — Liste des méprisants — Etat PS — Ouvrez-la

—  Saint-Fric  —

Vous voulez aider le blog, alors un petit don s’impose et c’est ICI

Avis de tempête

Avis de tempête

L’UMP est un bateau ivre et perdu dans la tempête.

Les adhérents savent combien leurs dirigeants sont inaccessibles et ne leur répondent jamais. Des centaines de témoignages vont dans ce sens.

Alors les Copé, Fillon, Bertrand et autres, ils sont dans la Liste des méprisants, qui promettent à chaque coup l’ouverture et le dialogue en seront pour leurs frais.

Nous arrivons maintenant à un certain degré de maturité de l’électeur. L’électeur a entendu les mêmes paroles toute sa vie et il s’en est lassé.

C’est tout simple, le verbe ne suffit pas à convaincre quand l’action n’arrive jamais après.

Alors on assiste au débarquement des canots de sauvetage qui va s’amplifier.

Là c’est Morano qui crée son parti, ici Jouanno qui le quitte pour aller au centre, ailleurs c’était Yade qui avait déjà rejoint Borloo.

D’autres suivront, chez les militants cette hémorragie pour non respect a commencé. Je reçois trop de témoignages en ce moment.

Je ne crois pas que Marine Le Pen va récupérer maintenant ces déçus de l’UMP.

Pour trois raisons essentielles :

La première est que le militant s’en va parce qu’il ne supporte plus d’être traité comme un moins que rien.

La seconde est que le militant n’est pas attiré par le Front National.

La troisième plus subtile est que le militant a compris qu’il avait été dupé pendant ces quarante dernières années. Lire 2034 en cliquant ICI.

L’UMP, d’ailleurs comme le Parti Socialiste, s’est enfermée dans une stratégie douteuse et sans avenir pour la France.

Les propositions classiques de nos politiques en cour ont toutes échouées.

C’est simple à constater et sans appel.
L’électeur lambda, vous et moi, aspire à une société offrant du travail, ce qui n’est plus le cas.

Cet électeur lambda a compris que les idées proposées n’étaient jamais des solutions.

Certes nos politiques ont fait de grandes et belles écoles et savent nous parler.

Mais pas nous convaincre.

Le sempiternel « il n’y a pas de problèmes, il n’y a que des solutions » est en réalité un véritable fiasco.

L’électeur lambda, vous et moi, l’a bien perçu dans sa vie de tous les jours.

Vous savez quand il faut payer ses factures et que tout augmente toujours sauf votre salaire.

Ni la gauche ni la droite n’ont su s’écarter de leurs dogmes pour oser  et opérer un véritable changement vers le citoyen et non plus contre le citoyen.

La seule réponse pendant quarante ans a été de systématiquement d’augmenter nos impôts tout en créant une société d’assistés sans avenir.

Les plus âgés se souviennent que leurs parents pouvaient leur payer des études et un toit pour les faire.

Quid aujourd’hui ?

Alors que l’électeur fut conciliant, peut-être plus avec la gauche qu’avec la droite, il ne peut plus le rester aujourd’hui. Les temps ont changé et le manque de travail va grandissant. C’est une remise en cause totale de nos sociétés qui voient forcément le retour de la religion, l’Islam en l’occurrence.

L’électeur ne croit plus aux belles paroles et il a parfaitement raison.

Parce qu’en 40 ans, les politiques avaient les moyens et la durée pour agir convenablement.

Leurs résultats sont désespérants.

L’électeur, vous et moi, a perdu sa légendaire patience d’autant qu’il ressent le danger de cette situation dramatique.

J’ai rencontrer quelques élus connus de la droite et franchement je peux ici vous assurer qu’ils ne vivent pas dans notre monde et qu’ils sont aussi contaminés par la dialectique marxiste.

Dans ces conditions, et sans être grand clerc, je peux prédire que l’UMP telle qu’elle est va s’effondrer.

Très vite.

La droite est hors du temps, en tous cas pour l’UMP c’est sûr… En plus, elle est vraiment trop méprisante

HOLLYLAND©, ton univers impitoyable…

Les médias sont les complices de cette idéologie foireuse.

Je résiste et vous ?

Alexandre Goldfarb

Pour copier et transmettre ce  texte, indiquez obligatoirement le copyright ci-dessous:

Copyright Alexandre Goldfarb pour https://observatoiredumensonge.wordpress.com/

HOLLYLAND©©Alexandre Goldfarb, mai 2012.

PS : j’oubliais le plus drôle, preuve à l’appui, les gens connus de l’UMP qui soi-disant communiquent, c’est du pipeau.
Ils ont bien des réseaux sociaux mais ce ne sont pas eux qui les regardent et ils ne savent même pas ce qui s’y passe…

Vous aimez ? Vous transmettez !

A lire aussi :

le texte caché en France : 2034
Etat PS
Le scandale

Horizon funèbre ?

Tribune Libre à Jean Lévy

Une Tribune Libre que j’ouvre volontiers à Jean Lévy  pour deux poèmes émouvants

Horizon funèbre ?

Jour après jour, et sans détours,

Il faut à chaque instant compter

Qui va ici lâcher sa phrase,

Qui va là écrire sa page,

Qui va exprimer fort sa haine,

Qui va diffuser son venin.

Il faut sans arrêt surveiller

Qui va soudain nous menacer,

Qui va s’en prendre à nos enfants,

Qui va vouloir nous supprimer,

Qui veut refaire la Shoah.

La bête immonde est revenue,

Elle n’est même plus masquée

Comme une pieuvre déguisée

Qui  agite ses tentacules

Pour tenter de nous capturer

Pour ensuite nous écraser.

Qu’il s’appelle révisionnisme,

Qu’il s’appelle négationnisme,

Ou qu’il s’appelle islamisme,

C’est bien un horizon funèbre

Précédant l’oraison funèbre.

Non, ceci n’est pas une fable,

Mais, il y aura une morale.

Le crime odieux ne paiera pas

Et l’espoir chez nous reviendra.

Jean Lévy

Copyright : Jean Lévy octobre 2012

Les enfants de la Verdière … un crime contre l’Humanité

Vingt octobre quarante trois

Château de la Verdière,

Ce jour de tragédie

Rime avec barbarie.

Trente jeunes enfants juifs

Et six de leurs mamans

Avec leur directrice

Furent pris dans un piège.

Ils croyaient en la France,

Ils respiraient la joie,

Ils étaient insouciants

Comme tous les enfants.

L’horrible Gestapo

Vint changer leur destin.

Elle fit sa besogne

Au mépris de la vie.

Arrêtés, déportés

Et tous assassinés

Dans le camp d’Auschwitz

Parce qu’ils étaient juifs.

La terreur et l’horreur

Etaient au rendez vous.

La solution finale

Etait à l’arrivée.

Nous avons un devoir

Celui de la mémoire,

Ne jamais oublier

Et toujours raconter.

Etre tous vigilants,

Tout peut recommencer

Si par malheur arrive

Un apprenti sorcier.

Je forme un vœu sacré

C’est de débaptiser

Une rue de Marseille,

Rue Alexis Carrel

Cette rue dont j’ai honte

Doit voir son nom changé

Et porter comme nom

Enfants de la Verdière.

Jean Lévy

Copyright : 22 novembre 2007

Vous aimez ? Vous transmettez !

A lire aussi, la fiction terrible :

2034 

Sang et terreur

Sang et terreur

 

C’est le mélange généralement utilisé partout par l’islamisme pour s’imposer et imposer sa religion.

De la délinquance au terrorisme.

Le problème qui réapparait chaque année depuis au moins quarante ans et que les politiques, les médias et les associations ne traitent jamais, est le basculement de prisonniers de droit commun vers le terrorisme.

Ils sont embrigadés dès leur arrivée en prison et formatés pour devenir de parfaits terroristes.
Ce sont souvent de nouveaux convertis à l’Islam.
Il y pas mal d’africains et nombre de français parmi ces nouveaux terroristes.
Ils sont manipulés et manipulables à souhait.
Leur mode de fonctionnement est invariable : pratiquer la terreur et répandre le sang partout pour s’imposer.
Exactement comme les criminels agissent pour prendre des territoires. Rackets, meurtres, intimidations, menaces, tout est bon pour s’emparer du pouvoir.

La réalité est que nous sommes entrés dans une véritable guerre où tous les coups sont permis. Les occidentaux par nature faibles et peureux n’ont pas compris cette réalité.

Le mythe de l’islamisme modéré est un écran qui ne sert qu’à masquer l’avancée religieuse sur tous les territoires occidentaux.

A chaque fois selon le même processus de contestation puis de violence.

On est vraiment loin en France de la laïcité et de la République démocratique.

Nous n’avons plus les moyens de tergiverser face à cette montée islamiste qui balaie tout sur son chemin.

Savez-vous pourquoi ? Parce que l’islamiste à la foi et l’occidental a les foies.

Nous dénonçons ici depuis des années cette montée inéluctable du terrorisme.

Nous faire croire que cela est nouveau est un mensonge grave et lourd de conséquences à terme.

Ce terrorisme islamiste a commencé en France, rappelez-vous, en 1980 par une bombe jetée sur la Synagogue, rue Copernic, à Paris 16ème.
Ce jour-là le Premier Ministre de la France, Raymond Barre prononça une sinistre phrase : « Cet attentat odieux qui voulait frapper les israélites se trouvant dans cette synagogue et qui a frappé des Français innocents qui traversaient la rue Copernic. »
Phrase qui sous entend qu’un « israélite » ne serait donc pas français.
Une plaque atteste d’ailleurs de cet attentat pour l’Histoire.
La plaque commémorative apposée sur la façade indique : « À la mémoire de Jean Michel Barbé, Philippe Bouissou, Hilario Lopez Fernandez, Aliza Shagrir tués lors de l’odieux attentat perpétré contre cette synagogue le 3 octobre 1980 ».

Déjà avant la voie violente avait été ouverte en 1974 en France par Carlos au drugstore Saint-germain sur le boulevard du même nom.  2 morts et  35 blessés le 14 septembre et ensuite interdiction totale de visiter les blessés à l’hôpital et il a fallu attendre longtemps avant que le pouvoir révèle la vérité et le nom de Carlos.

Alors pourquoi continuer à nous mentir, à nous traiter en tocards et autres jobards ? Voir mes articles Bobards pour jobards  en cliquant sur le numéro choisi : 1234

Pourquoi notre société imbibée par la désinformation, continue-t-elle après chaque acte de violence à faire semblant en privilégiant la piste de l’extrême droite ?

En 1980 lors de l’attentat, donc sous la présidence de Giscard d’Estaing, les médias et les politiques ont accusé immédiatement l’extrême droite d’être responsable de l’attentat. Ce qui a permis aux vrais terroristes de quitter tranquillement la France.

Mais saviez-vous que les islamistes auteurs de l’attentat étaient domiciliés rue des Belles-Feuilles à Paris 16ème de l’autre côté de la Place Victor Hugo  donc pas très loin de la rue Copernic.
Ce scandale a été soigneusement étouffé.

Pour revenir en 2012, la même attitude a été prise lors du meurtre du premier militaire et la perte de temps a permis au terroriste Merah de faire le carnage que vous connaissez.

Je sais bien que les gens ont du mal à croire certaines vérités. Ils utilisent alors les phrases habituelles : « tu crois », « t’es sûr » ou autre « c’est pas vrai » mais nul ne peut échapper à la réalité.

Je sais qu’il est plus facile de se mentir et de se conforter dans sa peur mais franchement penser que cela sauvera l’Occident est une aberration énorme et d’une rare stupidité.

Politiques et médias, associations diverses sont les responsables de cet écran destiné à cacher au Peuple de France la triste réalité.

Il y a eu des barbares, qui à travers notre Histoire, ont massacré allégrement les autres, sous divers prétextes mais osons le dire souvent religieux.
L’argument numéro un était de dire « je ne savais pas ».
Maintenant avec Internet et la télévision par satellite, il sera difficile de ne rien savoir.

Plus près de nous, le nazisme et le stalinisme purent détruire des millions de vies humaines en toute impunité. Mais là encore, la fameuse excuse fut de se déclarer ignorants. Cela a toujours bien fonctionné parce que les habitants du monde ne voulaient surtout ne pas savoir.
Les camps de concentration furent l’abomination suprême d’un monde machiavélique et terrifiant.

Imaginez un seul instant qu’un être humain soit gazé, mis au four pour y être consumé, et aussi puisse devenir un morceau de savon.

Image horrible qui pourtant n’aura servi à rien.

Dans notre monde supposé ou prétendu évolué se développe une nouvelle guerre contre l’homme.  Guerre totale, de tous les instants, qui se moque éperdument de sacrifier des civils, femmes, enfants, vieux : tout y passe. Les attentats se succèdent aux attentats dans une indifférence quasi générale.

La météo, le foot et les vacances sont éminemment plus importants.

Comme au temps des nazis ou des staliniens, cette guerre se fait au nom de la paix, mais je crois que toutes les guerres  se font finalement au nom de la paix.

Dans notre société « ultra light ©» où tout est pardonné, absous et expliqué, le terrain est tellement propice pour cette guerre qu’il facilite son développement rapide.

D’ailleurs le « ultra light ©» est la nouvelle mesure pour tout : il ne faudrait quand même pas réveiller pépère et mémère qui roupillent devant leur télé. Et ne pas brusquer leurs enfants qui « tchattent » et bouffent sur le Net en permanence et ont les yeux rougis en devenant obèses pour la grande majorité d’entre eux.

Malgré tout optimistes, les humains se refusent à voir ce déferlement de la barbarie. Pensez donc comme il serait déplacé et raciste, le mot sacré, de dire au monde qu’il va périr sous l’arme de la Guerre Sainte, dont le nom original aujourd’hui est JIHAD.

Mais regardez bien tous les conflits actuels : Darfour, Irak, Afghanistan, Israël, Rwanda, etc., ils sont tous causés par le JIHAD.

Et malgré cette évidence, nos médias et nos intellectuels nous expliquent que l’Islam est bien la religion dédiée à la paix et si cela ne suffit pas, on nous sort quelques islamistes prétendus « modérés » qui viennent rassurer les autres . L’histoire pendant ce temps reste têtue et inlassablement nous rappelle que toutes les guerres saintes se terminent en boucherie. Le silence alors s’empare méthodiquement de tous les relais d’opinion et comme par enchantement, la paix et son cortège de fantômes viennent masquer la réalité.

La Guerre Sainte massacre, anéantit tout sur son passage dans une indifférence béate et inconcevable.

Paradoxe de notre civilisation, la guerre se vit en direct sur écran géant, entre deux buffets ou deux vacances. En dégustant nos petits fours, nous assistons sans broncher à la fin d’une ère : la notre.

Ce fanatisme religieux, qui historiquement n’est pas nouveau, est comme une tempête qui s’apprête à tout emporter. La passivité et la peur ne sont pas des remparts et l’Occident ne résistera pas bien longtemps à cette tempête. Cela est écrit et cela sera.

La crise que nous traversons n’est pas que monétaire ou financière mais elle est d’abord humaine.
L’homme a su développer à outrance la technologie tout en fermant son cœur.

