Avis de tempête à droite

Discussion animée entre amis…

Ce que les médias français ne vous diront pas se trouve Observatoire du MENSONGE,

+ 120.000 lecteurs, vu dans + 163 pays + 40 écrivains et de nombreuses personnalités qui suivent l’information autrement

OBSERVATOIRE DU MENSONGE 2014 copie

Premier site d’opposition en France

polit inco

Capture d’écran 2014-06-20 à 00.40.11 *** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur ***

ADAF, nouveau venu à l’Observatoire, pour un texte fort qui s’adresse à un ami.

Ici à l’Observatoire du MENSONGE, nous aimons la liberté de publier.

Ce qui ne veut pas dire que nous approuvons.

  Avis de tempête à droite  

Par ADAF

[…] Et puis tu sais il y a une question que je lui poserai bien (ou çà se trouve lui ai déjà posé mais sans avoir de réponse) c’est comment s’articulent, les instances décisionnaires BILDERBERG, TRILATERAL, Le Siècle, etc… par rapport à la France et l’Europe (je connais un peu la réponse qui n’est pas belle à savoir et encore moins à dire…)

Ben…ne la lui pose pas, tu l’as déjà la réponse, j’en suis certain. Tu le dis toi-même d’ailleurs. Mais j’ajouterai que ces “petites assemblées innocentes de gentils amis qui discutent du monde ” s’articulent surtout autour des gens du PS, de l’UMP et des médias, nouvelle aristocratie qui se fout totalement de la France en tant que nation et ne se soucient que provisoirement de l’Europe, car tenaillés au delà par leur fantasme millénariste de grand et nouvel ordre mondial (NWO clamé par Bush dès 1991 et par Sarko dès 2005. Dans le texte, si mon ami, si, regarde les archives vidéos des meetings.)

Tout comme les loges du Grand Orient de France et autres truculences maçonniques, puissants ascenseurs sociaux pour élite auto-proclamée et auto-maintenue (et même auto-ré-engendrée maintenant), où les mêmes se croisent et se recroisent à longueur d’années en se prenant pour les grands architectes du monde ! Enfin, tu le sais parfaitement, non ?

Bon sang, Alain, je ne te comprends plus : mais comment peux-tu être à la fois aussi lucide en évoquant ces sujets tabous et honnis par les médias français que sont ces SIECLES, BILDERBERG (Bilderberg ??? Ruquier “ n’en a jamais entendu parler”, pas plus que OCKRENT – qui pourtant en fait partie – , ni PUJADAS, ni aucun journaliste français d’ailleurs. Amnésie collective sans doute…) et rester candidement à militer à l’UMP : ce n’est plus une énigme, ç’est de la schizophrénie !

Et ne vient pas, par pitié, délivrer à ton vieil ami cynique et usé le numéro déjà vu du renouveau avec le sieur Mariton en “Mr Propre”, le sieur Lemaire en “homme jeune et nouveau sans langue de bois” ou pire encore de Juppé “ l’homme providentiel de dernier recours qui s’est sacrifié par loyauté pour son mentor Chirac”. Par pitié, non ! On a déjà donné ! : –)) Ce sont tous des européistes convaincus, qui sont – de fait – les acteurs MAJEURS (et agissants, pas passifs ! ) de ce fameux “suicide français”. Regarde leur positionnement à l’époque du traité de Mastricht (1992) pour les plus vieux, ou de Lisbonne (2007). Ce sont tous des défenseurs du OUI au référendum de 2005, ce qui n’arrange pas la sauce.

Alors je te le dis Alain, très solennellement : évidemment, le PS va imploser. C’est un zombie de science-fiction qui ne sait pas encore qu’il est déjà mort depuis 1983. Idéologiquement, la messe était dite depuis un moment. Mais à force de perdre toute sa puissance d’élections en élection, il perd ce qui lui faisait encore office d’ersatz de substance : une implantation locale. Ca, c’est acquis. Au final, un gros quart des troupes repartira vers une gauche post-marxiste totalement décrépie et verdisée à la hâte (bonheur garanti avec Cosse, Placé et Mélenchon), et les petits trois quarts plus raisonnables, croient-ils, voleront (c’est le mot) doucement vers un centre social progressiste libéral. (Bayrou, Valls, etc…)

