L’avis du peuple n’est pas…

Pour une opposition constructive et réelle, le site de l’opposition au marxisme et au fascisme, ni rouge ni noir mais bleu :

logo Ob dum

La France, c’est nous !

stop_desinformation

   L’avis du peuple n’est pas…   

 

Par Alexandre Goldfarb

L’avis du peuple français n’est pas celui de nos élites.

Il existe désormais en France un immense décalage entre nos élites (Politiques et médias) et son peuple.

Lire  à la fin de l’article, deux enquêtes d’opinion qui tranchent nettement sur l’ambiance médiatique actuelle.

Bien entendu là-haut, ils n’en tiendront pas compte comme d’habitude.

Ils continuent à se fréquenter, s’auto congratuler et à nous désinformer. Et à nous imposer Les barbelés de la pensée.

Coupés de la réalité et suffisants, les politiques comme les médias ne nous méritent plus.

Il est temps de leur signifier ce fait en ne votant plus pour eux et en boycottant lesdits médias.

En touchant à leur porte monnaie, croyez-le, ils réagiront vite et ils auront à cœur de reprendre leur métier de base qui est de nous informer pas de nous intoxiquer.

Faire croire des bobards et nous mentir en permanence n’est plus acceptable à l’heure du Net.

En pleine crise économique, osez relayer l’information quasi surréaliste d’un gouvernement dans les nuages, ce n’est pas de l’information. Et de leurs états d’âme, franchement je m’en moque totalement quand mon pays se désagrège.

Nous sommes les clients et à ce titre nous avons droit à des égards, au moins à un minimum.

Au lieu de cela nous sommes traités comme des imbéciles pour rester poli.

La coupe est pleine.

Montrons-leur qu’ils n’ont pas tous les droits notamment celui de nous désinformer systématiquement.

Quand un politique (Valable aussi pour un journaliste) est mauvais ou ne connaît même pas son sujet, pourquoi ne serait-il pas traité comme tout citoyen ? D’ailleurs c’est ce que j’ai commencé à faire en écrivant ma Liste des méprisants.

Donc viré ! L’incompétence doit être autant sanctionnée pour les politiques et autres, donneurs de leçons, que pour n’importe lequel d’entre nous.

Pourquoi accepter ce système obsolète de deux poids deux mesures ?

D’un côté les intouchables et de l’autre nous !

L’optimisme béat de ce gouvernement d’incompétents est battu en brèche par cette enquête du FIGARO (Enquête du dimanche 25 août 2013 sur lefigaro.fr) qui révèle que

Pensez-vous que le gouvernement va arrêter d’augmenter les impôts ?

Oui  7.09%

Non 92.91%

Nous sommes à l’ère avancée du règne des polititocards© et des médiapeople©. Un savant mélange sans autre intérêt que de nous prendre pour des cons.

Alexandre Goldfarb

Président Fondateur de l‘Observatoire du MENSONGE

  • Première enquête réalisée par NICE-MATIN et CSA :

Les Français n’approuvent pas la proposition de Jean-François Copé de faire son devoir d’inventaire, qui ne sera qu’un simple procès au final.

Les sympathisants UMP opposés à 60%

Au total, 54% des personnes interrogées estiment le débat sur le mandat Sarkozy « plutôt pas » ou « pas du tout » justifié quand 45% l’estiment « plutôt » ou « tout à fait » justifié. Un rejet plus important encore chez les sympathisants UMP puisqu’il atteint 60%.

Les réformes emblématiques de Sarkozy sont « bonnes », jugent les Français

Parmi les 10 réformes phares du mandat Sakozy, une seule ne trouve pas grâce aux yeux des Français: le bouclier fiscal.

Les mesures préférées des Français: l’interdiction du voile intégral dans les lieux public (87% des Français estiment que c’est une « bonne mesure »), le service minimum dans les transports publics et les peines-plancher pour les délinquants récidivistes (78%).

(1) Sondage réalisé par Internet du 20 au 22 août 2013 sur un échantillon national représentatif de 986 personnes résidant en France âgées de 18 ans et plus, constitué d’après la méthode des quotas.

Lien du journal NICE-MATIN ICI

  • Seconde enquête sur la Justice :

justice001

Là c’est net et clair, selon un sondage Ifop-Le Figaro, à gauche comme à droite, l’opinion dénonce le laxisme envers la petite délinquance et réclame de nouvelles prisons.

Les Français ne sont pas des inconditionnels de la politiqueTaubira. Y compris à gauche. C’est ce qui ressort clairement du dernier sondage Ifop sur «les Français et la justice» réalisé pour Le Figaro. Les personnes interrogées sont 70% à considérer que la justice fonctionne mal. Ils n’étaient que 59% en 2009. Même à gauche, une majorité se dégage pour critiquer l’institution. Et quand 72% des Français estiment que les moyens alloués à la justice sont insuffisants, ils sont 77% à le considérer chez ceux qui se déclarent sympathisants socialistes, contre 64 % à l’UMP.