Le racisme anti occidental est partout maintenant et être français en France est une tare…. Nos politiques et nos médias sont RESPONSABLES et COUPABLES de cette situation initiée il y a au moins 40 ans voire plus…

Pour celles et ceux qui n’y croient pas, c’est désespéré autant que désespérant.

Pour les «tu crois», «t’es sûr» et autres «c’est pas vrai», ils n’ont qu’à lire le Coran et ils y trouveront la réalité de cette guerre de religion, croisade contre l’occident appelée Jihad. La Jihad est une guerre sainte.

L’illusion c’est l’ignorance, la peur chronique c’est une fuite sans issue.

Parce que dans cette guerre, il s’agit d’anéantir sans aucune distinction les autres, je crois que c’est le combat de tous les temps : le bien contre le mal.

La vérité est une délicieuse plante qui ne pousse pas toujours comme on voudrait©.

Les médias sont les complices de cette idéologie foireuse.

Je résiste et vous ?

😉 Alexandre Goldfarb

Pour copier et transmettre ce  texte, indiquez obligatoirement le copyright ci-dessous:

Copyright Alexandre Goldfarb pour https://observatoiredumensonge.wordpress.com/

Autres copyrights :

Société « ULTRALIGHT© » ©Alexandre Goldfarb, avril 2007.

La vérité est une délicieuse plante qui ne pousse pas toujours comme on voudrait©. ©Alexandre Goldfarb,  septembre 2001.

Vous aimez ? Vous transmettez !

### Articles recommandés :

UN JOUR, LA NUIT
La terre et la mer
La France crève

Le terrorisme religieux

Tribune Libre à Marie Masson

Islam : Le terrorisme religieux. De quoi parlons nous ?

1 – De quoi parlons nous ?

Lorsque l’on parle de terrorisme religieux, il s’agit non pas d’actes terroristes commis par des personnes appartenant à telle ou telle religion, mais d’actes terroristes commis au nom de telle ou telle religion. Pour le dire autrement il y a « terrorisme religieux » lorsque la religion des terroristes est le facteur déterminant de leur passage à l’acte, lorsque ce sont des éléments de leur religion qui ont constitué l’assise théorique dont a émergé l’acte terroriste.

On peut être musulman irakien et commettre un acte terroriste par « patriotisme » contre une base américaine, ça ne fait pas de cet acte du terrorisme islamique.

2 – Le 11 septembre & Co

2.1 – La théorie du boomerang

Le début du XXIe siècle a été marqué par des attentats spectaculaires menés en Occident.

– New York, le 11 septembre 2001 : 2976 morts
– Madrid, le 11 mars 2004 : 200 morts, 1400 blessés
– Londres, le 7 juillet 2005 : 56 morts, 700 blessés

Lors de ces attentats, la théorie relayée de manière massive par les média et les hommes politiques occidentaux était celle de l’effet boomerang que l’on pourrait résumer ainsi :

« L’islam est une religion de paix. Nous payons l’arrogance de notre politique étrangère. Nous sommes les vrais responsables de ces attentats. »

Ainsi il ne s’agirait pas de terrorisme religieux au sens où nous l’avons défini, mais d’une sorte de vengeance contre l’oppresseur.

Même si cette théorie est encore solidement ancrée et largement relayée, elle s’est peu à peu effritée pour laisser place à une toute autre réalité.

2.2 – Héritiers du Prophète

Hassan But est un ancien djihadiste britannique. Il a longtemps défendu les « actions martyres » dans les média, mais a aujourd’hui renoncé à la violence. Pour lui, il n’y a pas de doute : le véritable moteur des attentats islamistes ce n’est pas l’arrogance Occidentale, mais bel et bien la théologie islamique :

« Quand j’étais encore membre de ce que l’on peut désigner comme le Réseau des djihadistes britanniques (…), je me souviens à quel point nous nous félicitions chaque fois que des gens affirmaient à la télévision que la politique étrangère de l’Occident était l’unique cause d’attentats islamistes comme ceux du 11 septembre 2001, de Madrid et de Londres. En faisant porter au gouvernement la responsabilité de nos actes, ceux qui défendaient la théorie des « bombes de Blair » se chargeaient de notre propagande à notre place. Surtout, ils empêchaient toute analyse critique du véritable moteur de notre violence : la théologie islamique. »1

Un des propos les plus anciennement transmis que l’on ait de Mahomet synthétise la mission qu’il a reçue :

« J’ai reçu l’ordre de combattre les hommes jusqu’à ce qu’ils disent : “ Point de divinité excepté Allah ”. Celui qui dit : “ Point de divinité excepté Allah ” préserve de mon atteinte ses biens et sa personne. »2

Le djihad traverse de part en part le Coran comme la vie du Prophète. Les djihadistes s’inscrivent dans la lignée du Prophète et souhaitent poursuivre le combat initié par ce dernier. Lors d’un précédent article, nous avons repris les fondements coraniques du djihad ainsi que le principe d’abrogation qui donnent aux versets violents plus d’importance qu’aux autres (Cf. Les fondements du djihad). Nous ne reviendrons donc pas dessus.

2.3 – Une stratégie en deux temps

Aujourd’hui, la stratégie des djihadistes s’exprime en deux temps. Dans un premier temps, il s’agit de réislamiser l’Oumma, la communauté musulmane. Ces musulmans qui, séduits par l’Occident, se détournent de l’islam ou pratiquent un islam édulcoré, se contentant pour toute pratique de ne pas manger de porc et de faire le ramadan. Puis, une fois l’Oumma remise en ordre de marche derrière le Prophète, il faut reprendre le djihad de conquête afin d’étendre l’islam au reste du monde. Cette stratégie en deux temps s’applique à la fois au niveau international mais aussi au sein des communautés nationales, comme en France par exemple. C’est ce qu’observe Yves-Charles Zarka, directeur de recherche au CNRS, professeur à la Sorbonne :

« Le projet islamiste en France, à travers les différentes tendances qui le portent et les stratégies diverses qu’elles mettent en œuvre, est donc d’abord de faire de la communauté musulmane un ensemble homogène susceptible de faire plier la République sur le plan interne – la laïcité, par exemple – et externe – la politique étrangère. Cela revient à vouloir transformer la communauté musulmane en minorité tyrannique en vue d’imposer, à terme, la loi religieuse à la société tout entière. »3

Aujourd’hui nous sommes encore dans le premier temps. Autrement dit, aujourd’hui, les premières victimes des islamistes, ce sont les personnes d’origine musulmane qui se voient contraintes par la force de revenir à un islam rigoriste. Statistiquement parlant, ce sont eux qui sont les premières cibles des attentats islamiques. Cette simple constatation devrait réduire à néant la théorie du boomerang. Cette théorie qui voit dans le terrorisme islamique une défense, une vengeance contre l’Occident.

Contrairement à ce que l’on pourrait spontanément penser, les attentats du 11 septembre s’inscrivent dans cet objectif de réislamisation et non dans celui de conquête de nouveaux territoires.

2.4 – Le 11 septembre 2001

Ben Laden et son bras droit Ayman Al-Zawahiri, un médecin égyptien, ont porté au niveau mondial cette stratégie en deux temps que nous venons de voir à savoir réislamiser les populations musulmanes puis imposer l’islam au reste du monde.

Pour eux, comme pour l’ensemble des islamistes, les premiers ennemis se sont les gouvernements des pays musulmans, ces pseudo-dictatures soutenues et parfois mises en place par l’Occident qui plongent l’Oumma, la communauté musulmane, dans la mécréance. Pour quitter cette déchéance dans laquelle se trouve le monde musulman, pour retrouver cet âge d’or perdu de l’islam, il faut instaurer par la force « l’État islamique ». Ben Laden et Al-Zawahiri partageaient avec les islamistes du monde entier ce slogan : « Nous voulons le Coran pour constitution ».

Durant les années 90, les djihadistes ont combattu ces régimes sans parvenir à mobiliser derrière eux les populations de ces pays. Ces musulmans indécis, étaient partagés entre d’un côté le souhait d’un retour aux sources, au Coran et à la sunna4 , et d’un autre côté l’aspiration à des valeurs démocratiques, au mode de vie occidental. Suite à ce constat d’échec, à cette incapacité à mobiliser le monde musulman contre leurs dirigeants, Ben Laden et Al-Zawahiri décidèrent de changer de stratégie. Cette nouvelle stratégie consistait à réaliser un attentat spectaculaire sur le sol américain, afin de montrer à ces populations indécises d’une part la puissance du djihad et d’autre part la fragilité de l’Occident. Cet attentat spectaculaire visait à convaincre ces musulmans que l’Occident est un leurre sur lequel on aurait tord de miser, que seul le retour aux sources, au Coran et à la sunna, permettrait au monde musulman de retrouver sa grandeur.

Al-Zawahiri, le bras droit de Ben Laden, a expliqué cette stratégie dans une lettre publiée sur Internet en décembre 2001 intitulée Cavaliers sous la bannière du Prophète.

Gilles Kepel, professeur à l’Institut d’Études Politiques de Paris, dirige le programme de troisième cycle sur les mondes arabo-musulmans. Il commente ici le texte d’Al-Zawahiri :

« Le docteur Zawahiri établit d’abord un sombre diagnostic pour les années 1990 (…) De l’Égypte à la Bosnie, de l’Arabie saoudite à l’Algérie, les activistes djihadistes ont partout échoué en définitive à mobiliser derrière eux les “ masses musulmanes ” pour abattre les régimes au pouvoir – qualifiés d’ “ ennemi proche ”. Pour renverser le cours de ce déclin, il faut changer radicalement de stratégie en frappant un grand coup contre les États-Unis. Par son audace et sa magnitude, il doit galvaniser ces populations indécises du monde musulman et les convaincre de la puissance irrésistible des forces du djihad comme de la faiblesse de la superbe Amérique.(…) Cette provocation terroriste sur le territoire de l’Occident ne saurait distraire les militants, dans l’esprit de Ben Laden et Zawahiri, de leur objectif premier : (…) instaurer partout, par la lutte armée, l’ “ État islamique ”. »5

Nous sommes très loin de la théorie du boomerang. Le véritable objectif de Ben Laden et d’Al-Zawahiri, ce n’était pas à proprement parler les États-Unis. Ils n’avaient pas la naïveté de croire que quelques avions écrasés sur le sol américain suffiraient à venir à bout de cette hyper puissance. Les attentats du 11 septembre 2001 étaient de la propagande djihadiste dont le message n’était pas destiné aux américains mais aux populations musulmanes.

Cette stratégie remporta un certain succès, comme le constate début 2006 cet article paru dans Courrier international :

« Egypte, Irak, Iran, Palestine… Toutes les élections au Moyen-Orient confirment la montée en puissance des mouvements islamistes. La plupart avaient choisi la violence comme mode d’expression et l’islam rigoriste comme étendard ; les voilà à présent légitimés par les urnes. »6

L’objectif de ce terrorisme est donc bel et bien religieux ; il vise à réislamiser l’Oumma avec notamment l’instauration par la force de « l’État islamique » fondé sur le Coran et la sunna.

Mais ce qui frappe encore davantage, c’est qu’il n’y a pas que l’objectif qui est religieux. La mise en œuvre concrète de cet objectif global d’islamisation de l’humanité tente, elle aussi, de se conformer le plus possible au Coran et à la sunna.

Prenons un cas concret : l’assassinat de Théo van Gogh.

2.5 – Le meurtre de Théo van Gogh

Le 2 novembre 2004 Théo van Gogh, cinéaste hollandais a été tué dans un lieu public par un islamiste pour avoir réalisé un court métrage subversif sur l’islam.

Mohammed Bouyeri, l’assassin de Théo van Gogh, s’inscrit dans la lignée du Prophète. Pour ne citer que quelques exemples, Mahomet a fait tuer Abou Afak un vieil homme qui avait écrit des vers satiriques contre lui7 ; il a commandité le meurtre de la poétesse Asmâ bint Marwan pour s’être moquée des musulmans (elle a été tuée alors qu’elle dormait au milieu de ses enfants avec le plus jeune sur son sein)8 ; il a fait assassiner Ka’b pour avoir écrit des poèmes érotiques sur les musulmanes (Cf. Le meurtre de Ka’b) etc etc…

L’assassin de Théo van Gogh tira avec une arme à feu sur le réalisateur, et le tua de huit balles dans le corps. Mais suite à cela il lui trancha la gorge, le décapitant presque. Pourquoi après l’avoir tué, prendre la peine d’aller l’égorger ? Parce que Mahomet faisait égorger ses opposants, or comme le dit le Coran :

« Vous avez un excellent exemple dans votre prophète ; un exemple pour tous ceux qui espèrent en Dieu et croient au jour dernier. »9

On voit bien dans cet acte, en soit inutile, cette volonté de se conformer au modèle que constitue le Prophète. La vie de Mahomet a directement inspiré Mohammed Bouyeri, elle a été le véritable moteur de son action.

3 – Breivik, Oslo juillet 2011

Le 22 juillet 2011, Anders Behring Breivik commet un double attentat causant la mort de 76 personnes dont 68 jeunes venus assister à un meeting de la jeunesse travailliste.

Quelques heures avant son attentat, Anders Behring Breivik a publié sur Internet une vidéo mettant notamment en scène l’image d’un croisé et un texte de plus de 1500 pages qu’il a rédigé en neuf ans, expliquant les raisons de son attaque.

La police norvégienne s’attendait à un attentat islamique suite à la participation de la Norvège à la guerre en Afghanistan. Elle découvre avec stupéfaction que l’auteur n’est pas un fondamentaliste musulman mais « un fondamentaliste chrétien ». Cet étiquetage rapide de la police norvégienne donné quelques heures après l’arrestation du terroriste va immédiatement faire le gros titre des médias.

Suite à l’analyse des documents laissés par le tueur, Dominique Reynié, professeur à Sciences Po, remet en cause cette étiquette de fondamentaliste chrétien :

« Je ne sais pas pourquoi on l’a qualifié de fondamentaliste chrétien (…) Lorsque vous regardez ce qu’il a écrit ça n’a rien à voir, il n’y a pas de référence théologique, il n’y a pas de référence à des écritures, c’est décoratif, il est plus habité par une iconographie de type BD ou jeu vidéo renvoyant à des images qui effectivement met en scène des croisés mais il n’a aucune référence substantielle. (…) En Norvège il y a un parti qui est assez proche de ce que l’on pourrait appeler un fondamentalisme chrétien qui est un petit parti fondé assez récemment en 2002 (…) Ces chrétiens ultranationalistes veulent relancer le christianisme et l’enseignement de la Bible, c’est pas le parti qu’il a choisi, il n’a jamais été membre de ce parti, il a été membre du parti du progrès (parti populiste de droite) qui est assez éloigné de ces références chrétiennes. »10

Il n’y a dans le texte de plus de 1500 pages de Breivik aucune référence biblique, aucune référence théologique. Il n’est pas membre du parti chrétien, mais du parti populiste. Il n’est pas protestant pratiquant. Il n’est pas lié à une église particulière, à une association chrétienne.

