Notre démocratie bordélique 5 et 6

Partagez l’information autrement avec

OBSERVATOIRE DU MENSONGE 2014 copie

Après La démocratie confisquée, nous publions à nouveau Pierre Arrault qui évoque notre démocratie « bordélique ».
Ici à l’Observatoire du MENSONGE, nous aimons la liberté de publier. Ce qui ne veut pas dire que nous approuvons.

  TRIBUNE LIBRE  

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur***

democratie france

  Notre Démocratie bordélique  

Par Pierre Arrault 

5 – DEMOCRATIE BROUILLONNE
N’importe quoi, n’importe comment ! Selon le petit Larousse est brouillon celui qui manque d’ordre et de clarté dans les idées.
Avec un président ‘‘normal’’ et qui se prétend exemplaire, il serait très normal qu’il suive assez scrupuleusement le programme et les promesses qu’il a proposés durant sa campagne. On ne peut que constater après une vingtaine de mois aux gouvernes de l’Etat qu’il est loin d’en avoir satisfait le tiers. On se demande même s’il y a un pilote dans l’avion France, et son gouvernement pléthorique (une équipe soudée et exemplaire) n’est pas en mesure de clarifier la situation. Il semblerait même que chacun, parmi les ‘’éléphants’’ ministériels, brigue un poste plus important. Bien sûr ce ne sont que des ragots.
Mais enfin le citoyen est en droit de savoir dans quel ordre et selon quelles priorités toutes ces promesses seront abordées et traitées. Or nous n’avons été abreuvés que de mensonges : pas plus de dix pour cent des contribuables verront augmenter leurs impôts, ce problème est prioritaire pour le gouvernement etc. L’ennui, c’est que chaque problème est prioritaire pour cette gauche et donc aucun n’est traité à fond. Ce qui est prioritaire c’est de réduire le chômage (Bravo pour les résultats !) C’est donc un contresens flagrant de vouloir traiter en même temps plusieurs problèmes dits prioritaires, c’est un mensonge constant de notre gouvernement. Il est vrai qu’il était plus urgent d’annuler presque toutes mesures prises par son prédécesseur, de déstructurer les fondations de la famille par le mariage pour tous que de chercher activement des éléments de solutions à l’Emploi et à la compétitivité des entreprises (gros mot socialiste, apparemment).
Non, il est plus facile de prendre des mesures au jour le jour à l’occasion de l’émergence d’un problème et de tondre un peu plus le contribuable. Manifestement il n’y a pas de logique perceptible dans la progression du soit disant traitement des problèmes de quelque ordre que ce soit. On traite, souvent très mal, et à la petite semaine, tous les problèmes qui sont tous prioritaires
C’est vraiment une gouvernance brouillonne catastrophique. On croit traiter, en urgence ou priorité et dans la broussaille, tous les problèmes qui se présentent mais qui ne sont pas les plus importants ni les plus urgents à résoudre. En conséquence on noie le poisson en communiquant beaucoup par les médias sur les sujets les moins importants que l’on gonfle comme une baudruche (pédagogie politicienne !) Tout cela ne fait qu’agrandir l’incohérence des gouvernants.6 – DEMOCRATIE BUREAUCRATIQUE
Le pouvoir de la pointe BicLa Bureaucratie ? Qu’est-ce que c’est ?
On parle de bureaucratie dès qu’il y a pouvoir et/ou influence, plutôt abusifs, d’une organisation publique ou privée, soit disant au service et pour le bien de ses administrés. Deux exemples illustrent bien cette définition : Tout d’abord la bureaucratie soviétique qui visait à dominer totalement les citoyens, ensuite, beaucoup plus amusante et caricaturale, la démocratie romaine, vue au travers de l’album d’Astérix le gaulois ‘’les douze travaux d’Astérix’’, le huitième travail « trouver le laissez-passer A-38 » dans la maison qui rend fou ! C’est tout dire.
Les acteurs de la bureaucratie (pouvoir du bureau) sont surtout des agents administratifs et leur hiérarchie (les improductifs des entreprises notamment) chargés d’appliquer et de faire appliquer les textes prévus pour le bon fonctionnement du service concerné et la satisfaction des administrés.
Mais le fait pour des agents administratifs de servir une ‘’clientèle’’ selon les critères prévus dans une montagne de textes légaux ou réglementaires divers et excessivement surabondants, leur donne, derrière leur bureau ou guichet, un pouvoir parfois abusif : dossier incomplet, guichet provisoirement fermé, présence d’un tiers pour attester de ceci ou cela, il faut voir avec ma hiérarchie, ce n’est pas ici pour ce problème, etc.
Le bureaucrate lambda (ou fonctionnaire) dispose d’une ‘’boite à outils’’ plus abondante que celle du chef de l’ETAT.
– L’outil de base, qui était le stylo ‘Bic’ utile tant au fonctionnaire qu’au particulier qui doit remplir le formulaire CERFA X ou Y, est petit à petit remplacé par l’Informatique : Outil aussi mystérieux que fautif à la moindre erreur détecté. Or l’informatique qui devait réduire le travail répétitif n’a pas pour autant réduit le nombre de bureaucrates.
– Les autres outils sont nombreux :
o tout d’abord la hiérarchie qui doit trancher sur la question en cours mais qu’on ne peut déranger ‘’il est en réunion’’ ;
o ensuite il existe une infinité de textes et documents : lois, avenants, décrets, directives, règlements et notes de service, qui masquent l’incompétence du bureaucrate de mauvaise foi. Il se réfère à un de ces textes en affirmant ‘‘nul n’est censé ignorer la loi’’. C’est pourtant à celui qui se réfère à un texte d’en apporter la preuve en montrant le texte adéquat.
o enfin, si l’on peut dire, l’existence des très nombreux documents et formulaires administratifs. Il existe plusieurs centaines de formulaires CERFA : Centre d’Enregistrement et de Révision des Formulaires Administratifs. Hélas, ce ne sont pas les seuls documents auxquels doivent se confronter les justiciables de la bureaucratie !
Il est remarquable de constater que pour régler certains problèmes spécifiques, l’Administration et le Politique ont la fâcheuse tendance à créer une bureaucratie spécialisée, mais une fois le problème résolu, il est impensable de dissoudre cette bureaucratie. Le problème pourrait se représenter ou bien électoralement, ce ne serait pas bon pour les résultats. C’est ainsi que notre démocratie possède des tas d’organismes qui ne servent pas à grand chose, qui font double ou même triple emploi et de toute façon augmentent le nombre de fonctionnaires. Actuellement près de 25% des emplois en France sont tenus par des fonctionnaires des trois catégories confondues. Autrement dit, un tiers (25/75) de la population vit du travail du secteur privé productif et commerçant ! Et cela grâce à une démocratie confisquée détenue par les partis politiques et les syndicats qui favorisent cette bureaucratie tyrannique et pleine de morgue.
En effet il ne faut pas s’illusionner sur les partis et syndicats. Ces organismes ont construit, eux aussi une structure très hiérarchisée, donc très bureaucratique dans laquelle le sympathisant de base, voire même l’adhérent ou le militant doit exécuter les décisions prises sans avoir été consulté. Bel exemple de démocratie : désignation des têtes de liste aux élections par exemple, mais aussi désignation en catimini du Premier Secrétaire du parti socialiste, mais aussi de la fronde de membres éminents de l’UMP pour la désignation et/ou l’implantation d’une tête de liste dans telle circonscription….