Plus significatif encore est le jugement porté sur les décisions de justice. Les Français sont 62% à estimer que les peines prononcées ne sont pas assez sévères dans les affaires de petite délinquance, soit une progression de 10 points par rapport à un précédent sondage de 2004. Ils sont même 74% à critiquer ce manque de sévérité quand il s’agit de la délinquance des mineurs, soit une hausse de 14 points en neuf ans.

«Tous les autres crimes et délits sur lesquels avaient à se prononcer les sondés, que ce soit les crimes sexuels, les affaires politico-financières, le trafic de drogue ou le grand banditisme, attestent d’une relative stabilité de l’opinion quand à son appréciation sur la sévérité des peines. Sans doute parce que les gens n’en vivent pas les conséquences concrètes dans leur vie quotidienne», estime François Kraus, directeur d’études à l’Ifop.

Mais quand il s’agit de la délinquance des plus jeunes ou des infractions de masse, celles qui les touchent au plus près, du vol au cambriolage en passant par les agressions, le résultat est sans équivoque, traduisant, à tout le moins, une frustration de l’opinion. Y compris à gauche. Ainsi, 61% des sympathisants de gauche estiment que la justice n’est pas assez sévère pour lutter contre la délinquance des moins de 18 ans. Ils sont même 63% parmi les sympathisants du PS. Et concernant la petite délinquance, les mêmes sont respectivement 53% et 55%. On comprend mieux pourquoi le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, a décidé de faire remonter certaines réalités du terrain. Quitte à s’opposer publiquement aux projets controversés de sa collègue de la Justice.

Taubira, un «personnage clivant»

Sur la prison aussi, les résultats du sondage Ifop-Le Figaro se révèlent des plus instructifs. Les Français ne veulent pas opposer l’incarcération aux sanctions douces, voire symboliques, que semble privilégier la garde de Sceaux. «Ils veulent les deux: construire de nouvelles prisons, à 81%, et développer des alternatives à l’emprisonnement, comme le bracelet électronique ou les travaux d’intérêt généraux, pour les peines ne dépassant pas quelques mois, et ce à 79%. Un message très clair», décrypte François Kraus à l’Ifop.

Selon lui, «il y a sur ces questions un consensus dans l’électorat», puisque 75% des sympathisants de gauche -et même 79% de proches du PS- se disent favorables à la construction de nouveaux établissements pénitentiaires, contre 86% à droite. Christiane Taubira n’est visiblement absolument pas en phase avec son électorat sur la question des prisons. L’opinion, d’une manière générale, ne partage pas sa vision dogmatique sur le sujet.

Écornée l’image de la garde des Sceaux? Ce n’est pas si simple. Certes globalement, de 51% à 53% des Français considèrent que les qualificatifs «compétente» ou «juste», s’appliquent plutôt mal à son cas, mais à gauche, les trois quarts des sondés la soutiennent. «Le moins que l’on puisse dire est qu’elle demeure un personnage clivant», déclare François Kraus.

En tout état de cause, l’institution judiciaire déçoit. Et c’est surtout le Front national qui en profite: 18% des sondés se disent plus proches du FN sur les questions de justice, alors que 13 % se disent proches de ce parti d’ordinaire. Sur ces questions, la crédibilité des partis de gouvernement est en jeu.

SOURCE : LE FIGARO-IFOP lien ICI

Un grand merci à Gérard COUTANT pour son aide précieuse.

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier :
Alexandre Goldfarb pour Observatoire du MENSONGE ou http://observatoiredumensonge.com

Enquêtes par NICE-MATIN – CSA et LE FIGARO- IFOP
Pour tous les mots ou phrases qui sont suivis de ce signe © : vous devez également citer le copyright ci-dessus défini.

souscri

* * * * *

* * * * *

 

L’ article en vue

 

Sarkozy doit réagir

 

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

logo new

mode d’emploi, cliquez ICI

Pour contacter l’Observatoire du MENSONGE: Cliquez ICI

* * * * *

Sondage

# # # # # # # # #

Pour une opposition constructive et réelle, le site de l’opposition au marxisme et au fascisme, ni rouge ni noir mais bleu :

L’info évitée par les médias est là sur Observatoire du MENSONGE

Un grand merci à vous tous qui avez fait le succès de l’Observatoire du MENSONGE

Le site est lu et suivi dans 132 pays…

Nos articles sont repris dans le monde entier…

De nombreuses personnalités nous lisent…

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

logo Ob dum

Pour contacter l’Observatoire du MENSONGE: Cliquez ICI

16 commentaires

  1. Le peuple tout le monde s’en fout à commencer par nos élus qui se la pètent et nos journaleux
    prétentieux qui sont des propagandistes de la gauche. De la daube !

  2.  » Manuel Valls, a décidé de faire remonter certaines réalités du terrain. Quitte à s’opposer publiquement aux projets controversés de sa collègue de la Justice. »
    Sauf que depuis il a fait amende honorable en disant qu’il travaillait main dans la main avec la taupe ! Menteur, bien sûr, mais pas complètement inconscient, il ne veut pas perdre son poste et surtout son revenu …

Laisser votre commentaire