Breivik a une haine du marxisme, du multiculturalisme, de l’islam, car il voit en eux des menaces pour la culture européenne. Le christianisme est un élément de cette culture, mais ce n’est pas au nom du christianisme qu’il a commis ce massacre. Ce n’est pas au nom du Christ, au nom de l’Église ou même pour relancer le christianisme qu’il a commis cet attentat. Ce n’est pas la vie du Jésus, ou telle ou telle parole du Christ, qui l’ont inspiré.

4 – Trois formes de terrorisme

Il faut bien distinguer trois formes de terrorisme :

La première est le terrorisme perpétré par une personne appartenant à une religion, mais dont sa religion n’est pas le moteur de son acte, le moteur pouvant être le patriotisme, l’argent, des raisons ethniques… C’est à ce niveau que semble se situer le double attentat de Breivik. Cette première forme de terrorisme n’est pas du terrorisme religieux.

La deuxième forme est un terrorisme dont l’objectif est religieux mais qui n’est pas soutenu par les fondements de la religion défendue. C’est par exemple le cas de l’inquisition au XIIIe siècle (même si le mot terrorisme est quelque peu anachronique). L’objectif est religieux, il s’agit de défendre le christianisme contre l’hérésie cathare, mais les actions commises par l’inquisition constituent une dérive au regard de l’Évangile. Cela ne signifie pas nécessairement que les terroristes comprennent mal les fondements de leur religion, ils peuvent avoir tout à fait conscience que leur action est condamnée par la religion qu’ils s’efforcent de défendre, mais ils estiment que l’entorse qu’ils font est nécessaire à sa survie. Ce terrorisme se justifie comme nécessaire à la survie de principes qui fondamentalement le condamnent.

Afin de mieux comprendre cette deuxième forme de terrorisme, on peut la transposer dans le domaine politique. Les actions des révolutionnaires durant la Terreur11 en constituent alors une bonne illustration. Au nom d’un idéal républicain, les révolutionnaires vont commettre en conscience des actes que cet idéal condamne. Mais c’était selon eux le prix à payer pour sauver la République. C’est aussi le cas de nos démocraties modernes qui justifient ce type d’action parce qu’elles nomment pudiquement la Raison d’État. Elles s’autorisent au nom de la sauvegarde des intérêts vitaux de l’État de s’écarter un temps des valeurs qu’elles promeuvent.

La troisième forme est un terrorisme directement inspiré par les fondements de la religion des terroristes. Leur religion leur fournit l’assise théorique dont va émerger l’acte terroriste. Ce terrorisme ne constitue alors plus une dérive par rapport aux principes qu’il défend, mais leur mise en application. Lorsque Mohammed Bouyeri assassine Théo van Gogh, il ne va pas à l’encontre des fondements de l’islam, bien au contraire il s’inspire directement de la vie du Prophète.

Si on transpose cette troisième forme de terrorisme dans le domaine politique, nous pouvons en trouver une illustration dans toutes les dictatures. Ces dernières refusent par définition le pluralisme politique et organisent une chasse à l’opposant. Il ne s’agit pas d’une dérive mais d’un principe structurel.

5 – Le syndrome de l’autruche

Il existe de la part des média et des politiques institutionnels une volonté de ne pas voir le lien entre les actes terroristes islamiques et les fondements de l’islam.

C’est de ce refus de voir qu’a émergé la théorie du boomerang, faisant retomber la responsabilité du terrorisme islamique sur l’Occident.

D’autres rhétoriques ont été mises en place, l’une d’entre elles consiste à rechercher dans le passé du christianisme des similitudes avec le présent de l’islam. La logique implicite est alors la suivante : « Nous avons été ce qu’ils sont, donc ils deviendront ce que nous sommes. » L’inquisition sert souvent d’appui à cette rhétorique qui devient alors : « Comme il y a eu l’inquisition, cette dérive du christianisme, il y a le terrorisme islamique cette dérive de l’islam. L’islam vit aujourd’hui ce que nous avons vécu jadis. Il finira donc comme le christianisme, par s’intégrer dans nos démocraties modernes. »

Cette rhétorique, comme celle du boomerang, part du principe que l’islam est une religion de paix et que les terroristes agissant au nom de l’islam n’ont finalement de musulman que le nom.

Breivik, avec son double attentat, vient de fournir à qui le veut une nouvelle raison de ne pas voir. Lors d’une interview deux jours après les attentats, Mathieu Guidère professeur d’islamologie à l’université de Toulouse affirmait :

« Breivik représente, selon moi, un nouvel avatar du terrorisme global, celui du fondamentalisme chrétien (…) Le fondamentalisme chrétien est le pendant du fondamentalisme islamiste. Les uns et les autres affichent la même terminologie, les mêmes concepts, les mêmes référents historiques, en l’occurrence l’époque des croisades. »12

Voilà comment créer un nouvel écran de fumée, en brouillant à nouveau les pistes, en dédouanant à nouveau l’islam de tout lien avec le terrorisme islamique : « Les terroristes ne sont finalement pas plus musulmans que chrétiens, ils parlent tous le même langage, ont les mêmes références historiques, ce sont tous des avatars du terrorisme global. »

Pour reprendre ce que disait Hassan But, cet ancien djihadiste britannique, les terroristes pourront encore remercier un certain temps ces média, ces hommes politiques, ces spécialistes qui     « empêchent toute analyse critique du véritable moteur de notre violence : la théologie islamique. »13

 

1 BUTT Hassan, Obsédés par ce monde de mécréants, Courrier international, n°870, 5 – 11 juillet 2007, p. 12.
2 Hadith (MUSLIM, Al-Sahîh, Imân,I, 200 sq. trad. Alfred-Louis de Prémare, Les fondations de l’islam, Paris, éditions du Seuil, 2002, p. 87.)
3 ZARKA Yves Charles, éditorial in L’islam en France, Cités, hors-série, Paris, éditions P.U.F., mars 2004, p. VI.
4 La sunna est la Tradition issue de la vie du Prophète. Le Prophète étant considéré comme le disciple idéal, le musulman prototype, sa vie fait force de Loi.
5 KEPEL Gilles, Fitna Guerre au cœur de l’islam, Paris, éditions Gallimard, 2004, pp. 13-14.
6 Col., Islamisme pourquoi il triomphe, Courrier international, n°795, 26 janvier – 1er février 2006, p. 30.
7 Sira (Hicham, Conduite d’Allah, 675)
La sira est la biographie canonique du Prophète issue des témoignages de ses compagnons.
8 Sira (Hicham, Conduite de l’envoyé d’Allah, 995-6)
9 Coran (XXXIII, 21)
10 REYNIE Dominique, C dans l’air, France 5, 25/07/2011.
11 La Terreur : Période de la Révolution Française où a été mis en place un pouvoir d’exception reposant sur la force et la répression.
12 GUIDERE Mathieu, Anders Breivik est un nouvel avatar du terrorisme global, lefigaro.fr, 24/07/2011.
13 BUTT Hassan, Obsédés par ce monde de mécréants, Courrier international, n°870, 5 – 11 juillet 2007, p. 12.
T.P. – lesReligions.fr – août 2011

*******************************
Autres articles de Marie Masson (en cliquant sur le titre chois)
Articles du BLOG à lire

Etat PS

Etat PS

L’Etat PS en 2012

Ayrault sur Europe 1 : dans « la tempête », le cap est tenu et le message compris.
Jean-Marc Ayrault s’est attaché ce mardi 16 octobre 2012 à montrer qu’en temps de « tempête » en France, « le cap est tenu », tranchant plusieurs débats en suspens du budget 2013 et rappelant à ses ministres leur nécessaire exemplarité, un message « bien compris », a-t-il assuré.

Quel cap ? Celui du naufrage de la France ? Quel message ? Celui du brouhaha ministériel ?

Nos  « polititocards©»  sont en forme et même au top de la désinformation.
Ainsi quand la justice française ne punit pas des violeurs qui pratiquent une tournante, la Ministre porte-parole du PS, pardon du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem explique sans rire que cela est du à des problèmes sociaux. Il faudra m’expliquer en quoi le social est responsable de l’agression en bande et de la clémence des juges. Les jeunes filles sont traumatisées deux fois en attendant et ce genre de jugements (juges et Ministre) dissuadera les victimes d’aller porter plainte.

La gauche qui a pourtant tous les pouvoirs n’a du coup aucune excuse à opposer au naufrage économique de la France qu’elle a initié.
Nous vivons des temps difficiles et je ne suis même pas sûr que les français aient mesuré cela à sa juste valeur.
Le chômage est condamné à s’amplifier. La misère avec.
Les drames, la violence et le stress qui en résultent logiquement ne peuvent qu’augmenter.
Quel patron avec les socialistes prendra ici en France le risque d’embaucher quand certains socialistes proposent d’interdire purement et simplement de pouvoir licencier.

Comment dans un pays dit ou supposé évolué, peut-on accepter cette descente vers le passé ?

La Socialie© est un pays où survivre sera difficile.

Les français n’ont aucune logique et ils ne réfléchissent pas. En adoubant les Pieds Nickelés pour les gouverner, ils ont franchi allègrement le mur du con.

La France est en pleine régression et nos médias sont vraiment trop partisans.

J’ai un exemple frappant à vous soumettre.
Le français n’a pas le droit de se réclamer français : c’est un crime, une insulte contre les autres.
Par contre les autres peuvent à la fois se réclamer de leur propre pays et des avantages que la France, bonne fille, leur procure.
Ainsi le 6 mai, Place de La Bastille, lourde du symbole de notre Révolution, tous ont été choqués par les images de ces drapeaux algériens, marocains, turcs ou palestiniens envahissant la place. Des drapeaux français ont été même brulés mais chut il ne faut pas le répéter… Aucune télévision française ne la montré. Ne gâchons pas la fête!

Une bonne nouvelle quand même dans ce triste changement, c’est que la météo est de droite, franchement et sûrement, et par deux fois l’a montré hier, lors de l’intronisation de Tonton Bis, allant même jusqu’à tenter de foudroyer son avion.

Avez vous entendu les mots clés du nouveau Président ? Ils sont simples : apaisement, réconciliation et rassemblement.

Personne par contre ne trouve à redire quand son gouvernement, copie du bureau directeur du PS, prend des mesures dramatiques pour l’avenir : création d’une France HLM par la loi Duflot, suppression du paiement des heures supplémentaires,  remise par décret de la retraite à 60 ans qui ne sera bientôt plus en mesure d’être payée, suppression des peines planchers par une ministre de La Justice qui souhaite fermer les prisons et cerise sur la tarte rose, la dénationalisation de la France inévitable par le droit de vote donné aux « étrangers », etc.

Quant aux promesses du candidat, elles lui ont permis d’être un président normal et ce dernier n’est pas installé à l’Elysée pour les tenir. Faudrait voir à ne pas déconner quand même.

L’Etat PS avec ses dogmes et ses mensonges n’est juste capable qu’à créer du malheur. Par contre il se sert et bien.

Le PS c’est « PRENONS la SOUPE à la louche© .

Humour rose : les socialistes taxent et étranglent les entreprises et ensuite ils ouvrent pour les moribonds une banque dédiée. C’est vraiment se moquer des gens mais bon comme tout passe dans ce pays…

En tant que français, je condamne la politique étrangère de la France qui en adoubant un pseudo état palestinien nuit à la France et à son futur. C’est simplement scandaleux et ne sert à rien d’autant que Gaza va être le théâtre à coup sûr d’une guerre civile entre Hamas et OLP…

Allez la France qui recule est en marche.

La vérité est une délicieuse plante qui ne pousse pas toujours comme on voudrait©.

HOLLYLAND©, ton univers impitoyable…

Les médias sont les complices de cette idéologie foireuse.

Rejoignez-moi dans mon combat pour la France !
La vérité est une délicieuse plante qui ne pousse pas toujours comme on voudrait©.

Alexandre Goldfarb

Président Fondateur de l’Observatoire du MENSONGE

HOLLYLAND©©Alexandre Goldfarb, mai 2012.

Le PS c’est « PRENONS la SOUPE à la louche© » ©Alexandre Goldfarb, 2007.

La vérité est une délicieuse plante qui ne pousse pas toujours comme on voudrait©. ©Alexandre Goldfarb,  septembre 2001.

« polititocards©»  ©Alexandre Goldfarb, avril 2010.

Socialie ©© Alexandre Goldfarb, avril 1981.

**********

Vous êtes dans l’opposition ?

Devenez « suiveur » de l’Observatoire du MENSONGE

en un clic !

### Articles recommandés :

Compte à rebours

Saint-Fric
Du bien pensant
HOLLYLAND prenez place
Coup de vis.

Rejoignez-moi dans mon combat pour la France !
La vérité est une délicieuse plante qui ne pousse pas toujours comme on voudrait©.

 

Vous aimez ? Vous transmettez !

 

Le Blog mode d’emploi : cliquez ICI

Devenez « suiveur » de

l’Observatoire du MENSONGE et de la Désinformation…

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article :
Alexandre Goldfarb pour http://www.observatoiredumensonge.wordpress.com/

Faire un don pour une juste cause le blog, c’est ICI

 

SUIVEZ ! PARTICIPEZ !

Articles les plus lus :

Observatoire du MENSONGE et de la Désinformation

La République perdue

Une nouvelle Tribune Libre sous forme d’un résumé d’une réunion :

Le Juif et la France 1941 Michel Jacquot
Le Juif et la France 1941 Michel Jacquot

La République perdue

Quelques indications utiles glanées dans le colloque du 14/10/12 organisé par la loge Ben Gourion du Bnai Brith et qui a réuni plus de 300 personnes.

(Orateurs: G Bensoussan, auteur des « Territoires perdus de la République » – Irène Saya, prof, – Michèle Tribalat, Ined, – Didier Lapeyronnie, sociologue, – Yannis Roder, prof d’histoire, – Luc Rosenzweig, journaliste, – Alain Finkelkraut, philosophe)

Un frère a bien résumé ce colloque: « Je suis entré inquiet de la situation en France, j’en sors terrifié ! »
– En une seule génération, 30 000 élèves juifs de l’enseignement public en banlieue sont passés vers des écoles communautaires, sous la pression de l’anti-judaïsme musulman (soit pratiquement plus de la moitié des jeunes juifs des lycées).
– En 10 ans, on a recensé 4000 attentats contre des membres ou des biens de la communauté et 25 000 juifs ont quitté la France, soit 5% de la communauté.
– En 2 générations, la population française a crû de 12%, la population carcérale a été multipliée par 2 (les 2/3 des incarcérés sont musulmans).

– Les jeunes musulmans sont de plus en plus incultes et nous arrivons à un vocabulaire de 500 mots (1) et frôlons la barbarie. Les Africains suivent la tendance depuis seulement une vingtaine d’années, date d’arrivée massive d’imam d’Arabie et des émirats dans l’enseignement religieux (madrassa, école coranique). Le wahabisme se développe avec l’entrée massive de capitaux et d’enseignants d’Arabie et du Qatar.