Et ton UMP alors ? Ta sacro-sainte UMP à laquelle tu t’accroches comme une moule qui confond son rocher avec un sac plastique flottant à la surface d’eaux océanes politiquement très agitées ?
L’UMP ? Expression un moment triomphante d’une droite enfin gagnante (sauf en 2012, pas de bol) après des années de machine à perdre du fait de ses incessantes divisions et du poison du refus d’alliance objective avec le FN…
Association (de malfaiteurs) improbable du gaulliste conservateur pur jus et du libéral libertaire qui est juste son… antithèse…
Ben l’UMP c’est pareil. On a cru (j’ai moi même cru, c’est dire, sans pour autant adhérer au machin) à l’époque de sa constitution que l’UMP, c’était le RPR qui avait dévoré l’UDF dans une sorte de splendide casse politique du siècle naissant. C’est juste le contraire : les authentiques gaullistes (RPR, et autres enfants spirituels souverainistes de Seguin, Pasqua, De Villiers) ont été littéralement dévorés par la logique ultra-libérale néo-mondialiste (UDF) giscardienne.
Le tout orchestré par cette ordure sans nom de Chirac, cet ancien marxiste collaborateur converti au système dès les années 60, (comme tous les marxistes depuis 68 d’ailleurs), habilement déguisé en homme de droite. (l’Appel de Cochin, soufflé dans son oreille encore performante en 76 par la mère Marie-France Garaud, qui le pensait de marbre, mais qui découvrit bien tard qu’il n’était que de faïence, comme les bidets. La pauvre. Elle se résigna, en femme trompée, à faire acte de candidature en 81 pour sauver la face. Elle aurait eu ma voix, si je n’avais pas eu que 11 ans à l’époque.)
Et comme les militants UMP, qui ne sont pas plus cons que les militant PS, ne pourront pas se faire baiser idéologiquement indéfiniment, ça ne va pas tarder à exploser en plein vol non plus ! : –)
Booooom badabooom l’UMP : un gros quart des troupes finira par quémander piteusement asile (et miettes de pouvoir) du coté du gros méchant FN qui monte qui monte – pour le moment – , et les petits trois quart restant voleront (encore! ) eux aussi vers un centre social progressiste libéral.

Bonne pioche ! La France, enfin ce qu’il en restera, sera donc de nouveau gouvernée (comme en 74-81 et 2002-2012), peu ou prou, par le centre, ce grand mou, ce grand vide d’idéologie, qui n’a d’ailleurs jamais existé en politique, ou jamais très longtemps. Un gouvernement qui sera donc la plus fantastique des opportunités pour les mondialistes de parachever leur grand objectif, facile à manoeuvrer puisque complice tacite. Songe un peu :
– juste assez de zeste de social pour faire digérer les plus grosses couleuvres à venir (suppression des 35h, hausse de l’âge de la retraite, augmentation de la TVA, suppression du CDI, etc…)
– totalement convertis à l’ultra-libéralisme mondialiste des anglo-saxons (achèvement du démantèlement du trésor national, don définitif d’Airbus aux Allemands, déconstruction systématique de l’Administration et de ce qu’il en reste de potable, régionalisation à outrance, maintien d’une immigration continue nécessaire à une pression salariale maximum sur les natifs, si tant est que “natif” ait encore un sens, etc…)

Donc la marionnette idéale pour faire définitivement disparaitre la France en deux temps trois mouvement dans ce gros tas de merde hétéroclite appelé pompeusement Europe. Ou Gröss Deutchland. Comme tu préfères.
Mitterand, homme de droite de tradition hautement colbertiste (1933 à l’extrême droite, 1942 décoré de la Francisque, nationalisateur des banques en 1981, ami de Bousquet, lecteur assidu de Maurras, etc…, on ne se refait pas…) mais habilement déguisé en homme de gauche pendant 30 ans, avait bien compris, lui, et bien avant tout le monde : ce n’est que contraint et forcé qu’il accepta le fait accompli de la réunification allemande de son pote, le gros Helmut Kohl. Homme du début du siècle précédent, habité par l’histoire, il ne savait que trop bien ce qu’une Allemagne forte et réunifiait signifiait pour l’avenir…et plus particulièrement de la France : un asservissement à venir. Long et violent. Il avait déjà donné. Pas con le François… Pas con mais impuissant.

Voilà, c’est dit : l’UMP, en fait, c’est l’UDF : tu crois voter pour l’ombre de De Gaulle qui est bien mort et re-mort, et tu roules en réalité pour l’armée des momies d’un Giscard encore bien vivant. Le pire de tout (et de tous).
Bref, l’enfilage à sec et sans élan, sans huile et de bonne foi en plus. La totale. Allez, déchire-moi cette carte d’adhérent ! Et pas au ciseau, STP : avec les dents ! :- )))
On en reparlera… Rendez-vous en 2017 ou en 2022.