à suivre

Pierre Arrault

arrault

Né en 1938 – Ancien élève de, puis professeur de ‘communication » et relations humaines à l’Ecole de l’Air – 15 ans d’armée comme officier-
Pendant 10 ans, responsable de gestion du personnel et chef des affaires sociales et ressources humaines  chez Thomson-CSF et filiale.
Ingénieur-Conseil en Recrutement et Ressources Humaines quelques années, puis Professeur de Gestion des Ressources humaines à Paris 13 et autres IUT en région parisienne pendant 10 ans, jusqu’à 65 ans.

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur***

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier :
Pierre Arrault pour Observatoire du MENSONGE ou http://observatoiredumensonge.com
Pour tous les mots ou phrases qui sont suivis de ce signe © : vous devez également citer le copyright correspondant.

Retrouvez tous nos articles sur Face Book en cliquant ICI

Vous aussi engagez-vous en devenant Suiveur de l’Observatoire du MENSONGE

Mieux soutenez l’Observatoire du MENSONGE :

clic ici

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Avertissement : Tous les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de L’Observatoire du MENSONGE et le site se réserve le droit de ne pas publier un ou des commentaires sans avoir à justifier sa décision.

Mode emploi Obs

Un grand merci à vous tous qui faites le succès de

l’Observatoire du MENSONGE lu dans 163 pays !

Par plus de CENT MILLE LECTEURS !

Des tribunes libres vraiment libres !

De nombreuses personnalités nous suivent !

logo Ob dum

Pour contacter l’Observatoire du MENSONGE: Cliquez ICI

* * * * * * * * * * *

Un commentaire

Laisser votre commentaire