– Michèle Tribalat, l’oratrice de l’Ined, a trouvé un mot nouveau pour remplacer l’expression « Français de souche » et ne pas heurter les Musulmans: « natif au carré » (né en France, de père et mère nés en France)…. Elle a distribué des tableaux et graphiques d’une complexité de même acabit que le surnom trouvé, qui montrent ce qu’on pouvait deviner:
. Sur le plan démographique les immigrés et les enfants d’immigrés représentent aujourd’hui 40% des grandes villes et 12% des villages. Les Musulmans représentent 16% des grandes villes et 3% des villages. Ces % augmentent avec la pauvreté des lieux et diminuent avec leur opulence.
. La population musulmane est estimée à 7% en France, alors qu’en moyenne en Europe elle est de 4,5%
. La transmission de l’Islam dans les familles où il y a au moins un parent musulman est passée en un demi-siècle de 50% des familles à 90% !
. En une génération le % d’athées est passé de 40% à 60% chez les « natifs au carré » et de 40% à 20% chez les enfants d’immigrés originaires d’Afrique du Nord, du Sahel et de Turquie.
. Inutile d’ajouter que chez les Musulmans on se marie plus et qu’on fait plus d’enfants que chez les « natifs au carré »

– Les jeunes « beurs » font l’apologie d’Hitler, tout en assimilant le sionisme au nazisme. Mais on n’est pas à une contradiction près dans ces milieux « barbares »

– Dans l’enseignement, on n’ose plus parler de la « shoah« , car mot hébreu. Il a fallu se battre pour obtenir que les enseignants soient formés pour pouvoir transmettre l’histoire de cette période noire de l’Europe. Jusqu’ici seule la Fondation de la Shoah procédait à cette formation.

– L’Education publique a failli à ses devoirs de défendre la laïcité et se plie aux desiderata des banlieues de plus en plus radicales.

– L’antisémitisme en France est essentiellement d’origine musulmane, c’est la haine gratuite de celui qui est différent + l’enseignement religieux des nouveaux imams payés par l’Arabie et le Qatar qui prône le jihad et le refus de l’infidèle + la cour, la rue, les frustrations

– Depuis l’interdiction du port du voile dans les lieux publics, jamais ce port n’a été aussi important, du fait d’une volonté d’affirmation de l’identité + l’incitation par des subventions allouées par l’Arabie pour le port du voile.

– L’attitude négative des médias à l’égard d’Israël a empiré depuis 10 ans. Avant on invitait parfois aux émissions des pro-israéliens, aujourd’hui pratiquement jamais, ou alors on s’arrange pour les empêcher de parler, comme Guy Millière chez Taddei, très récemment. Pour survivre, certains médias sont inféodés aux états arabes du Golfe d’une manière ou d’une autre.

– Les élites préfèrent l’injustice au désordre et se plient progressivement aux conditions imposées par la sharia un peu partout dans les écoles, les cités, les banlieues et même la rue (voile, halal, mosquées, crimes du sang, criminalité anti-occidentale…)

– Les dirigeants des institutions juives se « dhimmisent » autant que les élites « natives au carré », surtout pas de vague. (2)

Notes

(1) le corbeau comprend 20 mots, le chien 50 et le singe une centaine

(2) « vivons tranquillement nos derniers instants dans ce pays » (ajouté par votre serviteur)

  • é þ ✔ ±  ✪ ★ v

Vous aimez ? Vous transmettez !

Mieux devenez « suiveur » du Blog

Notes de l’Observatoire du MENSONGE :

Le fameux rapport OBIN remis en juin 2004 au Ministre de l’Education Nationale, François Fillon, était et reste édifiant sur la situation dramatique de la République et surtout ce rapport a été alors enterré. Ce qui est non seulement une grave erreur mais aussi très bizarre.

### Articles recommandés :

La France Perdue
Ici et maintenant
La France crève
Réinformation
Saint-Fric

Profitez en pour lire la Liste des méprisants en cliquant ICI

Le scandale

Le scandale

« Moi Je » a trouvé comment gouverner la France : au moindre problème, il crée une commission.

Une commission en plein travail.

Cela ne comporte que des avantages :

–       il peut caser des amis,
–       il enterre le sujet
–       il fait croire qu’il travaille.

Il connaît ses classiques et comme le disait Clémenceau : « si vous voulez enterrer un problème, nommez une commission ».

Avec les socialistes c’est commission dès qu’il y a un problème et c’est jamais rapide. Ainsi les français ont largement le temps d’oublier le sujet à traiter. Comme en plus les français sont amnésiques, fatigués et endormis, tout se passe bien. Et ce gouvernement a déjà pu passer quelques lois qui coulent la et défigurent la France.

La France qui par la loi Duflot va devenir un vaste logement social.

La commission sert  uniquement à caser quelques camarades au frais de la République et c’est la seule et vraie méthode pour enfouir définitivement les problèmes et non les résoudre.
Au cas où quelque journaliste ressortirait le problème plus tard, le gouvernement demandera d’ici quelques mois à la commission concernée de lui remettre un rapport.
Rapport qui ira directement à la grande bibliothèque des oubliettes de la République©.

Là on a vu la création d’une commission d’éthique, l’éthique sert à caser Jospin et sa femme, un vieil ami à qui « Moi Je » doit beaucoup. Il en a profité pour y placer Roselyne Bachelot et fils.

D’ailleurs le titre de cette commission est formidable : «  Commission chargée de la rénovation et de la déontologie de la vie publique ».
ils sont forts ces socialistes qui créent une commission pour officiellement surveiller ce qu’ils disent et ce qu’ils font. Cela les absout d’avance des dérives et autres magouilles. On n’est jamais mieux servi que par soi-même…

Là c’est une commission avec l’ami Lescure pour Hadopi.
Ici c’est une commission sur « la fin de vie » dirigée par le Professeur Sicard.

Sans oublier les commissions sur l’éducation, sur l’environnement, sur le livre blanc, c’est l’armée qui est en jeu et le pire est à craindre, il y a aussi la commission pour l’Otan présidée par Védrine, encore un ami, c’est aussi la commission sur l’audiovisuel extérieur français, très important cela, présidée par l’ami Cluzel, soit plus de 10 commissions créées en moins de 2 mois.

Je crois savoir aussi qu’une commission pour le logement et les mal logés devraient voir le jour ainsi qu’une commission sur le dépassement des honoraires des médecins, ils vont adorer…

Hollande copie Fillon, maître es enterrements.

La question : est-ce que l’élève va dépasser le maître ?
Du jamais vu !
Tout cela semble bien sympathique sauf que le coût est exorbitant.
A chaque fois des dizaines de millions pour rien sauf pour les membres qui mangent fort bien dans les meilleurs restaurants de la capitale. Au moins cela fait marcher la fourchette.

Bon vous allez me dire cela crée de l’emploi puisque chaque commission est dotée d’un président qui a le droit à un chauffeur et à un secrétariat. C’est quand même sympathique, non ?
Je pense sincèrement que le Président Hollande a oublié les promesses et les propos du candidat Hollande. Il a du se passer quelque chose entre avant et après… Une amnésie passagère, une perte de documents ? Allez savoir…
Avant le candidat avait descendu toutes ces choses faites par Sarkozy aussi bien en France qu’en Europe.
Après, le président les reprend toutes, surtout les mauvaises et quand même il a viré toutes les bonnes.
Je crois que cela s’appelle l’intelligence politique partisane et sectaire.

Il me semble pourtant que le 16 mai, « Moi Je » avait proclamé haut et fort « qu’il n’y  avait pas de temps à perdre ».

Ceci dit comme il est presque toujours en voyage à l’étranger, lui il n’a plus de temps pour la France.

Les français sont, à peine quelques mois après l’arrivée des socialistes, déjà déçus… Ils n’avaient qu’à pas voter pour ces amateurs même pas éclairés.

Les couacs se succèdent au gouvernement bien incapable de tenir une ligne de conduite et qui fait rire le monde entier.

Décidément après l’expérience Mitterrand, la France qui n’a rien appris et rien compris, se paie avec « Moi Je » un luxe dans la médiocrité qu’elle n’aura pas les moyens d’assumer financièrement.

Sans oublier les lois à venir qui détruiront son avenir.

Bon c’est pas grave parce que ce n’est pas son pognon mais le notre : les impôts c’est vous qui les payez.

HOLLYLAND© ton univers impitoyable…

Les médias sont les complices de cette idéologie foireuse.

Je résiste et vous ?

Alexandre Goldfarb

▪   reproduction autorisée avec la mention suivante :

Copyright: Alexandre Goldfarb  pour https://observatoiredumensonge.wordpress.com/

Autres copyrights :

La grande bibliothèque des oubliettes de la République© Alexandre Goldfarb, avril 2000.

HOLLYLAND©©Alexandre Goldfarb, mai 2012.

A lire aussi :

HOLLYLAND© prenez place

Exclusif HOLLYLAND©

Ici et maintenant

Le casseur

A lire absolument : CADEAU

Islam : les fondements du djihad

Une nouvelle Tribune Libre pour Marie Masson sur les fondements même du djihad de l’Islam très intéressante et très instructive.

Tribune Libre à Marie Masson

1 – Le Coran et la sunna

Dans le Coran, Dieu parle à la première personne. Les mots du Coran sont les mots de Dieu.

Le Coran n’est pas le récit de la vie de Mahomet, mais il est constitué d’une succession d’injonctions auxquelles l’humanité est appelée à se conformer. La sunna, la Tradition issue de la vie du Prophète, précise les injonctions données par le Coran en montrant la manière dont Mahomet les a mises en applications.

Le Coran et la sunna constituent, en quelque sorte, un code juridique d’origine divine auquel les hommes doivent se soumettre.

2 – La guerre sainte

Chaque musulman porte la responsabilité de la mise en application de ce code d’origine divine inscrit dans le Coran et la sunna. Le djihad, la guerre sainte, est cet effort demandé à chaque musulman d’augmenter l’emprise des lois divines dans sa vie et dans le monde. C’est là le sens véritable de la guerre sainte, de la guerre visant à rendre le monde saint, conforme à ce pourquoi il a été créé. Pourquoi employer le terme de « guerre » ? Parce que l’usage de la force est légitime.

Il y a deux facettes dans le djihad : celle d’un combat intérieur, spirituel, visant à conformer sa vie à la Loi (le djihad majeur) ; et celle d’une guerre contre ceux qui refusent de se soumettre aux lois divines (le djihad mineur). Anne-Marie Delcambre, docteur en civilisation islamique, précise :

« Il y a deux sens au mot djihâd, mais on ne peut nier que dans l’histoire de l’Islam, c’est le sens matériel et guerrier qui l’a largement emporté. »1

Dans la suite de cet article nous allons nous concentrer sur ce versant du djihad. L’autre versant (le djihad majeur) a fait l’objet d’un autre article (Cf. L’horizon musulman).

On retrouve de nombreuses injonctions dans le Coran appelant les musulmans à participer activement au djihad « militaire ». Voici quelques exemples de versets coraniques :

Cette guerre se fait au nom de Dieu :

« Combattez-les (les infidèles), afin que Dieu les châtie par vos mains. »2

« Ce n’est pas vous qui les tuez, c’est Dieu. »3

Les musulmans qui sacrifient leur vie au nom de cette guerre seront récompensés quelque soit l’issue du combat qu’ils ont entrepris :

« Que ceux (les musulmans) qui sacrifient la vie d’ici-bas à la vie future combattent dans la voie de Dieu ; qu’ils succombent ou qu’ils soient vainqueurs, nous (Dieu) leur donnerons une récompense généreuse. »4

Dans ce dernier exemple, Allah s’adresse à Mahomet et s’indigne des musulmans qui refusent de participer à cette guerre sainte :

« Lorsque on leur a ordonné de combattre, la plupart d’entre eux, (…) se sont écriés : “ Seigneur, pourquoi nous ordonnes-tu la guerre ? Pourquoi ne nous laisses-tu pas parvenir au terme naturel de nos jours ? ” Réponds-leur : “ Le monde d’ici-bas n’est que de peu de valeur, la vie future est le vrai bien pour ceux qui craignent Dieu. ” »5

Amadi Redissi, professeur à l’Université de Tunis, reprend le thème de la guerre sainte dans le Coran et conclut ainsi :

« Comme tous les prophètes monothéistes, Mohammed fut un prophète éthique, c’est-à-dire agissant au nom de Dieu et exigeant l’obéissance en tant que devoir éthique. (…) Toutefois, il se singularise fortement comme porteur d’une éthique de type “ politico-militaire ”. (…) Autant le dire, si “ l’idéal ” du juif est le royaume messianique sur terre, celui de l’islam est le guerrier. »6

3 – Le principe d’abrogation

Le Coran contient environ cent vingt versets7 qui appellent à la patience, au respect, à la discussion.Les versets appelant explicitement à la guerre, à tuer les infidèles, à combattre dans les sentiers de Dieu sont environ deux cent cinquante8 . De plus, compte tenu du principe d’abrogation, les versets violents ont, d’un point de vue théologique, plus d’importance que les autres. Voyons en quoi consiste ce principe :

Un lecteur non averti pourrait voir dans la présence de versets contradictoires dans le Coran une liberté laissée à l’interprétation. Mais ce n’est pas de cette manière que les disciples du Prophète ont compris ces divergences. Pour eux, Allah a accompagné pendant une vingtaine d’années la naissance de la communauté musulmane. Cette naissance de la communauté des « vrais croyants » fut un temps exceptionnel. En effet comme toute naissance, c’est un moment délicat ou la communauté, encore fragile, se structure. Aussi Allah a fait descendre des versets spécifiques à ce moment particulier. Mais une fois l’islam bien établi, avant que Mahomet ne meure, et que la descente des versets ne s’arrête, Allah a révélé des versets qui serviraient aux générations futures. Ainsi selon ce principe, quel que soit le domaine, lorsqu’il existe deux versets contradictoires dans le Coran, cela signifie que le verset le plus ancien est lié au contexte particulier de la naissance de la communauté musulmane et qu’il est « abrogé », c’est-à-dire annulé et remplacé par le verset plus récent qui s’adresse aux générations futures. C’est Allah lui-même qui a énoncé le principe de cette exégèse dans le Coran9 .