Peau de rire garantie…
Lis le CAMP DES SAINTS de Jean Raspail, je t’en prie. Vite… Moi j’ai lu ça à 13 ans, lors de sa 5ème ré-édition, rien que çà. (on en est à 13 maintenant).
Ca te marque au fer rouge pour le restant de tes jours. Tu comprends (trop) tôt dans la vie que tu verras ton pays crever de ton vivant et tu comprends aussitôt que tu n’y pourras rien. Alors autant en rire. Il ne te reste que çà. Le rire, le rire désabusé et lucide. Le rire cruel et cynique de l’autodérision sans limite et surtout sans pitié.
Le propre de l’homme de droite qui au fond, ne prend jamais rien au sérieux, enfin, quand je dis “droite”, je parle de la vraie droite… : –)))
Comme le vieux Mr Calguès du roman, un certain matin de Pâques…

Bon, je vais être rude, mais ton article, que j’ai longuement relu, est complètement vicié dès le départ. Je m’explique :

“Encore une fois, la monnaie n’est pas un outil au service des exportations, la monnaie est un outil au service de la demande intérieure”

Phrase reprise 2 fois dans l’article et qui est visiblement le pivot central du raisonnement du mec. Donc tout part de là.

Ben non, coco (je parle à l’auteur de l’article, je ne te sers pas du “coco” méprisant, cher ami !), ton raisonnement est valable avec une monnaie supra-nationale et une seule : l’Euro. Oui, l’Euro est d’abord effectivement là pour la demande intérieure européenne. C’était précisément l’argument des pro-mastricht (Delors & cie…) qui ont remporté la mise en 1992. Et c’est précisement l’ultra-spécificité de l’unique Euro. En tout cas, on nous l’a vendu comme tel.

Et accessoirement, ton raisonnement n’est qu’un pâle crachat d’un cours de DEUG de science éco des années 90. Même pas niveau licence. Journaliste économiste ? Conseiller en stratégie de placement ?
c’est une blague…

Mais, la mère Le Pen, elle te parle justement de sortir de l’Euro pour revenir à une monnaie nationale. Or les monnaies nationales n’ont JAMAIS été un outil au service de la demande intérieure mais précisément l’outil suprême pour la conquête, donc par les exportations. C’est exactement la raison pour laquelle les fluctuations des monnaies nationales (y compris celles qui le sont resté) sont bien plus importantes que celles de l’Euro.
C’est exactement ce qu’on fait les anglais pendant 150 ans, puis les américains au cours des 50 dernières années. On joue à la hausse ou à la baisse car la monnaie n’est qu’un produit comme les autres qui s’achète et se vend. Tu ne peux pas nier 250 ans d’histoire du capitalisme mondial anglo-saxon, dugenou ! : –)))
D’ailleurs, Nicolas Goetzmann (“coco”) le sait très bien puisqu’il tague régulièrement des articles dans ce genre : http://fninfos.fr/?tag=nicolas-goetzmann qui prouve justement que l’Euro ne remplit pas et n’a jamais rempli ce rôle de renforcement de la demande intérieure et le lui reproche . (raison de plus pour en sortir, soit dit en passant…)

Alors, mon gars Nicolas, donc un coup on dit bleu quand on a sa casquette de gros financier, un coup on dit rouge quand il faut se faire une pige façon carton facile (mais raté) sur Le Pen ?
Quel pignouf. Faudrait savoir !
J’ajouterai d’ailleurs pour enfoncer le clou que les Chinois l’ont fort bien compris, eux qui devraient en toute logique ré-évaluer leur monnaie depuis belle lurette selon ta logique, coco, et qui précisément ne le font pas car ils n’en ont rien à foutre de leur demande intérieure : elle vaut peau de balle (même aujourd’hui avec l’ascension d’une toute nouvelle bourgeoisie chinoise fortunée) par rapport à la demande extérieure occidentale (donc les exportations). Les chinois se servent de leur monnaie nationale pour la conquête du monde. Pas pour la consommation intérieure chinoise.
CQFD….

Morale de l’histoire : Atlantico totalement à coté de la plaque, comme souvent.