Si les versets appelant les musulmans à combattre les infidèles sont plus nombreux que ceux appelant à la tempérance, ils ont été en plus révélés en dernier. Prenons par exemple le verset dit « de l’épée », dans la neuvième sourate :

« Les mois sacrés expirés, tuez les infidèles partout où vous les trouverez, faites-les prisonniers, assiégez-les et guettez-les dans toute embuscade ; mais, s’ils se convertissent, s’ils observent la prière et font l’aumône, alors laissez-les tranquilles, car Dieu est indulgent et miséricordieux. »10

Voici le commentaire de ce verset que fait Viviane Liati, agrégée d’arabe, docteur en histoire des religions, maître de conférences à l’Université Paris VIII :

« Ce verset fait partie d’une sourate, la neuvième, (…) la dernière “ descendue ” et, de ce fait, (…) les prescriptions qu’elle contient ont une valeur définitive car elles ne peuvent plus être abrogées. Le Coran étant la parole éternelle de Dieu, son champ d’application ou son efficace performative ne sauraient être limités, en principe, ni dans l’espace ni dans le temps. »11

Hamadi Redissi, redit ici l’importance de ce verset :

« Une lecture canonique de ce verset abroge de fait les cent quatorze à cent vingt-quatre versets qui appellent les musulmans à la patience, la tolérance… »12

Viviane Liati poursuit son propos en montrant comment, au XXe siècle, l’exégèse moderne du Coran a tenté de dépasser la théorie de l’abrogation. Elle commence par cette constatation :

« La théorie de l’abrogation est trop bien établie pour être contestée, mais ce qui peut être discuté, ce sont les modalités de son application. »13

Elle prend l’exemple du Manâr14 , qui propose de passer du principe de l’abrogation à celui de « l’oubli ». Allah n’aurait pas abrogé, supprimé, les anciens versets par la descente de nouveaux, mais appellerait les musulmans à les oublier. Cette nuance autoriserait les musulmans à observer un temps, si le contexte les y incite, les anciennes prescriptions. Viviane Liati reprend maintenant le Coran en utilisant les principes de cette exégèse moderne :

« Lorsque les musulmans sont en position de faiblesse et qu’ils sont minoritaires, ils doivent “ oublier ” l’injonction de combattre et au contraire prendre patience devant les préjudices qu’ils subissent, jusqu’à ce qu’ils soient en position de force. À ce moment-là, ils pourront alors “ oublier ” l’appel à la résignation et assumer le devoir de combattre. On ne doit donc pas parler dans ce cas d’abrogation car cela signifierait qu’une prescription est abolie définitivement et qu’il n’est plus permis de l’observer. »15

Ainsi même si temporairement la guerre sainte ne s’exprime pas, elle peut ressurgir à tout moment, mettant ainsi en pratique la parole divine.

4 – Ceux qui répètent que l’islam appelle à la paix

On entend souvent de la part d’intellectuels musulmans que l’islam est une religion prônant la paix. Dans les extraits suivants Soheib Bencheikh, ancien grand mufti de Marseille, chercheur en science islamique, réformateur, pointe le cœur du problème :

« Les intellectuels se réclamant de la confession musulmane répètent sans cesse que l’islam est fraternité, paix, tolérance. Ils ont certainement raison, mais ils n’ont aucun soutien théologique qui permette d’appuyer la plupart de leurs affirmations. Les modérés veulent à la fois relever et embellir l’image de leur religion (…). Ce qu’ils disent de l’islam (…) n’est pas le résultat d’un travail théologique laborieux, ou de déductions textuelles logiques, mais des affirmations ne traduisant qu’un souhait. Seule la version archaïque du droit musulman demeure (…) cohérente avec elle-même et offrant une vision globale des choses. Cependant, son application dans le domaine relationnel relève de la folie.»16

Il écrit encore :

« Aujourd’hui (…) la majorité des musulmans vivent leur religion dans la modération. Mais cela ne va pas sans malaise. Car cette modération n’est pas le fruit d’un travail cohérent et convaincant ; elle est dictée par l’instinct, par le bon sens, ou simplement par pragmatisme et le besoin de sociabilité. »17

Ainsi, pour reprendre les propos de Soheib Bencheikh, ceux qui répètent que l’islam est paix, devraient dire pour être exacts qu’ils souhaiteraient que l’islam soit paix, car les fondements de l’islam n’invitent absolument pas à cette conclusion.

5 – Étymologie d’« islam »

On entend souvent dire que « islam » signifierait étymologiquement « paix » ce raccourci sous-entendant que l’islam est une religion prônant la paix puisque c’est là son véritable sens.

La racine sémitique s.l.m a plusieurs dérivés en arabe qui ont des sens différents : salima signifie être conforme, être en sécurité ; salâm exprime la paix, la sérénité ; sallama véhicule quant à lui l’idée de rémission aussi bien dans le sens de s’en remettre à quelqu’un que de se constituer prisonnier ; et enfin aslama signifie se soumettre, faire allégeance. Le mot « islam » a pour origine aslama. Même si en arabe paix et soumission ont une racine commune, il s’agit de deux mots différents et « islam » provient de « soumission » et non de « paix ».

Alfred-Louis de Prémare est enseignant chercheur à l’institut de recherches et d’études sur le monde arabo-musulman d’Aix-en-Provence. Dans l’extrait qui suit, il détaille le sens originel du terme « islam ».

« “ Islâm ” fut dès le départ un terme équivoque. On avait tendance, naguère, à en occulter l’équivocité au profit d’un sens limité aux rapports de “ soumission individuelle ” que le croyant doit avoir à l’égard de Dieu. (…) À lire la littérature biographique autour de Muhammad et de ses compagnons, on en arrive à définir l’islam des origines de la façon suivante : c’est le ralliement ou la soumission à un pouvoir nouveau instauré par un prophète qui en définit les lois au nom de Dieu, et dont les assises politiques sont appuyées sur une action militaire permanente. C’est de cela que veulent rendre compte précisément les récits d’ “ Expéditions de l’Envoyé de Dieu ” (Maghâzî rasûl Allâh), noyau premier de l’écriture sur l’histoire des débuts de l’islam. »18

Le terme “ islam ” avait une double signification, il s’agissait d’une part d’une soumission individuelle à Dieu, mais aussi une soumission au pouvoir politique instauré par Mahomet au nom de Dieu. Pour le dire autrement la soumission n’est pas que spirituelle, il s’agit aussi d’une soumission « concrète » aux lois de Dieu, or ces lois exprimées dans le Coran et la sunna légifèrent aussi bien dans le domaine religieux que politique. Le terme « musulman » a d’ailleurs la même racine et signifie « soumis ». Un des propos les plus anciennement transmis que l’on ait du Prophète est le suivant :

« J’ai reçu l’ordre de combattre les hommes jusqu’à ce qu’ils disent : “ Point de divinité excepté Allâh ”. Celui qui dit : “ Point de divinité excepté Allâh ” préserve de mon atteinte ses biens et sa personne. »19

Ceux qui reconnaissent Allah, ceux qui lui sont soumis seront en paix et n’auront pas à craindre le djihad. L’islam menace de guerre ceux qui refuse de se soumettre. Nous sommes très loin de ce raccourci étymologique qui impliquait que « islam » signifiait « paix ».

Contrairement à ce que sous entendent de nombreux média, les djihadistes ne sont pas des illuminés analphabètes qui n’auraient jamais lu le Coran. Ils connaissent au contraire très bien leur Livre Saint auquel ils souhaitent se soumettre de manière totale, radicale, sans compromis, jusque dans la mort. Ils s’inscrivent dans la lignée du Prophète en poursuivant le combat inauguré par ce dernier pour soumettre le monde, de gré ou de force, aux lois d’Allah. La guerre sainte est un élément structurant de l’islam qui traverse de part en part le Coran comme la vie du Prophète. 

Vous aimez ? Vous transmettez!

  •     Références :

1 DELCAMBRE Anne-Marie, L’islam des interdits, Paris, éditions Desclée De Brouwer, 2003, p. 21.

2 Coran (IX, 14 ; trad.k. IX, 14). Dans les traductions en français que nous avons du Coran, Dieu emploie le nous de majesté, et parle de lui à la troisième personne.
trad. K. : signifie traduction de Kasimirski. Il s’agit de la première traduction en français du Coran. Elle date de 1840. Elle a été enrichie par la suite, et reste aujourd’hui une des traductions les plus diffusées. Il faut noter que cette traduction comporte des écarts dans la numérotation des versets avec les traductions faites ultérieurement. Afin que le lecteur puisse aisément retrouver les versets cités les deux références sont systématiquement mentionnées, la première référence étant celle des autres traductions, et la seconde celle utilisée par Kasimirski.

3 Coran (VIII, 17 ; trad.k. VIII, 17)
4 Coran (IV, 74 ; trad.k. IV,76)
5 Coran (IV, 77 ; trad.k. IV,79)
6 REDISSI Hamadi, L’exception islamique, Paris, éditions du Seuil, 2004, pp. 92-94.
7 Ibid., p. 87.
8 DELCAMBRE Anne-Marie, L’islam des interdits, Paris, éditions Desclée De Brouwer, 2003, p.22.
9 Coran (II, 106 ; trad.k. II, 109)
10 Coran (IX, 5 ; trad.k. IX, 5)
11 LIATI Viviane, De l’usage du Coran, éditions Mille et une nuits, 2004, pp.82-83.
12 REDISSI Hamadi, L’exception islamique, Paris, éditions du Seuil, 2004, pp. 87-88.
13 LIATI Viviane, De l’usage du Coran, éditions Mille et une nuits, 2004, p.86.
14 El Manâr, le phare en arabe, est une revue égyptienne spécialisée dans toutes les questions liées à la foi musulmane.
15 LIATI Viviane, De l’usage du Coran, éditions Mille et une nuits, 2004, pp.87-88.
16 BENCHEIKH Soheib, Marianne et le Prophète, Paris, éditions Grasset et Fasquelle, 1998, pp.145-146.
17 Ibid., p.146
18 DE PREMARE Alfred-Louis, Les fondations de l’islam, Paris, éditions du Seuil, 2002, pp.86-87.
19 Hadith (MUSLIM, Al-Sahîh, Imân,I, 200 sq. trad. Alfred-Louis de Prémare, Les fondations de l’islam, Paris, éditions du Seuil, 2002, p. 87.)

Articles à lire sur le blog en cliquant sur le titre choisi :

ILLUSION D’UN PRINTEMPS

SAINT-FRIC

LAICITE ET COLONIALISME

L’ARGENT

L’illusion c’est l’ignorance

Pour une opposition constructive et réelle, le site de l’opposition au marxisme et au fascisme, ni rouge ni noir mais bleu :

logo Ob dum

L’illusion c’est l’ignorance

Voici un texte de  Martin Niemöller (1892-1984)

Ce texte est tout à fait  d’actualité et mérite d’être rappelé…. Avec une ou deux minutes d’attention, pour être lu.

Vous aimez ? Vous transmettez!

Un  homme dont la famille faisait partie de l’aristocratie allemande, avant la  seconde guerre mondiale, possédait un certain nombre de grandes usines et de  propriétés. Quand on lui demandait combien d’allemands étaient de véritables  nazis, il faisait une réponse qui peut guider notre attitude au regard du  fanatisme. «Peu de gens sont de vrais nazis » disait-il, « mais nombreux sont  ceux qui se réjouissent du retour de la fierté allemande, et encore plus  nombreux ceux qui sont trop occupés pour y faire attention. J’étais l’un de  ceux qui pensaient simplement que les nazis étaient une bande de cinglés.  Aussi la majorité se contenta-t-elle de regarder et de laisser faire. Soudain,  avant que nous ayons pu réaliser, ils nous possédaient, nous avions perdu  toute liberté de manoeuvre et la fin du monde était arrivée. Ma famille perdit  tout. Je terminai dans un camp de concentration et les alliés détruisirent mes  usines. »

Aujourd’hui,  des « experts » et des « têtes bien pensantes », ne cessent de nous répéter  que l’Islam est la religion de la paix, et que la vaste majorité des musulmans  ne désire que vivre en paix. Bien que cette affirmation gratuite puisse être  vraie, elle est totalement infondée. C’est une baudruche dénuée de sens,  destinée à nous réconforter, et, en quelque sorte, à diminuer le spectre du  fanatisme qui envahit la Terre au nom de l’Islam. Le fait est que les  fanatiques gouvernent l’Islam, actuellement. Ce sont les fanatiques qui  paradent. Ce sont les fanatiques qui financent chacun des cinquante conflits  armés de par le monde. Ce sont des fanatiques qui assassinent systématiquement  les chrétiens ou des groupes tribaux à travers toute l’Afrique et mettent peu  à peu la main sur le continent entier, à travers une vague islamique. Ce sont  les fanatiques qui posent des bombes, décapitent, massacrent ou commettent les  crimes d’honneur. Ce sont les fanatiques qui prennent le contrôle des  mosquées, l’une après l’autre. Ce sont les fanatiques qui prêchent avec zèle  la lapidation et la pendaison des victimes de viol et des homosexuels. La  réalité, brutale et quantifiable, est que la «majorité pacifique », la «  majorité silencieuse y est étrangère et se terre.

La  Russie communiste était composée de russes qui voulaient tout simplement vivre  en paix, bien que les communistes russes aient été responsables du meurtre  d’environ vingt millions de personnes. La majorité pacifique n’était pas  concernée.

L’immense  population chinoise était, elle aussi, pacifique, mais les communistes chinois  réussirent à tuer le nombre stupéfiant de soixante-dix millions de  personnes.

Le  japonais moyen, avant la deuxième guerre mondiale, n’était pas un belliciste  sadique. Le Japon, cependant, jalonna sa route, à travers l’Asie du sud-est,  de meurtres et de carnages dans une orgie de tueries incluant l’abattage  systématique de douze millions de civils chinois, tués, pour la plupart, à coups d’épée, de pelle ou de baïonnette.

N’aurait-on pu  dire que la majorité des Rwandais était pour « la Paix et l’Amour »  ?

Les  leçons de l’Histoire sont souvent incroyablement simples et brutales,  cependant, malgré toutes nos facultés de raisonnement, nous passons souvent à  côté des choses les plus élémentaires et les moins compliquées: les musulmans  pacifiques sont devenus inconséquents par leur silence.

Les  musulmans pacifiques deviendront nos ennemis s’ils ne réagissent pas, parce  que, comme mon ami allemand, ils s’éveilleront un jour pour constater qu’ils  sont la proie des fanatiques et que la fin de leur monde aura  commencé.

Les  Allemands, les Japonais, les Chinois, les Russes, les Rwandais, les Serbes,  les Albanais, les Afghans, les Iraquiens, les Palestiniens, les Nigériens, les Algériens,  tous amoureux de la Paix, et beaucoup d’autres peuples, sont morts parce que  la majorité pacifique n’a pas réagi avant qu’il ne soit trop tard.

Quant  à nous, qui contemplons tout cela, nous devons observer le seul groupe  important pour notre mode de vie : les fanatiques…

«Quand  ils sont venus chercher les communistes, je n’ai pas protesté parce que je ne  suis pas communiste.

Quand   ils sont venus chercher les Juifs, je n’ai pas protesté parce que je ne suis  pas Juif.

Quand  ils sont venus chercher les syndicalistes, je n’ai pas protesté parce que je  ne suis pas syndicaliste.

Quand ils sont venus chercher les catholiques, je n’ai pas protesté parce que je ne  suis pas catholique.

Et  lorsqu’ils sont venus me chercher, il n’y avait plus personne pour protester.  »

Texte de Martin Niemöller (1892-1984), pasteur protestant arrêté en 1937 et envoyé au camp de concentration de Sachsenhausen. Il fut ensuite transféré en 1941 au camp de concentration de Dachau. Libéré du camp par la chute du régime nazi, en 1945.

 ****************************

### Articles recommandés :
UN JOUR, LA NUIT
ILLUSION D’UN PRINTEMPS
SAINT-FRIC de l’Islam
Ecrits pour l’Histoire

Un petit effort pour nous soutenir ?

Devenez suiveur du Blog – Merci !

Ou faites un don en cliquant ICI

Pour une opposition constructive et réelle, le site de l’opposition au marxisme et au fascisme, ni rouge ni noir mais bleu :

L’info évitée par les médias est là sur Observatoire du MENSONGE

Un grand merci à vous tous qui avez fait le succès de l’Observatoire du MENSONGE

Le site est lu et suivi dans 132 pays…

Nos articles sont repris dans le monde entier…

De nombreuses personnalités nous lisent…

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

logo Ob dum

Nous les juifs.

Tribune Libre à Jean Lévy

Une Tribune Libre que j’ouvre volontiers à Jean Lévy  pour ce poème acrostiche ***

N ous avons traversé quelques milliers d’années
O n a toujours rêvé de nous éliminer.
U nissons nos efforts pour conjurer le sort
S i nous sommes ici, c’est pour l’éternité.

L e ciel nous a aidés à vivre et à survivre
E t il nous aidera, c’est écrit dans les livres.
S ans doute y aura-t-il encore beaucoup de larmes.

J eunes Juifs, levez vous et apprenez les armes
U tilisez vos forces, montrez votre courage.
I l vous faut des efforts, mais aussi de la foi.
F aites face à la haine, à la folie des hommes
S achez que vous avez le soutien de Hachem.

Jean Lévy

Copyright Jean Lévy 12 octobre 2012.

***Un acrostiche, du grec akrostikhos (akros, haut, élevé et stichos, le vers), est un poème, une strophe ou une série de strophes fondés sur une forme poétique consistant en ce que, lues verticalement de haut en bas, les initiales ou, parfois, les premiers mots d’une suite de vers composent un mot ou une expression en lien avec le poème. (source WIKIPEDIA)

Vous aimez ? Vous transmettez!

### Articles recommandés :

UN JOUR, LA NUIT

LA TERRE OU LA MER

REINFORMATION

Laïcité et colonialisme

Tribune Libre à Marie Masson

Nouvelle arrivante dans ma catégorie Tribune Libre,  c’est Marie Masson, femme engagée et courageuse que je salue avec un grand plaisir.

Colloque laïcité et colonialisme :

Chaque année depuis six ans, une semaine anticolonialiste est organisée à Paris par, essentiellement, des militants d’Europe Écologie – Les Verts. En 2012, la semaine en dure deux et les organisateurs ont choisi d’innover en incluant la laïcité dans cette thématique. Avec les écologistes aux commandes, on imagine bien quel détournement de la laïcité peut y être pratiqué. Le 3 mars 2012, deux tables rondes ont été organisées à l’Espace Jean Dame avec le soutien très engagé de la Mairie du IIe arrondissement de Paris, un engagement fort et durable sur ces initiatives. Le premier à s’exprimer, en introduction des interventions, fut donc le Maire Jacques Boutault (écologiste) avec une implication revendiquée dans la Semaine anticoloniale.

Le colloque a permis, d’une part, de dresser un bilan des discriminations qui ont été subies par les « Indigènes » dans les colonies françaises relativement à leur religion. Dans un second temps, des parallèles ont été établis avec la situation actuelle des Français et étrangers issus de l’immigration africaine et les prétendues attaques racistes dont ils feraient l’objet du fait des lois laïques. En clair, il s’agissait de montrer que, des colonialistes de la Troisième République à la loi contre les signes religieux à l’école et au refus d’admettre les mères voilées dans les sorties scolaires, le même esprit colonialiste serait à l’œuvre, c’est-à-dire le même racisme. Le discours habituel des communautaristes, des militants pour un islam politique et des Indigènes de la République a donc bien pénétré la Mairie du IIearrondissement avec la bénédiction des écolos. Plus précisément, l’après-midi a été organisée par un collectif au nom lesté de sous-entendus : « Laïcité n’est pas racisme ». L’assistance comportait une quarantaine de personnes, dont la sénatrice Halima Boumedienne-Thiery (Europe Écologie – Les Verts), qui soutient les filles en foulard (cf. un rassemblement devant l’Assemblée Nationale en 2004). On comptait aussi dans le public quatre ou cinq jeunes femmes voilées.

Première table ronde : « La « laïcité » appliquée aux colonies »

Premier à s’exprimer, Olivier Lecour Grandmaison traite du « statut du « Français musulman », de l’époque coloniale à aujourd’hui ». Afin de convaincre que Claude Guéant n’a rien inventé, il ne craint pas de déterrer Montesquieu et Renan. Selon lui, le premier aurait théorisé l’incompatibilité de l’islam avec les sociétés libérales (allusion probable aux Lettres Persanes) et le second est foudroyé pour un texte incisif sur l’islam et les musulmans intitulé L’islamisme et la science (1883). Lecour Grandmaison se garde bien pourtant d’observer que l’anarchiste Blanqui avait lui aussi écrit un texte vigoureux sur le même sujet (Science et foi, 1865), et que les libres penseurs et anarchistes de la même époque ont tenu des propos d’une virulence similaire, et en nombre bien plus considérable, sur l’Église catholique et les catholiques. Mais il est plus aisé de travestir Ernest Renan en raciste plutôt que de reconnaître que ses propos s’inscrivaient dans un anticléricalisme bien de son temps qui ne saurait se limiter à la secte romaine.

Lecour Grandmaison dénonce toutefois avec raison les nombreuses différences de traitement subies par les Algériens sous la colonisation : loi de 1905 non appliquée dans les colonies, nécessité d’une autorisation de l’État pour se rendre à La Mecque, usage de l’expression « Français musulmans d’Algérie », etc. Plus tard, il affirmera que la SFIO et la CGT n’ont pas remis en cause le code de l’indigénat et en prendra argument pour fustiger la loi obligeant à la neutralité religieuse les assistantes maternelles qui gardent les enfants à leur domicile, votée en janvier 2012 par le Sénat. Tout en veillant bien à se présenter lui-même comme un athée et un mécréant.

Son collègue universitaire Alain Ruscio a donné quelques exemples de discours sur le voile, du XVIesiècle à Grenade au cinéma de Julien Duvivier (Cinq gentlemen maudits, 1921) en passant par Georges Sand et Victor Hugo (poème Le Voile). De façon assez peu sérieuse, Alain Ruscio a estimé que cette simple accumulation de propos hostiles au port du voile suffirait à en démontrer le caractère raciste. A aucun moment Ruscio n’envisage que les événements présentés dans ces œuvres puissent provenir de faits bien réels.

Dernière intervenante de la première table ronde, Nawel Gafsia livre un discours assez peu construit, guidée d’abord par son engagement auprès du Comité Contre l’Islamophobie en France. A entendre ses allers-retour incessants entre la période coloniale et l’époque actuelle, on prend peur à l’idée que la France n’aurait pas changé et que de sinistres personnages comme Guéant, Sarkozy et Hortefeux seraient représentatifs de l’ensemble des personnes qui, en France, n’aiment pas l’islam. L’art de la nuance est étranger à Nawel Gafsia. Pourtant, sa critique d’un État colonial normatif qui demandait à l’indigène d’abandonner ce qu’il était pour devenir ce que l’État croyait bon pour lui, doit être entendue. Mais relativement à l’époque actuelle, son propos est trop généralisateur pour être crédible et trahit la propension à l’excès de la militante. Sa seule réponse à ce qu’elle présente comme de l’islamophobie est un recours accru aux tribunaux, un moyen astucieux, à défaut d’être subtil, de financer les avocat(e)s comme elle.

Deuxième table ronde : « Sortir des discriminations post-coloniales »

La deuxième table ronde a véritablement permis d’entrer dans le sujet qui titille les orateurs, à savoir le prétendu racisme dont seraient victimes massivement les musulmans par la France laïque. Seul à se revendiquer activiste musulman durant toute l’après-midi, Abdelaziz Chambi a fait trembler les murs de la salle : le verbe haut et fort, le porte-parole agité de la Coordination contre le racisme et l’islamophobie semble avoir été de toutes les coteries musulmanes dans la région lyonnaise depuis plus de vingt ans. L’intervention est enflammée, physique, et Chambi n’hésite pas à citer Mahomet et le Coran. L’exercice est périlleux car dans le verbiage coranique écrit on ne sait où, par on ne sait qui et on ne sait quand, on trouve tout et son contraire. Inévitablement, le militant lyonnais n’échappe pas à l’obsession des fameux « lobbys sionistes » qui, selon lui, viseraient à la diabolisation des quartiers populaires. Chambi a aussi le sens de la formule et du spectacle en égratignant aussi ceux qu’il désigne comme les « bobars » (succès assuré dans la salle), ces musulmans bourgeois-barbus qui ne connaîtraient pas ou se désintéresseraient des problèmes sociaux dont souffrent les banlieues.

Mais la rapidité électrique de son élocution a poussé Chambi à une magistrale erreur d’analyse qui ne sera pas oubliée de sitôt. Emporté par l’élan de son flot de parole, il fustige SOS Racisme, la Ligue des Droits de l’Homme et, dans une moindre mesure précise-t-il, le MRAP, pour le peu d’attention apportée à l’islamophobie ! Que Chambi fasse l’effort de s’informer sur les activités du MRAP et de la LDH et il découvrira que ces deux organisations sont devenues, en quelques années, les nouveaux protecteurs de l’islam par un recours obsessionnel aux tribunaux contre toute contestation radicale de cette religion et du comportement de certains fanatiques.

Marwan Muhammad, porte-parole du Comité Contre l’Islamophobie en France, a apporté, sans crainte du ridicule, sa contribution aux excès précédents. Inconscient du fossé qui sépare les musulmans de France des Noirs des Etats-Unis d’Amérique des années 50, il a affirmé qu' »on a des milliers de Rosa Parks aujourd’hui en France ». Rosa Parks est cette femme noire qui, en 1955, avait courageusement refusé de céder sa place à un Blanc dans un bus aux Etats-Unis d’Amérique. Incapable de diagnostiquer l’incompatibilité du texte coranique avec les sociétés fondées sur la démocratie, la laïcité et la liberté d’expression, le CCIF s’aventure, à l’aveugle, dans une dramatisation excessive qui le prive de toute crédibilité.

Plus sérieuse et argumentée a été l’intervention de Monique Crinon qui a nié que laïcité et féminisme soient intimement reliés. Si le propos semble surprenant, il comporte pourtant une part de vérité historique. Comme elle l’a rappelé, les partisans de la laïcité sous la Troisième République n’avaient que faire de la situation d’infériorité juridique imposée aux femmes et, lors des luttes féministes des années 70, jamais la laïcité n’aurait été invoquée selon elle. Comme la République laïque s’est longtemps accordée du statut de mineures pour les femmes, relier laïcité et féminisme serait donc une « imposture » selon elle. En revanche, Monique Crinon n’a pas rappelé que si on avait toujours respecté les croyances religieuses, on n’aurait jamais adopté la loi autorisant l’IVG et le divorce en France et dans d’autres pays démocratiques.

Le propos de Monique Crinon s’est ensuite réorienté quand elle a entrepris de déposséder la laïcité de son humanisme pour en faire une étape vers l’athéisme. Son attaque de la laïcité s’est muée en défense des religions par la négation de leur obscurantisme intrinsèque. « En faisant de la religion le bras armé de tout ce qui est liberticide », on pratiquerait une hiérarchie entre les individus : Monique Crinon oublie, ou ignore, que le Coran, comme la Bible, sont des modèles indépassables en matière de hiérarchisation des individus. Sa stratégie équivaut finalement à une forme de cléricalisme. En insistant, certes avec raison, que le patriarcat n’est pas confiné aux religions, elle tend à occulter la spécificité machiste des monothéismes qui est pourtant exprimée sans ambiguïté dans la Bible et le Coran. En tentant de détourner notre regard dans une autre direction, elle veut faire oublier l’écrasante responsabilité des sectes monothéistes dans l’oppression des femmes.

Comme, avec les militantes de Mamans toutes égales, on est entre copines, Crinon a quitté toute retenue en libérant son fiel contre « mère Élisabeth [Badinter] et sœur Caroline [Fourest] » pour la pugnacité et la régularité de leur action contre l’asservissement et l’aliénation des jeunes femmes par le fanatisme islamique. L’outrance n’est jamais trop forte face à l’adversité et l’oratrice s’est abandonné à les accuser d’une « racialisation » du problème du patriarcat.

Pour le collectif Mamans toutes égales (MTE), une jeune femme voilée et très coquette (maquillage, boucles d’oreilles, collier, bracelets) a rappelé son opposition à la loi interdisant aux assistantes maternelles de porter le hidjab. Comme le voile islamique, sous ses différentes formes, est d’abord censé ne pas réveiller la libido masculine (l’homme prédateur est consubstantiel au voilement de la femme), on peut s’interroger sur la cohérence de tant de raffinement. Pour les obsédés de la pudeur qui ont défini l’essence de l’islam, la coquetterie est contraire à la dissimulation du corps des femmes. Il est bien compréhensible qu’une femme aime se maquiller pour améliorer le regard qu’elle porte sur elle-même. Toutefois, cela ne peut se faire qu’en contradiction avec cet islam puritain ; la militante de MTE ne l’a pas compris, signe que l’interprétation de l’islam n’est qu’un grand bazar.

Pour finir cette deuxième série d’interventions, Thomas Deltombes s’est intéressé au traitement médiatique du voile islamique. Le discours médiatique sur l’islam serait codé et Deltombes en possède la clé qui en révèlerait les fondements xénophobes. Son intervention s’est inscrite dans la droite ligne de sociologues islamophiles comme Vincent Geisser et Raphaël Liogier. Rien de neuf donc, il suffit d’user et d’abuser du mot racisme ou d’insinuations en ce sens pour accéder à cette caste.

Et la critique rationaliste de l’islam ?

Après ces heures bénies des dieux, vint le moment des interventions du public et le micro m’a été confié pour la première question. « Islamophobie » a probablement été le mot le plus prononcé sans que personne n’ait pourtant pris le soin de le définir. L’islamophobie, telle que conçue par les orateurs et oratrices, consiste-t-elle en un rejet de l’islam, un rejet des musulmans, ou les deux ? Est-il permis de concevoir qu’une critique franche de l’islam puisse relever de la pensée rationaliste et libertaire sans obéir à des intentions racistes ? Ou toute critique de l’islam est-elle suspecte de xénophobie ? Mon intervention fut calme et relativement brève, sans s’étendre dans un long développement qui aurait pu lasser la tribune et l’auditoire. Elle en fut récompensée par une réponse d’une limpidité admirable délivrée par Marwan Muhammad : le porte-parole du CCIF a affirmé que l’islamophobie résiderait dans l’ensemble des attaques contre les musulmans mais aussi contre les non-musulmans, ce qui est une innovation intrépide. Comme c’est un garçon sérieux qui a étudié son dossier, il précise, et c’est l’ânerie victorieuse de ces deux tables rondes, que les sikhs auxquels on veut faire retirer leur turban seraient eux aussi victimes d’islamophobie ! Somptueux.