Donc pour conclure, mon cher Alain, je te l’ai déjà dit : la grosse Marine est cernée par les anciens Chevènementistes. Donc plus de “ droite “ depuis bien longtemps. Elle ne sait pas encore, elle le comprendra plus tard. Son père, lui, a déjà compris. Mais trop tard., Donc toujours, comme je te l’ai déjà dit aussi, voter Marine, ce n’est pas sombrer dans je-ne-sais-quel fascisme obscurantiste : c’est juste jouer habilement au billard à 3 bandes sur du moyen terme (façon 3 bandes avant, si tu préfères) En effet, elle fera, une fois au pouvoir et sans doute pour très peu de temps (émeutes, guerre civile, destitution, etc…), ce que tous veulent faire mais ne peuvent plus politiquement trouver le courage de faire (sans quoi pourquoi se poseraient-ils maintenant tous la questions dans les alcôves ? (Je le sais de source très sûre, crois-moi. les alcôves, je connais…)) Ensuite, une fois le sale boulot accompli par la grosse blondasse, ils la dézingueront, puis reprendront les rênes de plus belle en sauveurs, et ré-intégrant l’euro sous un autre statut mais avec une moins value de 20% au passage. Ce qui nous permettra d’espérer repartir.

Scénario rocambolesque, je te l’accorde, encore assez improbable pour le moment, mais dont la probabilité grimpe doucement…

Et accessoirement aussi pour le gros malin qui donne des leçons sur Atlantico sur le calcul du PIB : 99% des dettes de la France sont conclues sous droit français, pas européen. Pourquoi le petit Nicolas l’oublie-t-il délibérément ? Marrant çà ?
Ce qui veut dire en clair que 99% de la dette ne subira pas les épouvantables 20% d’augmentation automatiques régulièrement assénés par les économistes bidon au service de l’UMPS pour décrédibiliser l’idée d’une sortie de l’euro. Seul 1% de la dette sera concerné… Soit 0, 02 % d’augmentation de la dette. Ce qui est une absoolue pécadille financière en comparaison des immenses économies réalisées par une sortie de cet Euro mortifère qui nous coute des milliards chaque année pour financer les fonds de pension américains et allemands (forcément, quand on ne fait plus que 1,3 moufflets par femme, faut bien aller chercher l’argent quelque part, non ? Il en dit quoi Goetzmann ? Il s’en fout : il en vit, justement, des fonds de pensions. On commence à mieux comprendre pourquoi il ne veut absolument pas sortir de l’Euro…)

Simple, non ?

Mais bon; comme toujours, plus c’est gros, plus ça passe.
Encore qui se fera applaudir dans sa loge vendredi soir prochain…

ADAF

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur ***

Retrouvez tous nos articles sur Facebook en cliquant ICI

Un grand merci à celles et à ceux qui nous suivent, commentent et participent.

à lire absolument : La République en lambeaux qui est un sacré SCOOP !

♥ ♥ ♥

Pour aider l’Observatoire :

Offrez-vous Le Best de l’Observatoire en cliquant ci-dessous : bouton Paypal donLe don est de 9,90 !!! Téléchargement inclus du livre (105 pages).

Ou n’importe quel autre don sur notre plateforme sécurisée et anonyme .

Dans ce cas, cliquez juste sur le logo dessous et laissez-vous guider.

# # # # # # # # # #

Copyright obligatoire en cas de citation ou de transmission de cet article, vous pouvez le copier :
L’Aigre Doux pour Observatoiredumensonge ou http://observatoiredumensonge.com
Pour tous les mots ou phrases qui sont suivis de ce signe © : vous devez également citer le copyright ci-dessus défini.

Avertissement : Tous les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de L’Observatoire du MENSONGE et le site se réserve le droit de ne pas publier un ou des commentaires sans avoir à justifier sa décision.

L’article le plus lu : 2017 c’est demain

# # # # # # # # # #

Recevez gratuitement par mail les articles publiés chaque semaine dans

La semaine de l’Observatoire

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Mode emploi

Un grand merci à vous tous qui faites le succès de

l’Observatoire du MENSONGE présent dans 163 pays

et suivi par + 120.000 LECTEURS !

+ 40 auteurs pour des tribunes libres vraiment libres !

logo Ob dum

Pour contacter l’Observatoire du MENSONGE:

Cliquez ICI

2 commentaires

  1. Dans cet article ADAF dénigre tous les hommes et femmes politique mais n’en propose pas de valable. Alors à quoi bon ce long discours !

  2. La grosse blondasse comme vous dites est plus courageuse et plus intègre que tout ces pourris de l’umps réunis !!!!Pour l’avoir écouté je lui fait confiance !!elle parle au vrai peuple, celui qui est méprisé par ceux qui veulent du mal à notre pays! qui complote contre lui, depuis Bruxelles envahi par les mahométans !!!Elle reste notre dernière chance .Désolée de vous dire que vous faites fausse route!!!

Laisser votre commentaire