Après Geisser et ses musulmans facilitateurs d’islamophobie, voici le CCIF et ses sikhs victimes d’islamophobie. Le pire des bouffeurs de curés, d’imams et de rabbins, n’aurait jamais pu imaginer telle subtilité, preuve évidente de la supériorité des fidèles inspirés par Allah. Par la suite, Muhammad complètera son propos pour quiconque n’en aurait pas cru ses oreilles en précisant que l’islamophobie n’aurait rien à voir avec la critique de l’islam mais uniquement avec les attaques subies par les croyants. Avec le terme « islamophobie », Marwan Muhammad confond donc le rejet de l’islam et le rejet des musulmans, au mépris de l’étymologie. La représentante de Mamans toutes égales l’a suivi de près en estimant qu' »il est sain de critiquer l’islam mais il y a des règles de bienséance ». Autrement dit, c’est la liberté de ne pas aller trop loin dans la critique… Et à son tour, Abdelaziz Chambi n’a pas déçu en rabâchant, comme beaucoup sur ce sujet, un des rares versets qui simulent la tolérance dans le Coran : « Nulle contrainte en religion », sans en préciser le domaine de validité qui ne s’étend évidemment pas à l’apostasie.

Copyright : http://marie-masson-gaechter.over-blog.com. 13 octobre 2012.

  • A lire aussi dans cette catégorie :

Et oui de Marc Lev.
Le Sinai, Talon d’Achille de l’Egypte d’Albert Soued

A l’attention de Marine de Sara Toledano;

Etre un Juste de Jean Lévy

De A à Z d’Alexandre Goldfarb

Saint-Fric

Saint-Fric ©

Ainsi presqu’en douce, la France a accepté l’argent du Qatar pour, c’est dit pudiquement, aider les jeunes des banlieues.
Cela a l’air de rien et même bien.
Les français, des veaux paraît-il, ont sans sourciller accepter cette manne.

Après tout le Qatar a aussi investi dans le football  et le handball avec le PSG.
Sports et jeunesse cela ressemble un peu à du pain et des jeux.
Tout ce monde, il est beau et il est gentil.

Nos médias pourtant si prompts à s’enflammer dès lors qu’un américain investit ou pire un banquier juif, pardon sioniste, signent un chèque, n’ont rien trouvé à redire dans cet investissement du Qatar.
La gauche française d’habitude si pointilleuse quand il s’agit du « petit peuple » et du « fric capitaliste »n’a rien trouvé de suspect.
« Moi Je » et son gouvernement ont pris cet argent comme un bienfait.

Personne donc pour fustiger cet arrivage d’argent islamiste pour islamiser quelques banlieues de plus en France. Le but installer l’Islam ici et maintenant pour dénationaliser la France.

Comme quoi l’adage s’est bien vérifié : l’argent n’a pas d’odeur.

Notre monde évolue bien comme à l’époque du veau d’or et Saint Fric©  avec son sale fric est le dieu tout puissant qui peut même faire taire les bonnes consciences.

Combien pour vous taire ?

De temps en temps, le monde semble avoir quelques soubresauts mais ils sont fugitifs.
La gauche anticapitaliste, anti riches et anti progrès, aime bien le luxe et elle sait en profiter même en abuser, assurée que personne ne trouvera à y redire.

Traduction : Sarkozy au Fouquet’s c’est moche, Hollande chez Laurent c’est bien.
Certes Laurent est nettement plus onéreux mais c’est ainsi.
Quand l’intronisation de « Moi Je » coûte presque 5 fois plus cher que celle de Sarko, la Cour des Comptes sera obligée de le publier début 2013,  personne n’a trouvé cela choquant. (lire aussi

Le règne de Saint-Fric© a encore de beaux jours.

Nous sommes censés habiter un pays laïc et vivre dans une démocratie.

Mais à partir du moment où une religion cherche à imposer sa foi et ses préceptes, c’est bien le cas de l’islam qui impose des prescriptions de Dieu à la communauté, nous ne sommes plus ni un  pays laïc ni une démocratie.

Que les français ne perçoivent pas ce danger pour leur futur qui s’assombrit de jour en jour est désolant.
Que des politiques et des médias soient les complices de cette croisade est affligeant.
Que des chrétiens et des juifs soient les ardents défenseurs de l’islamisme au nom de je ne sais quelle théorie est consternant.
Que des juifs soient carrément  contre Israël est criminel.

La France, le pays de la Révolution, est asservie et s’apprête à succomber à la charia, mode de vie du Moyen-âge dépassé et pénalisant toutes libertés.

On se croirait retourné au temps des croisades quand l’Eglise envoyait des armées pour évangéliser les peuples à coups d’épée et avec force violence. Quitte à tout brûler sur son passage.

Notre pays voit ses églises souvent à l’abandon et même disparaître pendant que fleurissent des mosquées construites avec l’argent public, votre argent, Mesdames et Messieurs.

Le gouvernement et les médias nous mentent comme si nous étions des abrutis et personne n’ose les contredire.

Celui qui ouvre la bouche est immédiatement prié de regagner l’étable. Silence dans les rangs car un blanc n’a pas le droit d’être raciste mais a le devoir de se taire. A chacun ses responsabilités. : pour l’Occident, c’est disparaître en tant que civilisation et pour l’Islam c’est imposer la charia partout.

Les politiques nous mentent sur ce qui se passe ici, ils nous cachent la vérité, ils nous tronquent les chiffres. Ah! pour avoir vos voix ou être élus ou réélus, ils font parfois quelques digressions mais sitôt leur élection acquise, comme des moineaux ils s’envolent avec leur langue de bois. Pour eux, les politiques, vous n’êtes que des pigeons à plumer.

Politiques et médias qui feignent de découvrir ce qui se passe et se trame dans nos prisons sont de grands hypocrites car régulièrement on en a parlé depuis au moins 30 ans!

La France a capitulé depuis bien longtemps.
Le français endormi et avachi a capitulé en même temps sous le fameux prétexte du « c’est pas mieux ailleurs ».
Que restera-t-il de la France  ?

Pas grand chose et un autre mode de vie. souffrez que j’en veuille pas pour ma part. je me vois mal en babouches, en djellaba et ne plus manger ce que j’aime sous un dictat religieux qui n’est pas le mien.

Alors les dhimmis, heureux d’être encore en vie, serviront d’alibi à cette dénationalisation.
Quelques attentats et quelques meurtres suffiront à vaincre toute velléité de résistance.

La France ne sera plus la France.

La gauche sera d’abord triomphante puisque les pauvres opprimés de la diversité auront enfin triomphé.
Oui parce que dans leur dialectique de snobs bien nantis, les socialistes et autres apparentés croient qu’il s’agit d’un simple problème social… D’ailleurs souvent la droite reprend cet argument complétement faux.

Au moindre problème : c’est le social qui en est la cause. Ainsi quand des filles sont violées par une bande de la diversité dans la banlieue parisienne et que le procès donne un verdict plus que clément aux violeurs, la porte-parole du gouvernement de gauche déclare solennellement que c’est « un problème social ».

Savez-vous ce que cela signifie dans la bouche de cette gauche caviar ? Cela veut dire que tout ce qui arrive est dû aux riches et à la bourgeoisie égoïstes…

La gauche collaboratrice se réveillera un beau matin pour contempler son désastre intellectuel mais trop tard ?
Comme déjà par le passé elle l’a fait.
Personne ne songera à remarquer que l’Occident mourra de son Saint-Fric©.

Ne vous y trompez pas, les théoriciens islamistes, eux, ont su faire leur révolution intellectuelle pour pouvoir asservir l’Occident. Voir mes articles Bobards pour jobards en cliquant sur le chiffre :  1 234

Des faits révélateurs et graves montrent que l’Occident a partout cédé. Ici par peur, là par idéologie mais le résultat concrètement c’est que l’Occident est déjà dans sa tête un dhimmi.

Les vieilles méthodes staliniennes, le fameux procès des « blouses blanches » font leur réapparition au grand jour. En toute tranquillité !

La stigmatisation habituelle est aussi de retour et le complot néo-fasciste voire néo-nazi est à la Une.

Nous retrouvons toute la propagande du national-socialisme chère à Hitler dans le discours politique d’aujourd’hui.

Le grand danger pour nos théoriciens de la gauche bien pensante et bien prétentieuse, c’est évidemment l’extrême droite qui renaît tel le monstre qui ne peut pas être terrassé.

Quiconque ose transgresser les tabous est immédiatement cloué au pilori et désigné par nos intellectuels à la vindicte populaire.

Pendant ce temps la colonisation continue à se développer tranquillement.

L’ordre est moral ou n’est pas : qu’on se le dise.

Sous prétexte, habituel celui-là, de la tolérance, nous devrions accepter d’être insultés, rabaissés et traités de merde chez nous. Drôle de conception de la tolérance.

Nous retrouverons encore et toujours la dialectique des mots magiques comme paix, tolérance, humanisme, droit (à quoi ?), rassemblement, liberté, et autres pour nous bâillonner.

Les procureurs, les mêmes que pour l’affaire Dreyfus, les mêmes qu’en 1940, dictent la bonne parole. La seule autorisée.

Les pacifistes d’hier sont ceux d’aujourd’hui et de demain. Les mêmes causes produisent invariablement les mêmes effets.

La Gauche caviar et les médias du même pot nous prennent pour des jobards… La droite a aussi failli car quand elle était au pouvoir, elle s’est montrée laxiste. La droite méprisante qui se moque bien du peuple de France, voir Liste des méprisants.

L’islamisme a tout compris en manipulant Saint Fric©.

L’occidental n’a rien appris et il continue à s’enfoncer et à accepter l’inacceptable.

Le monde n’a pas retenu la leçon. Ahurissant mais réel, hélas.

Sauf que la SNCF mettra à disposition des TGV pour nous emmener plus vite.

Un jour, la nuit.

Inch Allah.

Les politiques et les médias sont les complices de cette idéologie foireuse.

Je résiste et vous ?

😉 Alexandre Goldfarb

Pour copier et transmettre ce  texte, indiquez obligatoirement le copyright ci-dessous:

Copyright Alexandre Goldfarb pour https://observatoiredumensonge.wordpress.com/

Autre copyright : Saint-Fric © Gilles M., septembre 2012.

Vous aimez ? Vous transmettez !

Engagez-vous sans risque en devenant « suiveur » de mon Blog en un clic… Voir mode d’emploi du blog

Pour ceux qui veulent faire un don via plate-forme sécurisée et sans risque, cliquez sur l’image Paypal, merci.

### A lire aussi :

Hollande a des droits, sarkozy n’en a pas !
Illusion d’un printemps
Des médias suspects de complaisance
Interdit aux français.
La France crève

 

Compte à rebours

  • Rubrique actualisée régulièrement

Si l’image ne s’affiche pas juste cliquez sur le lien ci-dessous. (copiez ce lien et mettez l’image en fond d’écran)

http://compte-a-rebours-francois-hollande.fr/

Texte audio à écouter, origine RMC :

http://www.youtube.com/watch?v=SC_YSjTa8g8

Une vérité :

Le Maire de Paris ne semble pas le savoir mais l’islam sanctionne jusqu’à la peine de mort, notamment en Arabie Saoudite et en Iran, les pratiques homosexuelles condamnées formellement par le Coran…
Delanoë c’est notre drame de Paris!

Voilà le résultat du TSS c’est à lire ici : http://wp.me/p2qpcs-2g

Quand Dieu rencontre l’homme ou le contraire, voici leur dialogue :
L’homme :     Dieu ?
Dieu :    Oui ?
L’homme :     Je peux te demander quelque chose ?
Dieu :    Bien sûr !
L’homme :     Que représentent pour toi, un million d’années ?
Dieu :       Une seconde !
L’homme :   Et un million d’Euros ?
Dieu :          Un centime !
L’homme : Peux-tu me donner un centime ?
Dieu : Attends une seconde !   

  •  Un petit texte sympa, le conte des deux poules.

– Camarade, si tu avais deux maisons, tu en donnerais une à la révolution ?
– Oui ! répond le camarade
– Et si tu avais deux voitures de luxe, tu en donnerais une à la révolution ?
– Oui ! Répond de nouveau le camarade.
– Et si tu avais un million sur ton compte en banque, tu en donnerais la moitié à la révolution ?
– Bien sûr que je le donnerais ! Répond le fier camarade.
– Et si tu avais deux poules, tu en donnerais une à la révolution ?
– Non ! Répond le camarade.
– Mais …. Pourquoi tu donnerais une maison si tu en avais deux, une voiture si tu en avais deux, 500 000 si tu avais un million …. Et que tu ne donnerais pas une poule si tu en avais deux ?

– Mais parce que les poules, je les ai ! ! !

  •                       Moralité :  il est toujours facile d’être socialiste avec la propriété et le travail des autres !

Vous aimez ? Vous transmettez !

 Mieux vous devenez « suiveur » de mon Blog… Merci

articles HUMOUR :

La fable top du Web

Fanfan La Tulipe

Une Vérité

UNE VERITE

 passage vérité

Un souhait : que ma lettre ouverte soit lue par le plus grand nombre au gouvernement.

Courrier envoyé à Président Hollande, Palais de l’Elysée, 55 Faubourg Saint-Honoré, 75008 PARIS.

Monsieur Le Président,

J’espère que votre secrétariat va être submergé par le courrier des retraités !!

Ceux qui sont en retraite de nos jours n’ont pas travaillé 35 h/semaine, n’ont pas eu 5 semaines de conges payés, 20j de RTT, n’ont pas commencé à travailler entre 22 et 25 ans, et pour beaucoup ont travaillé après 60 ans, en ayant commencé à 16 ans voire moins !

Et, aujourd’hui ils devraient être pénalisés, quelle honte. Ils ont largement cotisé.

Les retraités aident leurs enfants, petits enfants, le chômage touche tout le monde, les études sont de plus en plus chères, et les grands-parents sont continuellement sollicités, alors STOP .

Il y a des économies à faire dans ce pays, mais les Enarques, les élus, sont tellement loin des réalités quotidiennes, ils faudrait qu’ils essayent de vivre à 4 personnes, avec un SMIG et l’APL, au bout de 8 j ils n’y arriveraient plus !

J’ai élevé mes enfants pendant 8 ans et ne le regrette pas, même si ma retraite n’est pas complète ; avec 1100 euros de retraite par mois il faudrait que je sauve le pays ??

Des amies à moi, ouvrières en couture, touchent aujourd’hui 900  euros/mois, et les cas comme ça ne manquent pas..

Ces femmes là vont sauver la sécurité sociale ? Honte à vous, gens de gauche, près du peuple soi-disant.

Je n’ai pas fait de grandes études, mais je peux vous donner quelques solutions pour faire des économies :

– supprimer le SENAT qui ne sert à rien, et que vous avez tant décrié quand vous n’étiez pas en poste ! 80% de ces gens ont largement dépassé l’âge de la retraite et continuent de percevoir des revenus indécents pour dormir dans des sièges confortables !

– supprimer les budgets alloués par l’Etat aux organisations politiques (des millions d’euros !) la presse quotidienne, les  journaux télévisés, débats télévisés, les radios ça suffirait largement à se faire connaître et à dévoiler des programmes et pour faire  des promesses jamais tenues !

– supprimer les « enveloppes plaisir » des députés, ce qui n’existe pas dans les pays nordiques bien mieux gérés que le nôtre et de toutes façons ne rembourser les frais que sur justificatifs comme cela se fait dans les entreprises.

Ces enveloppes sont NOS impôts, alors STOP !

-stop aux voitures de fonction, aux pleins d’essence, y compris les week-ends pour se rendre dans leur résidence secondaire.

-un peu plus de contrôle pour éviter les arrêts maladie de complaisance, qui combleraient un peu le trou de la CPAM.

-STOP aux primes allouées aux médecins qui ne prescrivent pas trop de médicaments ! Ils font tout simplement leur travail consciencieusement, en évitant d’engraisser les grands laboratoires pharmaceutiques, si bien défendus par Madame Bachelot, HONTE à elle, prête à tout pour exister.

– passer des accords avec les dirigeants des pays du Maghreb, pour que les voyous étrangers, soient emprisonnés dans leur pays pour la durée de leur peine, et ne coûtent pas à notre pays. Il y aurait moins de récidivistes c’est sur ; les prisons chez eux sont de vraies prisons et non des centres de loisirs qui nous coûtent très cher.

-STOP à l’AME véritable pompe aspirante !!

-STOP au secrétariat de la première Dame qui n’est pas élue et qui

coûte combien ???

-STOP aux voyages à l’étranger avec autant de ministres, quand deux ou trois suffiraient ; ces déplacements sont simplement des « remerciements » des vacances offertes gracieusement…

-supprimer le 8 mai, ne faire qu’une seule fête pour nos Anciens Combattants le 11 novembre. Cette journée travaillée comblerait un peu le trou de la Sécurité Sociale, ou aiderait les maisons de retraite…En France plus personne ne travaille en Mai et Août, il faudrait sans doute remettre la valeur travail à la mode ! Les retraités peuvent se permettre de dire ça, car le travail ils le connaissent !

-les Retraités ont le temps d’aller en vacances, en week-end, au cinéma, au restaurant, au club de sport (pour certains) et alors ? Ce n’est pas gratuit pour eux, et ils contribuent à l’économie du Pays ! Et c’est encore sur cette population que l’on veut frapper ?

-on peut aussi récupérer sur les abattements d’impôts octroyés aux seuls  journalistes ! C’est vrai qu’ils ont largement contribué à l’arrivée de la gauche et qu’ils faut les ménager et les récompenser…

-les retraités propriétaires montrés du doigt !! Mais ils se sont privés toute leur vie pour ne plus avoir de loyer à payer avec leur retraite ; il faut donc pénaliser les gens prévoyants pour aider ceux  qui ont profité de la société toute leur vie ??

Vous n’ignorez pas le prix des maisons de retraite…2200 euros et plus par mois, qui peut se payer ça ? Les gens qui n’ont pas les moyens se retrouvent dans des mouroirs, alors que les prisons sont de plus en plus luxueuses et gratuites !!

Je vais arrêter là car mon bloc à lettres n’y suffirait pas, et je  pense que vous n’irez pas au bout de ce courrier ! Le jugement des petites gens dérange et ne vous semble pas digne d’intérêt.

La crise a bon dos, vous étiez au courant et vous saviez bien que vous ne pourriez tenir les promesses faites en campagne (mariages des

homos, vote des étrangers, aide aux Roms…) c’est ça la Gauche !

Vivement 2017 !!!

Veuillez agréer, Monsieur le Président………………..

Cette lettre exprime ce que tout le monde pense, hélas ce n’ est qu’ une goutte dans l’ océan et je suis sûr que son destinataire n’ en aura rien “à foutre » maintenant qu’ il a réussi à être président !

#####################################

Simple… comme un clic pour nous soutenir

Devenez suiveur en cliquant sur « Suivre ». 

#################################

Articles à lire :

La Liste des méprisants

Les nouvelles aventures de Fanfan La Tulipe

Le casseur

Réinformation

La fable du Web

Le casseur.

Le Casseur.

 

Pour commencer, les socialistes cassent toutes les mesures prises par Sarkozy.

Comme s’ils exorcisaient quelque mal caché.

Une vraie équipe d’amateurs – cliquez ici

Cela va augmenter la détresse, le chômage et forcément la violence en France.

Notre pays en sortira cassé et exsangue, une fois de plus trompé et abusé.

Ce désenchantement classique, propre au socialisme, me fait penser au jeu du bonneteau où il faut parmi trois cartes en choisir une précise pour gagner. On ne gagne jamais parce que le donneur manipule les cartes.

Mensonges et désinformation sont donc au menu – cliquez ici

« Moi Je » l’apprenti sorcier n’a donc pas, comme promis par le candidat Hollande, tenté de relancer l’économie.

Economie qui sombre au rythme des taxes et des impôts délirants voulus par une équipe de pieds nickelés de la politique.

Entre erreurs tragiques et décisions stupides, la « Socialie© » coule consciencieusement le bateau France.

C’est quasi maladif chez les socialistes de gérer un pays avec des dogmes éculés et lamentables.

Les bonnes intentions n’ont jamais fait une bonne politique.

Sinon cela se saurait depuis presque deux siècles.

« Moi Je » se comporte en véritable casseur.

Sa dernière idée devrait provoquer une surchauffe de Pôle Emploi, la succursale du malheur©.

Le gouvernement a décidé d’aligner les cotisations sociales des auto-entrepreneurs, mesure d’apparence anodine pour l’ensemble des français mais qui va provoquer  un nouvel afflux de chômeurs.

Car la spécificité de la France est de taxer dans ce cas d’office.

Or l’auto-entrepreneur  est en général quelqu’un  qui a peu de moyen et cherche à créer un travail pouvant déboucher ensuite sur de l’emploi.

Taxé d’office par l’Etat français, il ne pourra pas survivre d’autant que la taxation d’office est assez élevée, à partir de quelques centaines d’Euro au niveau de base par trimestre. Sans oublier la taxe déjà existante pour la ville.

Dans un pays où le chômage est une plaie totale, cette façon de procéder est tout à fait désastreuse.

Les socialistes sont incapables de gérer l’économie du pays et nous prennent en plus pour des abrutis.

Vous verrez qu’ils vont finir par taxer tout le monde et réduire tous les avantages sociaux actuels dès 2013.

J’ai toujours écrit que trop d’impôts tue le travail.

Cela s’est confirmé dans tous les pays qui ont appliqué pareille politique nulle.

Quand l’Etat est en difficulté, il taxe davantage et c’est une vraie hérésie.

Pourquoi ne pas s’inspirer de ce qu’a pratiqué le Canada en 1993 ?

Jean Chrétien nommé Premier Ministre d’un pays en pleine faillite, au bord de la disparition  en 1993 a, avec son Ministre des Finances, Paul Martin, pratiqué une politique rigoureuse de réduction des budgets étatiques.

D’abord impopulaire, il a été réélu jusqu’en 2003 soit la plus longue longévité pour un Premier Ministre canadien.

Le gouvernement canadien a procédé à des coupures budgétaires importantes dans les transferts aux provinces, ainsi que dans tous les domaines du gouvernement fédéral. Jean Chrétien a éliminé un déficit budgétaire abyssal de 42 milliards de dollars, 5 budgets de surplus budgétaires ont été enregistrés, 36 milliards de dollars ont été remboursés sur la dette nationale du Canada et les impôts des particuliers et des entreprises ont été réduits de 100 milliards de dollars sur 5 ans, la plus grande réduction d’impôt de l’histoire canadienne.

Cela a permis de sauver le Canada et a prouvé que réduire les taxes était salutaire bien que non clientéliste au départ.

L’austérité pour les peuples en guise de politique économique et social est non seulement nulle mais aussi dangereuse.

L’austérité porte en elle le germe des révolutions fatalement.

 

Nos politiques et nos médias, accompagnés de leurs experts, sont responsables et coupables. Nous aussi quelque part puisque nous les laissons détruire nos pays.

Il faut changer radicalement cette politique qui a toujours échoué. Il faut oser là où les politiques sont des frileux et des mous. C’est une simple question de logique.

La France est socialiste depuis Giscard qui a ouvert le bal des dupes. Nous n’avons plus les moyens de subir tous ces casseurs et sûrement pas « Moi Je » le casseur en folie.

Proverbe : « quand c’est cuit, c’est cuit ©»

HOLLYLAND, ton univers impitoyable…

Les médias sont les complices de cette idéologie foireuse.

Je résiste et vous ?

😉 Alexandre Goldfarb

Pour copier et transmettre ce  texte, indiquez obligatoirement le copyright ci-dessous:

Copyright Alexandre Goldfarb pour https://observatoiredumensonge.wordpress.com/

  •  Autres copyrights :

Socialie ©Alexandre Goldfarb, avril 1981.

Proverbe : « quand c’est cuit, c’est cuit ©» Alexandre Goldfarb, septembre 2011 pour la présidentielle 2012.

Pôle Emploi, la succursale du malheur©   Alexandre Goldfarb, décembre 2008.

 

*******************************************************************************************************

Résistez et devenez « suiveur » de mon Blog en un clic (en haut à droite ou en bas à droite de chaque article)

*******************************************************************************************************

Vous aimez ? Vous transmettez!

 

Les nouvelles aventures de Fanfan La Tulipe

Nouvelle rubrique dans HOLLYLAND© :

Les nouvelles aventures de Fanfan La Tulipe, originaire de Hollande bien sûr !

C’est le retour des zéros…

Vous aimez ? Vous transmettez !

Episode 1

Après Fanfan La Rose, originaire de Charentes, voici donc Fanfan La Tulipe, chevalier du moins et adepte des taxes à outrances.

Il se définit comme normal, ce qui ne veut pas dire grand chose.

Tout le monde le sait maintenant, son but est de ruiner la France, pauvre fille du peuple qui est perdue.

Nicolas Le Preux est parti en mai et il lui a laissé les clés du Château.

Les autres seigneurs du royaume sont depuis occupés à maintenir leurs prébendes et ils n’ont pas le temps de sauver la France.

Dame Martine et Dame Ségolène ont connu des déboires. La première a quitté sa rue de Solferino et la seconde a été chassée de La Rochelle.

Monsieur du Mans est monté à Paris où il entend bien devenir premier baron face au prince de Meaux qu’on sort (à ne pas confondre avec consort).

Les vassaux de Nicolas Le Preux vont se déchirer comme des chiens sur un os et il en résultera quelques blessures difficiles à soigner.

Jean de Nantes, promu Prince, qui désormais loge à Matignon semble bien perdu à Paris et erre comme une âme en peine.

La maison Matignon est trop grande pour lui et il oublie souvent les clés.

Heureusement Dame Cécile, Dame Christiane et Dame Marisol lui apportent quelques piments pour agrémenter ses tristes journées.

Les autres barons de la Socialie ©  se regardent en chiens de faïence.

Pendant ce temps et depuis son arrivée au Château, Fanfan La Tulipe voyage énormément. Il est presque toujours à l’étranger où il semble s’émerveiller de ses découvertes…

Après la lettre contre Dame Ségolène de la reine Valérie I, tout semble être rentré dans l’ordre et cette dernière accompagne à nouveau Fanfan dans ses voyages.

Les deux grandes religions du monde continuent à s’épanouir : Saint Fric et l’Islam pour ne pas les citer.

Selon un page du Château, Fanfan serait en pleine déprime parce qu’il ne comprend pas pourquoi les français, ses sujets, ne l’aiment déjà plus en si peu de temps.

La reine lui a dit que c’était juste un contrecoup et que tout rentrerait bientôt dans l’ordre.

Mais les prévisions économiques sont bien mauvaises pour 2013 et les perspectives tant financières que sociales sont bien maussades aussi.

Le Duc de Mosco est prié de faire quelque chose pour rassurer le bon peuple très déçu.

Mais lui, le duc n’en a que foutre car il espérait habiter à Matignon et se retrouve au manoir de Bercy comme un manant.

Comme le dit mon charcutier : « tout cela sent le boudin ».

L’autre jour mon fleuriste a dit « cela sent le sapin » en parlant d’un comte du même nom. Qui en plus fait triste mine.

Bon mon poissonnier qui ne fait pas dans la dentelle m’a affirmé que nous l’avons bien dans la raie et sans câpres s’il vous plait.

Heureusement j’ai rencontré Dame Eva, baronne d’Oslo, qui croit que c’est toujours Nicolas Le Preux qui dirige la France, et elle juge, son ancien métier, qu’il faudra condamner quelques manants pour la forme.

Mon boulanger, ex de gauche, m’a glissé « que Fanfan ne pouvait pas multiplié les petits pains », ce à quoi je lui ai répondu « mais les impôts oui ! ».

Fanfan qui est encore en voyage, il est à New York, où son discours creux a été fraichement accueilli, euphémisme car à l’ONU, il est rare d’être hué…

L’équipe d’anesthésistes de la Socialie ©  a beaucoup de travail car les veaux commencent à s’agiter un peu dans l’étable.

Cela n’a pas tardé avec les socialistes au pouvoir une seule chose est faite : nous pressurer par l’impôt.

Aucune relance, pas de travail car la taxe tue l’emploi. Rien de rien. Du vent!

Et Fanfan qui voyage tout le temps.

Même les Saints Dictats© s’énervent et manifestent. C’est dire…

Dans tout le pays, les barons commencent à s’inquiéter et  le Prince Jean se voit mal barré à Matignon d’autant que Dame Martine aimerait bien lui piquer sa place.

Dame Cécile veut transformer la France en un grand HLM.

Monsieur de Montebourg veut lui redresser je ne sais quoi, lui non plus d’ailleurs.

On est dans un sacré Blablaland ©à la noix.

Nicolas Le Preux doit bien rigoler en voyant cette équipe à la ramasse et qui en plus reprend ses idées… Idées combattues naguère.

Sauf que Fanfan a cassé les bonnes réformes et va garder les mauvaises.

Comme me l’a dit mon coiffeur « les socialistes ils coupent toujours les cheveux en quatre et ensuite il mettre un paquet de gémina pour que cela brille. »

Comme l’a dit mon épicier, un brave homme qui vient du soleil : « le socialisme, un drame pour la France« .

Pauvre France !

A suivre… En devenant « suiveur » de mon Blog.

HOLLYLAND©, ton univers impitoyable…

Les médias sont les complices de cette idéologie foireuse.

Je résiste et vous ?

😉 Alexandre Goldfarb

Pour copier et transmettre ce  texte, indiquez obligatoirement le copyright ci-dessous:

Copyright Alexandre Goldfarb pour https://observatoiredumensonge.wordpress.com/

Autres copyrights:

HOLLYLAND©©Alexandre Goldfarb, mai 2012.

Socialie © Alexandre Goldfarb, avril 1981.

Saints dictats © Alexandre Goldfarb, juillet 2012.

Blablaland © Alexandre Goldfarb, juillet 2012.

  • Articles qui peuvent vous intéresser en cliquant sur le titre choisi :

La fable la plus lue du Net

C’est chouette HOLLYLAND

HOLLYLAND est ouvert

La série Docteur avec  Allo Docteur

Docteur, j’ai reçu l’ordonnance

                                             Docteur, j’ai très mal